La dysplasie de la hanche chez le chien

Publié par Anne Pensis, vétérinaire le Lundi 30 Mai 2005 : 02h00
-A +A
La dysplasie de la hanche est responsable de l'apparition d'arthrose chez de très jeunes chiens. Plus tôt elle est diagnostiquée, plus tôt elle pourra être traitée pour assurer à votre ami une bonne qualité de vie et de longues promenades avec son maître préféré !

Une anomalie de la hanche

La dysplasie de la hanche consiste en une anomalie du ligament qui relie le fémur au bassin. Lorsque ce ligament est anormalement lâche, le fémur n'est pas maintenu dans une position correcte par rapport au bassin. Ceci provoque un mouvement anormal du fémur, qui est responsable de l'apparition d'arthrose. Une boiterie en résulte, principalement «à froid», c'est-à-dire quand le chien se remet en mouvement après un repos. La cause de la maladie semble être héréditaire, le régime alimentaire et un excès d'exercice chez le chiot étant aussi des facteurs favorisants. Souvent, les deux hanches sont atteintes simultanément.

Les chiens concernés

Bien que plus de 42 races aient été identifiées comme « à risque » par rapport à la dysplasie de la hanche, certaines races de grands chiens semblent plus sujettes à la pathologie. Il s'agit des berger allemand, labrador, rottweiler, saint-bernard et bouvier. La boiterie apparaît en général vers l'âge de 8 à 9 mois, mais la maladie peut également passer inaperçue et se manifester plus tard. La dysplasie de la hanche est reprise dans la liste des vices rédhibitoires du chien : vous êtes donc en droit d'être remboursé par le vendeur, pour autant que le diagnostic soit posé dans les 30 jours suivant l'achat du chien. Cette condition est cependant rarement respectée : en effet, le chiot est souvent acquis juste après le sevrage, vers 2 mois, alors que les signes de la maladie ne se manifestent que plus tard !

Publié par Anne Pensis, vétérinaire le Lundi 30 Mai 2005 : 02h00
A lire aussi
L'arthrose du chien Publié le 14/02/2005 - 00h00

La santé de votre chien passe aussi par ses pattes. En effet, des anomalies articulaires dues à l'arthrose peuvent handicaper fortement sa vie active par la douleur qu'elles engendrent.

Plus d'articles