Phi
Portrait de cgelitti
ceci est un appel à l'aide.... Je suis au bout de mon latin avec mon fils. Il est qualifié de "surdoué" surtout à mon avis pour me faire zir.... Il ne veut plus aller à l'école car il n'y apprend rien (sic). Le fait qu'il ait une intelligence logique (certainement pas émotionnelle)supérieure à la normale nous "bouffe" la vie. Il a 8 ans ça fait deux ans que ses performances intellectuelles sont un problème. Malgré les psy (pour lui, pour la famille) on reste dans une relation de provocation. Quand il est suffisement challengé intellectuellement il est moins pénible mais ça ne dure jamais longtemps. Il est aussi surdoué en musique et donc je me demandais si qq'un connaitrait une école où l'on enseigne musique et scolaire pour les jeunes surdoués. je ne veux pas qu'il quitte le cocon familial mais il a aussi une petite soeur et elle a aussi besoin de s'épanouir et moi de me détendre....
Phi
Portrait de cgelitti
Juste un petit conseil allez sur le site :

http://eip.surlesailes.com

"Il existe un vrai travail de formation et d'information à faire auprès de l'éducation nationnale en faveur des enfants dits précoces. Beaucoup de ces enfants sont en échec.Lorsque l'enfant n'est pas reconnu en tant que surdoué, avec des potentialités spécifiques en langage, une capacité de compréhension supérieure à ce que l'on peut s'attendre au regard de son âge civil, une excellente mémoire (aussi bien à court terme qu'à long terme) et des aptitudes visuo-spatiales, à la résolution de problèmes, à l'abstraction, ils risquent alors de développer des mécanismes d'échec scolaire.

C'est pourquoi, lorsque des enfants présentent des troubles du comportement, tels que l'instabilité, l'inhibition, l'isolement, des troubles du caractère, ou même, s'ils se socialisent difficilement ou sont immatures affectivement, ou bien encore s'ils montrent une anxiété qui paraît injustifiée, il convient de se poser la question d'un possible surdouement car tous ces facteurs peuvent naturellement induire un processus d'échec scolaire qui peut s'avérer très rapidement massif.

De même, des troubles instrumentaux : dysgraphie, un trouble de la coordination motrice, une hyperactivité, etc ... sont également des indicateurs possible d'un surdouement non reconnu.

Selon l'étude relatée dans Le Quotidien du Médecin du 22 février 1999, menée auprès de 145 surdoués, et suivis sur une période de 10 à 20 ans, il apparaît que ces enfants ont suivi un cursus scolaire chaotique : 40 % d'entre eux ont atteint ou dépassé le niveau Bac + 2 ; 9 % se sont arrêtés au Bac, et 43 % n'ont décroché qu'un BEP ou un CAP.

C'est pourquoi, nous nous devons de nous former, d'informer, d'intervenir auprès des professionnels de l'enfance afin de permettre à ces enfants de bénéficier des mêmes chances qu'apportent l'école dans une démocratie, c'est à dire la mise en oeuvre de leurs potentialités afin d'investir un projet, et de vie, et professionnel dans lequel ils pourront s'épanouir en participants actifs de la société qui aura su les reconnaître."

Si cela pouvait vous aider...


Sujet vérouillé