severine
Portrait de cgelitti
Je ne me drogue pas, mais mon ami prend de la cocaine. il arrive qu'il

reduise sa consommation suite à une de nos discussions sur le sujet et

surtout lorsqu'il s'aperçoit que cela me fait du mal mais sinon, il ne souhaite

pas s'en sortir. Je sais aussi qu'on ne peut pas demander a quelqu'un

d'arreter pour l'autre. La seule solution est-elle la rupture?

severine
Portrait de cgelitti
Merci Virginie, elle est super ta réponse. En fait, tu as mis le doigt sur un
point hyper intéressant. En fait, comme je ne me drogue pas, je ne peux
pas forcément bien comprendre comment ça se passe. alors j'appelle des
services de lutte contre la drogue qui m'expliquent d'un point de vue
médical les dangers de la coc et ça, j'ai bien assimilé mais ce que je ne
comprend pas, c'est pourquoi on prend ça pour faire la fête? Je sais bien
qu'on prend de l'alcool pour délirer, il m'est même arrivé de prendre un
xta mais je ne comprend pas pourquoi on prend de la coc. Pour tout
t'avouer, nous avons avec mon ami eu plusieurs discussions au bout
desquelles il a largement diminué sa consommation. il en prenait
plusieurs fois par jour et depuis que je lui ai dit que ça me faisait souffrir
et que j'avais peur, il a pris conscience de certaines choses et il n'en
prend plus que le week-end. Mais il y a des souffrances en lui qu'il ne
veut pas guérir et j'ai l'impression que la coc' lui sert d'échappatoire plus
que comme un simple gadget pour faire la fete. en plus, il est dans la pub
et en plus de plus, tous ses amis prennent de la coc' le week-end. Cette
faiblesse en lui fait qu'il ne peut pas réagir comme toi c'est à dire,
prendre de la coc pour juste délirer et c'est ça qui me fait peur. Et il le
sait. Maintenant, je sais que je ne peux pas lui demander d'arrêter pour
moi, c'est pour lui qu'il doit le faire c'est évident mais juste, ce week-end,
je suis un peu mélancolique, je perds un peu espoir voilà la raison pour
laquelle je me demandais si la rupture était le seul moyen. ca fait bientôt
un deux ans que ça dure et c'est la première fois que je perds courage.
Heureusement je n'habite pas avec lui. Mais en tout cas, je ne savais pas
qu'on pouvait prendre de la coc' juste pour délirer et ne pas devenir
accro. Merci encore.
virginie
Portrait de cgelitti
Alors la que te dire ma pauvre severine, je ne sais vraiment pas comment on fait pour se sortir d'une dépendance à la cocaine, il n'y a pas de traitement de substitution malheureusement, le manque est mentale et ca c le plus dur à guérir, mais on y arrive avec de la volonté et le soutien de ses proches aussi, alors la rupture je ne pense pas que ca l'aidera à vouloir s'en sortir mais bon, il est évident que si cela te met dans une situation impossible il ne faudrait pas qu'il t"entraine dans sa chute, mais avec du soutien et si il t"aime vraiment il fera d efforts, rien que diminuer sa consommation c déjà bien, il faudrait kil se limite pour commencer à consommer que le week end par exemple, ensuite progressivement ca viendra, surtout il ne faut pas se dire que sans cette consommation il n'arrive à rien, c souvent ca la cocaine, on en prend par ce qu'on parle mieux on se sent plus créatif, au début peut etre mais ca dure pas aprés c l'enfer on arrive plus à rien du tout.Moi j'en ai consommé juste pour la fete de temps en temps mais je me suis jamais accroché à ca.

Allez courage, et a bientot
Sujet vérouillé