Marie
Portrait de cgelitti
Je viens de lire l'article "Comment fabriquer un enfant obèse ?", bon bien sûr, on peut pas totalement donner tort à son auteur, mais bon sang ce que la vie d'une diététicienne doit être ennuyeuse.

Et comme je plains ses enfants, soumis à une vie d'ascète par la volonté de leur bienveillante Môman.

Il doit y avoir un juste milieu entre l'anarchie et la dictature alimentaire !

Un McDo de temps en temps ne rend pas obèse, de même qu'un bon Coca bien frais. C'est justement dans la modération qu'il faut savoir éduquer ses enfants.

Quand au rôle essentiel du petit déjeuner, encore une idée reçue qui a la vie dure, certains en ont besoin, d'autres non. Personnellement j'ai arrêté d'en prendre aux environs de 10 ans, et je crois pas avoir une alimentation si déséquilibrée, enfin à en croire ma balance ça va, 62 kilos pour 1m75, à la limite peut-être que je me sous-alimente sans le savoir.

Allez, j'avoue, j'ai une grande soeur qui était branchée diététique à l'adolescence, et qui me tannait avec ses précepts diététiques, donc mon point de vue est peut-être un peu chargé d'affect.

Je dois avoir une image faussée de la diététique, qui pour moi n'est ni une science, ni une discipline médicale, du moins pas plus que la sophrologie ou la sexologie, je me demande quel niveau d'étude il faut pour exercer en tant que diététicien, je me demande même s'il existe un titre officiel de diététicien...

Enfin, l'auteur de cet article a au moins le mérite de vouloir le bien de nos têtes-blondes, mais "l'enfer est pavé de bonnes intentions", en tous cas elle n'a fait que renforcer mes a priori.

PUB
PUB