IMUKIN 2 000 000 UI (0,1 mg), solution injectable

source: ANSM - Mis à jour le : 29/08/2014

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  Retour en haut de la page

IMUKIN 2 X 106 UI (0,1 mg), solution injectable

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  Retour en haut de la page

Chaque flacon (0,5 ml) contient 2 X 106 UI (0,1 mg, soit 100 microgrammes) d'interféron gamma-1b humain recombinant produit sur une souche d'Escherichia coli.

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1

3. FORME PHARMACEUTIQUE  Retour en haut de la page

Solution injectable.

Solution claire et transparente.

4. DONNEES CLINIQUES  Retour en haut de la page

4.1. Indications thérapeutiques  Retour en haut de la page

IMUKIN est indiqué dans la réduction de la fréquence des infections graves chez les patients atteints de granulomatose septique chronique (voir rubrique 4.4).

IMUKIN est indiqué dans la réduction de la fréquence des infections graves chez les patients atteints d'ostéopétrose maligne sévère (voir aussi rubriques 4.4 et 5.1).

4.2. Posologie et mode d'administration  Retour en haut de la page

VOIE SOUS-CUTANEE

Chaque flacon de 0,5 ml contient 100 microgrammes dinterféron gamma-1b humain recombinant.

La dose préconisée dans la granulomatose septique chronique ou dans l'ostéopétrose maligne sévère est de:

·50 microgrammes/m2 si la surface corporelle est supérieure à 0,5 m2,

·1,5 microgrammes/kg de poids corporel lorsque la surface corporelle est inférieure ou égale à 0,5 m2.

Le volume de solution correspondant doit être vérifié avant l'injection. Les injections se feront par voie sous-cutanée à raison de 3 injections par semaine de préférence le soir (par exemple les lundis, mercredis et vendredis).

Les injections se feront de préférence dans la région deltoïdienne gauche ou droite ou dans la face antérieure de la cuisse. IMUKIN peut être administré par un médecin, une infirmière, un membre de la famille ou le patient lui-même après entraînement à la pratique de l'injection sous-cutanée.

Bien que la dose optimale d'IMUKIN ne soit pas connue, il n'est pas recommandé d'administrer des doses plus élevées. L'efficacité et la tolérance d'IMUKIN à des doses supérieures ou inférieures à 50 microgrammes/m2 n'ont pas été établies. Si des effets indésirables sévères surviennent, la posologie doit être modifiée (diminution de 50 %) ou le traitement interrompu jusqu'à disparition de la réaction indésirable.

L'expérience chez l'enfant est limitée (voir rubriques 4.4 et 5.1).

Publicité
4.3. Contre-indications  Retour en haut de la page

Hypersensibilité à la substance active (interféron gamma-1b) ou hypersensibilité connue à des produits apparentés, comme par exemple un autre interféron, ou à lun des excipients mentionnés à la rubrique 6.1.

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  Retour en haut de la page

Lutilisation dIMUKIN ne doit pas exclure une couverture antibiotique, nécessaire dans la prise en charge de la granulomatose chronique. Dans les essais cliniques pivots defficacité, la grande majorité des patients a reçu une médication antibiotique prophylactique (voir rubrique 5.1).

Les patients avec une maladie cardiaque pré-existante peuvent présenter une exacerbation aiguë, auto-limitante de leur maladie cardiaque à des doses de 250 microgrammes/m²/jour et plus, comme cela a été observé dans des essais cliniques précoces et bien quaucun effet cardiotoxique direct nait été démontré.

Les patients doivent être traités avec prudence en cas dantécédents de convulsions ou dune autre atteinte du système nerveux central.

En cas dinsuffisance hépatique grave ou dinsuffisance rénale sévère, les patients doivent être traités avec prudence du fait du risque daccumulation de linterféron gamma-1b.

Des augmentations des ASAT et/ou ALAT (jusquà 25 fois la normale) ont été observées au cours du traitement par IMUKIN. Lincidence a été plus élevée chez les patients âgés de moins dun an par rapport aux enfants plus âgés, 6 sur 10 ayant présenté des augmentations des concentrations enzymatiques. Dans un cas, cet évènement est survenu dès le 7ème jour suivant le début du traitement. Le traitement par IMUKIN a été interrompu chez ces 6 patients, puis recommencé à une posologie inférieure chez 4 dentre eux. Les valeurs des transaminases hépatiques sont revenues aux valeurs initiales chez tous les patients et à la reprise du traitement, il na été observé une nouvelle augmentation que chez un seul patient. Des précautions doivent être respectées plus particulièrement chez les patients atteints dinsuffisance hépatique.

Une neutropénie et une thrombocytopénie réversibles, pouvant être sévères et liées à la dose, ont été observées au cours du traitement par IMUKIN. Des précautions doivent être respectées lors de ladministration dIMUKIN chez des patients présentant une dépression médullaire.

Ne pas associer avec un interféron gamma-1b, une solution de protéines sériques hétérologues, ou une préparation à visée immunologique (vaccin par exemple), en raison du risque de majoration inattendue de la réponse immunitaire (voir rubrique 4.5).

Avant linstauration du traitement et à intervalles appropriés au cours du traitement, il y aura lieu de prescrire, en plus des examens habituellement requis chez les patients atteints de granulomatose septique chronique ou dostéopétrose maligne sévère : examens hématologiques incluant numération-formule sanguine complète, et numération plaquettaire et leucocytaire, examens biochimiques incluant tests fonctionnels hépatiques et rénaux et analyse durine.

