IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN 150 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé

source: ANSM - Mis à jour le : 13/07/2016

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  Retour en haut de la page

IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN 150 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  Retour en haut de la page

Irbésartan..... 150 mg

Hydrochlorothiazide..... 12,5 mg

Pour un comprimé pelliculé.

Excipient à effet notoire :

Chaquecomprimécontient38,50mgdelactosemonohydraté.

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

3. FORME PHARMACEUTIQUE  Retour en haut de la page

Comprimé pelliculé.

Comprimé pelliculé, de forme oblongue, biconvexe de couleur pêche, gravé « IHC 150 » sur une face.

4. DONNEES CLINIQUES  Retour en haut de la page

4.1. Indications thérapeutiques  Retour en haut de la page

Traitementdelhypertensionartérielleessentielle.

Cette associationà dosefixeestindiquéechezlespatientsadultesdontla pressionartérielleest insuffisammentcontrôléeparl'irbésartanseuloulhydrochlorothiazideseul(voirrubrique5.1).

Publicité
4.2. Posologie et mode d'administration  Retour en haut de la page

Posologie

IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN peut être pris en une prise par jour, pendant ou en dehors des repas.

Une adaptation des doses de chacun des composants pris individuellement (irbésartan et hydrochlorothiazide) peut être recommandée.

La substitution de la monothérapie par l'association fixe sera envisagée si elle est cliniquement appropriée :

·IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN 150 mg/12,5 mg peut être administré chez les patients dont la pression artérielle est insuffisamment contrôlée avec l'hydrochlorothiazide seul ou 150 mg dirbésartan seul ;

·IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN 300 mg/12,5 mg peut être administré chez les patients insuffisamment contrôlés par 300 mg dirbésartan ou par IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN 150 mg/12,5 mg ;

·IRBESARTAN / HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN 300 mg/25 mg peut être administré chez les patients insuffisamment contrôlés par IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN 300 mg/12,5 mg.

Des doses supérieures à 300 mg dirbésartan/25 mg dhydrochlorothiazide par jour ne sont pas recommandées.

Si nécessaire, IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN peut être administré avec un autre médicament antihypertenseur (voir rubriques 4.3, 4.4, 4.5 et 5.1).

Populations particulières

Insuffisance rénale :

En raison de la présence dhydrochlorothiazide, IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN nest pas recommandé chez les patients atteints d'insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine < 30 ml/min). Les diurétiques de l'anse sont préférables aux thiazidiques dans cette population. Un ajustement posologique nest pas nécessaire chez les patients insuffisants rénaux dont la clairance de la créatinine est ≥ 30 ml/min (voir rubriques 4.3 et 4.4).

Insuffisance hépatique :

IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN nest pas indiqué chez les patients ayant une insuffisance hépatique sévère. Les thiazidiques doivent être utilisés avec précaution chez les patients ayant une altération de la fonction hépatique. Un ajustement de la posologie nest pas nécessaire chez les patients présentant une insuffisance hépatique légère à modérée (voir rubrique 4.3).

Personne âgée :

Aucune adaptation posologique dIRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN n'est nécessaire chez la personne âgée.

Population pédiatrique :

Lutilisation dIRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN nest pas recommandée chez les enfants et les adolescents car l'efficacité et la tolérance n'ont pas été établies. Aucune donnée n'est disponible.

Mode d'administration

Voie orale.

4.3. Contre-indications  Retour en haut de la page

·Hypersensibilité aux substances actives, à l'un des excipients mentionnés à la rubrique 6.1 ou à une autre substance dérivée des sulfamides (lhydrochlorothiazide est une substance dérivée des sulfamides).

·Deuxième et troisième trimestre de la grossesse (voir rubriques 4.4 et 4.6).

·Insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine < 30 ml/min).

·Hypokaliémie réfractaire ; hypercalcémie.

·Insuffisance hépatique sévère, cirrhose biliaire et cholestase.

·Lassociation de IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN à des médicaments contenant de laliskiren est contre-indiquée chez les patients présentant un diabète ou une insuffisance rénale (DFG [débit de filtration glomérulaire] < 60 ml/min/1,73 m2) (voir rubriques 4.5 et 5.1).

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  Retour en haut de la page

Hypotension-patientshypovolémiques :

IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARANa rarementétéassociéà unehypotension symptomatiquechezlespatientshypertendussansautrefacteurderisquedhypotension.Une hypotensionsymptomatiquepeutsurvenirchezlespatientsprésentantunedéplétionsodéeet/ouune hypovolémiesecondaireàuntraitementdiurétique,unealimentationhyposodée,unediarrhéeoudes vomissements.CesanomaliesdoiventêtrecorrigéesavantlinitiationdutraitementparIRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN.

Sténosedel'artèrerénale-Hypertensionartérielle rénovasculaire :

Il existeunrisqueaccru d'hypotensionsévèreet dinsuffisancerénalelorsquedespatientsprésentantunesténosebilatéralede l'artèrerénaleouunesténoseartériellerénalesurreinfonctionnellementunique,sonttraitéspar inhibiteursdelenzymede conversionouantagonistesdesrécepteursdelangiotensine-II.Bienque lonnaitpasdedonnéesdece typeaveclutilisationdIRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN,ondevraitsattendreà uneffet similaire.

Insuffisancerénaleettransplantationrénale :

Quand IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN est utilisé chez les patients présentant une altération de la fonction rénale, un contrôle périodique des taux sériques de potassium, de créatinine et dacide urique est recommandé. Aucune expérience n'est disponible concernant l'utilisation de IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN chez les patients ayant eu une transplantation rénale récente. IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN ne doit pas être utilisé chez les patients ayant une insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine < 30 ml/min)(voirrubrique4.3).Unehyperazotémieliéeà la prisedediurétiquesthiazidiquespeut survenirchezdespatientsatteintsdunealtérationdela fonctionrénale.Uneadaptationposologique nestpasnécessairechezlespatientsdontla clairancedela créatinineest≥ 30ml/min.Cependant, chezlespatientsayantuneinsuffisancerénalelégèreàmodérée(clairancedela créatinine ≥ 30 mlminmais<60mlmin),cette associationà dosefixedoitêtreadministréeavecprécaution.

Double blocage du système rénine-angiotensine-aldostérone (SRAA) :

Il est établi que lassociation dinhibiteurs de lenzyme de conversion (IEC), dantagonistes des récepteurs de langiotensine-II (ARA II) ou daliskiren augmente le risque dhypotension, dhyperkaliémie et daltération de la fonction rénale (incluant le risque dinsuffisance rénale aiguë). En conséquence, le double blocage du SRAA par lassociation dIEC, dARA II ou daliskiren nest pas recommandé (voir rubriques 4.5 et 5.1).

Néanmoins, si une telle association est considérée comme absolument nécessaire, elle ne pourra se faire que sous la surveillance dun spécialiste et avec un contrôle étroit et fréquent de la fonction rénale, de lionogramme sanguin et de la pression artérielle. Les IEC et les ARA II ne doivent pas être associés chez les patients atteints dune néphropathie diabétique.

Insuffisancehépatique :

Ilconvientdutiliserlesthiazidiquesavecprudencechezlespatientsprésentant uneinsuffisancehépatiqueouunemaladieévolutivedufoiecardesaltérations,mêmediscrètes,de léquilibrehydro-électrolytiquepeuventdéclencheruncomahépatique.Ilnexistepasdedonnées cliniquesdisponiblesavecIRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARANchezlespatientsinsuffisantshépatiques.

Sténosedelavalveaortiqueetmitrale,cardiomyopathieobstructivehypertrophique :

Commeavecles autresvasodilatateurs,uneprudenceparticulièreestindiquéechezlespatientssouffrantdesténose aortiqueou mitraleoudecardiomyopathieobstructivehypertrophique.

Hyperaldostéronismeprimaire :

Lespatientsavechyperaldostéronismeprimairenerépondent généralementpasauxmédicamentsantihypertenseursagissantparl'intermédiairedelinhibitiondu systèmerénine-angiotensine.Enconséquence,lutilisationdIRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARANnestpasrecommandée.

Effetsmétaboliquesetendocriniens :

Lesthiazidiquessontsusceptiblesd'entraîneruneintoléranceau glucose.Chezlesdiabétiques,uneadaptationdela posologiedelinsulineoudeshypoglycémiants orauxpeutserévélernécessaire.Undiabètesucrélatentpeutserévélerà loccasionduntraitement parthiazidique.

Desaugmentationsdestauxdecholestérolet detriglycéridesontété observéessoustraitementpar diurétiquesthiazidiques.Cependant,à la dosede125mgcontenuedansIRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN,deseffets minimesvoireaucuneffetontété signalés.

Unehyperurimiepeutsurvenirouunecrisedegouttepeutêtredéclenchéechezcertainspatients recevantdesdiurétiquesthiazidiques.

Equilibrehydroélectrolytique :

Pourtoutpatientsoustraitementdiurétique,unesurveillancerégulière desélectrolytessériquesseraeffectuéeàintervallesappropriés.

Lesthiazidiques,dontlhydrochlorothiazide,peuventprovoquerundéséquilibrehydroélectrolytique (hypokaliémie,hyponatrémieet alcalosehypochlorémique).Lessignesdalertedundéséquilibre hydroélectrolytiquesontsécheressedela bouche,soif,faiblesse,léthargie,somnolence,agitation, douleursmusculairesoucrampes,fatiguemusculaire,hypotension,oligurie,tachycardieet troubles gastro-intestinauxtels quenauséeset vomissements.

