mamzelle
Portrait de cgelitti

Bonsoir,

Je suis reconnu en maladie professionnelle pour une épicondylite du coude gauche avec arrêts de travail prolongés. Il se trouve qu'aujourd'hui lors d'une visite de contrôle effectuée à ma demande chez le radiologue, l'échographie s'est révélée normale et l'épicondylite aurait disparue d'après lui. Cependant, et c'est là l'objet de mes interrogations, je ressens toujours les mêmes douleurs lancinantes diffuses qui vont le long du bras en passant justement par le coude, puis le long de l'avant-bras et encore jusqu'au poignet, aussitôt que j'effectue un mouvement précis : saisie d'un objet, flexion du bras ou du poignet. Comme, je le répète, ces douleurs "voyagent" le long du bras (tantôt c'est le haut du bras, tantôt c'est au coude ou une autre fois simultanément à l'avant-bras et au poignet), c'est pourquoi, il est difficile de dire d'où ça provient exactement quand on me le demande. Je vous préciserai, en plus, que je souffre aussi d'une tendinite calcifiante à l'épaule gauche (calcifications situées sur le haut du bras), de névralgie cervico-bracchiale. Depuis ces derniers mois, j'alternais les traitements d'usage sans réels résultats : AINS, paracétamol Codeïne, massage, physiothérapie, mésothérapie (2 séances), puis plus récemment infiltrations au coude (2 séances). De plus, il y a quelques temps lors d'une visite pour avis faite à ma demande chez le chirurgien, ce dernier avait dit que ça n'était pas très méchant et avait affirmé que l'épicondylite passerait avec les infiltrations (ce qui semblerait être le cas) et que les calcifications s'estomperait spontanément d'elles-mêmes. Je ne sais plus quoi penser, j'ai l'impression d'être toujours au même point. C'est pourquoi, je voudrais avoir votre avis sur 3 ou 4 questions qui me turlupinent :

"Mon médecin traîtant aurait-il raison de me préconiser des examens supplémentaires (échographie du bras, des cervicales et du poignet) si je le lui demande ?"

"Comme le pense mon médecin traîtant, ces problèmes de douleurs lancinantes peuvent-elles être liés avec les NCB (névralgie cervico-bracchiale) ?". Si oui, faut-l prendre cette pathologie au sérieux ?

"Avez-vous, de votre côté, des éléments capables d'éclairer ma lanterne et de m'en dire plus sur les autres causes ou provenances éventuelles et possibles de ces douleurs récurrentes ?"

Toutes vos informations complémentaires seraient les bienvenues.

Merci d'avance de votre aide et de votre compréhension, face à mes interrogations.

Cordialement.

PUB
PUB