Linda
Portrait de cgelitti
Bonjour

Maman d'une petite fille de ans qui a des difficultés de langage . Cela je l'ai détecté dès son entrée en toute petite section où jusqu'à la moyenne section on m'a dit de patienter que cela viendrait. Heureusement mon pédiatre m'a conforté dans mon idée que ma fille était en décalage du langage avec ses autres camarades. ALors en oct de l'année de la moyenne section nous avons fait établir un bilan orth^phonique et là joie ö désespoir : l'ortho nous annonce effectivement que notre fille parait dyslexique dipshasique sans mémoire auditive et d'autres symptômes dont je ne me souviens plus

C'est une petite fille qui ne fait pas de bruit à l'école donc on ne fait pas attention à elle

En grande section les maitresses ne paraissent pas embêtées par notre fille forcément ne se faisant comprendre de personne elle restait dans son univers

Malgré elle est rentrée en CP cette année

Dur dur, les devoirs du soir sont un vrai supplice

Chaque soir troios mots à écrire plusieurs fois cela ne parait pas beaucoup mais énorme pour notre fille qui fait un double effort par rapport à ses camarades et là je me suis apeerçu qu'elle ne savait pas tenir son crayon et à la réunion de rentrée scolaire j'ai posé la question de savoir s'il apprendrait à tenir leur crayon et la maitresse de répondre que c'estait à la maternelle qu'elle aurait dû être détectée nous lui avons donc trouvé un positionneur de doigt afin qu'elle tienne mieux son crayon et forcément l'écriture est devenue un peu plus jolie mais surtout plus facile

Comme je suis une maman qui s'inquiète de tout je me soigne et attend de voir si la maitresse me convoque

Effectivement la chose ne se fera qu'en décembre où là elle nous annonce que notre fille a beaucoup de mal lorsqu'elle est seule devant son cahier en revanche elle semble s'en sortir à l'oral mais pas du tout à l'écrit mais "ne vous inquiétez pas cela viendra elle n'a pas encore le déclic c'est encore un Bébé en janvier je change de méthode et si en février cela ne va pas elle ira au rased en février mais cela m'embete car c'est sur le temps de mon cours"

Je me demande encore ce qu'est le déclic

Comment peut on me dire que c'est une élève qui n'est pas souriante qui lance des regards noirsalors que dansla vie elle est pleine de joie de rires elle se débrouille pour beaucoup d'activités elle aime la natation elle est mêm parfois un peu trop catasphiore mais certainement pas terne ou alors c'est qu'il y a un problème et on en parle

Forcément lorsqu'on se moque et qu'elle se fait réprimander à tort parce qu'elle essaie de se défendre par les coups de pieds si on l'embête (vu qu'elle sait qu'elle ne peut pas le faire par la parole) ((attention je n'approuve pas le fait qu'elle mette des coups de pieds mais je comprends qu'elle le fasse pour se défendre à sa façon)) Elle s'est faite punir alors que j'aurai trouvé normal que les deux parties soient punies

mais comme d'ab les plus faibles restent sur le carreau

Je m'interroge sur ce qu'est la dysphasie, si quelqu'un connait, merci par avance

Et la je viens de découvrir un cahier de travail qui vient une fois par trimestre à la maison que notre fille ne sait pas écrire dans le sens où elle ne retranscrit pas ce que demande en dictée de mots, la maitresse et là je m'inquiète car la maitresse ne nous en a pas parlé

pour cage elle va écrire bûche, pour tortue (mot qui au cours du trimestre à dû être demandé au moins 4 fois ex fletr ou mlekfd du n'importe quoi

donc sur une dictée de 10 mots en géneral elle a entre à 3 sur 6 / 10

Heureusement les maths ca va bien

nous avons donc fait le bilan orthophonique et là c'est en cours nous lui avons fait contrôler ses oreilles par un bilan auditif tout va bien les yeux à Noel elle est légèrement hypermiétrope et très légèrement astygmate donc lunettes là ma minette qui voulait être comme maman et bien c'est fait elle a ses lorgnons! Il me reste le bilan psy à faire mais je ne sais pas comment m'y prendre

Après touts ces bilans je dois envoyer la prescription du pédiatre au CENTRE DU LANGAGE DE TOURS (37) mais le soucis c'est qu'il y a au minimum 1 an d'attente comment peut on laisser si longtemps un enfant sans aide surtout à l'apprentissage de la lecture du langage correct et de l'ecriture?