Linterféron gamma-1b est une protéine exogène, qui peut entraîner lapparition danticorps pendant le traitement.

Lexpérience acquise à ce jour après administration dIMUKIN à la dose recommandée, chez des patients atteints de granulomatose septique chronique ou dostéopétrose maligne sévère ne semble pas être associée à un risque significatif dinduction danticorps anti-interféron gamma-1b neutralisants.

Le bouchon du flacon en verre dIMUKIN contient du caoutchouc naturel (un dérivé du latex) qui peut provoquer des réactions allergiques.

Sur la base des informations disponibles, on ne peut pas exclure que la présence de taux élevés dinterféron gamma-1b affaiblisse la fertilité masculine et féminine (voir rubrique 4.6).

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  Retour en haut de la page

Les études d'interactions ont été réalisées uniquement chez l'adulte. IMUKIN ne réduit pas l'efficacité des antibiotiques ou des glucocorticoïdes administrés aux patients présentant une granulomatose septique chronique ou une ostéopétrose maligne sévère.

Les interactions médicamenteuses observées avec ce médicament sont similaires à celles observées avec d'autres interférons chez l'animal.

Il est théoriquement possible que les médicaments hépatotoxiques et/ou néphrotoxiques agissent sur la clairance d'IMUKIN. De même, en cas d'administration associée au long cours, l'effet des anti-inflammatoires, des AINS, de la théophylline, des agents immunosuppresseurs ou cytostatiques sur l'activité cellulaire aiguë d'IMUKIN et sur ses effets thérapeutiques dans la granulomatose septique chronique ou dans l'ostéopétrose maligne sévère n'est pas connu. Ladministration concomitante dune solution de protéines sériques hétérologues ou dune préparation à visée immunologique (vaccin par exemple) pourrait majorer limmunogénicité dIMUKIN (voir rubrique 4.4).

Administré simultanément, IMUKIN est susceptible de prolonger la demi-vie des médicaments métabolisés par le système du cytochrome P-450.

L'utilisation concomitante de produits neurotoxiques (en particulier sur le système nerveux central), hématotoxiques, myélosuppresseurs ou cardiotoxiques peut accroître la toxicité des interférons sur ces différents systèmes ou organes.

4.6. Grossesse et allaitement  Retour en haut de la page

Grossesse

Il n'existe pas de données pertinentes concernant l'utilisation d'interféron gamma-1b chez les femmes enceintes.

Des doses élevées d'interféron gamma endogène ont été observées chez des femmes ayant présenté des fausses couches répétées au cours du premier trimestre de la grossesse en comparaison aux femmes ayant eu une grossesse normale. Cependant, il n'a pas été établi que l'utilisation de l'IMUKIN en clinique puisse être associée à de telles observations. Une toxicité de la reproduction a été observée lors d'études chez l'animal (voir rubrique 5.3). Le risque potentiel chez l'homme n'est pas connu. IMUKIN ne doit pas être utilisé au cours de la grossesse sauf si son utilisation ne peut être strictement évitée.

Allaitement

Le passage de l'interféron gamma-1b dans le lait maternel n'est pas connu. En l'absence de données sur les effets sur le nouveau-né, l'allaitement n'est pas recommandé.

Fécondité

Compte-tenu des données disponibles, on ne peut pas exclure que la présence de taux plus élevés dinterféron gamma-1b puisse altérer la fertilité masculine et féminine. Les études chez lanimal ont montré un impact sur la fertilité des mâles à des doses considérées comme nétant pas adaptées à lutilisation chez lhomme (voir rubrique 5.3). Leffet à long terme sur la fertilité nest pas connu non plus chez les patients plus jeunes.

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  Retour en haut de la page

Les effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines nont pas été étudiés. Les patients doivent toutefois être prévenus quils peuvent présenter des effets indésirables, tels que fatigue, convulsion, état confusionnel, désorientation ou hallucination au cours de traitement. La prudence est donc recommandée lors de la conduite dun véhicule ou de lutilisation dune machine.

Si certains de ces effets surviennent chez des patients, toute tâche potentiellement dangereuse telle que la conduite dun véhicule ou lutilisation dune machine devrait être évitée.

4.8. Effets indésirables  Retour en haut de la page

a) Description générale

La toxicité clinique et biologique de l'administration de doses multiples dIMUKIN est dépendante de la dose et de la fréquence des injections.

Les effets indésirables les plus fréquemment observés sont des symptômes de type grippal : fièvre, céphalées, frissons, myalgies, fatigue.

b) Table des effets indésirables

Les effets indésirables ont été classés en fonction de leur incidence en utilisant la classification suivante :

Très fréquent (≥1/10) ; fréquent (≥1/100 à < 1/10) ; peu fréquent (≥1/1000 à <1/100) ; rare (≥ 1/10000 à <1/1000) ; très rare (<1/10000) ; fréquence indéterminée (ne peut pas être estimé sur la base des données disponibles).

Au sein de chaque groupe, les effets indésirables sont présentés par ordre décroissant de gravité.