L'hypokaliémieinduiteparlesthiazidiquespeutêtreréduiteparl'associationdecesdiurétiquesà lirbésartan.Lerisquedhypokaliémieestplusimportantchezlespatientsporteursdunecirrhose hépatique,chezlespatientsprésentantunediurèseimportante,chezlespatientsquireçoiventdes prises oralesinadéquatesdélectrolyteset chezlespatientstraitéssimultanémentpardes corticostéroïdesouparl'ACTH.Inversement,unehyperkaliémiepeutsurvenirdufait del'irbésartan, composantdIRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN,enparticulierenprésencedinsuffisancerénaleet/oudinsuffisance cardiaqueet dediabètesucré.Uncontrôleappropriédupotassiumsériquechezcespatientsàrisque est recommandé.Lesdiurétiquesdépargnepotassique,lessupplémentsenpotassiumoulessubstituts saléscontenantdupotassiumdoiventêtreadministrésavecprudenceavecIRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN(voir rubrique4.5).

Ilnestpasdémontréquelirbésartanpuisseréduireouprévenirunehyponatrémieinduiteparles diurétiques.Unedéplétionchloréeestengénéralpeuimportanteet dansla plupartdescas,nerequiert aucuntraitement.

Lesthiazidiquespeuventréduirelexcrétionurinairedecalciumetprovoqueruneélévationlégèreet transitoiredela calcémieenlabsencededésordreconnudumétabolismecalcique.Unehypercalcémie importantepeutêtrele symptômedunehyperparathyroïdiemasquée.Lesthiazidiquesdoiventêtre interrompusavantdexplorerlafonctionparathyroïdienne.

Uneaugmentationdeléliminationurinairedumagnésiumayantété démontréeaveclesthiazidiques,il peutenrésulterunehypomagnésémie.

Lithium :

L'associationdulithiumetdIRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARANestdéconseillée(voirrubrique4.5).

Testantidopage :

Cemédicamentcontientdelhydrochlorothiazide,principeactifpouvantinduireune réactionpositivedestestspratiquéslorsdescontrôlesantidopage.

Général :

Chezlespatientsdontla tonicitévasculaireetla fonctionrénaledépendentdefaçon prédominantedelactivitédusystèmerénine-angiotensine-aldostérone(parexemplelespatients présentantuneinsuffisancecardiaquecongestivesévèreouunemaladierénalesous-jacente,y compris unesténosedesartèresrénales),le traitementparinhibiteursdelenzymedeconversionou antagonistesdesrécepteursdelangiotensine-IIagissantsurce systèmeaété associéà unehypotension aiguë,uneazotémie,uneoligurieou,rarement,à uneinsuffisancerénaleaiguë (voir rubrique 4.5).Commeavec nimportequelagentantihypertenseur,unebaissebrutaledela pressionartériellechezdespatients porteursdunecardiopathieischémiqueoudunemaladiecardiovasculaireischémiquepourrait entraîneruninfarctusdumyocardeouunaccidentvasculairecérébral.

Desréactionsdhypersensibilitéà lhydrochlorothiazidepeuventsurvenirchezdespatientsavecou sansantécédentsallergiquesoudasthmebronchique.Cependant,cesréactionsallergiquessontplus vraisemblableschezlespatientsprésentantdetels antécédents.

Descasdexacerbationoudactivationdelupusérythémateuxdisséminéontétérapportéslorsde lutilisationdediurétiquesthiazidiques.

Descasderéactionsdephotosensibilitéontété rapportésaveclesdiurétiquesthiazidiques(voir rubrique4.8).Sidetelles réactionssurviennentdurantle traitement,il estrecommandédarrêtercelui-ci.Sila reprisedutraitementpardiurétiqueestjugéenécessaire,ilestrecommandédeprotégerles zonesexposéesausoleilouauxUVAartificiels.

Grossesse :

LesinhibiteursdesrécepteursdelangiotensineII(ARAII)dontIRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARANnedoiventpas êtredébutésau coursdelagrossesse.A moinsqueletraitementparARAIInesoitconsidérécomme essentiel,il estrecommandédemodifierle traitementantihypertenseurchezlespatientesqui envisagentunegrossessepourun médicamentayantunprofildesécuritéétablipendantla grossesse. Encasdediagnosticdegrossesse,le traitementparunARAIIdoitêtrearrêtéimmédiatementet si nécessaireuntraitementalternatifseradébuté(voirrubriques4.3et 4.6).

Lactose :

Ce médicament contient du lactose. Son utilisation est déconseillée chez les patients présentant une intolérance au galactose, un déficit en lactase de Lapp ou un syndrome de malabsorption du glucose ou du galactose (maladies héréditaires rares).

MyopieAiguëetGlaucomeAiguSecondaireàAngleFermé :

Les médicamentsàbasedesulfamides oudedérivésdesulfamide,peuventprovoqueruneréactionidiosyncratiquedonnantlieuà unemyopie transitoireet à unglaucomeaiguà anglefermé.Lhydrochlorothiazideétantunsulfamide,seuls des cas isolésde glaucomeaiguà angleferméontété rapportésjusqualorsaveclhydrochlorothiazide.Les symptômesincluentlapparitionsoudaineduneréductiondelacuitévisuelleoudunedouleuroculaire et surviennentenrèglegénéraledanslesheuresoulessemainessuivantle débutdutraitement.Un glaucomeaiguà angleferménontraité peutinduireunepertedela visionpermanente.Lapremière mesureà adopterestl'arrêtdutraitementle plusrapidementpossible.Unrecoursrapideà un traitement médicamenteuxouà la chirurgiepeutsavérernécessairesila pressionintraoculairereste incontrôlée.Lesfacteursderisquedesurvenuedunglaucomeaiguà anglefermépeuventinclureles antécédentsdallergiesauxsulfamidesouà la pénicilline(voirrubrique4.8).

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  Retour en haut de la page

·Autres antihypertenseurs :

L'effet antihypertenseur dIRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN peut être augmenté lors de l'utilisation simultanée dautres antihypertenseurs. L'irbésartan et l'hydrochlorothiazide (à des doses allant jusquà 300 mg dirbésartan et 25 mg dhydrochlorothiazide) ont été administrés sans problème de tolérance avec d'autres antihypertenseurs dont les antagonistes calciques et les bêtabloquants. Un traitement préalable par des diurétiques à dose élevée peut provoquer une hypovolémie et un risque dhypotension lorsqu'un traitement par l'irbésartan avec ou sans diurétiques thiazidiques est instauré, sauf si la déplétion volémique est préalablement corrigée (voir rubrique 4.4).

·Produits contenant de laliskiren ou un IEC :

Les données issues des essais cliniques ont montré que le double blocage du système rénine-angiotensine-aldostérone (SRAA) par lutilisation concomitante dinhibiteurs de lenzyme de conversion, dantagonistes des récepteurs de langiotensine II ou daliskiren est associé à une fréquence plus élevée dévénements indésirables tels que lhypotension, lhyperkaliémie et laltération de la fonction rénale (incluant linsuffisance rénale aiguë) en comparaison à lutilisation dun seul médicament agissant sur le SRAA (voir rubriques 4.3, 4.4 et 5.1).

·Lithium :

Des augmentations réversibles des concentrations sériques et de la toxicité du lithium ont été rapportées avec les inhibiteurs de l'enzyme de conversion. A ce jour, des effets similaires ont été très rarement rapportés avec l'irbésartan. De plus, la clairance rénale du lithium étant réduite par les thiazidiques, le risque de toxicité du lithium est majoré avec IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN. Par conséquent, l'association de lithium et dIRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN est déconseillée (voir rubrique 4.4). Si cette association se révèle nécessaire, une surveillance stricte de la lithémie est recommandée.

·Médicaments modifiant la kaliémie :

La déplétion potassique due à l'hydrochlorothiazide est atténuée par l'effet épargneur de potassium de l'irbésartan. Cependant, on peut sattendre à ce que cet effet de l'hydrochlorothiazide sur la kaliémie soit potentialisé par dautres médicaments qui induisent une perte potassique ou une hypokaliémie (tels que les diurétiques hypokaliémiants, les laxatifs,l'amphotéricine B, le carbenoxolone, la pénicilline G sodique). A l'inverse, en se fondant sur l'expérience acquise avec les autres médicaments intervenant sur le système rénine-angiotensine, l'administration concomitante dIRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN avec des diurétiques dépargne potassique, une supplémentation en potassium, des sels de régime contenant du potassium ou dautres médicaments qui peuvent augmenter les taux de potassium plasmatique (par exemple héparine sodique) peut donner lieu à une élévation de la kaliémie.Il est recommandé une surveillance adéquate du potassium sérique chez les patients à risque (voir rubrique 4.4).

·Médicaments dont l'effet est influencé par des perturbations de la kaliémie :

Un dosage régulier de la kaliémie est recommandé lorsquIRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN est administré avec des médicaments dont l'effet est influencé par des perturbations des concentrations sériques de potassium (par exemple digitaliques, antiarythmiques).

·Anti-inflammatoires non stéroïdiens :

Lorsque les antagonistes de l'angiotensine II sont administrés simultanément avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens (c'est-à-dire les inhibiteurs sélectifs de la cyclo-oxygénase de type 2 (COX-2), l'acide acétylsalicylique (> 3 g/jour) et les anti-inflammatoires non stéroïdiens non sélectifs), une atténuation de l'effet anti-hypertenseur peut se produire.

Comme avec les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine, l'utilisation concomitante des antagonistes de l'angiotensine II et des anti-inflammatoires non stéroïdiens non sélectifs peut accroître le risque de détérioration de la fonction rénale, avec une possibilité d'insuffisance rénale aiguë, et une augmentation du potassium sérique en particulier chez les patients présentant une fonction rénale préalablement altérée. L'association devra être administrée avec prudence, en particulier chez les personnes âgées. Les patients devront être correctement hydratés et une surveillance de la fonction rénale devra être envisagée après l'initiation de l'association thérapeutique, puis périodiquement.