J'ai beaucoup de questions mais je n'en finirais plus déjà si je pouvais avoir des réponses à celles exposées ici je serai ravie

Merci d'avoir pris la patience de lire

Bien à vous, et si des spécialistes viennent sur ces forums j'attend avec impatience leur dignostic, leurs conseils merci

virginie
Portrait de cgelitti
Je suis moi aussi maman d'une petite fille disphasique, elle va avoir 9 ans au mois de mars. Tout comme vous, je suis tantôt passée par des moments difficils, très très noirs, tantôt par des moments de joies avec elle car se sont des enfants tellement sensible qui s'exprime avant tout par leur coeur puisque la parole leur fait défaut. Je me suis posée toute la panoplie de question aussi, tout comme vous! J'ai eu des réponses, et elles ne sont pas très encourageantes! Outre la difficulté du language qui s'installa difficilement, même à 9 ans ma fille fait encore beaucoup d'erreur, outre les problèmes de l'écrit car il ne peuvent se fier à ce qu'ils entendent, il y effectivenemnt pour eux la souffrance des railleries à l'école. c'est pour eux un calvaire, souvent ma fille revient de l'école en pleurant et clamant qu'elle ne veut plus y retourner parcequ'on se moque d'elle, qu'elle est encore un bébé!
Je voudrais revenir sur un point : ces enfants disphasiques ne peuvent se fier à leurs oreilles car en fait ils ne comprennent pas ce nous disons, les spécialstes m'ont très bien imagé le problème, c'est comme si nous nous entendions parler une langue étrangère, c'est ce que eux vivent au quotidien, ils entendent une langue étrangère. Petit à petit ils s'adaptent et colle une image sur chaque mot par visualisation, afin de trier ce charrabia! La visualisation pour ces enfants est très importante car c'est la seule mémoire qui fonctionne : la mémoire visuelle. Le soucis c'est que la mémoire visuelle est restreinte, loin de la capacité de la mémoire orale utilisée par les personnes non disphasiques. Vous le savez peut-être, mais ce sont des enfants que l'on ne peut scolariser longtemps dans le cursus normal, standard. Moi, je me fais beaucoup de soucis pour son avenir, tant que je suis là je pourrais l'aider, la soutenir mais après...La vie est impitoyable! Que fera t'elle pour gagner sa vie, peut de métiers sont à leur portée maintenant, dans ce monde ou on ne veut que des génies! Et puis, moi, j'ai du mal à supporter le poid de la culpabilité, me disant que c'est de ma faute si qu'elle a cette maladie. Mais j'essaie de ne pas lui montrer. J'espère vous avoir aidé un peu, avoir répondu à quelques questions. A bientôt     
josee fournier
Portrait de cgelitti
[QUOTE=JL78180] Je me bat pour sortir les enfants dysphasique des CLIS, IME, hôpital de jour, ... pour qu'ils retrouvent une scolarité "normale", une vis "normale".

Je suis Ex-dysphasique, actuelle ingé en Génie Mécanique (travail à temps plein). Ma fille fut dysphasique, elle a 14ans actuellement : est en 4e européenne dans le collège du secteur.

Nous sommes tombés par chance sur un traitement qui m'a fait revivre quelques symptômes qui seraient à l'origine de ma dysphasie (retard langagier) :

- retard de perception auditif (trouble neurologique sans cause organique),ne permet pas de suivre une conversation à débit normal

- trouble lexique (ne trouve pas le bon mot au bon moment, pourtant, le mot est bien acquis)

- dysarthrie : trouble de gestion des organes phonatoires (troubles d'articulation)

- dysphonie : déformation des sons produits

Cet ensemble de troubles neurologiques par période (non permanents) est induit par un dérèglement : le système proprioceptif chez nous.

