patrick
Portrait de cgelitti
bonjour,

je suis maman de quatre enfants

mon ainé (9 ans) vient de redoubler le ce2 notament pour sa trés mauvaise écriture maladroite, tremblante avec des lettre mal formées et trés difficile à lire pour les autres (moi, je déchiffre)

son problème est la dysgraphie

il suit des cours d'orthophonie qui ne semble pas etre trés efficace depuis 3 ans

son écriture le met en échec scolaire

je ne sais plus quoi faire pour l'aider, meme le pédopsychiatre n'a pas trouvé de problèmes liés à l'écriture.

merci pour des conseils.

Danièle Dumont
Portrait de cgelitti
Bonsoir Béatrice,
faisant des rééducations d'écriture depuis 20 ans, je peux vous affirmer que 13 ans c'est loin d'être trop tard. Je rééduque des personnes de tout âge et dont l'origine de la dysgraphie est très diverse. Il est exceptionnel qu'une rééducation se poursuive sur une année.
Vous pouvez observer des résultats sur mon site (déjà cité ci-dessus.)
Je comprends que vous hésitez pour l'achat d'un ordinateur, d'autant plus que ça ne résoud pas tout, il est bien préférable que votre enfant ait une véritable autonomie d'écriture.
Si vous le souhaitez vous pouvez m'adresser un mail en privé. Selon votre région, je peux soit le prendre moi-même soit vous adresser vers une autre personne plus proche de chez vous.
caroline
Portrait de cgelitti
bonjour
mon fils est dysgraphique. son problème est visuel. il me semble important d'aller voir un BON ophtalmologue (par exemple en clinique ou en hôpital) il vous dira déjà si votre enfant a des problèmes ou non de vue et faire passer un bilan orthoptique (ex : problèmes de convergfence, absence de vision des reliefs.....)
dans tous les cas il faut faire un bilan chez un orthophoniste et chez un graphologue.
pensez aussi à la psychologue libérale qui vous dira si votre enfant est précoce ou non. souvent les enfants précoces ont un retard dans l'écriture (en bref le cerveau va plus vite que le reste d'où retard )

bon courage et faites les bilans par des professions libérales et les fournir au médecin scolaire. demandez une réunion de l'équipe éducative pour mettre à plat les problèmes de votre enfant et voir ce qu'il y a lieu de mettre en place
Accrochez vous et vous y arriverez

caroline
isabelle
Portrait de cgelitti
mon fils a 7 ans et il vient d'être enfin d'être diagnostiquer dysgraphique par un centre médico psycho pédagogique sur béziers.Les pédospychiatre,psychologue ,psychomottricien nous guide beaucoup et nous soutiennent notamment par rapport au dialogue avec l'école.Pour nous il sont d'une aide précieuse mais c'est par Hazard que j'ai pris rendez vous dans ce centre car nous avons beaucoup chercher.Alexis avait un blocage total à l'écriture déjà en moyenne section l'année de CP a été atroce une maitresse qui téléphonait toutes les semaines à la maison pour me rencontrer qui m'a dit que mon fils n'était pas assez intelligent pour suivre un cursus scolaire normal .Elle nous a envoyer faire un bilan intellectuel et là on nous dit qu'il est intellectuellement au dessus de la moyenne .C'est à ce moment là que j'ai compris que mon fils avait un handicap et qu'il fallait nous battre .Une orthophoniste l'a pris en charge et il a commencé à écrire un peu .L'apprentissage de la lecture c'est fait sans problème et nous avons supplier la maitresse de le faire passer en CE1 car meme si il écrit peu au évaluation il avait assimilé la lecture .
c'est en fin d'année de CP que ce fameux centre nous a appelé (nous étions sur une liste d'attente depuis 10 mois)et depuis meme si il reste du chemin à parcourir nous sommes plus serein et cela se recent sur le travail scolaire de notre fils .Renseignez vous car ce type de centre pluridisciplinaire existe peut-être près de chez vous.De plus toutes les visites sont prise en charge par la sécurité sociale.Alexis est actuellement suivi par une psychomotricienne 1 heure par semaine et un psychologue 2 heure par mois si dans quelque temps nous reprenons les cours d'ortophonie ,je n'aurais aucune démarche à faire.Chaque semaine l'équipe du centre se réuni et fait le point sur chaque enfant et nous appelle pour fixer les rendez vous.bon courage à tous
JL78180
Portrait de cgelitti
Je suis tombée sur une solution qui a permis à ma fille (14ans actuellement) d'améliorer sa calligraphie sans effort et entraînement particulier : la posturologie de Lisbonne (cf. http://posturo.free.fr : mes témoignages sont disponibles sur le forum).

Début de traitement : novembre 2003, 11ans et demi, 6e, au bord de l'échec scolaire.