·Autres informations sur les interactions de l'irbésartan :

Dans les études cliniques, la pharmacocinétique de l'irbésartan n'a pas été modifiée par l'administration simultanée d'hydrochlorothiazide. L'irbésartan est principalement métabolisé par le CYP2C9 et dans une moindre mesure par glucuronidation. Il na pas été observé dinteractions pharmacocinétique et pharmacodynamique significatives quand l'irbésartan a été administré simultanément avec la warfarine, un médicament métabolisé par le CYP2C9. Les effets des inducteurs du CYP2C9, tels que la rifampicine, sur la pharmacocinétique de l'irbésartan n'ont pas été évalués. La pharmacocinétique de la digoxine n'a pas été altérée par l'administration simultanée d'irbésartan.

·Autres informations sur les interactions de l'hydrochlorothiazide :

Les médicaments suivants peuvent avoir une interaction lorsquils sont administrés simultanément avec les diurétiques thiazidiques :

oAlcool : une potentialisation de l'hypotension orthostatique peut survenir ;

oAntidiabétiques (médicaments oraux et insulines) : une adaptation posologique de l'antidiabétique peut être nécessaire (voir rubrique 4.4) ;

oRésines : colestyramine et colestipol: l'absorption de l'hydrochlorothiazide est altérée en présence de résines échangeuses danions. IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN doit être pris au moins une heure avant ou quatre heures après ces médicaments;

oCorticostéroïdes, ACTH : une déplétion électrolytique, et en particulier, une hypokaliémie, peut être aggravée ;

oDigitaliques : l'hypokaliémie ou l'hypomagnésémie induite par les thiazidiques favorise l'apparition de troubles du rythme cardiaque induits par les digitaliques (voir rubrique 4.4) ;

oAnti-inflammatoires non stéroïdiens : l'administration dun anti-inflammatoire non stéroïdien peut réduire les effets diurétiques, natriurétiques et antihypertenseurs des diurétiques thiazidiques chez certains patients ;

oAmines vasopressives (par exemple noradrénaline) : l'effet des amines vasopressives peut être atténué, mais pas suffisamment pour en exclure l'usage ;

oMyorelaxants non-dépolarisants (par exemple tubocurarine) : l'effet des myorelaxants non dépolarisants peut être potentialisé par l'hydrochlorothiazide ;

oMédicaments hypo-uricémiants : une adaptation de la posologie des médicaments hypo-uricémiants peut savérer nécessaire puisque l'hydrochlorothiazide peut élever le taux dacide urique sérique. Une augmentation du dosage de probénécide ou de sulfinpyrazone peut être nécessaire. L'administration simultanée de diurétiques thiazidiques peut augmenter l'incidence des réactions dhypersensibilité à l'allopurinol ;

oSels de calcium : en réduisant l'élimination du calcium, les diurétiques thiazidiques peuvent augmenter la calcémie. Dans le cas où une supplémentation calcique ou des médicaments épargneurs de calcium (par exemple traitement par la vitamine D) doivent être prescrits, il est nécessaire de surveiller le taux de calcium sérique et dadapter la posologie du calcium en fonction des résultats ;

oCarbamazépine : l'administration concomitante de carbamazépine et d'hydrochlorothiazide a été associée à un risque d'hyponatrémie symptomatique. Il est nécessaire de surveiller les électrolytes en cas d'administration simultanée. Si possible, une autre classe de diurétiques doit être utilisée.

oAutres interactions : l'effet hyperglycémiant des bêtabloquants et du diazoxide peut être augmenté par les thiazidiques. Les agents anticholinergiques (tels que l'atropine, le bépéridène) peuvent augmenter la biodisponibilité des diurétiques thiazidiques par diminution de la motilité gastro-intestinale et de la vitesse de vidange gastrique. Les thiazidiques peuvent augmenter le risque deffets indésirables de l'amantadine. Les thiazidiques peuvent réduire l'excrétion rénale des médicaments cytotoxiques (tels que cyclophosphamide, methotrexate) et potentialisent leurs effets myélosuppressifs.

4.6. Fertilité, grossesse et allaitement  Retour en haut de la page

Grossesse :

Antagonistesdesrécepteursdel'angiotensine-II(ARAII) :

LutilisationdesARAIIestdéconseilléependantle 1ertrimestredela grossessevoirrubrique4.4). LutilisationdesARAIIestcontre-indiquéeaux2èmeet 3èmetrimestresdela grossesse(voir rubriques43et4.4).

Lesdonnéesépidémiologiquesdisponiblesconcernantle risquedemalformationaprèsexpositionaux IEClorsdu1ertrimestredela grossessenepermettentpasdeconclure.Cependantunepetite augmentationdurisquedemalformationcongénitalenepeutêtreexclue.Il nexistepasdétudes épidémiologiquesdisponiblesconcernantlutilisationdesARAIIau1ertrimestredela grossesse, cependantunrisquesimilaireauxIECpourraitexisterpourcette classe.Amoinsquele traitement avecunARAIIsoitconsidérécommeessentiel,il estrecommandéde modifierle traitement antihypertenseurchezlespatientesquienvisagentunegrossessepourun médicamentayantunprofil desécuritéétablipendantla grossesse.Encasdediagnosticdegrossesse,le traitementparunARAII doitêtrearrêtéimmédiatementet sinécessaireuntraitementalternatifseradébuté.

LexpositionauxARAIIaucoursdes2èmeet 3èmetrimestresdela grossesseestconnuepour entraînerunefoetotoxicité(diminutiondela fonctionrénale,oligohydramnios,retarddossification des osducrâne)et unetoxicitéchezle nouveau-né(insuffisancerénale,hypotension,hyperkaliémie). (Voirrubrique5.3).

EncasdexpositionauxARAIIà partirdu2èmetrimestredela grossesseil estrecommandédefaire uneéchographieftaleafindevérifierla fonctionrénaleet lesosdela vouteducrâne.

Lesnouveau-nésde mèretraitéeparuninhibiteurdesrécepteursde langiotensineIIdoiventêtre surveilléssurle plantensionnel(voirrubriques4.3et4.4).

Hydrochlorothiazide :

Lesdonnéesconcernantlutilisationdelhydrochlorothiazidependantla grossesse,et particulièrement pendantle 1ertrimestre,sontlimitées.Lesétudesanimalessontinsuffisantes.

Lhydrochlorothiazidetraversela barrièreplacentaire.Comptetenudu mécanismedaction pharmacologiquedelhydrochlorothiazide,sonutilisationaucoursdes2èmeet 3èmetrimestresde grossessepeutdiminuerlaperfusionfto-placentaireet entraînerdeseffetsftauxet néonatauxtels quunictère,undéséquilibreélectrolytiqueet unethrombopénie.

Lhydrochlorothiazidenedoitpasêtreutilisépourtraiterldèmegestationnel,lhypertension gestationnelleoula prééclampsieenraisondurisquedediminutiondela volémieet de lhypoperfusionplacentaire,sanseffetbénéfiquesurlévolutiondelamaladie.

Lhydrochlorothiazidenedoitpasêtreutilisépourtraiterlhypertensionartérielleessentiellechezles femmesenceintessaufdanslesrarescas oùaucunautretraitementnestpossible.

IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARANcontenantdel'hydrochlorothiazide,il nestpasrecommandédurantle premiertrimestrede la grossesse.Unchangementpouruntraitementalternatifadaptédevraêtreeffectuéavantdenvisager unegrossesse.

Allaitement :

Antagonistesdesrécepteursdel'angiotensine-II(ARAII) :

AucuneinformationnétantdisponibleconcernantlutilisationdIRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARANaucours de lallaitement,IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARANnestpasrecommandé.Ilestconseillédutiliserdestraitementsalternatifs ayantunprofildesécuritémieuxétabliaucoursdelallaitement,enparticulierpourlallaitement des nouveau-néset desprématurés.

Onignoresi l'irbésartanetsesmétabolitessontexcrétésdansle laitchezla femme.Lesdonnées pharmacodynamiqueset toxicologiquesdisponibleschezle rat,ontmontréquel'irbesartanet ses métabolitessontexcrétésdansle lait (voirrubrique53).

Hydrochlorothiazide :

Lhydrochlorothiazideestexcrétédansle laitmaternelenpetite quantité.Lesdiurétiques thiazidiques à fortesdosesprovoquantunediurèseintensepeuventinhiberlaproductiondelait. LutilisationdIRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARANaucoursdelallaitementnestpasrecommandée.SiIRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARANestutiliséaucoursde lallaitement,lesdosesutiliséesdoiventêtrelesplusfaiblespossibles.

Fertilité :

Lirbésartannapasprésentédeffetssurla fertilité desratstraitéset leursdescendancesjusquaux dosesentraînantlespremierssignesde toxicitéparentale(voirrubrique5.3).

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  Retour en haut de la page

Aucune étude n'a été réalisée sur les effets de l'irbésartan sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines. En se basant sur ses propriétés pharmacodynamiques, il est peu probable que l'irbésartan affecte cette aptitude. Lors de la conduite de véhicules ou l'utilisation de machines, il devra être pris en compte que des vertiges ou de la fatigue peuvent survenir lors du traitement.

4.8. Effets indésirables  Retour en haut de la page

Association Irbésartan/hydrochlorothiazide

Parmi les 898 patients hypertendus qui ont reçu diverses posologies d'irbésartan/hydrochlorothiazide (dans la fourchette de 37,5 mg/6,25 mg à 300 mg/25 mg) dans des études contrôlées versus placebo, 29,5 % des patients ont eu des effets indésirables. Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés ont été vertiges (5,6 %), fatigue (4,9 %), nausées/vomissements (1,8 %), et miction anormale (1,4 %). De plus, des augmentations de l'azote uréique du sang (BUN) (2,3 %), de créatine kinase (1,7 %) et de créatinine (1,1 %) ont aussi été fréquemment observées lors des essais cliniques.