Le traitement "proprioceptif"-"postural" de Lisbonne nous permet de les lever : la Posturologie de Lisbonne pour traiter efficacement le SDP (Syndrome de déficience posturale).

C'est pour cette raison que d'ai extrapolé vers des enfants placés en IME, CLIS de mon entourage : il se pourrait bien que ces enfants aient également le même SDP que ma fille et moi ...

J'en ai observé quelques uns, avec les "critères simplfiés" que j'ai appris par ma documentation sur le SDP et ses traitements possibles : ceux que je connaissent ont tous des "signes évidents" de SDP.

J'ai réussi à convaincre quelques familles d'explorer la même piste que nous : SDP et ses traitements proprioceptifs.

Tous ces enfants ont été diagnostiqués "SDP positifs".

Le traitement de Lisbonne leur apporte une amélioration rapide.

Ce traitement n'est pas sans difficulté : peu de praticiens confirmés en France (une vingtaine d'ophtalmos formés, 2 confirmés qui acceptent de traiter cette catégorie de patients),les lunettes à prismes ne sont pas toujours bien réalisées (la norme en matière de précision de montage de lunettes à prismes est trop laxiste),certains opticiens ne respectent pas le CDC (cahier des charges).

Or, lorsuq'on arrive à faire fonctionner ce traitement, on constate des résultats surprenants : une normalisation fonctionnelle de l'enfant, donc normalisation scolaire de l'enfant...

Un site est consacré au traitement de SDP : http://posturo.free.fr (les patients échangent leurs retours d'expérience, en cumulant diffirents types de traitement) : prismes de Lisbonne, orthoptie, semelles "proprioceptives" de principe différents, traitement buccal différent (gouttière posturale, activateur Soulet-Bésombes, ...),ostéopathie, orthopractie, ...[/QUOTE]
nanny
Portrait de cgelitti
avez vous essayé la kinésiologie, au cours d'une conférence j'ai entendu que cette méthode apportait un rééquilage chez l'enfant présentant les troubles que vous citez
Bon courage.
linda
Portrait de cgelitti
[QUOTE=linda] Bonjour
Maman d'une petite fille de ans qui a des difficultés de langage . Cela je l'ai détecté dès son entrée en toute petite section où jusqu'à la moyenne section on m'a dit de patienter que cela viendrait. Heureusement mon pédiatre m'a conforté dans mon idée que ma fille était en décalage du langage avec ses autres camarades. ALors en oct de l'année de la moyenne section nous avons fait établir un bilan orth^phonique et là joie ö désespoir : l'ortho nous annonce effectivement que notre fille parait dyslexique dipshasique sans mémoire auditive et d'autres symptômes dont je ne me souviens plus
C'est une petite fille qui ne fait pas de bruit à l'école donc on ne fait pas attention à elle
En grande section les maitresses ne paraissent pas embêtées par notre fille forcément ne se faisant comprendre de personne elle restait dans son univers
Malgré elle est rentrée en CP cette année
Dur dur, les devoirs du soir sont un vrai supplice
Chaque soir troios mots à écrire plusieurs fois cela ne parait pas beaucoup mais énorme pour notre fille qui fait un double effort par rapport à ses camarades et là je me suis apeerçu qu'elle ne savait pas tenir son crayon et à la réunion de rentrée scolaire j'ai posé la question de savoir s'il apprendrait à tenir leur crayon et la maitresse de répondre que c'estait à la maternelle qu'elle aurait dû être détectée nous lui avons donc trouvé un positionneur de doigt afin qu'elle tienne mieux son crayon et forcément l'écriture est devenue un peu plus jolie mais surtout plus facile
Comme je suis une maman qui s'inquiète de tout je me soigne et attend de voir si la maitresse me convoque
Effectivement la chose ne se fera qu'en décembre où là elle nous annonce que notre fille a beaucoup de mal lorsqu'elle est seule devant son cahier en revanche elle semble s'en sortir à l'oral mais pas du tout à l'écrit mais "ne vous inquiétez pas cela viendra elle n'a pas encore le déclic c'est encore un Bébé en janvier je change de méthode et si en février cela ne va pas elle ira au rased en février mais cela m'embete car c'est sur le temps de mon cours"
Je me demande encore ce qu'est le déclic
Comment peut on me dire que c'est une élève qui n'est pas souriante qui lance des regards noirsalors que dansla vie elle est pleine de joie de rires elle se débrouille pour beaucoup d'activités elle aime la natation elle est mêm parfois un peu trop catasphiore mais certainement pas terne ou alors c'est qu'il y a un problème et on en parle
Forcément lorsqu'on se moque et qu'elle se fait réprimander à tort parce qu'elle essaie de se défendre par les coups de pieds si on l'embête (vu qu'elle sait qu'elle ne peut pas le faire par la parole) ((attention je n'approuve pas le fait qu'elle mette des coups de pieds mais je comprends qu'elle le fasse pour se défendre à sa façon)) Elle s'est faite punir alors que j'aurai trouvé normal que les deux parties soient punies
mais comme d'ab les plus faibles restent sur le carreau

