Caroube
Portrait de cgelitti
l'enfant que j'ai en garde,ne parle pas(sauf quelques mots,

comme maman,et papa.par contre quand il joue ou qu'il veut parler ,il chantonne!

lorqu'il veut quelque chose ,il le montre .

Ce n'est pas mon enfant, mais je suis très inquiète!

ses parents ont l'air de se voiler la

face sur son problème?

aidez moi à en savoir plus.merci

Marysette
Portrait de cgelitti
MAMAN D UN VRAI AUTISTE
jE VOUS TROUVE TRES INQUIETE pour par grand chose
vOUS NE DITES PAS L AGE DE CET ENFANT !!! Petit détail sans doute...
Retard de langage ne veut pas dire autisme, surtout si cet enfant montre les choses du doigt et s'il s'intéresse à ce qui se passe autour de lui
Einstein n'a parléqu'après 5 ans
J'avoue que ce genre d'inquiétude qui va dans l'air du temps qui ne repose sur rien m'irrite gravement.

Caroube
Portrait de cgelitti
Rebonjour Nectharine,

Je ne vais pas polémiquer avec Oratorio mais je déplore qu'il se contente de dire que "ces ont des bêtises" tout ça parce qu'il a été trop paresseux pour prendre connaissance des travaux effectués par des scientifiques INDEPENDANTS tels le Dr Andrew Wakefield.
Les Drs Rimland et Yazbak, respectivement docteur en psychologie et médecin pédiatre ont investigué la question après avoir un un fils/un petit fils atteint d'autisme suite à des vaccinations.
Bien d'autres médecins qu'eux ont clairement expliqué qu'une augmentation de 700% des cas d'autisme en l'espace d'une trentaine d'année ne pouvait EN RIEN être dû à une cause génétique et encore moins à un meilleur dépistage aujourd'hui (en effet où sont donc la quantité importantes d'autistes de plus de 30 ans?)
En revanche, ce qui a bien augmenté c'est le calendrier vaccinal des pauvres enfants avec les tragédies qu'on peut imaginer derrière les murs de quantité de maisons, au sein de fort nombreuses familles...
Quand on a progressivement ôté le thimérosal (composé mercuriel) de certains vaccins, comme pas hasard on a quand même constaté une baisse des cas!
Mais le thimérosal n'est pas la seule cause neurotoxique inhérente aux vaccinations.
Dans un vaccin, tout peut causer un drame, il faut bien en être consciente.


Ce qui est très révélateur selon moi c'est que vous gardez cet enfant depuis plusieurs années et donc vous avez pu voir qqch changé...
Depuis quand avez-vous véritablement perçu un changement? Il faut tâcher d'être précis...
L'enfant à 2 ans et quoi 6 mois?
Depuis combien de mois avez-vous perçu un changement?
Ceci établi, il faudrait tenter de voir avec précision quel est le dernier vaccin reçu (a-t-il eu une double dose de ROR vers les 2 ans, 24 mois donc?)
Il faut aussi bien se dire que certains cas d'autisme régressif prennent plusieurs mois voire 1 ou 2 ans pour se manifester après des vaccinations.
C'est véritablement important pour la santé de cet enfant que vous tâchiez d'investiguer là-dessus car je vous le redis, sans cela, il sera à nouveau vacciné avec dieu sait quelle conséquence épouvantable!
Il existe des approches assez efficaces pour améliorer ce genre de situation à savoir des approches combinant chélation (= désintoxication des métaux lourds), antidotes vaccinaux en homéo (= isothérapie séquentielle qui donne d'excellents résultats ches les enfants surtout aussi jeunes!) et un régime alimentaire sans gluten et lactose (car les enfants qui présentent des changements de comportement suite aux vaccinations présentent souvent une perméabilité accrue au niveau intestinale du fait des dégâts vaccinaux et cette perméabilité va permettre le passage de différentes insuffisamment digérées dans le sang, substances qui lorsqu'elles passent la barrière hémato-encéphalique peuvent aller endommager la myéline cérébrale d'où le fait qu'enlever certaines molécules alimentaires plus dures à assimiler peut aider ces enfants)

Pour finir je répondrai à Esprihétula que si elle a envie de mettre sa tête dans le sable c'est son problème mais qu'elle ne doit pas pour autant en déduire que c'est le souhait de Nectharine et d'ailleurs sa présence sur ce forum est plutôt la preuve du contraire!
Les études faussement rassurantes dont vous parlez ont toutes étés entachées de conflits d'intérêts gros comme des maisons! Même "la grande étude finlandaise" à laquelle les vaccinalistes aiment s'accrocher à été entâchée d'irrégularités techniques que même le scientifique qui l'a menée à admises par la suite!!!