Le Tableau 1 décrit les effets indésirables rapportés spontanément ainsi que ceux observés dans les études contrôlées versus placebo.

La fréquence des effets indésirables listés ci-dessous est définie selon la convention suivante : très fréquent (≥ 1/10) ; fréquent (≥ 1/100, < 1/10) ; peu fréquent (≥ 1/1.000, < 1/100) ; rare (≥ 1/10.000, < 1/1.000) ; très rare (< 1/10.000). Dans chaque groupe de fréquence, les effets indésirables sont présentés par ordre décroissant de gravité.

Tableau 1 : Effets indésirables au cours des essais cliniques contrôlés versus placebo et des notifications spontanées*

Investigations

Fréquents :

augmentation des taux sanguins de l'azote, uréique, créatinine et créatine kinase

Peu fréquents :

Baisses du potassium et du sodium plasmatiques

Affections cardiaques

Peu fréquents :

syncope, hypotension, tachycardie, dème

Affections du système nerveux

Fréquents :

vertiges

Peu fréquents :

vertiges orthostatiques

Fréquence Indéterminée :

céphalées

Affections de l'oreille et du labyrinthe

Fréquence Indéterminée :

acouphènes

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Fréquence Indéterminée :

toux

Affections gastrointestinales

Fréquents :

nausées/vomissements

Peu fréquents :

diarrhée

Fréquence Indéterminée :

dyspepsie, dysgueusie

Affections du rein et des voies urinaires

Fréquents :

miction anormale

Fréquence indéterminée :

altération de la fonction rénale incluant des cas isolés d'insuffisance rénale chez des patients à risque (voir rubrique 4.4)

Affections musculo-squelettiques et systémiques

Fréquence Indéterminée :

arthralgies, myalgies

Peu fréquents :

dème des extrémités

Affections du métabolisme et de la nutrition

Fréquence Indéterminée :

hyperkaliémie

Affections vasculaires

Peu fréquents :

bouffées vasomotrices

Troubles généraux et accidents liés au site d'administration

Fréquents :

fatigue

Affections du système immunitaire

Fréquence Indéterminée :

Cas de réactions d'hypersensibilité, tels qu'angio-dème (rash), urticaire

Affections hépatobiliaires

Fréquence Indéterminée :

anomalie de la fonction hépatique

Peu fréquents :

Ictères

Affections des organes de la reproduction et du sein

Peu fréquents :

dysfonctionnement sexuel, modifications de la libido

Information complémentaire sur chaque composant

En plus des effets indésirables listés ci-dessus pour l'association des composants, d'autres événements indésirables rapportés par ailleurs avec l'un des composants peuvent être des événements indésirables d'IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN.

Les tableaux 2 et 3 ci-dessous décrivent les évènements indésirables rapportés avec les composants individuels d'IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN.

Tableau 2 : Effets indésirables rapportés avec l'utilisation de l'irbésartan seul

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

Peu fréquents :

douleur thoracique

Tableau 3 : Evènements indésirables rapportés avec l'utilisation de l'hydrochlorothiazide seul

Investigations

Fréquence indéterminée :

déséquilibre électrolytique (y compris hypokaliémie et hyponatrémie, voir section 4.4), hyperuricémie, glycosurie, hyperglycémie, augmentation du cholestérol et des triglycérides

Affections cardiaques

Fréquence indéterminée :

arythmies

Affections hématologiques et du système lymphatique

Fréquence indéterminée :

anémie aplasique, insuffisance médullaire, neutropénie/agranulocytose, anémie hémolytique, leucopénie, thrombopénie

Affections du système nerveux

Fréquence Indéterminée :

vertiges, paresthésie, sensation de tête vide, agitation

Affections oculaires

Fréquence Indéterminée :

trouble transitoire de la vision, xanthopsie, myopie aigüe et glaucome aigu secondaire à angle fermé.

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Fréquence Indéterminée :

détresses respiratoires (y compris pneumopathie et dème pulmonaire)

Affections gastro-intestinales

Fréquence Indéterminée :

pancréatite, anorexie, diarrhée, constipation, irritation gastrique, sialadénite, perte d'appétit

Affections du rein et des voies urinaires

Fréquence Indéterminée :

néphrite interstitielle, altération de la fonction rénale

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Fréquence Indéterminée :

réactions anaphylactiques, nécrolyse, épidermique toxique, angéites nécrosantes (vasculaires et cutanées), réactions de type lupus érythémateux disséminé, aggravation d'un lupus érythémateux cutané, réactions de photosensiblisation, rash, urticaire

Affections musculo-squelettiques et systémiques

Fréquence Indéterminée :

faiblesse, spasme musculaire

Affections vasculaires

Fréquence Indéterminée :

hypotension orthostatique

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

Fréquence Indéterminée :

fièvre

Affections hépato-biliaires

Fréquence Indéterminée :

ictère (ictère cholestatique intra-hépatique)

Affections psychiatriques

Fréquence Indéterminée :

dépression, troubles du sommeil

Les événements indésirables dose-dépendants de l'hydrochlorothiazide (particulièrement les déséquilibres électrolytiques) peuvent être majorés lors d'une augmentation de la dose d'hydrochlorothiazide.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet :www.ansm.sante.fr.

4.9. Surdosage  Retour en haut de la page

Aucune information spécifique nest disponible sur le traitement en cas de surdosage par IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN. Le patient doit être placé sous étroite surveillance, un traitement symptomatique et le maintien des fonctions vitales sera instauré. Les mesures à prendre dépendent du temps passé depuis l'ingestion et de la sévérité des symptômes. Des mesures telles que l'induction de vomissements et/ou le lavage gastrique sont suggérées. Le charbon activé peut être utile dans le traitement du surdosage. Les dosages sanguins des électrolytes et de la créatinine devront être pratiqués fréquemment. En cas dhypotension, le patient devra être placé en décubitus et un remplissage volémique hydrosodé effectué rapidement.

Les signes cliniques les plus probables dun surdosage par irbésartan seraient une hypotension et une tachycardie. Une bradycardie pourrait également survenir.

Le surdosage dhydrochlorothiazide est associé à un déficit électrolytique (hypokaliémie, hypochlorémie, hyponatrémie) ainsi qu'à une déshydratation résultant d'une diurèse excessive. Les signes et symptômes les plus courants dun surdosage sont les nausées et la somnolence. L'hypokaliémie peut provoquer des spasmes musculaires et/ou aggraver les troubles du rythme cardiaque liés à l'utilisation concomitante de digitaliques ou de certains médicaments antiarythmiques.

Lirbésartan n'est pas hémodialysable. La proportion dhydrochlorothiazide éliminée par hémodialyse na pas été déterminée.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  Retour en haut de la page

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  Retour en haut de la page

Classepharmacothérapeutique :antagonistesdesrécepteursdelangiotensine-II,associations

CodeATC :C09DA04.

Lassociation irbesartan/hydrochlorothiazide estl'associationdunantagonistedesrécepteursdel'angiotensine-II,l'irbésartan,etdun diurétiquethiazidique,lhydrochlorothiazide.Lassociationdecescomposantsauneffet antihypertenseuradditif,produisantunebaissedelapressionartérielleplusimportantequechacunde cescomposantsutilisésseuls.

L'irbésartanestunantagonistesélectifpuissantdesrécepteursdel'angiotensine-II(typeAT1),actif par voieorale.Ilbloquetousleseffetsdel'angiotensine-IIfaisantintervenirlesrécepteursAT1, indépendammentdelorigineoudelavoiedesynthèsedel'angiotensine-II.L'antagonismesélectifdes récepteursde l'angiotensine-II(AT1)provoqueuneélévationdestauxplasmatiquesderénineet des taux d'angiotensine-IIet unebaissedela concentrationplasmatiqued'aldostérone.Lakaliémien'est pas modifiéedefaçonsignificativeparl'irbésartanseulauxdosesrecommandéesendehorsdes patientsà risquedepertubationélectrolytique(voirrubriques4.4et4.5).Lirbésartanninhibepas lECA(kininase-II),enzymequigénèrela formationd'angiotensine-IIet quidégradeégalementla bradykinineen métabolitesinactifs.Lirbésartannenécessitepasdactivationmétaboliquepourêtre actif.

Lhydrochlorothiazideestundiurétiquethiazidique.Le mécanismedactiondesdiurétiques thiazidiquesnestpascomplètementconnu.Lesthiazidiquesagissentsurlesmécanismesde réabsorptionélectrolytiqueparlestubulesdureinenaugmentantdirectementl'éliminationdusodium et duchloreenquantitéapproximativementégales.Enfavorisantla diurèse,lhydrochlorothiazide diminuele volumeplasmatique,stimulel'activité dela rénineplasmatique,augmentela sécrétion daldostérone,avecpourconséquencel'augmentationdela kaliurèse,la pertedebicarbonateet la diminutiondela kaliémie.L'administrationconcomitantedirbésartan(probablementgrâceau blocagedel'axerénine-angiotensine-aldostérone)tendà réduirelespertespotassiquesinduites par ces diurétiques.Ladiurèsecommencedeuxheuresaprèsuneadministrationorale dhydrochlorothiazide;elleatteintsonmaximumenviron4heuresaprèsla prisepoursemaintenir pendantenviron6à 12heures.

Labaissedela pressionartérielleavecl'associationirbésartan/hydrochlorothiazideestdose dépendanteauxdosesthérapeutiquesrecommandées.Ladditionde12,5mgdhydrochlorothiazideà 300mgdirbésartanchezlespatientsmalcontrôlésparla dosede300mgdirbésartanseul,enune priseparjour,produitunebaissedela pressionartériellediastoliquesupplémentaire(24heuresaprès la prise)daumoins6,1mmHg,effetplacebodéduit.L'associationde300mgdirbésartanet de 12,5mgdhydrochlorothiazidea permisuneréductionglobaledelapressionartériellepouvant atteindre13,6/11,5mmHg(PAS/PAD),effetplacebodéduit.