Elle n'a pas eu de redoublement de classe : sa dyspraxie et dyslexie ne la gênent plus autant (ne bénéficie d'aucune mesure de faveur pour sa dyslexie : madamoiselle à refusé le tiers temps que les profs lui ont proposé, depuis le début du traitement).
helene
Portrait de cgelitti
bonjour a tous, romain , aujourd'hui 12 ans vient d'etre diagnostiquer dysgraphique,ouf,car depuis le debut de la maternelle, ca a ete la galere,les instit ne sont pas formes ou pas suffisammnet, donc pour eux, romain etait lent, sale, paresseux, il ne voulait p
Rafinesque Muriel
Portrait de cgelitti
J'ai aussi un garçon de 12 ans qui a une dysgraphie; Ces problèmes d'écriture sont là depuis fort longtemps déjà en classe de CP, mais c'est seulement cette année que nous avons réalisé que c'était un problème médical, Il est maintenantet nous avons perdu beaucoup de temps pour s'occuper de son problème, faute de connaîssance et de savoir où il faut se tourner. Donc depuis 6 mois, nous avons fait rencontrer plusieurs spécialistes de la santé. Touta commençé avec l'assistante sociale qui nous a envoyé vers le médecin de l'éducation nationnal qui nous a envoyé vers l'hôpital des enfants à Reims, là nous avons vu un neuropédiatre, un neuropsychologue, une psychomotricienne, nous devons voir encore un orthoptiste, ce qui fait que son problème est reconnu comme un problème médical et l'officialise ce qui va permettre de mettre des outils pédagogiques pour l'année prochaine, ordinateur....et il aura 1/3 temps de plus que les autres enfants, quand il devra passer son bac. bon courage à vous .
carole
Portrait de cgelitti
Je suis aussi maman d'un enfant dysgraphique. Contrairement à tout ce que j'ai pu lire, je crois encore que la réeducation en psycho motricité aidera mon fils à progresser. Il est en CE1, et je suis moi-même enseignante. C'est très difficile pour moi car je n'ai jamais été formée pour aider ni même dépister ces problèmes. Je n'ai pas plus de solution que n'importe quelle autre maman pour aider mon fils. J'informe mes collègues au fur et à mesure de mes recherches car, comme vous, je constate que les enseignants ne comprennent pas ce problème. On nous répond que nos enfants sont fainéants, étourdis, rêveurs mais jamais l'idée d'un trouble de l'écriture n'est envisagé. N'hésitez pas à informer les enseignants, quitte à faire vous même de la pédagogie. A l'IUFM, il n'y a aucun cour concernant l'apprentissage de l'écriture.
Les enseignants de maternelle ou de cp font ce qu'ils peuvent, en fonction de leurs aptitudes.
Si des personnes ont réussi à faire progresser leurs enfants, je serais heureuse de voir que l'espoir est permis. Merci à tout ceux qui répondront.
simone
Portrait de cgelitti
J'ai un fils de 15 ans qui est en 3ème, il n'a jamais vu un spécialiste ; j'ai pensé à la dysgraphie dès le CE1, mais les institutrices à qui je m'étais adressé m'avaient affirmé qu'il n'y avait rien à faire.
Depuis, il a appris à compenser mais il va plus lentement pour écrire que les autres et il est découragé de voir qu'on lui enlève systématiquement des points ; avec le temps, il a quand même fait des progres ; mais j'ai toujours cru que le fait de continuer à écrire allait l'aider ; l'utilisation d'un ordinateur ne me semblait pas opportun ; de toutes façons les professeurs à qui j'en parle lors de la réunion parents prof ont toujours l'air de ne rien y connaître ; j'appréhende à l'idée de la rentrée au lycée me demandant s'ils seront un peu plus compréhensifs ; je pense également que si c'était diagnostiqué par un spécialiste, cela le rassurerait peut-être. Qui doit-on aller voir en premier et connaissez-vous des références de livres sur le sujet ? Je vous remercie
marie pierre
Portrait de cgelitti
pour simone
Je pense qu'effectivement, votre fils irait mieux si le diagnostic était posé par un spécialiste. Romain a été soulagé quand le diagnostic fait dans un premier temps par une orthophoniste, a été confirmé par une neuro pédiatre de l'hôpital Pellegrin à Bordeaux (centre référent pour la dysgraphie). en effet, toutes ces années d'écriture de galère ont été expliquées, il pouvait enfin faire comprendre aux autres que ce n'était pas simplement de sa faute, de la paresse mais que le fait d'écrire était vraiment pénible pour lui. Quant à l'utilisation de l'ordinateur portable, Romain est très satisfait. Il prend ses cours en direct et ils sont bien moins "farcis" de fautes d'orthographe et bien mieux rédigés. je ne pense pas que les profs soient à même de vous aider dans le sens où ils ont du mal à appréhender le problème, et ont souvent du mal à comprendre comment nos enfants ont réussi à compenser et à arriver jusq'à ces classes sans plus de difficultés. Ils pensent donc que nos enfants sont paresseux et dilétants plutôt que réellement "handicapés" par leur dysgraphie. Romain est au lycée depuis cette année et malheurement, je peux vous dire que les professeurs au lycée ne sont pas plus compréhensifs mais comme je l'ai déjà dit, c'est malheureusement un combat de tous les jours. Romain vient de terminer sa seconde, il passe en 1ère mais a du malheureusement faire une croix sur une 1èreS, sa dysgraphie le mettant tout de même en difficulté dans ces classes où il n'y a de place que pour "l'élite." Je sais que l'année prochaine, va être une année difficile car romain part vers une section STG, ce qui veut dire par la suite, un BTS ou un IUT avec besoin d'un excellent dossier après le bac. Je vais devoir lutter afin qu'il ait droit au tiers temps à chaque devoir fait au lycée, afin qu'il ne soit pas pénalisé dans ses notes et dans son dossier. Je pense que je vais souvent entendre le proviseur m'annonçait qu'elle n'a pas les moyens de fournir un surveillant pour le tiers temps de Romain, nous allons nous "battre".
Essayer de faire confirmer le diagnostic de votre fils, c'est positif pour tout le monde, lui, vous, car vous aurez tous les arguments pour le comprendre et le défendre.
martine
Portrait de cgelitti
j'ai un enfant hyperactif, dysgraphique et dysorthographique.
Je cherche actuellement à essayer la graphothérapie.
j'ai la liste des praticiens mais je n'ai pas de référence sur aucun d'entre eux.
Quelqu'un pourrait il m'en conseiller un. J'habite à
Maisons-Alfort (94).
Merci et bon courage à tous

Pages

Sujet vérouillé