Affections hématologiques et du système

Lymphatique

Fréquence indéterminée :

Neutropénies#, thrombocytopénies#

Troubles du métabolisme et de la nutrition

Fréquence indéterminée

Hyponatrémie*, hypoglycémie*, hypertriglycéridémie*

Affections psychiatriques

Fréquent

Fréquence indéterminée

Dépression

Etat confusionnel*, désorientation*, hallucination*

Affections du système nerveux

Fréquence indéterminée

Convulsion*, démarche parkinsonnienne *, tremblement de repos parkinsonien*, trouble de la marche*

Affections cardiaques

Fréquence indéterminée

Insuffisance cardiaque*, infarctus du myocarde*, tachyarythmie*, bloc auriculo-ventriculaire*

Affections vasculaires

Fréquence indéterminée

Accident ischémique transitoire*, thrombose veineuse profonde*, embolie pulmonaire*, hypotension*, syncope*

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Fréquence indéterminée

Pneumopathie interstitielle*, bronchospasme*, tachypnée*

Affections gastro-intestinales

Très fréquent

fréquent

Fréquence indéterminée

Nausée, vomissement, diarrhée

Douleur abdominale

Pancréatite (y compris dévolution fatale)*, hémorragie gastro-intestinale*

Affections hépato-biliaires

Très fréquent

Fréquence indéterminée

Augmentation des enzymes hépatiques+

Insuffisance hépatique*

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Très fréquent

Fréquence indéterminée

Eruption cutanée

Dermatomyosite (aggravation)*

Affections musculo-squelettiques et systémiques

Fréquent

Fréquence indéterminée

Myalgie, arthralgie, douleurs lombaires

Lupus érythémateux disséminé

Affections du rein et des voies urinaires

Fréquence indéterminée

Insuffisance rénale (réversible)*, protéinurie#

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

Très fréquent

Fréquence indéterminée

Fièvre, céphalées, frissons, fatigue, douleur au site d'injection

Gêne thoracique*

Investigations

Fréquence indéterminée

Présence d'auto-anticorps*

# Ne peut être estimée sur la base des données disponibles

+ Fréquence plus élevée dans le groupe placebo que dans le groupe actif

* Effets indésirables observés lors d'essais cliniques dans des indications autres que celles enregistrées, granulomatose septique chronique et ostéopétrose.

Dans ces essais, linterferon gamma 1-b est utilisé habituellement à des doses plus élévées que celles recommandées dans les indications enregistrées (voir rubrique 4.9).

Comme ces évènements nont pas été observés au cours dessais cliniques chez des patients atteints de granulomatose septique chronique ou dostéopétrose mais dans des essais chez des patients dans dautres indications et avec des états de santé divers, il nest pas possible dattribuer des fréquences à ces effets indésirables.

c) Information sur les effets indésirables graves et/ou fréquents

La sévérité des symptômes de type grippal peut satténuer au fur et à mesure du traitement. Certains de ces symptômes peuvent être réduits par l'administration au coucher, et par l'utilisation du paracétamol.

Vomissements, nausées, arthralgie et sensibilité au site d'injection ont été rapportés chez certains patients.

Des réactions cutanées transitoires (dermatite, éruption maculo-papuleuse, éruptions pustulo-vésiculaires) et des érythèmes au site dinjection ont été rapportés mais nont que rarement nécessité linterruption du traitement.

La production accrue dauto-anticorps et lapparition dun lupus érythémateux disséminé, ont été rapportées dans la littérature. Leffet indésirable de type « confusion » a également été rapporté dans la littérature.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration voir Annexe V.

4.9. Surdosage  Retour en haut de la page

IMUKIN a été administré à des doses élevées (> 100 microgrammes/m2) par voie intraveineuse ou intramusculaire chez des patients atteints de pathologies malignes à un stade avancé.

Des réactions indésirables affectant le système nerveux central, en particulier atteintes des fonctions cérébrales, troubles de la marche ou sensations vertigineuses, ont été rapportées chez des sujets cancéreux recevant des doses quotidiennes supérieures à 100 microgrammes/m2. Ces troubles se sont normalisés en quelques jours après réduction des doses ou interruption du traitement.

Une neutropénie réversible, une thrombocytopénie ainsi qu'une élévation des enzymes hépatiques et des triglycérides ont également été observées.

Les patients avec une maladie cardiaque pré-existante peuvent présenter une exacerbation aiguë, auto-limitante de leur maladie cardiaque à des doses de 250 microgrammes/m2/jour et plus, comme cela a été observé dans des essais cliniques précoces, bien qu'aucun effet cardiotoxique direct n'ait été démontré.

D'autres effets indésirables pouvant apparaître comme une conséquence d'un surdosage ont été observés lors des essais cliniques dans des indications différentes de celles enregistrées, ceux-ci sont listés à la rubrique 4.8 ci-dessus.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  Retour en haut de la page

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique: IMMUNOSTIMULANTS, CYTOKINES ET IMMUNOMODULATEURS.

Code ATC: L03AB03.

Les interférons forment une famille de protéines apparentées sur le plan fonctionnel et synthétisées par les cellules eucaryotes en réponse à l'action de virus et de différents stimuli naturels ou artificiels.

Le mécanisme d'action exact de l'interféron gamma-1b sur la granulomatose septique chronique reste inconnu à l'heure actuelle; les observations relatives à la production d'anion superoxyde sont sans équivoque.

