Maritchou13
Portrait de cgelitti
Bonjour, voilà mon problème : hier en prenant ma douche

une douleur est apparue au niveau de l'ovaire gauche puis

s'est déplacée au niveau de mon rein gauche. Une douleur

très intense qui m'a empêche de me lever. après avoir bu

beaucoup d'eau, la gène été encore présente mais la

douleur avait diminué. aujourd'hui je ressens encore cette gène notamment quand je baille ou que je lève la jambe

gauche.

Alors voilà, je ne sais pas si cela vaut le coup d'aller

voir un médecin ou alors s'il suffit d'attendre et e boire

beaucoup d'eau.

Céline
Portrait de cgelitti
Déjà je vous remercie pour cette réponse plus que complète !
Ensuite, non je ne suis pas la même personne qui à du
sang dans ses urines.
Concernant l'ovaire, c'est bien de là que la douleur à
débuté, mais elle s'est très vite déplacé au niveau de
mon rein et du coup je ne ressens plus aucune douleur de
ce côté là. Mais il s'avère aussi que je suis en période
de règle donc bon...
aujourd'hui j'au bu beaucoup d'eau et je me suis ménagée
et même si la gène est encore présente, la douleur à extrêmement diminuée sauf encore quand je lève ma jambe
gauche.
Ma mère a fait une hypothèse sur le fait que j'avais peut être manqué d'eau. En effet je reviens d'un festival dans
lequel je me suis beaucoup dépensé mais la bouteille
d'eau de 33cl étant à 1?, il est vrai que je n'est pas bu
beaucoup d'eau. Donc c'est aussi peut être une hypothèse plausible. Mais je pense que si la douleur persiste
demain j'irai voir un médecin.
Encore merci pour votre réponse .
Céline
Maritchou13
Portrait de cgelitti
Bonjour Céline.
Je cherche de vos nouvelles et n'en trouve pas. Alors, avez-vous pu consulter un médecin, un spécialiste, ou bien a-t-il finalement fallu vous hospitaliser ? Je suis un peu inquiète, car vos douleurs pourraient conduire vers des pistes tellement différentes (mais pas forcément contradictoires) que, même si pour le moment c'est passé tout seul, à votre place je ne traînerais pas trop pour en parler à un médecin qui, lui, avec son savoir, serait j'esmère en mesure de vous orienter vers des examens ou calmants plus judicieux... Moi je ne vous avais donné que des pistes. Mais si votre médecin est hésitant comme cela arrive souvent, ne vous privez pas de rencontrer au moins votre gynéco pour votre ovaire gauche '(les gynécos font partie des rares catégories de spécialistes en accès libre, alors il ne faut pas vous en priver !) et pour toutle reste, parlez bien à votre médecin ou à celui qui le remplace de tout ce que vous nous avez expliqué, aussi clairement et avec des détails aussi précis que vous l'aviez fait pour nous. Mais malheureusement, nous, nous ne sommes que de pauvres humains parfois patients nous-mêmes et ne pouvons donc vous aider qu'en fonction de notre vécu, de nos expériences, éventuellement d'un savoir acquis à partir de telle ou telle maladie qu'on a eue... Alors n'en restez pas à ce simple échange sur Internet : moi c'est pour vous que je vous le dis, c'est un conseil pour votre santé, après évidemment je sais bien que vous ferez comme vous l'entendez, vous êtes libre...
Pour ma part, ma consultation d'hier chez le néphrologue (eh oui, j'ai bénéficié d'un désistement qui me fait quand même gagner au total un bon mois), donc cette consultation m'a globalement beaucoup déçuèe car je crains d'être encore plus ballottée vers différents spécialistes alors que j'attends avec impatience une perspective claire pour calmer mes propres souffrances, rénales et gynéco, qui durent quand même depuis trois ans et me font de nouveau recourir parfois à la morphine... Mais jesens qu'un jour de temps et de calme je vais explorer un peula discussion sur les piélonéphrites, parce que j'en ai eues, et ça me donnera peut-être des idées mais peut-être aussi des inquiétudes, alors je ne sais pas encore ce que je ferai... Mais vous, à mon humble avis, ne tardez pas trop à consulter, il vaut toujours mieux s'attaquer tôt aux premiers signes d'un problème que de laisser les choses s'installer, parce que là c'est bien souvent pire et parfois ça dure très très longtemps...
Plein de courage à vous, si vous vous en sentez l'énergie merci de nous tenir au courant. Bien cordialement et plein de courage à tous,
Maritchou13.
Maritchou13
Portrait de cgelitti
Bonjour Céline !
Etes-vous la même dame qui aviez du sang dans les urines etde la douleur aux reins il y a quelque temps ? Si oui, au minimum je vous conseille de boire beaucoup pour aujourd'hui et, si la douleur redevenait intenable, tant pis, faites-vous amener aux urgences on ne sait jamais...
Sinon, tant que la douleurest supportable, essayez d'attendre demain pour voir un médecin... Avez-vous de la température, et-ou des brûlures en urinant ?
Mais votre question est complexe : vous parlez aussi de douleur à un ovaire : êtes-vous sûre qu'il n'y ait pas aussi des ennuis gynéco chez vous ?
Enfin, ce qui m'intrigue c'est votre histoire de jambe... Peut-être faudrait-il essayer de faire exxplorer, à la place ou en complément, ce qui se passe dans votre colonne vertébrale : il ne faudrait pas que vous ayez undébut de blocage ou une petite hernie discale sans le savoir...
Votre histoire semble orienter vers tellement de choses différentes que je vous conseille, dans l'immédiat de boire beaucoup etd de vous reposer, et dès que possible de parler de tout cela d'une manière aussi claire et détaillée qu'ici avec un médecin généraliste, ou le vôtre s'il est rentré : il décidera peut-être lui-même des examens à entreprendre, moi je ne vous donneque des pistes, je ne suis pas une professionnelle... En tout cas, si vous êtes bien la même personne qui aviez du sang dans les urines et-ou si vous avez des troubles de ce côté-là, moi à votre place j'insisterais pour demander au minimum une analyse d'urines ! Après, côté gynéco et-ou colonne vertébrale, un médecin sera mieux placé que moi pour déterminer ce qui chez vous est le plus judicieux, mais donnez-lui quand même tous les détails, cela peut l'aider et l'orienter.
Bon courage en attendant,reposez-vous si vous pouvez et au moins pour aujourd'hui, si vous pouvez tenir, buvez beaucoup ! Beaucoup d'eau, bien sûr. Tenez-nous au courant si vous le souhaitez et si vous vous en sentez la force et l'énergie !!
Bien cordialement et plein de courage à tous, (pardon, j'aurais pu répondre plus tôt mais mon ordinateur et mon équipement adapté se sont plantés deux fois...)
Maritchou13.     
Sujet vérouillé