xilonakiss
Portrait de cgelitti
Apres 8 ans de mariages sans trop de difficultees (alcool regulier, mais pas excessif), mon epouse a petit a petit replonger dans sa toxicomanie (elle avait commnecer vers 15ans, juqu'a notre rencontre 28 ans) et en 4 ans a augmenter sa consomation d'alcool et y a rajoute a cela medicament, marijuana et cocaine.

Aujourd'hui et apres 4 cures court terme, elle est entree dans un centre pour une cure long terme (minimum 12 mois... peut etre 3 ans). Il s'avere que depuis le debut de la cure (3-4 mois) elle ne fait que m'en vouloir de son mal. Ce qui ne me surprend pas, et qui me laisse dire qu'elle reporte encore ses problemes sur moi.

Le probleme est que la polytox n'est que la partie visible de l'iceberg. Elle a en plus un retard d'age-mental estimer a 14 ans par les spy (elle en a 40 reel). Ce retard est du a une mere ultra-possessive et violente et un pere alcoolique qui lq arreter de grandir et absent (quitta la maison a ses 9 ans). De plus elle est bypolaire, et a un etique pas toujours elevee (vol, seduction, manipulation extreme, mensonge, carapace violente, ego puissant, vugaritee extreme...)

Afin d'eviter de soigner ses problemes du a son enfance, elle a fait un tranferts de ses soufrance de sa mere vers moi. Car plus visible par les gens du centre.

Elle est consideree par les gens du centre comme la plus difficile a s'integrer dans le groupe et a communiquer.

Et enfin, malgre ses medicament pour sa bypolaritee, elle continue a faire des hauts et des bas avec des changements tout les 10 minutes.

Ma question est:

Avec cette description....

- Reste t'il un chance pour qu'elle s'en sorte ?

- Si oui, quel temps faudra t'il ?

- Et meme si l'on soigne sa relation a sa mere, qu'elle est sa chance de corriger sont etique personnelle face a moi et au autres.

- J'ai demander au centre de faire attention quand a ce transfert, et d'abborder le probleme par la racine, c'est a dire sa mere.

//B

//B

cajoline
Portrait de cgelitti
bj, j'ai 45 ans,ma mère était alcoolique depuis avant ma naissance.Rien ne pouvait l'arrêter ni même les cures,elle a vu un psy qui a déclaré avoir cerné le problème.Elle même a vécu une enfance malheureuse,et sa mère la hantait.Même lorsqu'elles ne se voyaient pas,ma mère était comme aimantée par sa mère,et continuait toujours sa boisson.Chose incroyable,le jour du décès de sa mère,elle a arrêté net l'alcool.Il y avait donc un lien spirituel entre elles deux;peut être faudrait il que la personne alcoolique coupe les ponts totalement avec sa mère,partir très loin d'elle.Le problème est mental,et c'est celà qu'il faut d'abord soigner. Bon courage à vous
chantal
Portrait de cgelitti

bonjour, je suis mariée depuis 10 mois avec un homme que j'aime vraiment, il se fait que j'ai découvert qu'il consommait de la morphine (par injection) facile il est imfirmier ,après lui avoir f
xilonakiss
Portrait de cgelitti
J'ai appris également qu'un ami consomme régulièrement de la morphine par medoc car il ne vit plus sa femme est schizophrène et il a 2 filles.
Sujet vérouillé