Les disputes du couple sont-elles toxiques pour les enfants ?

Publié par Dr Catherine Solano le Mercredi 04 Février 2004 : 01h00
-A +A
Dans un couple, des disputes surviennent fatalement un jour ou l'autre. Graves ou superficielles, à côté de leur gestion à deux, reste la question des enfants. Comment leur éviter de souffrir de conflits, mésententes, désaccords ?

Les problèmes sont inévitables et font partie de la vie. Nous ne vivons pas à Disney land, ou dans un conte de fée. Vouloir préserver les enfants à tout prix serait leur montrer une image fausse de la réalité. Alors, il vaut mieux leur apprendre à observer, et si possible à surmonter ces conflits.Une dispute, c'est désagréable, inquiétant, mais une réconciliation, c'est très bon. Pour un enfant, observer qu'un désaccord, ça peut se résoudre, et même entraîner un mieux être par la suite, c'est très riche en enseignement. Plus tard, il ne craindra pas les confrontations, il saura que le meilleur peut aussi en sortir. Il apprend à trouver une sortie honorable pour les deux parties en présence !

Et même quand un conflit persiste, on a le droit de ne pas être d'accord sans que l'un des deux soit en tort. Apprendre la tolérance, c'est ce que peut comprendre l'observateur ! Si c'est un enfant, il saura qu'il a le droit d'être lui-même, y compris quand il va contre l'opinion des autres. Il peut être bon de leur expliquer : on n'est pas d'accord, ça arrive toujours de temps à autre dans une famille

Les insultes et les paroles blessantes qui traînent l'autre dans la boue sont, par contre, elles, très toxiques. Elles blessent aussi l'enfant qui aime son père et sa mère. Idem si l'on prend ses enfants à témoin, ou encore si l'on s'en sert d'arbitre, ou de supporter ! Lui imposer de choisir son camp, c'est l'acculer à exprimer qu'il préfère un parent. Pour lui, c'est forcément un crève-coeur. L'angoisse est terrible.

Et si, un jour, vous n'y arrivez vraiment pas, si votre enfant semble souffrir de vos conflits, pensez à demander de l'aide à un psy. Cela vous apportera un regard extérieur, et vous aidera à passer un cap difficile.

L'antidote des disputes c'est montrer qu'on s'aime quand ça va bien. Cela peut se faire par des gestes, des paroles ou des attentions. Ce qui compte, ce n'est pas le nombre de disputes, c'est la balance entre le positif et le négatif et que le positif l'emporte ! Beaucoup d'amour permet de surmonter facilement pas mal de conflits !

Finalement, bien plus que les disputes, les cris, les éclats, la colère, ce qui est le plus dangereux pour les enfants, c'est la haine entre leurs parents Et la haine, elle peut être froide, silencieuse, sans beaucoup de manifestations. C'est donc ce manque d'amour qui peut se révéler le plus nocif pour les enfants.

Publié par Dr Catherine Solano le Mercredi 04 Février 2004 : 01h00
A lire aussi
Parents âgés : faut-il les prendre chez soi ? Publié le 06/04/2009 - 00h00

Le caractère peut devenir difficile avec l'avancée en âge. Et c'est encore plus difficile quand ce sont de vos parents dont il s'agit.Vous vous sentez une responsabilité, vous avez à gérer la vie concrète de tous les jours en prenant en compte leurs besoins... et leur caractère.Claudine...

Fratrie : la place détermine-t-elle la personnalité ? Publié le 03/11/2011 - 14h01

Et si notre personnalité dépendait de notre rang de naissance ? L'idée ne date pas d'aujourd'hui, mais elle interpelle. Dans les querelles fraternelles, chacun jouerait son rôle et se façonnerait ainsi des traits de caractère bien particuliers. Chacun dans une case ? Pas si simple. Le...

Profession : super grand-parent ! Publié le 06/10/2014 - 07h24

Grand-père ou grand-mère, certains en rêvent, d’autres le voient arriver avec un peu d’angoisse.Quoi qu’il en soit, il n’est pas toujours évident de se (re)faire une place dans une famille transformée par l’arrivée d’un bébé…Six conseils spécial "grands-parents".

Plus d'articles