Desdonnéescliniqueslimitées(7sur22patients)suggèrentquelespatientsnoncontrôléspar lassociationà la dosede300mg/12,5mgpeuventrépondreà unedoseplusélevéede300mg/25mg. Chezcespatients,unediminutionsupplémentairedelapressionartériellea été observéeà lafoispour la pressionartériellesystolique(PAS)et la pressionartériellediastolique(PAD)(13,3et8,3mmHg respectivement).

Unedosede150mgdirbésartanet de 12,5mgdhydrochlorothiazide,enuneprisequotidienne,a permisuneréductionmoyennede129/6,9mmHg(PAS/PAD)(24heuresaprèsla prise),effetplacebo déduit,chezlespatientsayantunehypertensionartériellelégèreàmodérée.L'effetmaximumsurvient entre3et 6heures.Lorsdunenregistrementambulatoiredela pressionartérielle(MAPA), lassociationde150mgdirbésartanet de12,5mgdhydrochlorothiazideenuneseulepriseparjour,a produitunebaissedela pressionartériellesur24heuresavecuneréductionmoyennesur24heuresde 15,810,0mmHg(PAS/PAD),effetplacebodéduit.Lerapportvallée-picde lassociation irbésartan/hydrochlorothiazide150mg/12,5mgétaitde100,mesuresfaitesparlenregistrementambulatoiredela pressionartérielle.Lesrapportsvallée-picontété respectivementde68%et 76%sous lassociation irbésartan/hydrochlorothiazide150mg/12,5mget lassociation irbésartan/hydrochlorothiazide 300mg/125mglorsquelesmesuresontété prisesdansle cabinetmédicalavecunbrassard.

Ceseffetssur24heuresontété observéssansbaisseexcessivedela pressionartérielleaupicet sontcompatiblesavecuneréductiondela pressionartériellesûreet efficace,toutaulongdelintervalledepriseavecuneadministrationquotidienne.

Chezlespatientsquinesontpassuffisammentcontrôlésparlhydrochlorothiazide25 mgseul, l'additiondirbésartana entraînéuneréductionmoyennedePAS/PADde11,1/7,2mmHg. Leffetantihypertenseurdel'irbésartanen associationaveclhydrochlorothiazideapparaîtdèsla premièredose,il devientnotableen1à2semaines,l'effetmaximalétantobservé6à 8semaines après le débutdutraitement.Lorsdesétudesdesuivià longterme,les effetsde lirbésartan/hydrochlorothiazidesesontmaintenusaudelàdunan.Quoiquenonspécifiquementétudié aveclassociation irbésartan/hydrochlorothiazide,unphénomènederebondnapasété observéquece soitavecl'irbésartanouavec lhydrochlorothiazide.

Leffetsurla morbiditéet lamortalitédelassociationdelirbésartanet delhydrochlorothiazidena pasété étudié.Desétudesépidémiologiquesontmontréquele traitementà longtermepar lhydrochlorothiazideréduitlerisquede mortalitéet de morbiditécardiovasculaires.

Lefficacité delassociation irbésartan/hydrochlorothiazideestindépendantedelâgeetdusexe.Commeavecles autresmédicaments agissantsurle systèmerénine-angiotensine,lespatientshypertendusnoirsprésententuneréponse sensiblementplusfaibleà unemonothérapieparirbésartan.Quandlirbésartanestadministréen associationavecdefaiblesdosesdhydrochlorothiazide(tellesque12,5mgparjour),la réponse antihypertensivedespatientsnoirsserapprochedecelle despatientsnonnoirs.

Lefficacitéet la tolérancede lassociation irbésartan/hydrochlorothiazide entraitementinitialdelhypertensionartériellesévère(définie parunePAD≥ 110mmHg)ontété évaluéesdansuneétudemulticentrique,randomisée,en double-aveugleet brasparallèlescontreproduitactifpendant8semaines.Autotal,697patientsontété randomisésdansunrapport2:1soitdansle groupeirbésartan/hydrochlorothiazide150mg/12,5mg soitdansle groupeirbésartan150mg.Aprèsunesemainedetraitement,lesdosesreçuespar les patients ontété systématiquementaugmentéespartitrationforcée(avantdévaluerla réponseà la dose plusfaible),respectivementà irbésartanhydrochlorothiazide300mg/25mgouirbésartan300mg.

Létudea recruté58%dhommes.L'âgemoyendespatientsétait de52,5ans,13%étaientâgés de65ansouplus,et seulement2%étaientagésde75ansouplus.Douzepourcent(12)despatients présentaientundiabète,34%unehyperlipidémieet lapatholgiecardiovasculairela plusfréquenteétait unangorstablechez3,5%desparticipantsà l'étude.

Lobjectifprincipaldecette étudeétait decomparerle pourcentagedepatientsdontla PADétait controlée(PAD<90mmHg)après5semainesdetraitement.Quaranteseptpourcent(47,2%)des patientstraitésparlassociationonteuunePAD<90mmHgà la valléecomparéà 33,2%despatients sousirbésartan(p=0,0005).Lapressionartérielle moyenneavanttraitementétait approximativement de172113mmHgdanschaquegroupedetraitementet la diminutiondela PASPADà 5semaines étaitde30,824,0mmHget21,1193mmHgrespectivementdanslesgroupes irbésartan/hydrochlorothiazideet irbésartan(p<0,0001).

Lanatureet l'incidencedesévénementsindésirablesrapportéschezlespatientstraitésparl'association étaientsimilairesà ceuxduprofildesévénementsindésirablesrapportéchezles patientssous monothérapie.Pendantles8semainesdel'étude,il nya paseudesyncoperapportéedansaucundes groupesdetraitement.Dansle groupedelassociationetdanslegroupedelamonothérapie, lhypotensiona été rapportéecommeeffetindésirablechezrespectivement0,6%et 0%despatientset la sensationdevertigechezrespectivement2,8%et3,1%despatients.

Double blocage du système rénine-angiotensine-aldostérone (SRAA)

Lutilisation de lassociation dun inhibiteur de lenzyme de conversion (IEC) avec un antagoniste des récepteurs de langiotensine II (ARA II) a été analysée au cours de deux larges essais randomisés et contrôlés (ONTARGET (ONgoing Telmisartan Alone and in combination with Ramipril Global Endpoint Trial) et VA NEPHRON-D (The Veterans Affairs Nephropathy in Diabetes).

Létude ONTARGET a été réalisée chez des patients ayant des antécédents de maladie cardiovasculaire ou de maladie vasculaire cérébrale, ou atteints dun diabète de type 2 avec atteinte des organes cibles. Létude VA NEPHRON-D a été réalisée chez des patients diabétiques de type 2 et atteints de néphropathie diabétique.

En comparaison à une monothérapie, ces études nont pas mis en évidence deffet bénéfique significatif sur lévolution des atteintes rénales et/ou cardiovasculaires et sur la mortalité, alors quil a été observé une augmentation du risque dhyperkaliémie, dinsuffisance rénale aiguë et/ou dhypotension.

Ces résultats sont également applicables aux autres IEC et ARA II, compte tenu de la similarité de leurs propriétés pharmacodynamiques.

Les IEC et les ARA II ne doivent donc pas être associés chez les patients atteints de néphropathie diabétique.

Létude ALTITUDE (Aliskiren Trial in Type 2 Diabetes Using Cardiovascular and Renal Disease Endpoints) a été réalisée dans le but dévaluer le bénéfice de lajout daliskiren à un traitement standard par IEC ou un ARA II chez des patients atteints dun diabète de type 2 et dune insuffisance rénale chronique, avec ou sans troubles cardiovasculaires. Cette étude a été arrêtée prématurément en raison dune augmentation du risque dévénements indésirables. Les décès dorigine cardiovasculaire et les accidents vasculaires cérébraux ont été plus fréquents dans le groupe aliskiren que dans le groupe placebo ; de même les événements indésirables et certains événements indésirables graves tels que lhyperkaliémie, lhypotension et linsuffisance rénale ont été rapportés plus fréquemment dans le groupe aliskiren que dans le groupe placebo.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  Retour en haut de la page

Ladministration concomitante de l'hydrochlorothiazide et de l'irbésartan na pas deffet sur la pharmacocinétique de chacun des médicaments.

Lirbésartan et l'hydrochlorothiazide sont des médicaments actifs par voie orale et ne nécessitent pas de biotransformation pour être actifs. Après administration orale dIRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN, la biodisponibilité absolue est respectivement de 60-80% et 50-80% pour l'irbésartan et l'hydrochlorothiazide. Les aliments ne modifient pas la biodisponibilité dIRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN. Les pics de concentrations plasmatiques sont atteints 1,5 à 2 heures après administration orale pour l'irbésartan et 1 à 2,5 heures pour l'hydrochlorothiazide.

La liaison de l'irbésartan aux protéines plasmatiques est de l'ordre de 96%, avec une liaison négligeable aux cellules sanguines. Le volume de distribution de l'irbésartan est de 53 à 93 litres. La liaison de l'hydrochlorothiazide aux protéines plasmatiques est de 68%, et son volume apparent de distribution est de 0,83 à 1,14 l/kg.