Je m'interroge sur ce qu'est la dysphasie, si quelqu'un connait, merci par avance

Et la je viens de découvrir un cahier de travail qui vient une fois par trimestre à la maison que notre fille ne sait pas écrire dans le sens où elle ne retranscrit pas ce que demande en dictée de mots, la maitresse et là je m'inquiète car la maitresse ne nous en a pas parlé
pour cage elle va écrire bûche, pour tortue (mot qui au cours du trimestre à dû être demandé au moins 4 fois ex fletr ou mlekfd du n'importe quoi
donc sur une dictée de 10 mots en géneral elle a entre à 3 sur 6 / 10
Heureusement les maths ca va bien

nous avons donc fait le bilan orthophonique et là c'est en cours nous lui avons fait contrôler ses oreilles par un bilan auditif tout va bien les yeux à Noel elle est légèrement hypermiétrope et très légèrement astygmate donc lunettes là ma minette qui voulait être comme maman et bien c'est fait elle a ses lorgnons! Il me reste le bilan psy à faire mais je ne sais pas comment m'y prendre
Après touts ces bilans je dois envoyer la prescription du pédiatre au CENTRE DU LANGAGE DE TOURS (37) mais le soucis c'est qu'il y a au minimum 1 an d'attente comment peut on laisser si longtemps un enfant sans aide surtout à l'apprentissage de la lecture du langage correct et de l'ecriture?
J'ai beaucoup de questions mais je n'en finirais plus déjà si je pouvais avoir des réponses à celles exposées ici je serai ravie
Merci d'avoir pris la patience de lire
Bien à vous, et si des spécialistes viennent sur ces forums j'attend avec impatience leur dignostic, leurs conseils merci
[/QUOTE] je vois que quelques personnes ont lu enfin je l'espère ce texte et j'en viens à me demander si le terme est le bon peut etre des specialistes peuvent ils m'en dire un peu plus merci
julie
Portrait de cgelitti
bonjour je suis une maman d'une jolie demoiselle de 7 ans qui est rendu en 1 année et qui "BUCHE " pour réusir a apprendre a lire il y a trois ans j'ai apris quelle avait une disphasie après le choc de l'annonce passé nous avons moi et elle retroucer nos manche et on travaille TRÈS FORT toute les deux elle a l'ècole et moi a l'encourager et a lui donner tous mon temps pour l'aider malgrés tous je la vois grandir et je me dit que ce petit ange a beaucoup a m'apprendre peut-être plus que moi . J'ai apris a prendre le temps même si c'est dur !demain et une nouveau jours et je c'est que mon petit loup a fait un autre psa vers sont avenir donc go! on continue !!!    bonne chance
stephanie
Portrait de cgelitti
Je viens de lire le dernier message du 10 mars 2006 de JL. Je suis stupéfaite : j'aimerais avoir plus d'informations sur le traitement SDP. Comment trouver la bonne structure qui permettra à mes enfants d'évoluer ?
Il est vrai que Nicolas est un petit garçon qui ne demande qu'à progresser à condition de trouver des gens capables de prendre le temps de s'occuper de lui ET DE TROUVER LA STRUCTURE LA MIEUX ADAPTEE. En tout cas, il est hors de question de l'enfermer dans un IME; je n'ai rien contre ces centres bien au contraire mais j'ai envie de laisser Nicolas en CLIS : je le vois tellement à l'aise à l'école. En tant que parents, il est dur de trouver la bonne solution. On est bien conscients de ses difficultés mais que faire pour l'aider au maximum; Il n'a que 7 ans et on a envie d'aider Nicolas et Romain (9 ans). C'est dur car nos 2 enfants ont un parcours totalement différents.