Vous parlez sans savoir car vous dites "pas d'autre signe d'autisme donc pas de quoi s'inquiéter".
Savez-vous que cela ne sera pas vous qui risquer de payer le prix de la légèreté assommante de votre discours? L'autisme peut se manifester par quantité de signes, parfois beaucoup parfois peu.
La maladie d'Asperger est une sorte d'autisme en terme de signes sauf que la parole...

Donc, en conclusion, Nectharine ce que je peux vous dire c'est que les études n'ont en rien montré l'inocuité vaccinale en terme d'autisme, que du contraire. Le seul doute qui peut donc persister c'est celui que tous nous voulions combattre l'autisme et avant même de trouver des traitements, nous voulions éviter d'en arriver à ce genre de drames.
Je crois véritablement que des gens de fort mauvaise foi et de fort mauvaise volonté veuillent s'entêter à défendre, par principe, leur croyance dans le mythe vaccinal.

Bien à vous;
jogida
Portrait de cgelitti
que de légèreté caroube dans vos affirmations !!! heureusement vous ne vous adressez pas à la famille de l'enfant ! quel mal vous feriez !! aujourd'hui le diagnostic d'autisme n'est posé que tard et avec beacoup de précaution et vous, vous diagnostiquez sans retenue !! ca pourrait être drôle ! allez lisez regardez écoutez les autistes et on en reparle !!! mais de grâce nuancez vos propos !!
Caroube
Portrait de cgelitti
Rebonjour Oratorio,

Votre raisonnement ne tient pas car à ce sujet, on pourrait très bien constater que tous les gros fumeurs ne feront pas un cancer du poumon, que tous les exposés à l'amiante ne feront pas un mésothéliome ou que toutes les mères intoxiquées au mercure ne donneront pas naissance à des enfants malformés...
La cigarette, l'amiante et le mercure sont-ils non toxiques pour autant? Je vous laisse le soin d'y réfléchir.

Au plan immunologique, il s'agit aussi d'une grossière erreur de jugement car à vous suivre, la moindre épidémie aurait du atteindre l'ensemble de l'humanité et la décîmer toute entière...vous n'êtes pourtant pas sans savoir que, vaccins ou pas, il n'en a jamais été ainsi et cela, car la diversité immunologique est une force en terme d'adaptabilité de l'homme à son milieu de vie.

Si vous aviez un peu plus lu , et surtout compris- en matière de psychoneuro-immunologie vous sauriez que les connexions très étroites entre système nerveux et système immunitaire font clairement voir que l'hypothèse des vaccins comme UNE des causes majeures de l'autisme régressif est bien plus qu'une hypothèse.

Sur ce point, je trouve assez "gonflé" d'ailleurs de votre part de m'accuser de culpabiliser qui que ce soit alors que longtemps, en matière d'autisme, la cause "trouvée" par les scientifiques était que les mères étaient mauvaises et pas assez aimantes...

On le voit Oratorio, vous êtes dans les affirmations péremptoires ("ce Mr Fombonne que j'ai déjà rencontré est un grand Monsieur") et les discours stéréotypés visant à discréditer d'une bien piètre manière les gens plus circonspects que vous en matière de vaccins ("On peut s'étonner que tous les enfants vaccinés dont les miens ne soit pas devenus autistes pourquoi certains et pas d'autres. Vous pouvez faire la   même étude avec les enfants qui prennent du Benco chocolat le matin vous trouverez des autistes sûrement")

Vous pensez que, parce que vous vous occupez d'enfants autistes depuis des années, votre parole sera prise comme parole d'Evangile?
Votre ironie concernant le lobbying industriel en matière de psychiatrie vient fort peu à propos quand on sait à quel point l'industrie a débordé d'imagination pour inventer des maladies "psychiatriques" nouvelles afin d'écouler différents types d'anxyiolytiques et d'AD (cfr "Les inventeurs de maladies" de Jorg Blech)
L'industrie est partout et son influence se ressent dans toutes les sphères d'"information" et si l'on y prend pas garde, elle finit par s'insérer aussi dans des discours comme le vôtre sans que vous en preniez pleinement conscience! Quel dommage...