Lirbésartan présente une pharmacocinétique linéaire et proportionnelle à la dose dans une fourchette de 10 à 600 mg. A des doses supérieures à 600 mg, on observe une augmentation moins que proportionnelle de l'absorption orale: la cause en est inconnue. La clairance totale et la clairance rénale sont respectivement de 157-176 et 3-3,5 ml/min. La demi-vie délimination terminale de l'irbésartan est 11-15 heures. Les concentrations plasmatiques à l'état d'équilibre sont atteintes trois jours après le début d'un traitement en une seule prise par jour. Une accumulation limitée d'irbésartan (< 20%) est observée dans le plasma après administration répétée d'une dose unique par jour. Dans une étude, des concentrations plasmatiques dirbésartan un peu plus élevées furent observées chez des femmes hypertendues. Cependant, il ny a pas eu de différence concernant la demi-vie et l'accumulation dirbésartan. Aucun ajustement posologique nest nécessaire chez la femme. Les valeurs des AUC et Cmax de l'irbésartan ont été un peu plus élevées chez les sujets âgés (> 65 ans) que chez les sujets jeunes (18-40 ans). Cependant, la demi-vie terminale na pas été significativement modifiée. Aucun ajustement posologique nest nécessaire chez la personne âgée. La demi-vie plasmatique moyenne de l'hydrochlorothiazide varie entre 5 et 15 heures.

Après administration orale ou intraveineuse dirbésartan marqué au 14C, 80 à 85 % de la radioactivité plasmatique circulante peut être attribuée à l'irbésartan inchangé. L'irbésartan est métabolisé par le foie par glycuronoconjugaison et oxydation. Le métabolite circulant principal est le glucuronide dirbésartan (approximativement 6 %). Des études in vitro ont montré que l'irbésartan est oxydé principalement par l'isoenzyme CYP2C9 du cytochrome P450 ; l'isoenzyme CYP3A4 a un effet négligeable. L'irbésartan et ses métabolites sont éliminés par voie biliaire et rénale. Après administration orale ou intraveineuse dirbésartan marqué au 14C, approximativement 20 % de la radioactivité sont retrouvés dans les urines et la radioactivité restante dans les fèces. Une quantité inférieure à 2 % de la dose est excrétée dans les urines sous forme dirbésartan inchangé. L'hydrochlorothiazide nest pas métabolisé, mais est éliminé rapidement par le rein. Au moins 61 % de la dose orale sont éliminés sous forme inchangée dans les 24 heures suivant la prise. L'hydrochlorothiazide traverse la barrière placentaire mais pas la barrière hémato-encéphalique, et est excrété dans le lait maternel.

Insuffisance rénale: les paramètres pharmacocinétiques de l'irbésartan ne sont pas significativement modifiés chez les insuffisants rénaux ou chez les patients hémodialysés. L'irbésartan n'est pas épuré par hémodialyse. Chez les patients avec une clairance de la créatinine < 20 ml/min, une augmentation de la demi-vie délimination de l'hydrochlorothiazide jusquà 21 heures a été rapportée.

Insuffisance hépatique: les paramètres pharmacocinétiques de l'irbésartan ne sont pas modifiés de façon significative chez les patients présentant une cirrhose du foie légère à modérée. Aucune étude na été menée chez des patients ayant une insuffisance hépatique sévère.

5.3. Données de sécurité préclinique  Retour en haut de la page

Irbésartan/Hydrochlorothiazide :la toxicité potentielle après administration orale de l'association irbésartan/hydrochlorothiazide a été évaluée chez les rats et les macaques dans des études d'une durée maximum de 6 mois. Il na pas été observé de données toxicologiques ayant une implication en thérapeutique humaine.

Les modifications suivantes, observées chez les rats et les macaques recevant l'association irbésartan/hydrochlorothiazide dans le rapport 10/10 et 90/90 mg/kg/jour, ont également été observées lorsque l'un des deux médicaments était administré seul et/ou ont été secondaires à la baisse de la pression artérielle (aucune interaction toxique significative na été observée) :

·modifications rénales, caractérisées par une légère augmentation de l'urée et de la créatinine sériques, et une hyperplasie/hypertrophie de l'appareil juxtaglomérulaire qui sont la conséquence directe de l'action de l'irbésartan sur le système rénine-angiotensine ;

·une légère diminution des paramètres érythrocytaires (érythrocytes, hémoglobine, hématocrite) ;

·une décoloration de l'estomac, des ulcères et des nécroses focales de la muqueuse gastrique ont été observés chez quelques rats aux doses de 90 mg/kg/jour dirbésartan, de 90 mg/kg/jour dhydrochlorothiazide et de 10 mg/10 mg/kg/jour de l'association irbésartan/hydrochlorothiazide dans l'étude de toxicité à 6 mois. Ces lésions nont pas été observées chez le macaque ;

·diminution de la kaliémie due à l'hydrochlorothiazide, évitée en partie quand l'hydrochlorothiazide était donné en association avec l'irbésartan.

La plupart des effets mentionnés ci-dessus semblent dus à l'activité pharmacologique de l'irbésartan (le blocage de l'angiotensine-II induit la stimulation des cellules produisant la rénine) et se produisent aussi avec les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine. Ces constatations nont pas de rapport avec l'utilisation aux doses thérapeutiques de l'association irbésartan/hydrochlorothiazide chez l'homme.

Aucun effet tératogène na été observé chez les rates recevant une association dirbésartan/hydrochlorothiazide à des doses toxiques pour la mère. Les effets de l'association dirbésartan/hydrochlorothiazide sur la fertilité nont pas été évalués dans des études sur l'animal car aucun effet indésirable sur la fertilité na été mis en évidence chez l'animal ou chez l'homme, que ce soit avec l'irbésartan ou l'hydrochlorothiazide, administrés seuls. Cependant, un autre antagoniste de l'angiotensine-II a affecté les paramètres de fertilité dans des études chez l'animal, lorsquil était administré seul. Ces résultats ont également été observés avec de faibles doses de cet antagoniste de l'angiotensine-II lorsquil était administré en association avec l'hydrochlorothiazide.

Il na pas été mis en évidence de mutagénicité ou de clastogénicité avec l'association irbésartan/hydrochlorothiazide. Le potentiel carcinogène na pas été étudié chez l'animal avec l'association irbésartan/hydrochlorothiazide.

Irbésartan : aucune toxicité anormale systémique ou ciblée sur un organe na été mise en évidence aux posologies cliniquement appropriées. Dans les études non cliniques de sécurité, de fortes doses dirbésartan (≥ 250 mg/kg/jour chez le rat et ≥ 100 mg /kg/jour chez le macaque) ont causé des réductions sur la lignée rouge sanguine (érythrocytes, hémoglobine, hématocrite). A très fortes doses (≥ 500 mg/kg/jour), des modifications dégénératives du rein (telles que néphrite interstitielle, distension tubulaire, présence de basophiles dans les tubules, augmentation des concentrations plasmatiques durée et de créatinine) furent induites par l'irbésartan chez le rat et le macaque. Ces effets furent considérés comme secondaires à une diminution de la perfusion rénale due aux effets hypotenseurs du médicament. De plus, l'irbésartan a induit une hyperplasie/hypertrophie des cellules juxtaglomérulaires (chez le rat à des doses ≥ 90 mg/kg/jour et chez le macaque à des doses ≥ 10 mg/kg/jour). L'action pharmacologique de l'irbésartan a été considérée comme étant la cause de toutes ces modifications. Chez l'homme, aux doses thérapeutiques dirbésartan, une hyperplasie/hypertrophie des cellules juxtaglomérulaires napparaît pas avoir dimplication. Lirbésartan na montré aucun signe de mutagénicité, clastogénicité ou carcinogenicité.

Dans les études cliniques menées chez le rat mâle et femelle, la fécondité et la performance de reproduction n'ont pas été affectées même à des doses orales d'irbesartan entrainant une certaine toxicité parentale (de 50 à 650 mg/kg/jour) y compris la mortalité à la dose la plus élevée. Aucun effet significatif n'a été observé sur le nombre de corpora lutea, d'implants ou de ftus vivants. L'irbesartan n'a pas affecté la survie, le développement et la reproduction de la descendance. Les études chez l'animal démontrent que l'irbesartan radiomarqué est détecté dans les ftus chez le rat et chez le lapin. Chez la rate allaitante, l'irbesartan est excrété dans le lait.

Les études menées chez l'animal avec l'irbésartan ont mis en évidence des effets toxiques transitoires (augmentation de la formation de cavernes au niveau rénal et pelvien, hydro-uretère ou dème sous cutané) chez les ftus de rats. Ces effets nétaient plus retrouvés après la naissance. Chez le lapin, des avortements ou des résorptions précoces ont été observés à des doses entraînant des effets toxiques importants y compris létaux pour la mère. Aucun effet tératogène na été constaté chez le rat ou le lapin.

Hydrochlorothiazide : malgré l'existence de données ambiguës sur l'effet génotoxique ou cancérigène dans certains modèles expérimentaux, la longue expérience de l'utilisation de l'hydrochlorothiazide chez l'homme ne permet pas de montrer une association entre son utilisation et une augmentation des néoplasmes.

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

6.1. Liste des excipients  Retour en haut de la page

Noyau :

Lactose monohydraté, cellulose microcristalline, hypromellose, croscarmellose sodique, dioxyde de silice colloïdale, stéarate de magnésium.

Pelliculage :

OPADRY II orange : alcool polyvinylique partiellement hydrolysé, dioxyde de titane (E171), macrogol 3350, talc, oxyde de fer jaune (E172), oxyde de fer rouge (E172).

6.2. Incompatibilités  Retour en haut de la page

Sans objet.

6.3. Durée de conservation  Retour en haut de la page

2 ans.

6.4. Précautions particulières de conservation  Retour en haut de la page

A conserver à une température ne dépassant pas 30°C.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur   Retour en haut de la page

14, 28, 30, 56, 60, 84 et 90 comprimés pelliculés sous plaquettes (PVC/PVDC/Aluminium).

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

6.6. Précautions particulières délimination et de manipulation  Retour en haut de la page

Pas d'exigences particulières.