Nicolas a commencé par un centre adapté puis la CLIS
Romain lui a été balloté entre 1 sessad, une CLIS et un CATTP;
Il passait sa vie dans 1 taxi. La CDES a jugé que Romain ne correspndait pas à leur compétence à l'âge de 4 ans. On a perdu 4 ans. Là, il est en IR. Il a tout sur place : L'orthophoniste, la psychomotricienne, les éducateurs. De plus, il est suivi par une pédopsychiatre 2 fois par semaine en libéral. S'il y avait un mode d'emploi, ce serait bien car là, c'est vraiment le parcours du combattant.
royal severine
Portrait de cgelitti
[QUOTE=virginie] Je suis moi aussi maman d'une petite fille disphasique, elle va avoir 9 ans au mois de mars. Tout comme vous, je suis tantôt passée par des moments difficils, très très noirs, tantôt par des moments de joies avec elle car se sont des enfants tellement sensible qui s'exprime avant tout par leur coeur puisque la parole leur fait défaut. Je me suis posée toute la panoplie de question aussi, tout comme vous! J'ai eu des réponses, et elles ne sont pas très encourageantes! Outre la difficulté du language qui s'installa difficilement, même à 9 ans ma fille fait encore beaucoup d'erreur, outre les problèmes de l'écrit car il ne peuvent se fier à ce qu'ils entendent, il y effectivenemnt pour eux la souffrance des railleries à l'école. c'est pour eux un calvaire, souvent ma fille revient de l'école en pleurant et clamant qu'elle ne veut plus y retourner parcequ'on se moque d'elle, qu'elle est encore un bébé!
Je voudrais revenir sur un point : ces enfants disphasiques ne peuvent se fier à leurs oreilles car en fait ils ne comprennent pas ce nous disons, les spécialstes m'ont très bien imagé le problème, c'est comme si nous nous entendions parler une langue étrangère, c'est ce que eux vivent au quotidien, ils entendent une langue étrangère. Petit à petit ils s'adaptent et colle une image sur chaque mot par visualisation, afin de trier ce charrabia! La visualisation pour ces enfants est très importante car c'est la seule mémoire qui fonctionne : la mémoire visuelle. Le soucis c'est que la mémoire visuelle est restreinte, loin de la capacité de la mémoire orale utilisée par les personnes non disphasiques. Vous le savez peut-être, mais ce sont des enfants que l'on ne peut scolariser longtemps dans le cursus normal, standard. Moi, je me fais beaucoup de soucis pour son avenir, tant que je suis là je pourrais l'aider, la soutenir mais après...La vie est impitoyable! Que fera t'elle pour gagner sa vie, peut de métiers sont à leur portée maintenant, dans ce monde ou on ne veut que des génies! Et puis, moi, j'ai du mal à supporter le poid de la culpabilité, me disant que c'est de ma faute si qu'elle a cette maladie. Mais j'essaie de ne pas lui montrer. J'espère vous avoir aidé un peu, avoir répondu à quelques questions. A bientôt     [/QUOTE]
JL78180
Portrait de cgelitti
Je me bat pour sortir les enfants dysphasique des CLIS, IME, hôpital de jour, ... pour qu'ils retrouvent une scolarité "normale", une vis "normale".