Toutefois, on présume que l'interféron gamma-1b augmente la cytotoxicité des macrophages en stimulant la respiration cellulaire par la formation de métabolites toxiques de l'oxygène, capables d'intervenir en tant que médiateurs dans la destruction des micro-organismes intracellulaires. Il augmente l'expression des antigènes de membrane HLA-DR sur les macrophages et l'expression des récepteurs Fc, ce qui résulte en un accroissement de la cytotoxicité cellulaire sous la dépendance des anticorps.

Lors d'une étude clinique contrôlée contre placebo chez 128 patients atteints de granulomatose septique chronique, IMUKIN a réduit la fréquence des infections graves au cours des 12 mois de suivi de 77 % chez les patients traités avec IMUKIN comparé à 30 % chez le groupe placebo (p=0,0006). La grande majorité des patients était également sous antibiothérapie prophylactique.

Les données de sécurité et d'efficacité d'IMUKIN chez 37 patients de moins de 3 ans atteints de granulomatose septique chronique ont été regroupées à partir de 4 études non contrôlées postérieures à la mise sur le marché et de 2 études de pharmacovigilance postérieures à la mise sur le marché. Le taux des infections graves par patient-année dans ce groupe non contrôlé a été similaire au taux observé dans les groupes traités par IMUKIN au cours des essais contrôlés.

Dans l'ostéopétrose maligne sévère (maladie héréditaire caractérisée par un défaut des ostéoclastes conduisant à une croissance excessive de l'os et à un déficit du métabolisme oxydatif phagocytaire), une augmentation liée au traitement de la production de superoxyde par les phagocytes a été observée in situ. Au cours d'un essai contrôlé et randomisé chez 16 patients atteints d'ostéopétrose maligne sévère, il a été montré qu'IMUKIN en association avec le calcitriol réduit la fréquence des infections graves par comparaison au calcitriol seul. Au cours d'une analyse, combinant les données de deux études cliniques, 19 des 24 patients traités par IMUKIN en association ou non avec le calcitriol pendant au moins 6 mois présentaient une diminution du volume osseux trabéculaire par comparaison à l'état initial. La pertinence clinique de cette diminution observée chez des patients traités par IMUKIN versus un groupe témoin n'a pas pu être établie.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  Retour en haut de la page

Absorption

Après ladministration sous-cutanée (SC) dune dose unique de 0,05 mg/m² dIMUKIN chez des sujets masculins sains, une concentration plasmatique maximale moyenne (Cmax) de 631 pg/ml (CV = 33,82 %) dinterféron gamma-1b a été mesurée après une durée moyenne (tmax) de 8 heures (CV = 23,99 %). Laire sous la courbe moyenne (ASC0-∞) était de 8,3 ng h/ml. Chez les patients atteints dun cancer, une exposition comparable (dose normalisée) a été observée et lASC a augmenté proportionnellement à la dose sur lintervalle de dose compris entre 0,1 et 0,5 mg/m2. Les concentrations plasmatiques maximales ont été atteintes environ 4 heures après une administration intramusculaire (IM). La fraction apparente du médicament absorbé après une injection IM ou SC a été supérieure à 89 %. Une proportionnalité à la dose a été démontrée après une administration IV et IM pour des doses comprises entre 0,1 mg/m² et 2,5 mg/m² et après une administration SC pour des doses comprises entre 0,1 mg/m² et 0,5 mg/m².

Distribution

Le volume de distribution à létat déquilibre après une administration IV en bolus ou SC a été compris entre 10,9 et 47,93 l. Chez des sujets masculins sains, aucune accumulation de linterféron gamma-1b na été observée après 12 injections quotidiennes consécutives de 0,1 mg/m². La valeur moyenne du temps moyen de résidence (MRT) après une administration SC comprise entre 0,1 et 0,5 mg/m² a été de 10,95 h (ET ± 2,40 h).

Métabolisme et élimination

Le métabolisme des interférons clonés suit le traitement naturel des protéines. Linterféron gamma 1b na pas été détecté dans lurine de sujets masculins sains après ladministration de 0,1 mg/m² par les voies IV, IM ou SC. Des études de perfusion hépatique et rénale in vitro ont démontré que le foie et les reins étaient en mesure déliminer linterféron gamma-1b du perfusat. Des études précliniques menées chez des animaux néphrectomisés ont démontré une réduction de la clairance de linterféron gamma-1b du sang ; cependant, une néphrectomie antérieure nempêche pas lélimination. La valeur moyenne de la clairance apparente après ladministration SC dune dose unique comprise entre 0,1 et 0,5 mg/m² a été de 2,87 l/min (ET ± 1,48).

5.3. Données de sécurité préclinique  Retour en haut de la page

Malgré des difficultés d'interprétation dues à la spécificité de ce médicament en fonction de l'espèce animale, les données non-cliniques issues des études conventionnelles de pharmacologie de sécurité, de toxicité à doses répétées, de génotoxicité, de carcinogénicité, de toxicité sur les fonctions de reproduction, de tolérance locale et de sensibilisation cutanée ne mettent pas en évidence de risque particulier pour l'homme.

Une élévation de l'incidence des avortements a été observée chez les primates non humains femelles en gestation qui avaient reçu le médicament à des doses supérieures à celles recommandées chez l'homme.

