Ebola : l’espoir d’un vaccin

Publié par Nathalie Szapiro, journaliste santé le Mardi 12 Août 2014 : 13h18
Mis à jour le Mardi 12 Août 2014 : 13h37

Contre le virus de l’Ebola, susceptible de provoquer une fièvre hémorragique mortelle en quelques jours, un vaccin pourrait voir le jour l’an prochain.

© Istock

Pour contracter le virus de l’Ebola, il faut être en contact direct avec un malade, ce qui en limite les risques de propagation rapide à grande échelle.

C’est donc plutôt la dangerosité du virus qui inquiète : en effet, plus de la moitié des personnes qui le contractent, décèdent, d’où l’intérêt de la mise au point d’un vaccin…

Un vaccin en essai clinique dès le mois prochain

Les laboratoires n’ont pas attendu les derniers cas d’infection par le virus Ebola pour se mettre au travail. Plusieurs vaccins sont déjà à l’étude : les laboratoires GSK doivent même lancer des essais cliniques dès le mois prochain.

Parallèlement, un traitement développé par les forces armées américaines (le ZMapp) est à l’étude : il s’agit d’un cocktail de trois anticorps dits monoclonaux, c'est-à-dire capables de reconnaître les cellules infectées par le virus et de déclencher une réaction immunitaire.

Efficace chez le singe, il a été testé chez deux Américains contaminés : les deux ont échappé à la mort, mais il est impossible de conclure si cette issue favorable est imputable au traitement ou si ces deux personnes infectées auraient de toute façon échappé à une issue fatale.

La question de proposer ce traitement expérimental à tous les malades d’Ebola est donc en débat …

PUB

Près de mille morts

Le virus Ebola est connu depuis 1976. Actuellement, il sévit surtout en Afrique de l’ouest : sont notamment touchés, la Guinée, le Nigeria, le Liberia et la Sierra Leone.

Pour contracter le virus, il faut un contact direct avec le sang du malade ou d’autres liquides biologiques. C’est pourquoi des mesures de quarantaine ont été prises vis à vis des personnes contaminées.

Malheureusement, dans certains hôpitaux où le manque de protections se fait cruellement sentir, des membres du personnel soignant ont aussi été touchés…

Mots-clés : Virus, Ebola, Vaccin
Publié par Nathalie Szapiro, journaliste santé le Mardi 12 Août 2014 : 13h18
Mis à jour le Mardi 12 Août 2014 : 13h37
Source : Organisation Mondiale de la Santé (OMS).
PUB
PUB
A lire aussi
Grippe aviaire : jusqu'où ira-t-elle ?Publié le 04/02/2004 - 00h00

Au 3 février, le bilan est alarmant : douze personnes sont mortes de la grippe aviaire en Asie (neuf au Vietnam, trois en Thaïlande) et 33 millions de poulets ont été abattus. Encore pire, les premiers cas de transmission humaine du virus de la grippe aviaire se seraient produits au Vietnam...

Ebola : premier cas d’infection en EuropePublié le 07/10/2014 - 16h51

C’est le premier cas de contamination hors Afrique : il s’agit d’une aide-soignante espagnole qui faisait partie d’une équipe médicale chargée des deux missionnaires infectés par le virus Ebola.

Virus Ebola : conseils aux voyageursPublié le 09/07/2014 - 09h01

L’épidémie de fièvre hémorragique liée au virus Ebola qui sévit actuellement en Afrique de l’Ouest atteint une ampleur sans précédent.Quelles sont les recommandations aux voyageurs ?

Plus d'articles