Digestion difficile

Publié par Audrey Gast le Mardi 19 Janvier 2016 : 17h10
Mis à jour le Mardi 19 Janvier 2016 : 17h10
-A +A

Boldo, fenouil, angélique, romarin, camomille, les 5 plantes qui favorisent la digestion.

Digestion difficile

La digestion étant un processus complexe qui implique de nombreux organes, son équilibre peut facilement se rompre entrainant un cortège de symptômes tels que des ballonnements, des flatulences, une digestion lente et douloureuse avec des maux de ventre et des spasmes intestinaux, une sensation de fatigue ou de malaise après les repas, des nausées ou encore des brulures d’estomac. La digestion difficile est également désignée sous le terme de « dyspepsie ».

Une digestion difficile est favorisée par différents facteurs : alimentation déséquilibrée, repas trop rapides, exercice physique inexistant, consommation d’alcool, de tabac. Sachez également que la grossesse entraîne fréquemment des troubles digestifs comme des brulures d’estomac ou de la constipation. Les personnes anxieuses et stressées présentent fréquemment des troubles de la digestion.

En l’absence de problèmes spécifiques ou de pathologies type intolérances et allergies alimentaires, côlon irritable, ulcère qui nécessitent une consultation et un suivi médical, il est possible d’observer quelques mesures simples pour faciliter la digestion au quotidien :

  • Se nourrir de façon équilibrée en prenant le temps de bien mâcher.
  • S’hydrater suffisamment.
  • Pratiquer une activité physique régulière et limiter sa consommation d’alcool et de tabac.
  • Éviter les repas très copieux ou très riches, fractionnez les repas si nécessaire (en cas de grossesse par exemple).
  • Penser au stress ou à l’anxiété comme facteurs aggravants ou déclenchants et essayer de les maitriser au mieux (voir fiche anxiété).

Les plantes pour favoriser la digestion

La phytothérapie recommande de nombreuses plantes pour favoriser une digestion difficile et soulager les symptômes désagréables qui l’accompagnent. En voici quelques-unes, elles peuvent s’associer en fonction de vos gouts et de vos besoins.

  • Boldo : les feuilles de boldo sont recommandées pour stimuler la fonction hépatique et favoriser la digestion. Cet arbuste originaire du Chili possède des propriétés sur la bile, dont il favorise la sécrétion, et sur les douleurs spasmodiques liées à la digestion. Pour préparer une infusion à base de feuilles séchées, il faut compter environ 10 g par litre d’eau bouillante. Laisser infuser 15 minutes. À boire avant les repas. Déconseillé chez la femme enceinte et en usage prolongé.

  • Fenouil : les graines de fenouil possèdent des propriétés antispasmodiques et apaisantes. Les principales autorités de santé reconnaissent son usage en cas de maux de ventre, de ballonnements et de flatulences. De par son gout anisé, le fenouil se consomme facilement en tisane. Compter environ 2 g (une petite cuillère) de graines pour une tasse d’eau bouillante (150 ml). Laisser infuser une quinzaine de minutes. Boire 2 à 3 tasses par jour après les repas.

  • Angélique : très aromatique, l’angélique est principalement recommandée contre les ballonnements et l’aérophagie. Les racines sont antispasmodiques. La Commission E (Commission allemande de phytothérapie) reconnait l’usage de l’angélique contre les spasmes intestinaux et les flatulences. Elle peut aider à retrouver un bon confort digestif après un épisode de gastro-entérite. Pour préparer une tisane d’angélique, versez dans 150 ml d’eau bouillante une cuillère à café de racine (séchée et hachée). Laissez infuser une dizaine de minutes. À boire avant les repas.

  • Romarin : essence méditerranéenne emblématique, le romarin est aussi un stimulant général reconnu pour ses bienfaits sur la digestion. On l’utilise en cas de douleurs digestives et pour soulager les troubles hépatiques, car il a une action tonifiante et protectrice sur le foie. Préparez une infusion avec 20 à 30 g de feuilles pour 1 litre d’eau bouillante. Laissez bien infuser (10-15 minutes). Buvez plusieurs tasses par jour. On déconseille généralement le romarin (hors usage alimentaire) aux femmes enceintes et allaitantes.

