Divorce : quand un enfant rejette un parent...

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 16 Février 2009 : 01h00
-A +A
L'aliénation parentale, ou désaffection parentale, est une pathologie souvent liée au divorce qui entraîne un enfant à rejeter un parent autrefois aimé. Qu'est-ce qui distingue ce syndrome d'un banal conflit parental ? Comment le prévenir, l'enrayer ? Le point avec le Dr Paul Bensussan.

Interview du Dr Paul Bensussan.Le Dr Paul Bensussan est psychiatre, expert agréé par la Cour de cassation, diplômé de sexologie clinique. Ses travaux sur l'inceste et les divorces très conflictuels sont connus de ses pairs comme des magistrats.

Qu'entend-on par " syndrome d'aliénation parentale " ?

Dr Paul Bensussan : L'aliénation parentale est une problématique à laquelle les juges aux affaires familiales se trouvent de plus en plus souvent confrontés : des enfants de parents séparés expriment avec force une hostilité vis-à-vis de l'un de leurs parents, la plupart du temps le parent non gardien. Cette hostilité est telle qu'elle peut empêcher le parent rejeté d'exercer son droit de visite et réduire à néant la relation avec ses enfants.

Le terme ' aliénation ' désigne ici ' toute situation dans laquelle un enfant rejette un parent de façon injustifiée - non explicable par la qualité antérieure de la relation '.

La détermination de ces enfants est très grande. Mais est-ce toujours leur volonté que ces enfants expriment ? Ont-ils conservé leur libre-arbitre ? Cette analyse est nécessaire pour guider la décision de justice et répondre à la question la plus délicate : faut-il ou non respecter la volonté apparente de ces enfants ?

Comment distinguer un " syndrome d'aliénation parentale " d'un banal conflit avec un parent ?

Dr Paul Bensussan : La définition la plus connue est celle du Pr Richard Gardner, pédopsychiatre américain auteur de nombreuses publications de référence sur le sujet (1), selon lui, le syndrome d'aliénation parentale est :

  • une campagne de dénigrement d'un enfant contre un parent ;

  • injustifiée et résultant d'un plus ou moins subtil travail de manipulation pouvant aller jusqu'au lavage de cerveau, associant, en des proportions variables, des contributions personnelles de l'enfant.

    Les critères diagnostiques décrits par Gardner sont les suivants :

    1 - désir affirmé de ne plus voir le parent rejeté ;

    2 - développement de stratégies absurdes et parfois futiles pour disqualifier le parent rejeté ;

    3 - vision binaire et manichéenne : l'un des parents est entièrement bon, l'autre entièrement mauvais, et on ne retrouve pas de bon souvenir en compagnie du parent rejeté ;

    4 - phénomène du penseur ' indépendant ' avec dénégation spontanée de la part de l'enfant (c'est moi qui pense cela, personne ne m'a influencé) ;

    5 - l'enfant se présente spontanément comme le soutien du parent aliénant,

    6 - l'animosité ne se limite pas au parent rejeté, mais s'étend à l'ensemble de son univers, par exemple la famille dans son ensemble, y compris les grands-parents, cousins, etc. ;

    7 - absence troublante de culpabilité par rapport à la dureté de l'attitude envers le parent aliéné. L'enfant se montre plus que distant : il semble avoir déclaré la guerre au parent rejeté ;

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 16 Février 2009 : 01h00
A lire aussi
Divorce : conseils aux parents après la séparation Publié le 11/05/2009 - 00h00

Quel que soit le contexte, le divorce représente toujours un véritable bouleversement dans la vie de l'enfant, quel que soit son âge. Après l'étape de la séparation, comment s'organiser pour protéger son enfant ? Voici les conseils proposés aux parents par le Dr Paul Bensussan*.

Divorce : comment protéger vos enfants... Publié le 04/05/2009 - 00h00

L'actualité récente a mis en lumière, avec une série de procès autour d'enlèvements d'enfants, le climat passionnel des séparations très conflictuelles et les dangers qui en résultent pour l'enfant. Si nul ne peut assurer être à l'abri d'un divorce, au moins peut-on envisager, à l'heure...

Questions sur l'inceste : un psychiatre expert vous répond Publié le 09/02/2009 - 00h00

Selon l'enquête publiée par l'Association internationale des victimes de l'inceste (AIVI), 3 % des Francais déclarent avoir été victime d'inceste, soit près de 2 millions de personnes. Un Francais sur quatre connaît au moins une personne qui a été touchée par un inceste dans son entourage....

A quoi sert l'autorité parentale ? Publié le 11/06/2003 - 00h00

De l'autorité, tout le monde en parle… Le thème est récurrent dans l'éducation. Enseignants et parents se trouvent tour à tour accusés de manquer d'autorité. Et le manque d'autorité n'a pas bonne presse au point que les politiques entendent même sanctionner les parents qui ne feraient pas...

Plus d'articles