alliance59
Portrait de cgelitti
Bonjour, je viens pour la premiere fois et je suis surpris de ne pas voir un sujet sur les douleurs chronique sourtout moi qui suis suivie dans un centre anti douleurs depuis 4 ans et qui vois enormément de monde qui les frequentent et que si peux de personnes en parlent et sourtout si peu de mèdecins la soigne sachant qu'ils faut beaucoup de temps pour avoir un RDV avec un neurologue oui c'est surprenant mais c'est eux qui traitent les douleurs, apres ont est moins surpris quand ont voient les traitements, voila j'èspere que d'autres personnent reagiront a mon sujet. a bientot

didier

Giuliana
Portrait de cgelitti
[QUOTE=cat1748] je connais un véritable anti douleur envoyez moi un mail et je vous répondrai.

catherinemillot@wanadoo.fr

j'espère que mon message ne sera pas censuré car je peux réellement vous aider.
Ce produit a des vertus reconnus par les scientifiques même certaines personnes du corps médical en prennent.

cordialement[/QUOTE]
Sofffyy
Portrait de cgelitti
Bonjour à tous,

c'est avec intérêt que je viens de lire vos messages. Je suis arrivée sur ce site suite à la prise de rivotril qu'y m'a donné plus d'effets secondaires que bénéfiques. J'ai 33 ans et je suis diagnostiquée fibromyalgique depuis 10 ans et reconnue travailleur handicapé catégorie B par la cotorep depuis 5 ans.
Anny, je pense que du devrais aller dans un centre anti-douleur et demander un diagnostique de la fibromyalgie car ce que tu décris et ton parcours médical m'y fait penser. Essai de voir s'il y a pas une asso dans ta région et contacte là pour voir si tu peux avoir le nom d'un médecin compétent pour ce syndrome. c'est peut être pas du tout ça mais ce que tu décris y ressemble. de savoir si c'est t'apporte pas de grande solution médicale mais t'éviteras de faire des examens médicaux invasifs et inutiles. C'est toujours un soulagement de pouvoir mettre un nom sur ses douleurs.
Sur ce, je vous souhaite plein de courage à tous et n'hésitez pas à demander une consultaion en centre anti douleur ça évite souvent des examens inutiles et douloureux.

Sophie
.cathybons
Portrait de cgelitti
bonjour, je suis atteinte de fibromyalgie depuis presque 4ans;j ai essayé toutes sortes de médicaments.Des antidépresseurs,des antalgiques,des somnifères,etc.....Je suis sous morphine depuis 8mois,et je m aperçois que cela me fais moins d 'effets qu au début;en faite on s habitue aux médicaments et au bout d un moment ils ne font plus d'effets;Moi aussi j en ai assez de souffrir tout le temps;après avoir etait recemment au centre anti douleurs ,le professeur qui m a examinée m a certifié que j 'avais bien la fibromyalgie,qu il fallait apprendrfe à vivre avec, qu il n'y a pas de remède miracle ,en faite , les medecins pataugent complètement et ne savent pas quoi dire ou donner; je me sens seule avec cette maladie qui me ronge;vous pouvez me contactez a l adresse suivante:cathydominique@wanadoo.fr j attend vos messages a bientot;
Marie
Portrait de cgelitti
Je souffre de douleurs depuis Mars 2004, en + de mon médecin traitant, j'ai vu un spécialiste de la médecine physique et sportive, un rhumatologue. On m'a diagnostiqué des tendinites de la pate d'oie (les 2 genous), une ostéose condensante iliaque droite, une déformation de la colonne vertébrale entraînant une discrarthrose, une discopathie, et depuis peu une tendinite d'insertion de la crête iliaque droite et un lumbago. J'ai eu mon lot d'anti-inflammatoires, d'infiltratons, et de séances de kiné = résultat :
après 8 mois de galère, j'en suis toujours au même point.
sylvie
Portrait de cgelitti
bonjour,je vis avec une douleur au dos depuis bientot 3ans,tout les examens n'ont pas permis de trouver une anomalie,par contre ce que je sais c'est que je souffre et que j'aimerais que l'on trouve un produit miracle pour soulager toute les personnes qui sont dans ma situation
comme certain disent bon courage et il est vrai qu'il en faut!!
christine
Portrait de cgelitti
[QUOTE=ANNY] Bonjour.

