Les enfants, toujours plus victimes des nouveaux toxiques

Publié par Hélène Joubert, journaliste scientifique le Vendredi 10 Février 2017 : 11h58
Mis à jour le Lundi 13 Février 2017 : 10h14
-A +A

Les produits ménagers ne sont pas les seuls dangers d’intoxication chez l’enfant. D’autres types de toxiques à portée des plus jeunes font leur apparition. Liquide de cigarette électronique, boissons énergisantes ou même cannabis… les enfants sont de plus en plus souvent exposés et parfois très tôt dans la vie à des substances assez surprenantes. Les médecins sonnent l’alerte.

Toxiques et enfants : attention au liquide de cigarette électronique

Quasiment inconnue en 2010, la e-cigarette s’est très rapidement généralisée avec, en 2015, plus d’un million et demi de fumeurs quotidiens. Dès 2013, le nombre d’intoxications impliquant la cigarette électronique s’est envolé et les enfants sont exposés dans un nombre non négligeable de cas. Les centres antipoison et l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) viennent de chiffrer le phénomène*.

Entre janvier 2013 et juin 2014, 1 178 intoxications ont été recensées et plus d’un quart concernait les 0-4 ans. Les intoxications des enfants de moins de 10 ans étaient dues à 70% aux recharges, c’est à dire au liquide de la cigarette électronique. Dans la majorité des cas, le e-liquide est bu (quand il est transféré dans un simple verre, par exemple), mais des projections sur la peau ou les yeux sont parfois constatées.

Dr Antoine Villa (Centre Anti-poison, Paris) « Fort heureusement, chez l’enfant entre 0-4 ans, mais aussi chez les plus âgés, la gravité de l’intoxication à la nicotine reste modérée. Les enfants présentent alors les manifestations d’un « syndrome nicotinique » dans les 2 heures, qui durent peu de temps. Il s’agit principalement de nausées, vomissements, vertiges, maux de têtes (céphalées), tremblements, transpiration intense, tachycardie, pâleur et hypertension ».

Boissons énergisantes : de plus en plus d’intoxications chez les 5-9 ans

Café latte, cannettes de soda et boissons énergisantes sont des concentrés de caféine. Aujourd’hui, 3% des enfants et 8% des adolescents en consomment plus de 4 à 5 fois par semaine. Les jeunes, cible du marketing des boissons énergisantes (dénommées ainsi car elles contiennent plus de 150mg/L de nicotine) en font les frais et l’on constate une augmentation des expositions des enfants en bas âges à la caféine.

Chez l’enfant, la valeur seuil de caféine au-delà de laquelle l’anxiété augmente, est dépassée par 2% des 3-10 ans.

Les cas d’exposition aux boissons énergisantes ont été multipliés par 8 dès 2008 (année de la commercialisation du Red Bull en France). Entre 2009 et 2014, à eux seuls, les moins de 9 ans ont représenté près de 15% des signalements ! De plus, la part des 5-9 ans, peu représentés en 2009-2011, a ensuite augmenté de façon nette.

Dr Jérôme Langrand (CAP Paris) : « Chez les enfants en bas âge, il s’agit d’intoxications bénignes, avec des symptômes mineurs (tremblements, agitation, céphalées, tachycardie, hypertension, nausées, douleurs abdominales). A ce jour, chez les moins de 10 ans, aucun cas grave n’a été rapporté, contrairement aux adolescents et jeunes adultes ».

Publié par Hélène Joubert, journaliste scientifique le Vendredi 10 Février 2017 : 11h58
Mis à jour le Lundi 13 Février 2017 : 10h14
Source : *En direct des 21èmes Rencontres de Pédiatrie Pratique (20-21 janvier 2017, Paris)
A lire aussi
Boissons énergisantes, le cœur peut trinquer Publié le 03/02/2016 - 14h44

Les boissons énergisantes, dangereuses pour les personnes cardiaques ? Une consommation excessive provoque des troubles du rythme cardiaque voire des arrêts cardiaques, à mettre surtout sur le compte de la caféine. Or les consommateurs d’energy drink ne sont pas forcément ceux que l’on...

Plus d'articles