7. TITULAIRE DE LAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

BIOGARAN

15, BOULEVARD CHARLES DE GAULLE

92700 COLOMBES

8. NUMERO(S) DAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

·34009 268 304 9 6 : 14 comprimés sous plaquettes (PVC/PVDC/Aluminium)

·34009 268 305 5 7 : 28 comprimés sous plaquettes (PVC/PVDC/Aluminium)

·34009 268 306 1 8 : 30 comprimés sous plaquettes (PVC/PVDC/Aluminium)

·34009 268 307 8 6 : 56 comprimés sous plaquettes (PVC/PVDC/Aluminium)

·34009 268 308 4 7 : 60 comprimés sous plaquettes (PVC/PVDC/Aluminium)

·34009 268 309 0 8 : 84 comprimés sous plaquettes (PVC/PVDC/Aluminium)

·34009 268 310 9 7 : 90 comprimés sous plaquettes (PVC/PVDC/Aluminium)

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE LAUTORISATION  Retour en haut de la page

[A compléter ultérieurement par le titulaire]

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  Retour en haut de la page

[A compléter ultérieurement par le titulaire]

11. DOSIMETRIE  Retour en haut de la page

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

Sans objet.

Liste I.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

source: ANSM - Mis à jour le : 13/07/2016

Dénomination du médicament

IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN 150 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé

Irbésartan / Hydrochlorothiazide

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous.

·Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Si vous avez dautres questions, interrogez votre médecin, votre pharmacien ou votre infirmier/ère.

·Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez pas à dautres personnes. Il pourrait leur être nocif, même si les signes de leur maladie sont identiques aux vôtres.

·Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, votre pharmacien ou votre infirmier/ère. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN 150 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant de prendre IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN 150 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé ?

3. Comment prendre IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN 150 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN 150 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé ?

6. Contenu de lemballage et autres informations.

1. QUEST-CE QUE IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN 150 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique - code ATC : C09DA04.

IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN estuneassociationdedeuxsubstancesactives,l'irbésartanet l'hydrochlorothiazide. Lirbésartanappartientà ungroupedemédicamentsconnussousle nomd'antagonistesdesrécepteurs delangiotensine-II.Langiotensine-IIestunesubstanceforméeparlorganismequiselie aux récepteursdesvaisseauxsanguins,ce quientraîneleurconstriction.Ilenrésulteuneélévationdela pressionartérielle.Lirbésartanempêchela liaisondelangiotensine-IIà cesrécepteurset provoque ainsiuneffetrelaxantauniveaudesvaisseauxsanguinset unebaissedela pressionartérielle. Lhydrochlorothiazidefaitpartiedungroupede médicaments(appelésdiurétiquesthiazidiques)qui favorisentl'éliminationd'urine,diminuantdecettemanièrela pressionartérielle.

LesdeuxprincipesactifsdIRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN permettentensembledediminuerla pressionartérielle de manièreplusimportantequesilsavaientété prisseuls.

IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN est utilisé pour traiter l'hypertension artérielle (pression artérielle élevée), lorsqu'un traitement par l'irbésartan seul ou l'hydrochlorothiazide seul ne contrôle pas de façon adéquate votre pression artérielle.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DE PRENDRE IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN 150 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé ?  Retour en haut de la page

Si votre médecin vous a informé(e) dune intolérance à certains sucres, contactez-le avant de prendre ce médicament.

Ne prenez jamais IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN 150 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé :

·si vous êtes allergique (hypersensible) à lirbésartan ou à lun des autres composants contenus dans ce médicament, mentionnés dans la rubrique 6,

·si vous êtes allergique (hypersensible) à lhydrochlorothiazideouà toutautremédicamentdérivédes sulfonamides,

·sivousêtesenceintedeplusde3mois(il estégalementpréférabledéviterdeprendre IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARANendébutdegrossessevoirla rubriquegrossesse),

·sivousavezdesproblèmeshépatiquesourénauxgraves,

·sivousavezdesdifficultéspoururiner,

·sivotremédecinconstatelapersistancedetauxélevésdecalciumoudetauxfaiblesde potassiumdansvotresang,

·si vous avez du diabète ou une insuffisance rénale et que vous êtes traité(e) par un médicament contenant de laliskiren pour diminuer votre pression artérielle.

Avertissements et précautions

Adressez-vousàvotremédecinavantdeprendreIRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN et siunedessituationssuivantesse présente :

·sivoussouffrezdevomissementsoudediarrhéesimportantes,

·sivoussouffrezdeproblèmesrénaux,ousivousavezunegreffederein,

·sivoussouffrezdeproblèmescardiaques,

·sivoussouffrezdeproblèmeshépatiques,

·sivoussouffrezdundiabète,

·sivoussouffrezdunlupusérythémateux(connuaussisousle nomdelupusouLED),

·sivoussouffrezdhyperaldosteronismeprimaire(uneconditionliée à uneforteproductionde lhormonealdostérone,quiprovoqueunerétentiondusodiumetparconséquentuneaugmentationde la pressionartérielle),

·si vous prenez lun des médicaments suivants pour traiter une hypertension :

oun « inhibiteur de lenzyme de conversion (IEC) » (par exemple énalapril, lisinopril, ramipril), en particulier si vous avez des problèmes rénaux dus à un diabète,

oaliskiren.

Votre médecin pourra être amené à surveiller régulièrement le fonctionnement de vos reins, votre pression artérielle et le taux des électrolytes (par ex. du potassium) dans votre sang. Voir aussi les informations dans la rubrique « Ne prenez jamais IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN 150 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé ».

Vousdevezinformervotremédecinsivouspensezêtre(oususceptiblededevenir)enceinte. IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARANestdéconseilléendébutdegrossesse,et nedoitpasêtreprissivousêtesà plusde3mois degrossesse,caril peutentraînerdegravesproblèmesdesantéchezlenfantà naîtresilestutiliséau coursdecettepériode(voirla rubriquegrossesse).

Vousdevrezégalementprévenirvotremédecin :

·sivoussuivezunrégimehyposodé(peuricheensel),

·sivousavezdessignes,tels quesoifanormale,bouchesèche,faiblessegénérale,somnolence, douleursmusculairesoucrampes,nausées,vomissementsoubattementsducoeur anormalementrapidesquipourraientindiqueruneffetexcessifdelhydrochlorothiazide (contenudansIRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN),

·sivousressentezunesensibilitéaccruedevotrepeauausoleilavecapparitiondecoup de soleil plusrapidementquelanormale(symptômestelsquerougeur,démangeaison,gonflement, cloque),

·sivousdevezsubiruneopération(interventionchirurgicale)ouuneanesthésie,

·sivousconstatezunealtérationdevotrevisionouunedouleurdansuniloulesdeuxyeux lorsdutraitementparIRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN.Cepourraitêtreunsignequevousdéveloppezunglaucome, c'està-direunepressionaccruedansvotreilouvosyeux.Vousdevezarrêtervotretraitement parIRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARANet consultervotremédecin.

Lhydrochlorothiazidecontenudansce médicamentpeutinduireuneréactionpositivedestests pratiquéslorsducontrôleantidopage.

Lutilisation de ce médicament est déconseillée chez les patients présentant une intolérance au galactose, un déficit en lactase de Lapp ou un syndrome de malabsorption du glucose ou du galactose (maladies héréditaires rares).

Enfants et adolescents

IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARANnedoitpasêtredonnéauxenfantset auxadolescents(demoinsde18ans).

Autres médicaments et IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN 150 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé

Informez votre médecin ou pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament.

Les médicaments diurétiques tels que l'hydrochlorothiazide contenu dans IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN peuvent avoir un effet sur d'autres médicaments. Les médicaments contenant du lithium ne doivent pas être pris avec IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN sans la surveillance de votre médecin.

Votre médecin pourrait avoir besoin de modifier la dose de vos médicaments et/ou prendre dautres précautions :

Si vous prenez un inhibiteur de lenzyme de conversion ou de laliskiren (voir aussi les informations dans les rubriques « Ne prenez jamais IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN 150 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé » et « Avertissements et précautions ».

Vous pouvez être amené à effectuer des contrôles sanguins si vous prenez :

·une supplémentation en potassium,

·des sels de régime à base de potassium,

·des médicaments d'épargne potassique, dautres diurétiques,

·certains laxatifs,

·des médicaments pour le traitement de la crise de goutte,

·de la vitamine D en supplément thérapeutique,

·des médicaments pour contrôler votre rythme cardiaque,

·des médicaments pour traiter le diabète (médicaments oraux ou insuline),

·de la carbamazépine (un médicament pour le traitement de l'épilepsie).

Il est également important de dire à votre médecin si vous prenez dautres antihypertenseurs, des stéroïdes, des anticancéreux, des médicaments contre la douleur, des médicaments antiarthritiques ou des résines de colestyramine et de colestipol pour réduire le cholestérol dans le sang.

Veuillez indiquer à votre médecin ou à votre pharmacien si vous prenez ou avez pris récemment un autre médicament, même s'il s'agit d'un médicament obtenu sans ordonnance.

IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN 150 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé avec des aliments, boissons et de lalcool

IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN peut être pris au cours ou en dehors des repas.

En raison de la présence dhydrochlorothiazide dans IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN, si vous buvez de lalcool alors que vous êtes sous traitement avec ce médicament, vous pouvez ressentir une sensation accrue de vertige lorsque vous vous levez, en particulier quand vous vous levez dune position assise.

Grossesse, allaitement et fertilité

Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez une grossesse, demandez conseil à votre médecin ou pharmacien avant de prendre ce médicament.