Je trouve éminemment regrettable qu'il faille en arriver , comme aux USA, à ce que des membres du Congrès et des médecins, une fois touché dans leur famille finissent par creuser où il faut, n'en déplaise à certains!!! Mais peut-être que vous préférez comme quantité de gens mettre votre tête dans le sable et niez cette possibilité que vous ayez pu porté préjudice à la santé de vos enfants en les vaccinant (pas seulement en matière d'autisme d'ailleurs), jusqu'au jour où comme on dit....

Cdt
Caroube
Portrait de cgelitti
Bonjour et merci de votre réponse.
En effet, je peux vous confirmer à quel point vous avez fait preuve de bon sens en refusant le dit vaccin, celui-là même qui a ruiné toute ma vie!!!
La sclérose en plaques est bien un risque du dit vaccin (3,1 X risque des non-vaccinés pendant 3 ans au moins après la vaccination cfr étude Hernan de 2004)
mais cela ne doit pas être l'arbre qui cache la forêt, de la même façon que ce vaccin là ne doit pas non plus être l'arbre qui cache la forêt des méfaits vaccinaux, déjà très fournie il faut le dire!!!

Pour en venir à ce que vous disiez concernant le fait que vous n'étiez pas à votre place pour inviter les parents à faire qqch, je crois moi que si.
Sinon, d'ailleurs vous n'auriez pas fait la démarche de venir sur ce forum qui constitue le premier pas pour tenter d'aider cet enfant...
Je ne voudrais pas vous mettre la pression mais dites-vous cependant que si vous ne le faites pas, qui le fera? C'est en parlant que vous pouvez éviter à cet enfant de se refaire vacciner avec les risques énormes qui peuvent en découler.
A ce moment là, l'état peut être à ce point réversible que personne même vous ne pourra plus rien y changer!!
Que voulez-vous qu'ils vous disent ces parents?
Ce ne sont pas vos affaires? Ayez le courage de leur dire que si et que c'est justement une chance car hélas, les histoires des victimes de vaccination sont ultra souvent en lien avec une situation d'alarme qui, parce qu'elle a été négligée par les parents et /ou les médecins, a débouché sur une aggravation et un état final irréversible.
Je pense que c'est juste et légitime d'offrir au moins cette chance à cet enfant, encore trop jeune pour pouvoir s'exprimer là-dessus, de ne pas voir ses parents par ignorance briser définitivement sa vie.
Beaucoup de parents pensent faire le bien en vaccinant leurs enfants et ma mère aussi a pensé bien faire vous savez...aujourd'hui je ne peux lui pardonner d'avoir ruiné ma vie et elle non plus ne peut plus se pardonner et est désespérée de voir que j'ai dû arrêter mes études, qu'il y a tant de frais à payer au niveau médical, etc etc....

Donnez de ma part à ces parents les infos suivantes à savoir le rapport du forum européen de vaccinovigilance portant sur les effets secondaires des vaccins en Europe et que vous pouvez télécharger ici:

http://www.freewebs.com/dangervaccins/vaccins_effets_seconda ires_efvv.pdf

Dites leur aussi que des livres existent qui peuvent changer leur regard sur la chose et apporter peut-être un + à leur enfant:

"Autisme et vaccination" de Sylvie Simon, éd.Guy Trédaniel

"Qui aime bien vaccine peu" du groupe médical suisse de réflexion sur les vaccins (Jouvence)

Dites aussi à ces parents que s'ils veulent me joindre pour info, ils peuvent toujours le faire à partir du site d'info sur les vaccins
(http://www.freewebs.com/dangervaccins) dont le mail de contact est dangervaccins@gmail.com

Mieux vaut SAVOIR avant que regretter après vous savez...

Bien cordialement.

Olivier DELGADO
Portrait de cgelitti
Et puis c'est bien connu: les faibles et les forts ont survécus jusque pasteur.
Les pays ou les vaccins ne sont plus obligatoires ont moins de problémes de santé que nous.
L'homme ne s'y connait peu en immunité, sa suffit pour quelqu'un d'intelligent pour savoir qu'il ne faut pas faire confiance en la vaccination.

