rose
Portrait de cgelitti
boujours à tous, je suis nouvelle.Je vis actuellement avec mon ami depuis 7ans et nous avons 3 enfants. Depuis plusieurs mois mon ami est sous antidépresseur et anxiolytique il est rongé par des choses qui lui est arrivé dans son enfance, il était déja pas bien moralement quand je l'ai connu mais ne le montrai pas forcément depuis son travail sa famille et le fait que l'on a 3 enfants en bas ages( 4ans et des jumeaux de 2ans et demi)donc beaucoup de responsabilités ont fait que maintenant tout déborde et rien ne va plus dans sa tête. Cela fait 1 mois que ça va plus et aujourd'hui il m'a annoncé qu'il ne peut pas continué comme ça qu'il m'aime ainsi que les enfants mais veut me quitter. Cependant il veut rester très proche de moi et des enfants m'aider, me soutenir, se confié à moi ou que je me cofie quand ça va pas. Mais moi je vis un calvaire depuis un mois je fais tout dans la maison m'occupe seule des enfants. Je suis prête à l'aider dans sa psychothérapie (qu'il n'a pas encore commencer mais me promet de la faire)à l'epauler et le soutenir. Mais comment faire puisqu'il veut vendre la maison et vivre de son coté. Si quelqu'un peut me donner son avis ou vis une même situation je ne sais plus ou j'en suis.

merci d'avoir pris le temps de lire ce message.