Je suis une jeune femme de 32 ans et depuis un an je souffre de douleurs musculaires.
Etant auparavant une personne active, pas une grande sportive mais je faisais de la marche, du VTT au bord de la mer. Brusquement des douleurs musculaires comme des contractures, et des pincements. Mes jambes on commencé à devenir lourdes, comme ankylosées. Puis se fut mes bras, lourds, contractures musculaires, parfois je ne peux plus les utilisées, (exemple comme coupé une tranche de saumon). Mes chevilles sont devenu très sensibles, parfois je ne peux plus posés les pieds, ni me déplacer. Elles gonflent, la peau devient lisse, la chaleur comme le froid augmentent ses douleurs atroces.
Les symptômes : bras commencent toujours par une lourdeur, vient une douleur aux poignet, après mes réflexes sont diminués. Cela peut-être le droit comme le gauche, je crois que tout dépend de celui que je me suis le plus servi. Les jambes deviennent comme deux poteaux, et des douleurs aigues apparaissent aux chevilles avec des frissons, et je ressens des sensations électriques très douloureuses aux chevilles et aux mollets. Depuis mon état s?est aggraver, j?ai essayer de diminuer mes efforts physiques, mais rien n?a changé. J?ai donc repris le travail, la marche, essayer de mener une vie normale, en me disant que c?était peut-être du au stresse de la vie quotidienne, rien n?a évolué dans un sens positif. Je ne vis pas avec ces douleurs, dés que je sens que je ne suis plus fatiguée, je fais comme une boulimie d?activités pour ne pas perdre une minute de ma vie ! Parfois quand je n?ai rien pendant 3 semaines, j?ai l?impression d?avoir retrouvé mon corps, mais les douleurs reviennent très vite. Ces crises se font par rémission.
Tout efforts physiques même intimes entraîne chez moi une intense fatigue, même mon langage est touché. Quant les crises sont très fortes, ce sont des douleurs atroces qui m?obligent à me coucher, il y aussi une perte de sensibilité des jambes, des orteils et je ne peux plus marcher, parfois il m?arrive de boiter. Des fois les crises durent une semaine, où je suis obligée de me coucher, et rien ne me les fait passé pas même des an -inflammatoires ou des calmants. Je prends du Rivotril depuis 7 ans car j?ai toujours eu des troubles du sommeil, et même la nuit il m?arrive d?être réveillée brusquement par ces douleurs ou des crampes. Elles arrivent à n?importe quels moments de la journée, que je sois bien psychologiquement ou pas, que je suis en repos ou en effort. Mais souvent c?est du à un effort physique de 3/ 7 jours auparavant !
J?ai vu plusieurs médecins. Un rhumatologue, qui s?est contenté de me faire un doppler, mon médecin généraliste m?a prescrit : carlytene, Spasmag, modopar, pendant 3 mois que j?ai pris. Un autre médecin généraliste à penser au stress, et m?a prescrit du Laroxyl, pendant 3 mois, je m?endormais plus que cela m?a soulagée. Mon dernier traitement prescrit par un autre médecin généraliste qui pensait au début à la maladie du ténias, m?a donné : Flavan que je prends depuis déjà 2 mois, vitamine E Merck, qui ne m?as pas vraiment redonné la pêche, je me sens toujours autant affaibli. Rubozinc, que je viens de terminer, Mégamylase et Vagostabyl car lui pense que c?est du au stresse et que je fais des spammes musculaires !
J?ai subi plusieurs examens, l?année dernière chez un neurologue : EMG musculaire, nerfs tout est normal et chez un médecin du sport aussi. IRM cérébrale et médullaire (car j?ai eu un accident en 99 en tant que passagère) j?ai été toucher au coup, et surtout quand le temps tourne ma nuque se contracte et j?ai des douleurs crâniennes.
Août 2004 : J?ai été hospitalisée pendant 10 jours service médecine interne F. Où j?ai subi plusieurs examens sanguins, scanner thoracique, échographie. Après ce bilan qui fut normal, ci ce n?est un remaniement des créatinines phosphokinases qui les a décidés à me faire une biopsie, s?est avéré un échec. Car l?examen fut loupé, mais le peu qu?ils ont fait sur mes muscles, révèle ou plutôt évoque comme ils disent à une dystrophie musculaire.
Conclusion, après cet examen qui fut très traumatisant, je suis donc aller voir d?autres médecins, qui ne sont pas d?accord que je subisse une autre dystrophie, ils n?envoient pas l?utilité, donc sur 7, 3 sont pour et d?autres pensent que ce n?est pas nécessaire. Je suis prête à tout entendre, j?ai même était voir un magnétiseur, et j?ai été suivit par un médecin chinois.
Le problème c?est qu?un an vient de passer, que mes douleurs deviennent de plus en plus intenses, mon moral baisse, car je ne suis pas dans une situation sociale très valorisante et ni sécurisante (RIM). J?ai pris énormément de cachets qui on eu un résultat nul, et qu?aujourd?hui je me demande si je dois refaire oui ou non cette biopsie ?
Est-ce que malgré tous ces examens importants que j?ai fait une biopsie peut permettre de détecter une maladie qu?on ne peut voir par examen sanguin ?
A-t-il d?autres examens qui pourraient remplacer une biopsie ? Pensez-vous que cela peut-être d?ordre psychologique ?
Avez ?vous d?autres propositions à me faire ? Je suis perdue, désespéré, j?en ai marre de voir des médecins, de prendre des cachets, mon estomac ne supporte plus ces lourds traitements, j?ai pris la décision de me retourner vers interne et des forums, si vous avez des sites ou des médecins ou des forums à me proposer n?hésitez pas !
Afin de pouvoir trouver une personne qui aurait les mêmes symptômes que les miens, et des médecins qui pourraient peut-être m?aider. Je suis arrivée à ne plus faire confiance aux médecins, mais je sais que je ne peux rester comme ça ! Mon entourage me regarde d?un ?il louche, pense que c?est de la comédie, ou que je ne veux pas travailler, alors que quand cela m?est arrivée, j?étais à un moment donné de ma vie, sereine et super bien dans ma peau, avec plein de résolution, de projet, que j?ai réussit certains à réaliser.





