Colibri
Portrait de cgelitti
Enfant d'après-guerre, ma mère n'a jamais su me donner la moindre affection, ni me protéger. Les parents de cette époque étaient vraient durs avec leurs enfants. J'ai eu des amies d'école qui ont été placées dans des maisons de correction ? j'ai connu des jeunes filles qui étaient enceintes et se retrouvaient à la rue, si ce n'est pas dans le canal. Et vous ? que pouvez-vous nous dire enfants d'après guerre comment viviez - vous avec vos parents ?
francine
Portrait de cgelitti
'ai 56 ans, ma mère 74 ans. Je faisais un travail psychologique sur mon enfance quand ma mère m'a fait des confidences "détaillé" sur sa malheureuse enfance car elle avait un beau père pas innoncent. Ca m'a retourné et m'a rappelé mon enfance "à moi". Elle ne m'aimait pas j'étais son accident, elle ne m'a pas protégé d'un oncle éméché avec lequel elle m'a laissé dormir avec. J'avais à peine 9 ans. Elle avait un amant, elle le recevait devant moi et ma soeur..j'ai vu des choses pas belles.
J'ai craqué et pas un peu, je ne la vois plus depuis 1 an mais elle m'appelle parfois. Je voudrais reprendre contact avec elle après les fêtes de fin d'années mais elle me fait TOUJOURS peur car elle n'a pas changé et moi je me sens encore fragile. Et puis elle ne s'excuse pas du mal que j'ai subi dans mon enfance. Le passé est le passé pour elle.
Dois-je lui pardonner d'avoir été une aussi mauvaise mère
Cora
Portrait de cgelitti
Il y avait aussi l'emprise de la religion, du qu'en dira-t-on etc.
Francine
Portrait de cgelitti
Le retour vers ma mère m'effraie Colibri et le fait de savoir que je vais devoir la revoir bientôt me rend malade.Elle me fait toujours aussi peur.. Je ne l'ai pas vue depuis un an, depuis les fêtes de Noël de l'an passé et j'ai l'impression que c'était hier. Ce n'est pas normal. Je sais que ma mère a beaucoup souffert pendant son enfance. Sa propre mère a eu elle aussi une drôle de mère (fille mère à cette époque, enfants de pères différents). Ma colère est passée, je ne ressens pas de culpabilité de ne pas la voir. Mais j'ai peur d'avoir des remords de l'avoir fait souffrir si elle venait à mourir.
Ma soeur ne lui parle plus depuis quelques années et les petits enfants ne l'aiment pas beaucoup. Elle n'aime qu'elle. Il n'y a qu'elle qui a souffert, etc...
Colibri
Portrait de cgelitti
Peut-être devrais-tu te demander, francine, ce que t'apportera ce retour vers ta mère ? Est-ce que ça va t'aider ? Te permettre de faire un pas en avant dans ta thérapie personnelle ? Si oui, vas-y. Si ta réponse est plutôt "non", interroge-toi sur l'opportunité de reprendre un contact plus intime que téléphonique. Méfie-toi des "bons sentiments" qui risquent de renforcer une mauvaise culpabilité et une colère rentrée sans résoudre pour autant ton problème.
Amitiés.
Germaine
Portrait de cgelitti
Je réponds à la place de ma grand-mère qui ne sait toujours pas écrire,mais je l'aime plus que tout!
Elle me dit que pendant la dernière guerre,elle s'est donnée à des soldats allemand et même à des trafiquants de toute nature dans le but de nourrir ses enfants,donc ma maman bien sûr!
Moi personnellement,je n'ai pas de haine contre elle et il faut dire qu'étant très jolie en ce temps là,elle a été violée à plusieurs reprises aussi par des personnes de son village!
peut-on lui en vouloir? je l'aime plus que tout et j'ai un dégout des hommes!
Colibri
Portrait de cgelitti
Puisqu'elle ne parait pas être malade et condamnée à court terme, tu devrais peut-être laisser passer du temps. Il sera toujours temps d'en faire plus le jour où sa santé sera défaillante et où elle aura vraiment besoin d'une présence plus attentive. D'ici là, tu peux peut-être remettre à plus tard, avec une vague bonne raison... Elle peut comprendre que tu ne tiennes pas trop à la voir, sans rompre tout à fait. Elle sait sans doute très bien qu'elle ne fait pas l'unanimité, même si elle se croit "parfaite" (c'est ce qu'elle dit, bien sûr).
Edith
Portrait de cgelitti
Bonjour, je crois quec'est vrai que l'on ooublie souvent que nos mères ont vécu la guerre, la pénurie, l'angoisse, se cacher dans les caves en pleine nuit en entendant les avions la nuit survoler les villes avec les bombes, pas de gâteries, friandises...et nanou soulève quelque chose d'important. Quelles frayeurs non partagées à ce moment là? Quels sont les traumatismes qu'ont laissées les guerres sur les enfants de l'époque, donc nos mères et grands-mères ...qui peut répondre? il faudrait des témoignages. parce bque je trouve aussi que la minne a pas donné bcp d'amour, mais ya des raisons peut-être...ca changra rien...empathie avec elles peut-être? ....
Francine
Portrait de cgelitti
Je supporte assez mal ses appels téléphoniques, je suis toujours mal à l'aise après . Je n'ai pas cette sensation qu'elle me manque ? au contraire je trouve qu'une année sans la voir ça a passé trop vite. Ma soeur me donne de ses nouvelles, elle est fatiguée elle aussi de sa relation avec elle. Ma mère ne comprend pas mon attitude ni celle de mon autre soeur, elle croit qu'elle a été une bonne mère et nous des enfants bien égoïstes...
Enfant j'ai douté qu'elle soit ma vraie mère, parce qu'elle était violente et méchante, j'ai été vérifier sur le livret de famille.
J'ai été un accident et suite à ça elle a été obligée de se marier avec mon père. Elle me l'a fait payer cher.
Edith
Portrait de cgelitti
Hier soir, y avait une émission télé sur les relations enfant-mère et y avait un acteur qui racontait avoir du faire une psychotérapie pendant 7 ans et reconnaissait en avoir voulu longtemps à sa mère, mais qu'aujourd'hui il a besoin d'elle au point d'être retourné vivre chez elle lorsque il a eu des problèmes. Il avait pris en compte et racontait l'enfance désastreuse de sa mère pendant la guerre qui avait vu mourir beaucoup de ses proches, grandes peurs etc...et l'avait mis de 4 ans à 18 ans en pension...j'ai pensé à ce site. Il semblerait que les comportements de ces femmes-mères aient été troublées. Ils avaient retrouvé une relation (trop fusionnelle d'ailleurs).
Colibri
Portrait de cgelitti
Donne-toi peut-être du temps, ce n'est pas parce que c'est la période de Noël qu'il faut absolument faire une vraie rencontre. Il y a peut-être d'autres moyens de lui montrer que tu penses à elle, un cadeau par la poste, un bouquet Interflora, une lettre, je ne sais pas... Souffre-t-elle autant que ça de ne pas te voir ? Pense que toi, tu souffriras de la voir si tu n'es pas prête dans ta tête, et que le bénéfice ne sera pas forcément si positif que ça si tu rates cette rencontre, si elle se passe mal etc.

Sujet vérouillé