nectharine
Portrait de cgelitti
Je pense qu'il y a une probabilité,de cause à effet,mais je ne suis pas à ma place,(malheureusement),pour inviter les
parents à faire quelque chose??? peut ètre que je m'inquiète pour pas grand chose,mais j'avoue que mes propres enfants,parlaient plutôt bien,au mème age!
personnellement,je n'ai pas voulus recevoir,le vaccins de l'epathite b,dans le cadre de ma profession,redoutant,des complications par la suite.exemple:scérose en plaques!
sur ces quelques conclusions,bonne journée à vous Caroube,et à bientôt!
Caroube
Portrait de cgelitti
Bonsoir, je vous rejoins parfaitement quand vous vous dites concernée à juste titre par l'état de l'enfant qu'on vous a confié, nectharine!
C'est d'ailleurs la raison pour laquelle je vous ai répondu de la manière la + complète et sérieuse possible. Il y a quelques jours encore, j'ai reçu un témoignage d'une maman qui expliquait les dégâts en terme de motricité ET de langage chez sa fille suite...à un vaccin! Les faits sont là et le danger de ces produits appelle une réponse.
A force de toujours noyer le poisson , les vaccinalistes ne se rendent pas service et sont littéralement en train de scier la branche sur laquelle ils sont péniblement assis!!
On explique toujours que si l'on a du mal à investiguer les rapports entre maladies vaccino-induites et vaccins c'est parce que celles-ci sont exceptionnelles ou "très rares" mais c'est un prétexte scandaleux qui se base sur le fait que la majorité des innombrables victimes de vaccins ne sont pas en mesure de faire le lien entre leur état et le vaccin(pour toutes une série de raisons)!!!!

Que pensez-vous, nectharine en toute franchise de ce que je vous ai exposé au sujet de la relation entre vaccination et changements de comportements, modification du langage?
Votre avis sur la question m'intéresse...

Bien cordialement.
Caroube
Portrait de cgelitti
Je n'ai pas cet enfant devant moi et vous ne mentionnez pas son âge, si c'est une fille ou un garçon mais je dirais qu'il peut tout à fait s'agir d'autisme ou d'une forme atténuée du même genre de trouble (maladie d'Asperger) mais il est aussi possible que l'enfant, par "paresse" se contente de montrer les choses au lieu de parler. Parfois ce genre de situation peut survenir quand il y a des frères et soeurs plus petits et l'ainé peut alors se laisser régresser par effet d'imitation, d'entrainement...

Quel âge a l'enfant et est-ce une fille ou un garçon?
Depuis quand avez-vous constaté cela(depuis que vous êtes là et donc depuis quand êtes-vous là?)
Avez-vous demandé aux parents si l'enfant avait toujours été comme ça, aussi peu expressif et si oui, depuis combien de temps?

La question d'un trouble post-vaccinal doit être appréhendée car bien souvent, les parents et le corps médical se voilent la face et on revaccine et rerevaccine jusqu'à ce que les troubles deviennent irréversibles!
L'autisme est plus courant chez les garçons et plusieurs vaccins sont sucseptible d'engendrer un autisme régressif c'est à dire que l'enfant nait normal et se développe normalement mais à la X° injection d'un vaccin (ça peut être la première, la 2°, la 3° etc ça peut être à cause du vaccin DTC, du vaccin ROR, du vaccin anihépatite B,...), l'enfant change et cela peut se traduire par des faits comme ceux que vous décrivez.
C'est très très important de fouiller cet aspect des choses car qui sait, d'ici quelques semaines ou mois cet enfant va à nouveau être piqué et peut-être alors que la parole cessera tout à fait.
Mon homéo m'a parlé d'un cas comme celui-là: un enfant qui ne parlait quasi plus après la 2° injection du vaccin antihépatite B et après la 3° dose, il ne parlait plus du tout, il était devenu autiste.

Donc, demandez aux parents quels vaccins l'enfant a reçu et s'il a ou non bien réagi?
Je vous laisse 2 mails où vous pouvez me joindre et je vous donnerai une référence de livre qui pourrait vous éclairer et aussi d'autres documents afin d'explorer cette piste.
ka-roube@hotmail.com ou
dangervaccins@gmail.com

Voilà, bien à vous.
nectharine
Portrait de cgelitti
reprenant le débat ,je signale à marysette ,que j'ai donné, l'age de l'enfant ,5 réponses plus haut!et qu' il fallait suivre la conversation depuis le début!
En tant que nourice agrée je crois que j'ai le droit de m'inquieter ,mème sans raisons ,de l'enfant que l'on me confit.Cela prouve que je suis consciencieuse dans ce que je fais!
amicalement   Nectharine

Pages

Sujet vérouillé