[/QUOTE]
martine62
Portrait de cgelitti
bonjour , je sors du centre anti-douleur et je suis trés décue du diagnostic!!!je souffre de douleurs diffuses maux de tête, grosse fatigue et je ne peux plus assurer mon emploi depuis 2 mois et je ne vais pas mieux.le constat du médecin contractures sur tout le corps et le rythme de remise en forme du centre anti-douleur trop difficile pour moi donc vélo ,natation,marche,à mon rythme cela risque d'être assez long, on me dit aussi que j'aurais besoin d'un suivi pschycologique, on pointe du doigt ces problémes d'emblée alors que je souffre depuis au moins 10 ans et que j'allais bien avant!!! le stress, le travail pénible,les soucis ont eu raison de mon corps et la douleur est le maître de mon corps et de mon cerveau ,difficile à entendre!!!! comment être si mal et que faire pour soulager cette souffrance je pense fybromyalgie, polyarthrite, sclérose en plaques, mon médecin me dit que je suis en grande déprime donc anti'dépresseurs que je refuse je souffre nuit et jour et je suis trés fatiguée je ne sais plus que penser et comment pouvez-vous m'aider, j'ai 55 ans et je suis trés active d'ordinaire mais actuellement je ne peux plus rien faire merci de m'aider    
marie
Portrait de cgelitti
Envoyé : 11 Juillet 2005 à 11:36 par ANNY    
Je suis une jeune femme de 32 ans et depuis un an je souffre de douleurs musculaires