Je suis Ex-dysphasique, actuelle ingé en Génie Mécanique (travail à temps plein). Ma fille fut dysphasique, elle a 14ans actuellement : est en 4e européenne dans le collège du secteur.

Nous sommes tombés par chance sur un traitement qui m'a fait revivre quelques symptômes qui seraient à l'origine de ma dysphasie (retard langagier) :

- retard de perception auditif (trouble neurologique sans cause organique),ne permet pas de suivre une conversation à débit normal

- trouble lexique (ne trouve pas le bon mot au bon moment, pourtant, le mot est bien acquis)

- dysarthrie : trouble de gestion des organes phonatoires (troubles d'articulation)

- dysphonie : déformation des sons produits

Cet ensemble de troubles neurologiques par période (non permanents) est induit par un dérèglement : le système proprioceptif chez nous.

Le traitement "proprioceptif"-"postural" de Lisbonne nous permet de les lever : la Posturologie de Lisbonne pour traiter efficacement le SDP (Syndrome de déficience posturale).

C'est pour cette raison que d'ai extrapolé vers des enfants placés en IME, CLIS de mon entourage : il se pourrait bien que ces enfants aient également le même SDP que ma fille et moi ...

J'en ai observé quelques uns, avec les "critères simplfiés" que j'ai appris par ma documentation sur le SDP et ses traitements possibles : ceux que je connaissent ont tous des "signes évidents" de SDP.

J'ai réussi à convaincre quelques familles d'explorer la même piste que nous : SDP et ses traitements proprioceptifs.

Tous ces enfants ont été diagnostiqués "SDP positifs".

Le traitement de Lisbonne leur apporte une amélioration rapide.

Ce traitement n'est pas sans difficulté : peu de praticiens confirmés en France (une vingtaine d'ophtalmos formés, 2 confirmés qui acceptent de traiter cette catégorie de patients),les lunettes à prismes ne sont pas toujours bien réalisées (la norme en matière de précision de montage de lunettes à prismes est trop laxiste),certains opticiens ne respectent pas le CDC (cahier des charges).

Or, lorsuq'on arrive à faire fonctionner ce traitement, on constate des résultats surprenants : une normalisation fonctionnelle de l'enfant, donc normalisation scolaire de l'enfant...

