Les douleurs abdominales de l'enfant : pas de drame, mais rester vigilant !

Les douleurs abdominales de l'enfant : pas de drame, mais rester vigilant !

Souvent angoissantes, rarement graves les douleurs abdominales sont un des symptômes les plus fréquents de l'enfant.

Cette incidence est due à la multiplicité des maladies pouvant avoir une traduction abdominale. Il faut donc rester vigilant car la différence entre des maux de ventre bénins et une maladie plus grave est parfois ardue.

Il importe avant tout sans dramatiser d'être attentif aux caractéristiques de la douleur et à ses circonstances de déclenchement pour que le diagnostic du médecin soit dès le départ bien orienté.

Douleurs abdominales de l'enfant : des causes multiples, une plainte unique

Si on voulait recenser les pathologies qui donnent des maux de ventre chez l'enfant, la longueur de cet article suffirait à peine à en établir la liste !

En effet, surtout chez le jeune enfant, l'abdomen est le point de traduction de nombreux symptômes. Il est déjà difficile pour l'adulte de préciser lors d'une pathologie abdominale le siège, le type et l'intensité d'une douleur. A fortiori chez l'enfant.

D'une part la plainte est souvent centrée sur le ventre, même s'il s'agit de problèmes urinaires ou psychologiques, car l'enfant n'a pas d'autres moyens de l'exprimer et d'autre part certaines pathologies pulmonaires, urinaires, infectieuses, articulaires, herniaires, gynécologiques peuvent donner de véritables douleurs abdominales parfois isolées.

Sans oublier bien sûr les pathologies purement abdominales...

La douleur oui, mais encore ? Les signes associés à la douleur abdominale sont importants

Sachant que la douleur abdominale de l'enfant peut avoir des causes multiples et qu'elle est rarement isolée, il est important de noter les autres symptômes qui lui sont associés :

  • la fièvre ou les frissons (bien indiquer la température prise dans la bouche, ou sous le bras en ajoutant cinq dixièmes),

  • les nausées ou les vomissements, soit immédiatement après l'ingestion d'aliments soit plus tardifs,

  • la diarrhée (fréquence des selles, aspect plus ou moins liquide), ou au contraire la constipation,

  • les brûlures en urinant ou des envies impérieuses d'uriner ou des mictions fréquentes,

  • les douleurs articulaires,

  • une boiterie à la marche,

  • des signes O.R.L (nez qui coule, douleur aux oreilles, mal à la gorge),

  • un teint jaune (ictère) ou des conjonctives jaunes (les conjonctives correspondent au blanc de l'œil).

Le signe associé le plus important est l'altération de l'état général : ce signe doit plus inquiéter que la simple douleur abdominale.
L'enfant est fatigué, abattu, il ne joue plus, il n'a pas faim, il est pâle.

Le contexte est également important : premières règles d'une adolescente, personnes également malades dans l'entourage ou à l'école, examen scolaire proche...

 

Mis à jour par Isabelle Eustache le 14/01/2013
Créé initialement par le 06/11/2000

Sources : La douleur de l'enfant. FMC Hebdo. 13 juin 2000. 4ème Forum de la douleur. Paris. 18 mars 2000.

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 
Publi information
Pourquoi j'ai mal au ventre ?

Un mal de ventre peut avoir de nombreuses causes. 
Pour les identifier, décrivez vos symptômes sur e-docteur et bénéficiez de conseils personnalisés.
C'est gratuit et anonyme.

Accédez à e-docteur

en savoir plus