Linterféron gamma a entraîné une augmentation de lapoptose des cellules de lutérus et du placenta chez les rats et des cellules du cytotrophoblaste humain. Une tératogénicité a été observée ches les souris à des doses inférieures à la dose recommandée chez l'homme. Aucune tératogénicité na été observée chez les rats et les primates ayant reçu jusquà 100 fois la dose recommandée chez l'homme.

Ladministration de doses très élevées dinterféron gamma à de jeunes souris mâles a entraîné une réduction du poids des épididymes et des testicules, une réduction du nombre de spermatozoïdes, des anomalies du sperme et une réduction des performances daccouplement et de la fertilité. Ces effets sont considérés comme non pertinents pour lusage humain aux doses indiquées.

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

6.1. Liste des excipients  Retour en haut de la page

Mannitol,

Succinate disodique hexahydraté,

Acide succinique,

Polysorbate 20,

Eau pour préparations injectables.

6.2. Incompatibilités  Retour en haut de la page

En l'absence d'études de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé avec d'autres médicaments.

6.3. Durée de conservation  Retour en haut de la page

3 ans.

IMUKIN est à usage unique.

La solution ne contient aucun conservateur. Après ouverture du flacon, la solution doit être utilisée immédiatement. Tout reste de produit non utilisé devra être éliminé.

6.4. Précautions particulières de conservation  Retour en haut de la page

A conserver au réfrigérateur (entre 2°C et 8°C).

Ne pas congeler.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur  Retour en haut de la page

Flacons de verre de 3 ml (verre borosilicaté de type I), fermés par des bouchons gris en caoutchouc naturel (un dérivé du latex), sertis par une capsule en aluminium/polypropylène de type flip-off.

Boîte de 1, 3, 5, 6 et 12 flacons conditionnés en carton.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

6.6. Précautions particulières délimination et de manipulation  Retour en haut de la page

Ne pas agiter vigoureusement les flacons.

Avant ladministration, effectuer une inspection visuelle des produits à usage parentéral, à la recherche de particules ou dun changement de couleur de la solution.

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

7. TITULAIRE DE LAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

BOEHRINGER INGELHEIM FRANCE

14, RUE JEAN ANTOINE DE BAIF

75013 PARIS

FRANCE

8. NUMERO(S) DAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

·34009 557 767 8 9 : 0,5 ml de solution injectable en flacon (verre) ; Boîte de 1

·34009 557 768 4 0 : 0,5 ml de solution injectable en flacon (verre) ; Boîte de 3

·34009 558 318 2 2 : 0,5 ml de solution injectable en flacon (verre) ; Boîte de 6

·34009 557 769 0 1 : 0,5 ml de solution injectable en flacon (verre) ; Boîte de 12

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE LAUTORISATION  Retour en haut de la page

[à compléter par le titulaire]

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  Retour en haut de la page

[à compléter par le titulaire]

11. DOSIMETRIE  Retour en haut de la page

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

Sans objet.

Liste I.

Médicament soumis à prescription hospitalière.

Médicament nécessitant une surveillance particulière pendant le traitement.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

source: ANSM - Mis à jour le : 29/08/2014

Dénomination du médicament

IMUKIN 2 X 106 UI (0,1 mg), solution injectable

Interféron gamma-1b humain recombinant

Encadré

Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant de prendre ce médicament.

·Gardez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Si vous avez toute autre question, si vous avez un doute, demandez plus d'informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

·Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez jamais à quelqu'un d'autre, même en cas de symptômes identiques, cela pourrait lui être nocif.

·Si l'un des effets indésirables devient grave ou si vous remarquez un effet indésirable non mentionné dans cette notice, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

Sommaire notice

Dans cette notice :

1. QU'EST-CE QUE IMUKIN 2 X 106 UI (0,1 mg), solution injectable ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT D'UTILISER IMUKIN 2 X 106 UI (0,1 mg), solution injectable ?

3. COMMENT UTILISER IMUKIN 2 X 106 UI (0,1 mg), solution injectable ?

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?

5. COMMENT CONSERVER IMUKIN 2 X 106 UI (0,1 mg), solution injectable ?

6. INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES

1. QU'EST-CE QUE IMUKIN 2 X 106 UI (0,1 mg), solution injectable ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique

IMUKIN est un immunostimulant, il appartient au groupe des cytokines et immunomodulateurs.

Indications thérapeutiques

IMUKIN contient une substance appelée interféron gamma-1b humain recombinant. Les interférons sont des médicaments immunomodulateurs. Il s'agit de petites protéines qui peuvent stimuler les défenses immunitaires qui assurent la protection de l'organisme contre les micro-organismes (par exemple, les bactéries, les virus et les champignons) susceptibles de provoquer des maladies.

IMUKIN est destiné à être utilisé chez les patients atteints de granulomatose chronique familiale. Cette maladie est due à une anomalie du métabolisme des neutrophiles, un type de globules blancs. Ceux-ci détruisent normalement les bactéries ou les champignons qui envahissent l'organisme. Cette anomalie de la granulomatose chronique familiale empêche les neutrophiles de prévenir les infections.

IMUKIN est utilisé pour réduire le nombre d'infections graves pouvant survenir au cours de cette maladie.