  • Camomille romaine : Déjà connue et utilisée dans l’Antiquité par Galien, elle est conseillée pour ses propriétés digestives. On la recommande en cas de dyspepsie et de crampes d’estomac. On la conseille aussi contre les nausées et les vomissements. Les sommités fleuries de la camomille romaine se préparent en infusion à raison d’environ 3 fleurs par tasse. À boire après le repas pour apprécier les vertus digestives de la plante. La camomille romaine est également appréciée pour calmer la nervosité, ce qui s’avère particulièrement utile lorsque les maux digestifs sont liés à un état de stress ou d’agitation nerveuse.

  • Curcuma : le curcuma est une épice jaune vif aux propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. Ses vertus sur la digestion sont reconnues par l’Organisation mondiale de la Santé et la Commission E qui le conseille contre la dyspepsie et les flatulences. Pour une Infusion au curcuma, versez 1 cuillère à café de poudre de rhizome dans 150 ml d’eau bouillante, laissez infuser 10 minutes et buvez 2 à 3 tasses par jour.

  • Réglisse : les racines de réglisse sont bien connues des gourmands qui apprécient son gout sucré caractéristique. Elles possèdent également des vertus en cas de brulures d’estomac et de gastrites (inflammation de l’estomac), car elle protègerait la muqueuse de l’estomac lui permettant de cicatriser plus vite. Une étude a mis en avant ses propriétés sur la bactérie Helicobacter pylori qu’elle empêche de se fixer à la paroi de l’estomac. Vous trouverez assez facilement la réglisse sous forme de préparations pour tisane et de bâtonnets à mâcher. Attention à ne pas en prendre en cas d’hypertension artérielle.

  • Menthe poivrée : excellent stimulant général, la menthe poivrée est recommandée en cas de digestion difficile et de douleurs associées. Elle est aussi utilisée dans le syndrome de l’intestin irritable. Les principales autorités de santé reconnaissent l’usage de la menthe poivrée (huile essentielle et feuilles) dans les troubles digestifs. La menthe ayant un goût agréable et prononcé, elle est idéale en tisane. Pour une infusion, comptez environ une cuillère à café de feuilles par tasse d’eau bouillante, laissez infuser dix minutes. Buvez 3 tasses par jour. Cette infusion peut être tout à fait consommée par les enfants (dès 6 ans, une tasse par jour).

Il existe de nombreuses autres plantes utilisées traditionnellement en cas de digestion difficile : la mélisse qui associe bienfaits sur la digestion et propriétés calmantes, idéale pour les troubles digestifs d’origine nerveuse, l’artichaut très réputé pour ses bienfaits sur la digestion des graisses, car il favorise la production de bile. Citons également la sauge, antispasmodique et répandue sous nos latitudes ou, plus exotique, le gingembre dont l’usage traditionnel pour faciliter la digestion est reconnu par les principales autorités de santé.

Guide: 

Publié par Audrey Gast le Mardi 19 Janvier 2016 : 17h10
Mis à jour le Mardi 19 Janvier 2016 : 17h10
A lire aussi
Aérophagie Publié le 07/09/2015 - 15h34

L’aérophagie et les ballonnements sont des désagréments qui peuvent être gênants au quotidien. Les plantes comme le fenouil ou l’angélique peuvent vous aider à retrouver naturellement un certain confort.

Menthe Poivrée Publié le 05/05/2017 - 12h45

La menthe poivrée (mentha piperita) est recommandée en cas de digestion difficile, contre la mauvaise haleine et comme stimulant général notamment en cas d’infection hivernale.

Camomille romaine Publié le 30/11/2015 - 16h08

La camomille romaine ou camomille noble (chamaemelum nobile ou anthemis nobilis) est utilisée en cas de digestion difficile, de douleurs type névralgies et d’irritation des yeux.

Angélique Publié le 31/08/2015 - 14h53

L’angélique (Angelica archangelica) est recommandée dans les troubles de la digestion causant ballonnements et douleurs ainsi qu’en cas de perte d’appétit.

Plus d'articles