Difficultés à respirer

Difficultés à respirer

Publié par Dr Philippe Presles le Samedi 01 Janvier 2005 : 01h00
Mis à jour le Lundi 28 Janvier 2013 : 15h36
-A +A

Le rôle du poumon consiste à oxygéner le sang et à en éliminer le gaz carbonique.

En cas d'insuffisance respiratoire, le taux de gaz carbonique sanguin augmente, tandis que celui d'oxygène diminue, ce qui se traduit par une difficulté à respirer (que l'on appelle également dyspnée).

Difficultés à respirer : Conseils pratiques

  • En cas d'allergie majeure.

    Si vous êtes allergique aux noix, aux piqûres d'insectes et à la pénicilline, ayez toujours à votre disposition une seringue d'adrénaline à injecter immédiatement en cas de contact avec l'élément allergène.

    Ensuite, contactez les urgences.

    N'oubliez pas de vérifier régulièrement la date de péremption de votre produit.

  • Se reposer.

    Si vous êtes essoufflé(e), il est essentiel que vous vous reposiez quelques minutes avant de reprendre doucement vos activités.

  • Prévenir la formation de caillots sanguins.

    Si vous prévoyez de passer plusieurs heures en voiture, arrêtez-vous fréquemment pour vous dégourdir les jambes, afin de prévenir la formation de caillots sanguins.

    En outre, les anticoagulants injectables par voie sous-cutanée (certaines héparines) sont recommandés et pourront être prescrits aux personnes qui ont déjà souffert d'une thrombose veineuse profonde ou d'une embolie pulmonaire.

    Une injection avant un voyage où la personne restera longtemps assise (plus de cinq heures d'affilée) pourra aider à prévenir la formation de caillots sanguins.

    Parlez-en à votre médecin si vous prévoyez de voyager.

    Les personnes âgées et celles qui ont des antécédents personnels ou familiaux d'embolie pulmonaire devraient aussi porter des bas de compression, particulièrement en cas d'alitement prolongé.

    Ces bas élastiques, vendus sans ordonnance en pharmacie, sont conçus pour favoriser la circulation du sang, évitant ainsi l'apparition d'une phlébite (inflammation des veines liée à la présence d'un caillot sanguin).

  • Se maintenir en forme.

    Une bonne forme physique vous donnera une plus grande endurance à l'effort.

    Si vous êtes plutôt sédentaire, commencez progressivement.

    Au minimum, faites 20 minutes de marche trois fois par semaine.

    N'oubliez surtout pas la période d'échauffement (étirements).

  • S'informer.

    Pour obtenir de précieuses informations, des conseils et du soutien.

  • Ne pas fumer.

    La fumée du tabac obstrue les voies respiratoires et raccourcit l'espérance de vie.

  • En cas de crise d'hyperventilation, respirer autrement.

    Si vous faites une crise d'hyperventilation, vous devez respirer moins vite et moins profondément.

    Respirez par le nez, avec le diaphragme, et évitez de soupirer.

    Le truc qui consiste à respirer dans un sac en papier peut contrer la baisse de gaz carbonique, mais il ne corrige pas la façon de respirer qui est à l'origine du problème.

    Pour obtenir des informations au sujet de l'hyperventilation et pour apprendre à faire des exercices de respiration diaphragmatique, parlez-en à votre médecin.

Difficultés à respirer : Quand consulter ?

  • Votre respiration devient subitement plus rapide et vous avez l'impression d'étouffer.
  • L'essoufflement soudain persiste plus de 15 minutes.
  • Votre respiration est sifflante.
  • En plus de l'essoufflement, vous ressentez des douleurs au thorax.
  • Votre enfant présente des symptômes d'épiglottite (respiration sifflante, maux de gorge et fièvre).

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Samedi 01 Janvier 2005 : 01h00
Mis à jour le Lundi 28 Janvier 2013 : 15h36
Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005.
A lire aussi
Expectorations Publié le 31/05/2001 - 00h00

En théorie, une personne en bonne santé ne crache pas. Les expectorations (crachats ou sécrétions) sont produites à la suite d'une réaction de défense de l'organisme face à une quelconque agression due à un problème interne ou en provenance du milieu extérieur.

Quels sont les symptômes et les causes du pneumothorax ? Publié le 29/04/2013 - 08h46

Essouflements, difficultés à respirer, oppression, fatigue… ? C’est peut-être un pneumothorax.Cette maladie désigne une affection de la plèvre, la fine enveloppe qui entoure les poumons.Quels sont les symptômes ? Comment savoir si on est à risque et comment prévenir et soigner le...

Plus d'articles