IMUKIN est également utilisé chez les patients atteints d'ostéopétrose progressive sévère (maladie des os de marbre). Il s'agit d'une maladie héréditaire des cellules osseuses, qui conduit à une croissance anormale et excessive de l'os. Elle affecte également la moëlle osseuse et les cellules sanguines qui y sont habituellement formées. Par conséquent, les patients atteints d'ostéopétrose sont également exposés à des risques d'infections graves;

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT D'UTILISER IMUKIN 2 X 106 UI (0,1 mg), solution injectable ?  Retour en haut de la page

Liste des informations nécessaires avant la prise du médicament

Sans objet.

Contre-indications

Nutilisez jamais IMUKIN 2 X 106 UI (0,1 mg), solution injectable :

Si vous êtes allergique (hypersensible) à la substance active (interféron gamma), ou à d'autres interférons apparentés ou à lun des autres composants contenus dans ce médicament mentionnés dans la rubrique 6.

Demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien si vous avez un doute sur le fait dêtre allergique aux interférons.

Précautions d'emploi ; mises en garde spéciales

Faites attention avec IMUKIN 2 x 106 UI (0,1 mg), solution injectable :

·Si vous avez une maladie cardiaque car des doses supérieures à la posologie normale peuvent aggraver létat de votre cur (voir la rubrique 3 pour des informations sur la posologie) ;

·si vous souffrez de troubles convulsifs et/ou dune altération des fonctions du système nerveux central ;

·si votre foie ne fonctionne pas de façon efficace (insuffisance hépatique) ;

·si vos reins ne fonctionnent pas de façon efficace (insuffisance rénale) ;

·si votre moelle osseuse ne produit pas des cellules sanguines en quantité suffisante (insuffisance médullaire).

·Si vous êtes allergique au latex car le bouchon du flacon en verre contient du caoutchouc naturel (un dérivé du latex) qui peut provoquer des réactions allergiques.

Consultez votre médecin si lune des mises en garde ci-dessus vous concerne aujourdhui ou vous a concerné dans le passé.

Vous devez éviter dutiliser IMUKIN en même temps que dautres médicaments à base de protéines. Vous devez également éviter dutiliser IMUKIN au moment dune vaccination. Si vous avez des questions à ce sujet, consultez votre médecin.

Vous devez continuer à faire les tests effectués dans le cadre de la surveillance de la granulomatose chronique familiale et de lostéopétrose progressive sévère. Il est nécessaire de vérifier étroitement votre numération formule sanguine, la composition de vos urines, ainsi que la fonction de vos reins et de votre foie, avant et pendant le traitement.

Des concentrations élevées dinterféron gamma-1b dans lorganisme sont susceptibles daltérer la fertilité chez lhomme et chez la femme.

Avertissements et précautions

Adressez-vous à votre médecin ou pharmacien ou infirmier/ère avant dutiliser IMUKIN.

Interactions avec d'autres médicaments

Prise ou utilisation dautres médicaments

Vous pouvez également recevoir des traitements antibiotiques contre les infections qui continuent à survenir au cours du traitement de la granulomatose chronique familiale par IMUKIN. Aucun élément n'indique qu'IMUKIN affecte l'efficacité des antibiotiques ou des corticostéroïdes, qui sont des médicaments fréquemment utilisés dans la granulomatose chronique familiale et l'ostéopétrose progressive sévère.

Les médicaments qui affectent le foie ou les reins peuvent modifier l'élimination d'IMUKIN de l'organisme.

Il est alors possible qu'IMUKIN prolonge l'effet d'autres médicaments qui sont dégradés et éliminés de l'organisme par le foie.

Si vous utilisez IMUKIN en même temps que des médicaments ou des vaccins agissant sur le cur, le sang, la moelle osseuse, le système nerveux ou le système immunitaire, le risque d'effets indésirables peut être augmenté.

Informez votre médecin ou pharmacien si vous utilisez, avez récemment utilisé ou pourriez utiliser tout autre médicament.

Interactions avec les aliments et les boissons

Sans objet.

Interactions avec les produits de phytothérapie ou thérapies alternatives

Sans objet.

Utilisation pendant la grossesse et l'allaitement

Grossesse, allaitement et fécondité

Compte tenu des données disponibles, les effets sur la fertilité ne sont pas connus mais ils ne peuvent pas être exclus. Vous ne devez pas utiliser IMUKIN au cours de la grossesse, sauf si votre médecin considère que ce traitement est indispensable. Il est également recommandé de ne pas allaiter pendant le traitement par IMUKIN.

Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez de contracter une grossesse, demandez conseil à votre médecin ou pharmacien avant de prendre ce médicament.

Sportifs

Sans objet.

Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines

Conduite de véhicules et utilisation de machines

IMUKIN peut provoquer fatigue, convulsion (crise d'épilepsie), confusion, désorientation ou sensations modifiées ou imaginaires (hallucinations). Ces effets secondaires peuvent réduire la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

Ne conduisez pas de véhicule et nutilisez pas de machine si vous ressentez une baisse de votre réactivité.

Liste des excipients à effet notoire

Informations importantes concernant certains composants de IMUKIN 2 X 106 UI (0,1 mg), solution injectable

Ce médicament contient moins de 1 mmol de sodium (23 mg) par flacon de 0,5 ml, c'est-à-dire qu'il est considéré comme « sans sodium ». Ceci peut être important pour les personnes présentant une pression artérielle élevée (hypertension) ou souhaitant suivre un régime alimentaire pauvre en sodium.