Vous devez informer votre médecin si vous êtes (ou susceptible de devenir) enceinte. Votre médecin vous recommandera normalement darrêter de prendre IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN avant que vous ne soyez enceinte ou dès que vous apprenez que vous êtes enceinte et vous conseillera de prendre un autre médicament à la place dIRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN. IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN est déconseillé en début de grossesse et ne doit pas être utilisé si vous êtes enceinte de plus de 3 mois car il peut entraîner de graves problèmes de santé chez l'enfant à naître sil est pris à partir du troisième mois de la grossesse.

Informez votre médecin si vous allaitez ou êtes sur le point dallaiter.

IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN est déconseillé chez les femmes qui allaitent, votre médecin choisira un autre traitement si vous souhaitez allaiter, en particulier si votre enfant est un nouveau-né ou un prématuré.

Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

Sportifs

Sans objet.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Aucune étude n'a été réalisée sur les effets de l'irbésartan sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines. Il est peu probable quIRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN affecte votre capacité à conduire des véhicules ou à utiliser des machines. Cependant, des vertiges et de la fatigue peuvent survenir occasionnellement lors du traitement de l'hypertension artérielle. Si tel est votre cas, vous devez le signaler à votre médecin.

IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN 150 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé contient du lactose.

3. COMMENT PRENDRE IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN 150 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé ?  Retour en haut de la page

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Posologie

LaposologierecommandéedIRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN estdeunoudeuxcomprimésparjour.IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN sera habituellementprescritparvotremédecinsivotreprécédenttraitementn'apaspermisuneréduction suffisantedevotrepressionartérielle.Votremédecinvousindiqueracommentpasserdevotre précédenttraitementà IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN.

Moded'administration

IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN seprendparvoieorale.Lescomprimésdoiventêtreavalésavecunequantitésuffisantede liquide(parexemple,unverred'eau).VouspouvezprendreIRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN aucoursouendehorsdes repas.Vousdevezessayerdeprendrevotredosequotidienneapproximativementà lamêmeheure chaquejour.Ilestimportantquevouscontinuiezà prendreIRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN saufsivotremédecinvous demandelecontraire.

L'effetmaximaldela baissedepressionartérielleestobtenuen6à 8semainesaprèsle débutdu traitement.

Si vous avez pris plus de IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN 150 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé que vous nauriez dû :

Si vous prenez accidentellement un trop grand nombre de comprimés, prévenez immédiatement votre médecin.

Les enfants ne doivent pas prendre IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN :

IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN ne doit pas être administré aux enfants de moins de 18 ans. Si un enfant avale des comprimés, prévenez immédiatement votre médecin.

Si vous oubliez de prendre IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN 150 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé :

Si par inadvertance vous oubliez un jour de prendre votre médicament, prenez la dose suivante comme d'habitude. Ne prenez pas une dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

Si vous avez d'autres questions sur l'utilisation de ce médicament, demandez plus d'informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Si vous arrêtez de prendre IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN 150 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé :

Sans objet.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  Retour en haut de la page

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Certains effets peuvent être sérieux et nécessiter une surveillance médicale.

Derarescasdallergiecutanée(éruption,urticaire),ainsiquedesgonflementslocalisésdelaface,des lèvreset/oudela langueontété rapportéschezdespatientsprenantdelirbésartan.Sivousdéveloppez lundeceseffetsousivousêtesessoufflé,arrêtezdeprendreIRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARANet prévenezimmédiatement votremédecin.

La fréquence des effets indésirables listés ci-dessous est définie selon les conventions suivantes :

Fréquent : peut affecter jusquà 1 personne sur 10

Peu Fréquent : peut affecter jusquà 1 personne sur 100

Leseffetsindésirablesrapportéslorsdesétudescliniqueschezlespatientstraitésavec lassociation IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE ont été :

Effetsindésirablesfréquents(pouvant affecter jusquà 1 personne sur10) :

·nausées/vomissements,

·besoinanormalduriner,

·fatigue,

·vertiges(y comprisenselevantd'unepositioncouchéeouassise),

·testssanguinspouvantmontreruneaugmentationdestauxdelenzymequitraduitlétatdela fonctionmusculaireet cardiaque(créatinekinase)ouuneaugmentationdutauxdesubstancesqui traduisentdelactivitédela fonctiondurein(tauxdazoteuréique,créatinine).

Si vous êtes gêné par l'un de ces effets indésirables,parlez-enàvotremédecin.

Effets indésirables peu fréquents(pouvant affecter jusquà 1 personne sur 100) :

·diarrhée,

·pressionartériellebasse,

·faiblesse,

·accélérationdesbattementscardiaques,

·boufféesdechaleur,

·dème,

·dysfonctionnementsexuel(problèmesdeperformancesexuelle),

·testssanguinspouvantrévélerunediminutiondestauxdepotassiumet desodiumdansvotresang.

Sivousêtesgênéparl'undeceseffetsindésirables,parlez-enàvotremédecin.

Effetsindésirablesrapportésdepuisla commercialisation des spécialités à base dIRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE :

Deseffetsindésirablesontété rapportésdepuisla commercialisationde spécialités à base dirbésartan/hydrochlorothiazide.Leseffets indésirablesdontla fréquencen'estpasconnuesont:mauxdetête,bourdonnementsdoreilles,toux, altérationdugoût,indigestion,douleursarticulaireset musculaires,anomaliedelafonctionhépatique et altérationdela fonctionrénale,augmentationdutauxdepotassiumdansvotresanget desréactions allergiquescutanéestellesquéruption,urticaire,gonflementdelaface,deslèvres,dela bouche,dela langueoudela gorge.Descaspeufréquentsdejaunisse(caractériséeparunjaunissementdela peau et/oudublancdesyeux)ontété rapportés.

Commeavectouteassociationdedeuxprincipesactifs,leseffetsindésirablesassociésà chacundeux nepeuventêtreexclus.

Effetsindésirablesassociésàlirbésartanseul:

Enplusdeseffetsindésirableslistésci-dessus,desdouleursà la poitrineontégalementété rapportées.

Effetsindésirablesassociésàlhydrochlorothiazideseul:

Pertedappétit ;aigreuret crampesdestomac ;constipation ;jaunisse(caractériséeparunjaunissement dela peauet/oudublancdesyeux) ;inflammationdupancréascaractériséeparunedouleurimportante hautedelestomacsouventassociéeà desnauséesoudesvomissements ;troublesdusommeil ; dépression ;visiontrouble ;déficitenglobulesblancs,quipeutrésulterendesinfectionsfréquentes,à de lafièvre ;diminutiondunombredeplaquettes(uncomposantsanguinessentielpourpermettrela coagulationdusang) ;diminutiondunombredeglobulesrouges(anémie)caractériséeparunefatigue, desmauxdetêtes,unessoufflementpendantleffort,desvertiges,unepâleur ;maladiedesreins ; problèmesauxpoumonsincluantla pneumonieouà uneaccumulationdeliquidedanslespoumons ; augmentationdela sensibilitédela peauausoleil ;inflammationdesvaisseauxsanguins ;maladiedela peaucaractériséeparunedesquamationdela peausurtoutle corps ;lupusérythémateuxcutané, caractériséparuneéruptionpouvantapparaîtresurlaface,le couet le cuirchevelu ;réactions allergiques ;faiblesseet spasticitédesmuscles ;altérationdupouls ;diminutiondela pressionartérielle aprèschangementdepositionducorps ;gonflementdesglandessalivaires ;tauxélevédesucredansle sang ;présencedesucredanslesurines ;augmentationdecertainslipidessanguins,tauxélevédacide uriquesanguinquipeutprovoquerdelagoutte.

Ilestconnuqueleseffetsindésirables,liés à lhydrochlorothiazide,peuventaugmenteravecdesdoses plusélevéesdhydrochlorothiazide.

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, votre pharmacien ou à votre infirmier/ère. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet :www.ansm.sante.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage dinformations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN 150 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé ?  Retour en haut de la page

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

Nutilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur lemballage après {EXP}. La date de péremption fait référence au dernier jour de ce mois.

A conserver à une température ne dépassant pas 30°C.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-légout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien déliminer les médicaments que vous nutilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger lenvironnement.

6. CONTENU DE LEMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS  Retour en haut de la page

Ce que contient IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN 150 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé  Retour en haut de la page

·Les substances actives sont :

Irbésartan.............. 150 mg

Hydrochlorothiazide.............. 12,5 mg

Pour un comprimé pelliculé.

·Les autres composants sont :

Noyau :

Lactosemonohydraté, cellulose microcristalline, hypromellose, croscarmellose sodique, dioxyde de silice colloïdale, stéarate de magnésium.

Pelliculage :

OPADRY II orange : alcool polyvinylique partiellement hydrolysé, dioxyde de titane (E171), macrogol 3350, talc, oxyde de fer jaune (E172), oxyde de fer rouge (E172).

Quest-ce que IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE BIOGARAN 150 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé et contenu de lemballage extérieur  Retour en haut de la page

Ce médicament se présente sous forme de comprimé pelliculé de forme oblongue, biconvexe, de couleur pêche gravé « ICH 150 » sur une face. Chaque boîte contient 14, 28, 30, 56, 60, 84 ou 90 comprimés pelliculés.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Titulaire de lautorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

BIOGARAN

15, BOULEVARD CHARLES DE GAULLE

92700 COLOMBES

Exploitant de lautorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

BIOGARAN

15, BOULEVARD CHARLES DE GAULLE

92700 COLOMBES

Fabricant  Retour en haut de la page

BLUEPHARMA INDUSTRIA FARMACEUTICA S.A.

SAO MARTINHO DO BISPO

3045-016 COIMBRA

PORTUGAL

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen  Retour en haut de la page

Sans objet.

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :  Retour en haut de la page

[A compléter ultérieurement par le titulaire]

Autres  Retour en haut de la page

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de lANSM (France).

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

Source : ANSM