cgelitti
Portrait de cgelitti
Bonjour à toutes et à tous.

Puisque je suis nouvelle je vais peut-être d'abord me présenter un peu : 45 ans, aveugle et demi-sourde, plusieurs pathologies et handicaps, célibataire, marseillaise, maintenant en invalidité deuxième catégorie pour plusieurs raisons.

Maintenant j'en viens au vif du sujet. Déjà, dans mon enfance j'avais de nombreuses crises de collibacilose (pas sûre de l'orthographe). Puis plus rien pendant plus de vingt ans ! Mais, en 2006, première piélonéphrite très grave, suivie d'une heureusement moins forte trois mois plus tard (c'était août et octobre). Depuis, je ne compte plus les infections urinaires ! Ce qui m'inquiète, c'est qu'elles se rapprochent (maintenant environ une par mois !) et sont parfois très douloureuses et fatigantes. J'ai bien consulté plusieurs néphrologues, dont un seul a identifié un problème de fonctionnement du filtre du rein droit, mais sans proposer de vraie solution sauf boire beaucoup, ce queje faisais déjà à cause de mes soucis rénaux dans l'enfance... Que faire pour aller plus loin, trouver la vraie cause du problème et éventuellement trouver une meillleure solution que des antibiotiques tous les mois ? Je précise que j'ai aussi été traitée pour endométriose (actuellement peut-être en rechute) et que je suis chirurgicalement ménopausée depuis fin janvier cette année. L'endométriose aurait-elle pu migrer vers les reins, si oui quelle possibilité pour diagnostiquer ? Tout cela peut-il être lié, et que faire sile néphrologue reste dans sa position d'attentisme avec des "peut-être que", " il faudrait voir" etc ? Moi j'en ai assez d'une part de souffrir et d'autre part de prendre tant d'antibiotiques, alors que partout on dit qu'il faut diminuer les antibiotiques pour ne pas développer de résistance, et partout aussi on clame que n'importe quelle douleur peut être calmée (ce qui semble complètement faux d'après mes diverses expériences difficiles) ? Si vous avez des solutions ou des idées soit de propositions à faire au néphrologue soit d'explication de ces problèmes récurrents soit n'importe quelle suggestion valable pour m'aider à surmonter ce problème qui dure depuis bientôt trois ans sans vraie perspective de solution, je suis preneur ! En principe je reverrai enfin le néphrologue le 22 juillet ; mais comment faire pour l'obliger à "bouger" sans pour autant le vexer ou risquer le clash ? Merci de votre aide, c'est un peu urgent même si je redoute fort que personne ne puisse vraiment proposer quelque chose dans une situation aussi complexe et trop bien installée... En ce moment, en plus des médicaments classiques j'essaie l'acupuncture, mais les résultats sont très aléatoires ; parfois du soulagement, parfois aucun effet !

Merci d'avance à toutes, et bien cordialement, bonne journée dans la mesure du possible,

Maritchou13. je

PUB
PUB