Épiphanie : et si vous mangiez de la Brioche des Rois ?

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Mardi 05 Janvier 2016 : 23h15
Mis à jour le Mercredi 06 Janvier 2016 : 15h52

Plutôt que de la Galette !

La galette composée de pâte feuilletée fourrée de frangipane est celle dont on parle le plus.

Mais en fait, la Brioche des Rois est la vraie galette, la plus ancienne et la plus traditionnelle pour fêter l’Épiphanie

PUB

L’Épiphanie, dans le calendrier chrétien est fixée 12 jours après Noël, soit le 6 janvier. Mais en fait, c’est une longue tradition qui remonte bien avant la naissance de Jésus et qui fut, dans l’Antiquité, une fête païenne où l’on célébrait le culte de Dionysos, dieu de la vigne et du vin. Et qui symbolisait aussi le retour à la lumière.

On a ensuite associé cette fête à la naissance de Jésus en faisant venir les Rois Mages pour reconnaître le Messie quelques jours après sa naissance.

La tradition de la galette partagée est apparue bien plus tard, vers le 13e siècle.

Alors, la pâtisserie n’était pas ce qu’elle était maintenant, et cette galette était du pain amélioré, de forme ronde et dorée, où une fève était cachée.

Elle est devenue ensuite « Gâteau des Rois » ou « Couronne des Rois » et au fil des siècles, le pain s’est transformé en brioche. Selon les régions, on lui a ajouté des fruits confits, du sucre perlé, de l’eau de fleur d’oranger, etc.

La galette de pâte feuilletée fourrée de frangipane est apparue bien plus tard, après l’invention de cette crème, au 17ème siècle. Et à Paris.

La Brioche des Rois reste très traditionnelle dans tout le sud de la France.

Elle a le mérite d’être bien plus légère que la galette : pâte feuilletée + frangipane (mélange de crème pâtissière et de crème d’amande), ça plombe quand même côté calories et lipides !

Et elle est tout à fait recommandée après toutes ces agapes des Fêtes. Accompagnez-la d’une salade d’agrumes, ça sera très bien pour votre équilibre alimentaire.

Paule

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Mardi 05 Janvier 2016 : 23h15
Mis à jour le Mercredi 06 Janvier 2016 : 15h52
PUB
PUB
A lire aussi
Gâteaux, pâtisseries, entremets.... Publié le 04/09/2001 - 00h00

Pâtisseries, gâteaux et entremets, ces desserts qui terminent un repas relèvent d'une longue tradition. Nombre de symboles leurs sont attachés, sociaux et religieux. Ils font sans aucun doute possible partie des plaisirs de la vie ! ...

ViennoiseriesPublié le 29/07/2008 - 00h00

Sous ce terme de viennoiseries, on regroupe traditionnellement brioches, chaussons, croissants, pains au chocolat, aux raisins et au lait. Mondialisation oblige : les brownies rentrent dans cette catégorie de produits. ...

Aujourd’hui, c’est la Saint HonoréPublié le 15/05/2014 - 21h30

Saint Honoré est le patron des boulangers mais aussi le nom d’un très célèbre et très délicieux gâteau. Les deux n’ont aucun rapport, contrairement à ce que l’on pourrait penser : Saint Honoré n’est pas le saint patron des pâtissiers, c’est Saint Michel !

Œufs en chocolat : pourquoi à Pâques ?Publié le 23/03/2016 - 08h07

Et pourquoi pas d’œufs à Noël où le chocolat est aussi de rigueur ?Et pourquoi aussi des poules, des lapins, des cloches et des poissons en chocolat seulement à Pâques ?

Plus d'articles