etienne
Portrait de cgelitti
Dans un système comme la famille quand il y a un déséquilibre (enfin un déséquilibré, sachant que la marche est une suite de déséquilibre et que la vie est une longue marche intérieure ...) ce déséquilibre est supporté par l'ensemble du système et c'est l'élément le plus sensible qui "morfle" (et donc rarement celui qui est en déséquilibre). Ta peur de devenir dépressive me semble donc totalement rationnelle.
Cela me fait penser (outre à moi) à un collègue de bureau dont l'épouse a totalement "démissionnée" et qui se charge (le collègue) des enfants de son bouleau, ... Pour passer les moments difficiles il prend des anxiolitiques qui le shootent un peu. Il y en a de pas méchants, les traitements sont de courte durée. Les antidépresseurs sont d'une action différente et les traitements en général de six mois.
Pour cela le mieux c'est de voir un médecin (ce que je ne suis pas). C'est aussi une façon de se protéger.
Evites me semble t'il de "discuter" avec ton ami, limite ces échanges aux messages que tu veux lui faire passer sans le laisser t'écarter du message (c'est une caricature, garde aussi l'écoute nécessaire en prenant garde aux sentiments que tu as pour lui dont il est conscient et qu'il risque de mettre à profit pour emberlificoter votre communication).
Quant à la maison il serait toujours préférable de la proposer habitée aux acheteurs potentiels, désirer l'habiter avant de l'avoir vendue serait donc judicieux.
Voila j'espère quelques pistes à suivre pour les prochains jours.
Amicalement
etienne
Portrait de cgelitti
J'essaye (en ligne de saisir le rapport entre ce dont je t'ai parlé et ta réponse).
L'histoire du déséquilibre, c'était pour te permettre d'envisager de recourir temporairement à une aide (médicaments), tu en fais ce que tu veux mais si cela s'avèrait nécessaire ne perd pas de temps.
Ensuite je n'ai pas évoqué la séparation. Principalement parceque tu ne pourras rien faire d'autre que l'en dissuader.
Finalement tu reviens sur la volatilité de tes sentiments (je dis reviens parceque je repense à tes premiers propos relatif au calvaire). J'imagine que tu n'es pas libre de choisir, entre la plainte infinie et le volte face immédiat, toutes les attitudes possibles, cela dépend de ton histoire, de ta personnalité, ... que sais-je encore ? Mais soit vigilante j'entend souvent dire qu'en envisageant le pire on augmente les risques qu'il se réalise !(remarque qu'en déplaçant d'un mot la parenthèse de fermeture le sens de ta phrase est différent : (je ne suis pas certaine d'y parvenir)seul le temps ... devient alors : (je ne suis pas certaine d'y parvenir seule) le temps ... (et là cela devient jouable)).
Les pistes que j'évoquais :
le médecin pour toi quand tu en sentiras le besoin
la limitation aux messages que tu veux faire passer des sujets d'entretien avec ton ami
bonne nuit
rose
Portrait de cgelitti
certe il y a un déséquilibre de sa part (psychique et pas forcément voulu) j'ai bien sur et surement une part de responsabilité dont je lui ai fait part, cependant le fait de me (ou plutot nous) quitter ne me senble pas forcément indiqué, car quand il sera remis (il promet d'y remédier) et qu'il s'apperçoit alors de son erreur, je ne suis pas du tout certaine de pouvoir accepté qu'il revienne d'une part j'aurai réappris a vivre seule avec les enfants et d'autre part ai je le droit de risquer de faire revivre cela aux enfants, ils ont besoins de stabiliter moi y compris. Cela étant dit mes sentiments ne partiront pas comme ça et j'espère guérir de cette relation sans être amer ni avoir de rancune envers lui (je ne suis pas certaine de pouvoir y parvenir)seul le temps me le dira!
Rose
Portrait de cgelitti
merci Etienne pour ton conseil.Non nous ne sommes pas marié et je ne souhaite pas partir de la maison avant de l'avoir vendu. Je l'aime vraiment profondément et je sais qu'il n'est pas dans son état normal il n'arrive plus à penser objectivement. Je l'ai plus ou moins forcé à aller voir un médecin il y a une dizaine de jours qui lui a formellement dit qu'il était dépressif et que dans son état il ne devait prendre aucune décision qu'il lui fallait quelque chose de stable pour s'en sortir. Mais voila il culpabilise aussi de me rendre malheureuse (en ce moment)et accentue tous les petits problèmes de la vie quotidienne. Il me promet de se soigner et a pris (ou plus exactement a repris)rendez-vous aujourd'hui pour le 6 sept (il devait y aller hier)pour une psychothérapie. Enfin je vais attendre mais j'ai peur de devenir dépressif à mon tour, je finis par pleurer qresque à chaque discussion que l'on peut avoir je suis sur les nerfs j'en ai même mal au ventre. Pourtant je sais que je doit être forte pour les enfants ils ont doublement besoin de moi.
etienne
Portrait de cgelitti
je comprend
rose
Portrait de cgelitti
pour lui26 effectivement cela fait un moment que je ne suis pas venue sur ce forum j'étais très occupée, les enfants me demande beaucoup d'attention et du fait que je suis seule maintenant. Il m'a quitté réellement le 9 septembre et c'est très dur car je l'aime énormément et non je n'ai pas pris de médicament mon médecin me le déconseille pour l'instant, elle voit bien que j'essaye par tout les moyens de voir positivement pour les enfants. Si tu viens de temps en temps et si tu veux m'en parler il n'y a pas de problème je sais que c'est dur même si les situations ne sont pas identiques. Moi je l'aime encore énormément il me dit qu'il m'aime mais ne sait plus si c'est comme avant, il n'a toujours pas entamer sa psychothérapie ce que je souhaite vraiment! il a tout de même essayé de revenir 2 fois donc le week end dernier mais il n'est plus lui même (égoiste et ne pense qu'a lui maintenant) les enfants ont besoin d'un père mais un père présent.Tu dit que cela fait 30 ans de vie commune effectivement tu ne peux pas mettre un terme à 30 ans de vie commune le problème c'est que le dépressif vie du moins c'est mon opinion "dans son monde" il oublie ceux qu'ils l'entourent et n'ont plus goût à rien culpabilise et se rende coupable de tout et de rien en même temps. IL ne faut pas te décourager si tu aimes ta femme soutient la mais n'oublie pas que toi aussi tu as besoin de parler et d'extérioriser ce que tu ressens et il n'y a pas que les médicaments moi je pense que parler et se soutenir est une bonne solution à bien des problèmes. J'essaierai de revenir sur ce forum pour peut-être avoir de tes nouvelles ou juste parler,amicalementet bon courage...
etienne
Portrait de cgelitti
Lui26 essaye L72
Dominique
Portrait de cgelitti
Comme le dit etienne, c'est votre mari qui est perdu. Il veut partir sans vraiment couper le cordon qui le relie à vous et vos enfants. Je pense qu'il veut prendre du large pour épargner à vous ainsi que vos enfants de le voir ainsi et mal en lui même. S'il veut vendre la maison c'est qu'il a une raison, alors maitenant je crois qu'il serait temps que vous preniez un appart et prenez aussi un avocat sinon il pourrait encore dire que vous avez quitté le domicile conjugal.
etienne
Portrait de cgelitti
Je reviens sur le déséquilibre dans un "système". Ce qui défini un systéme ce peut être la nature des relations que les membres ont entre eux (ce peut être écrit ou non). Dans le domaine de sentiments, du couple, de la famille quand un membre flanche tous peuvent se sentir coupable ou confus.
Autre illustration : dans ma famille mon père avait une colère contre son père au point que jamais il n'a évoqué son existence. Je te dis pas les dégats.
Bonne journée
Lui26
Portrait de cgelitti
Rose, je ne sais pas si tu reviens de temps en temps sur le forum, mais ou en es-tu de ton histoire. Elle ressemble beaucoup à celle que je suis en train de vivre. Avec la différence d'âge, mes enfants sont élevés mais je ne veux pas mettre fin à 30 ans de vie commune pour une depression. Je n'ose pas prendre de médicaments comme te le conseillait Etienne, car j'ai peur de perdre pied.

Pages

Sujet vérouillé