bonjour, je viens de me mettre sur ce forum et pour répondre à anny, moi aussi j'ai eu de grosses douleurs musculaire,aussi dans les os, maux de tête et grande fatigue je me couchais souvent car je n'avais plus de force.
j'ai 40 ans, 4 enfants et on a decouvert pour moi une allergie au gluten (Maladie coliaque)j'ai suprimé tout les blés en une semaine les douleurs , la fatigue et la toux que j'avais ont disparus "le bonheur",depuis à part quelques raideurs de temps en temps quand je consomme du blé sans le savoir (exemple dans le jambon,certains yaourts,les glaces etc...)on peut dire que je vais bien,surtout il faut bien lire les ingrédients sur les boites des aliments.
au revoir et à bientôt
Anne-Marie
Portrait de cgelitti
Aujourd'hui, c'était le jour où l'on parlait de la douleur, d'où ma visite sur plusieurs forums.
J'y retrouve ce que j'ai vécu et vis encore pour une petite partie. J'ai 58 ans, entre 45 et 50 ans, ce qui avant n'était que des chutes inexpliquées ou des sensations de brûlures au niveau des genoux (très gênantes pour marcher, pour se détendre, pour dormir et amoindries par aucun médicament) m?a envahie : les sensations de brûlures intenses (suivant le nerf crural, ou le sciatique ou rien de particulier?) , les sensations de contractures, une hypersensibilité, mais aussi une perte de sensation au niveau de la main gauche, un engourdissement douloureux s?est étendu des orteils, pieds, jambes, cuisses, puis tout le tronc, pour atteindre par moments une joue, le coin de la bouche, de l?oeil. Bien sûr marcher, monter des escaliers, les descendre? est devenu difficile, risqué, vivre avec la douleur de supporter des vêtements sur le corps qui donnent l?impression d?agression de la peau, supporter difficilement même des caresses, j?ai connu !
Comme tous, j?ai passé des examens, vu des médecins, des neurologues qui ont éliminé certaines maladies, me suis éloignée de ceux qui soupçonnaient « ma tête » d?imaginer ces douleurs, pris divers médicaments antidouleur, rivotryl, par ex, modifié mon alimentation? Bref cherché, tenté. Pendant tout ce temps, seules l?homéopathie, l?ostéopathie m?ont permis de bénéficier de quelques brefs répits dans la journée, sans entraîner d?effets secondaires mais sans ralentir la progression de la douleur qui m?envahissait, me handicapait de + en + : sortir de la baignoire seule était impossible, m?accroupir impossible, respirer à pleins poumons une illusion?
Le hasard m?a fait prendre connaissance d?un traitement « Laserponcture » mis au point par un chercheur indépendant pour les blessés médullaires, et, comme une IREM montrait des kystes au niveau des cervicales, j?y suis allée. Surprise inespérée ! depuis que je suis ces séances (pour moi tous les 15 jours environ) je récupère. Un grand nombre de gestes sont à nouveau possible, la douleur a nettement diminué, il y a de nets moments de répit, j?ai repris le contrôle à 60-70 % sur certaines fonctions (vessie, digestion,?). Depuis la 4ème ou 5ème séance, je progresse sans cesse, vous pouvez comprendre comme c?est bon pour le moral, comme j?apprécie. La récupération s?accompagne d?un réveil des muscles qui peut entraîner d?autres types de sensations douloureuses mais au bout il y a un nouveau contrôle retrouvé. C?est mon cas et celui des compagnons d?infortune que je rencontre au centre. Si vous voulez en savoir plus voir, le site www.laserponcture.net cela peut être un espoir pour certains d?entre vous.
cat1748
Portrait de cgelitti
je connais un véritable anti douleur envoyez moi un mail et je vous répondrai.

catherinemillot@wanadoo.fr

j'espère que mon message ne sera pas censuré car je peux réellement vous aider.
Ce produit a des vertus reconnus par les scientifiques même certaines personnes du corps médical en prennent.

cordialement

Pages

Sujet vérouillé