Un site est consacré au traitement de SDP : http://posturo.free.fr (les patients échangent leurs retours d'expérience, en cumulant diffirents types de traitement) : prismes de Lisbonne, orthoptie, semelles "proprioceptives" de principe différents, traitement buccal différent (gouttière posturale, activateur Soulet-Bésombes, ...),ostéopathie, orthopractie, ...
Linda
Portrait de cgelitti
Mon petit garçon va avoir 6 ans.Il présente des troubles du langage et travaille avec une orthophoniste qui a émis l'hypothèse d'une dysphasie.
Même si il a fait des progrès phénoménaux,nous sommes encore bien loin de ce que nous aurions dû obtenir aujourd'hui...
Il a la chance d'avoir eu seulement deux institutrices en 4 ans qui se sont autant investies dans la prise en charge de son trouble du langage que son orthophoniste ou nous,ses parents et même sa grande soeur.
Il faut savoir qu'à la base,comme j'ai pu le lire dans beaucoup de témoignages de parents,c'est nous qui avons demandé la prise en charge de notre fils puisqu'on nous répétait régulièrement qu'il était petit et que chaque chose venait en son temps...Je culpabilisais de le trouver en retard...Je m'étais interdit de comparer un jour mes enfants et je ne pouvais plus m'en empêcher... Sa soeur ainée parlait parfaitement à 2 ans et lui il ne s'exprimait que dans un charabia que seule sa soeur semblait comprendre...J'en étais malade: moi,sa maman, je ne le comprenais pas.
Aujourd'hui les choses ont bien changé et je peux entretenir au prix d'heures de travail que l'on ne compte plus de longues conversations avec mon petit bonhomme. Je dois admettre que je l'admire: il est confiant et déterminé.Jamais il ne semble se lasser de la rigueur de travail à laquelle il doit se soumettre quotidiennement.Non seulement il ne se plaint jamais de ses heures de soutien scolaire (3 séances hebdo jusque là) ou de ses séances d'orthophonie (1 à 2 hebdo),mais en plus il nous a remercié il y a quelques jours chez l'orthophoniste de nous occuper de lui.Il disait avoir de la chance que son institutrice, son orthophoniste et sa maman l'aident autant à "mieux parler". Cela m'écoeure d'avoir un enfant aussi lucide et malin et qu'il ne soit pas jugé à sa juste valeur à cause du langage qui lui fait défaut.Il y certaines idées reçues qui ont la peau dure et à l'heure actuelle encore un enfant qui parle mal est forcément un imbécile.Pour l'heure ce genre de méchancetés à son égard semble ne pas l'atteindre...mais jusqu'à quand? J'ai peur pour son avenir...J'ai travaillé une dizaine d'années dans le milieu scolaire alors je sais ce dont les enfants sont capables...j'espère qu'il n'en souffrira pas...
Maintenant nous espérons obtenir rapidement un rendez-vous au Centre Référent pour les Troubles du Langage et des Apprentissages afin de poser enfin un diagnostic sur ses troubles en espérant que ça aidera son entourage à se montrer un peu plus indulgent vis à vis de lui...Il fournit davantage d'efforts que bien des enfants et il travaille sans relâche, nous aimerions au moins que sa persévérance soit enfin reconnue et saluée...Il le mérite.
stephanie
Portrait de cgelitti
Je viens d'apprendre que mon fils de 7 ans est atteint de disphasie. Il est actuellement en CLIS TROUBLE SPECIFIQUE DU LANGAGE : Il a eu durant les 3 premiers mois de scolarité des problèmes de discipline (la maitresse a fait preuve de beaucoup de patience).
Lorsqu'on a inscrit Nicolas à l'école maternelle, la maîtresse a décelé des problèmes de langage dès les premiers mois de sa scolarité.
Nous avons donc fait une demande auprès de la CDES pour qu'il soit suivi dans un centre spécialisé.
Nicolas a eu la chance d'être orienté dans un jardin d'enfants spécialisé. L'équipe s'est très bien occupée de lui. Il devait aller au centre de l'audition et du lagage, mais le budget pour ouvrir une unité spécifique n'a pas été accordé. De ce fait, une classe spécifique a été crééé dans une école primaire, en attendant la rentrée 2006. Nous appréhendions ce changement, mais là Nicolas semble bien intégré. Quand je regarde son cahier, je me dis que ça vaut le coup de se battre d'autant plus que son orthophoniste fait un travail remaquable avec lui; le courant passe très bien
En fait, dans la vie quotidienne, Nicolas est un enfant débordant d'énergie. Il est ravi d'aller au centre de loisirs le Mercredi. Pourtant, ça ne doit pas être évident. En tout cas, il est hors de question de le laisser à la maison sous prétexte qu'il a des problèmes.
Là nous ne savons pas si Nicolas sera orienté vers un centre traitant spécifiquement des problèmes de langage, mais en tout cas, dans le cas contraire, la maitresse est prête à le garder avec bien entendu un suivi spécifique. C'est très dur d'autant plus que son frère est lui aussi en IR. Mais, avec son papa, on se rattache aux énormes progrès qu'ils font : ils comprennent tout.
Je ne connais pas les origines de ce mal ; Que faire si ce n'est de les aider et les soutenir. Il est vrai que l'amour est plus fort que tout : un calin, un bisou tout repart. Je ne sais pas de quoi demain sera fait mais bon, nous verrons bien.
Le plus dur, c'est de se battre contre la société, les intégrer et leur donner une chance et les moyens d'évoluer;

Pages

Sujet vérouillé