3. COMMENT UTILISER IMUKIN 2 X 106 UI (0,1 mg), solution injectable ?  Retour en haut de la page

Instructions pour un bon usage

Sans objet.

Posologie, Mode et/ou voie(s) d'administration, Fréquence d'administration et Durée du traitement

IMUKIN doit être administré par injection sous la peau (voie sous-cutanée), et peut être administré par un médecin ou une infirmière. Vous pouvez également administrer vous-même IMUKIN ou faire pratiquer linjection par un membre de votre famille. Vous devrez alors, vous ou le membre de votre famille, être formé par un médecin ou une infirmière pour réaliser ce type dinjection.

Chaque flacon de 0,5 ml contient 100 microgrammes dinterféron gamma Ib humain recombinant.

La dose dIMUKIN recommandée pour le traitement des patients atteints de granulomatose chronique familiale ou dostéopétrose progressive sévère est de 50 microgrammes/m2 chez les patients dont la surface corporelle est supérieure à 0,5 m2 et de 1,5 microgrammes/kg chez les patients dont la surface corporelle est inférieure ou égale à 0,5 m2.

Votre médecin déterminera la dose dIMUKIN dont vous aurez besoin pour traiter la granulomatose chronique familiale ou lostéopétrose progressive sévère.

Veillez à toujours utiliser ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Vous devez injecter (ou vous faire injecter) sous la peau la quantité exacte dIMUKIN qui vous a été prescrite par votre médecin. Vous devez effectuer les injections 3 fois par semaine (par exemple, lundi, mercredi et vendredi), de préférence le soir. Les sites dinjection recommandés sont la partie supérieure du bras ou le haut de la cuisse.

Vérifiez toujours la quantité de solution dIMUKIN avant deffectuer linjection.

Nutilisez pas IMUKIN si vous observez des petites particules ou un changement de coloration de la solution.

Ne mélangez pas IMUKIN avec dautres médicaments.

Ne pas agiter vigoureusement les flacons dIMUKIN.

Symptômes et instructions en cas de surdosage

Si vous avez pris plus de IMUKIN 2 X 106 UI (0,1 mg), solution injectable que vous n'auriez dû:

Consultez immédiatement votre médecin si vous avez utilisé plus d'IMUKIN que la dose prescrite par votre médecin.

Les symptômes suivants peuvent apparaître si une quantité excessive d'IMUKIN a été injectée:

·effets indésirables impliquant le système nerveux central, notamment difficultés à réfléchir et à marcher et sensations vertigineuses;

·si vous souffrez d'une maladie cardiaque, celle-ci peut s'aggraver transitoirement;

·des pathologies du sang peuvent survenir pendant le traitement par IMUKIN. Celles-ci comprennent:

oun changement temporaire du nombre de certaines cellules sanguines;

oune augmentation des concentrations sanguines de certaines substances (enzymes hépatiques et triglycérides).

Ces changements peuvent être détectés par votre médecin par une analyse sanguine.

Ces symptômes disparaîtront avec une réduction de la posologie ou l'interruption du traitement par IMUKIN.

Instructions en cas d'omission d'une ou de plusieurs doses

Si vous oubliez dutiliser IMUKIN 2 x 106 UI (0,1 mg), solution injectable :

Faites vos injections aux heures indiquées par votre médecin. Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié dutiliser. Vous pouvez toujours ladministrer le même jour ou le lendemain.

Contactez votre médecin si vous pensez être resté trop longtemps sans prendre une dose de médicament.

Risque de syndrome de sevrage

Si vous arrêtez d'utiliser IMUKIN 2 X 106 UI (0,1 mg), solution injectable:

Veuillez informer votre médecin si vous arrêtez d'utiliser IMUKIN.

Si vous avez d'autres questions sur l'utilisation de ce médicament, demandez plus d'informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  Retour en haut de la page

Description des effets indésirables

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Le risque deffets indésirables dépend de la dose et du schéma dadministration que vous recevez.

Les effets indésirables les plus fréquents sont les symptômes pseudo-grippaux, notamment fièvre, maux de tête, frissons et fatigue.

Ils peuvent devenir moins sévères avec le temps, au fur et à mesure de la poursuite du traitement. Certains de ces symptômes peuvent être réduits en administrant IMUKIN juste avant le coucher. Un médicament comme le paracétamol peut être utilisé pour réduire certains de ces effets indésirables.

Certaines personnes traitées par IMUKIN peuvent développer des problèmes cutanés à court terme, tels que une éruption cutanée temporaire avec/sans boutons, la formation soudaine de cloques sur la peau et une rougeur de la peau au site dinjection.

Cependant, ces symptômes sont rarement dune sévérité nécessitant linterruption du traitement par IMUKIN.

Les effets indésirables mentionnés ci-dessous sont présentés en fonction de leur fréquence de survenue éventuelle.

Les effets indésirables très fréquents (survenant chez plus dun patient sur 10) sont les suivants :

·fièvre ;

·maux de tête ;

·frissons ;

·douleur au site d'injection ;

·vomissements ;

·nausée (mal au cur) ;

·diarrhée ;

·fatigue ;

·augmentation des taux des enzymes hépatiques ;

·éruption cutanée.

Les effets indésirables fréquents (survenant chez moins dun patient sur 10) sont les suivants :

·douleur musculaire;

·douleur des articulations ;

·douleur dorsale ;

·douleur gastrique ;

·dépression.

