cgelitti
Portrait de cgelitti
J'ai un garçon de 11,5ans, depuis l'âge de 6 ans il salit ses slips, mais pas régulièrement. Curieusement c'est beaucoup plus fréquent en période de vacances et surtout l'été, çà lui arrive que très occasionnellement pendant l'école. Jusqu'à maintenant cela ne m'a pas ne m'inquiétais pas, mais au dernière vacance d'été, cela a pris des proportions beaucoup plus important.

Nous avions alors passé les deux mois de vacances à la maison de campagne ,tout les deux (Il a un grand frère plus agé qui a 17,5ans,il est resté avec son père) avec mes parents. Comme il faisait chaud et même si c'est pas à la mode, je lui ais mis un short court, qui c'est vrai l'a contrarié, mais j'en ais pas tenu compte. Comme souvent à cette période, mais la de façon progressive et beaucoup plus intense, il salissait son slip dans des proportions plus que génante. Vu la répétition et aussi sachant qu'il peut se contrôler, puis qu'à l'école il arrive à être propre, je l'ai bien grondé et menacé que s'il continuait comme çà, je le laisserai avec son slip sale tout le temps,afin de lui provoquer un dégout de faire ça. Rien n'y à fait, au contraire cela c'est aggravé. Excédée, j'ai mis ma menace à exécution, puis une après midi qui jouait seule au fond du jardin,( comme souvent car c'est un garçon qui aime bien jouer seul), il est revenu penaud, il avait fait complètement caca dans sa culotte, il y avait le paquet,il était vraiment peiné, mais j'ai pas pu, quand même m'empêcher de lui faire la morale," que faire çà, à son âge, c'était un peu bébé" et je n'est pas cru que c'était un accident. D'ailleurs et pour la première et la seule fois, certainement sur le coup de ce qui lui est arrivé, il a reconnu que çà faisait trois jours qu'il n'avait pas été au toilette, ceci expliquant peut être cela, mais ça m'a mise en colère. Après cet événement cela c'est calmé un peu, mais çà a recommencé progressivement jusqu'à la fin des vacances et depuis à la rentrée des classes il est de nouveau propre comme si tout ça n'avait pas existé. Après ce qui c'est passé cette été, cela m'inquiète beaucoup et j'ai peur que ça recommence, c'est pour ça que maintenant contrairement à avant, j'ai envie d'en parler et de demander conseil, car je crois que ce n'est pas normal. Marie-Jeanne