Fréquence indéterminée (ne peut pas être estimée sur la base des données disponibles) :

·diminution du nombre de globules blancs (neutropénie) ;

·diminution des plaquettes sanguines (thrombocytopénie), qui peut être associée à des hématomes et à une tendance aux saignements ;

·présence de protéines dans l'urine.

Des effets indésirables ont également été observés chez les patients souffrant de maladies autres que la granulomatose chronique familiale ou lostéopétrose progressive sévère. Ces événements nont pas été observés au cours des études cliniques portant sur la granulomatose chronique familiale ou lostéopétrose.

Les effets indésirables suivants ont été observés au cours des études cliniques menées chez des patients souffrant dautres maladies / affections que la granulomatose chronique familiale ou lostéopétrose. Les doses utilisées dans ces études ont souvent été supérieures à la posologie recommandée pour la granulomatose chronique familiale et lostéopétrose. Cest la raison pour laquelle il est impossible dindiquer avec précision la fréquence à laquelle ils sont survenus.

Fréquence indéterminée (ne peut pas être estimée sur la base des données disponibles) :

·diminution des concentrations de sodium dans le sang (hyponatrémie) qui peuvent entraîner une fatigue et confusion, contraction musculaire, crises convulsives ou coma ;

·augmentation des concentrations dun sucre, le glucose (hyperglycémie) ;

·augmentation du taux de certains acides gras, les triglycérides (hypertriglycéridémie), dans le sang.

·Les troubles du système nerveux central suivants ont été observés:

oconfusion ;

odésorientation ;

oeffets sur la capacité à marcher, notamment démarche de type Parkinson ;

otremblements ;

ocrises dépilepsie (convulsions) ;

osensations modifiées ou imaginaires (hallucinations).

·Les troubles cardiaques suivants ont également été observés:

obattements cardiaques supplémentaires et irréguliers ;

otroubles de la fréquence cardiaque, notamment accélération ou ralentissement de la fréquence cardiaque ;

oproblèmes cardiaques susceptibles dentraîner des difficultés respiratoires ou un gonflement des chevilles (insuffisance cardiaque) ;

ocrise cardiaque.

·Les pathologies du sang suivantes ont également été rapportées :

obaisse de la pression artérielle ;

operte de conscience ;

oaccident vasculaire cérébral léger temporaire (accident ischémique transitoire) ;

oformation dun caillot sanguin ou obstruction dune artère pulmonaire (thrombose veineuse profonde et embolie pulmonaire). Les symptômes observés peuvent inclure des difficultés respiratoires.

·Les troubles respiratoires suivants sont survenus:

orespiration rapide ;

ooppression thoracique (bronchospasme ou pneumonie interstitielle) ;

·des saignements du système digestif;

·une inflammation du pancréas, susceptible de provoquer le décès;

·lésions du foie susceptibles daffecter son fonctionnement (insuffisance hépatique)

·lésions des reins susceptibles daffecter le fonctionnement, mais pouvant être traitées efficacement (insuffisance rénale réversible) ;

·douleur thoracique ;

·aggravation dune pathologie cutanée appelée dermatomyosite (se manifestant par une éruption cutanée accompagnée dune faiblesse musculaire) ;

·développement dune maladie chronique appelée lupus érythémateux disséminé (dans laquelle le propre système immunitaire du patient attaque différentes parties du corps) ;

·réaction auto-immune (réponse d'auto-anticorps).

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, votre pharmacien ou à votre infirmier/ère. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration décrit en annexe V. En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage dinformations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER IMUKIN 2 X 106 UI (0,1 mg), solution injectable ?  Retour en haut de la page

Tenir hors de la portée et de la vue des enfants.

Date de péremption

Nutilisez pas IMUKIN après la date de péremption indiquée sur la boîte et le flacon, après « Ne pas utiliser après » ou « EXP ».

La date de péremption fait référence au dernier jour de ce mois.

Conditions de conservation

A conserver au réfrigérateur (entre 2°C et 8°C). Ne pas congeler.

Les flacons d'IMUKIN sont à usage unique.

La solution ne contient aucun conservateur. Après ouverture du flacon, la solution doit être utilisée immédiatement. Tout produit non utilisé devra être éliminé.

Si nécessaire, mises en garde contre certains signes visibles de détérioration

Nutilisez pas IMUKIN, si vous remarquez des particules ou un changement de coloration de la solution.

Les médicaments ne doivent pas être jetés au tout à légout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien ce quil faut faire des médicaments inutilisés. Ces mesures permettront de protéger lenvironnement.

6. INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES  Retour en haut de la page

Liste complète des substances actives et des excipients

Ce que contient IMUKIN 2 x 106 UI (0,1 mg), solution injectable

Chaque flacon (0,5 ml) contient 2 x 106 UI (0,1 mg, soit 100 microgrammes) dinterféron gamma-1b humain recombinant. Il sagit dune substance produite en utilisant des bactéries E. coli modifiées par génie génétique.

La substance active est : linterféron gamma-1b humain recombinant

Les autres composants sont : mannitol, succinate disodique hexahydraté, acide succinique, polysorbate 20, eau pour préparations injectables.

Le bouchon du flacon en verre contient du caoutchouc naturel (un dérivé du latex).

Forme pharmaceutique et contenu

Qu'est-ce que IMUKIN 2 X 106 UI (0,1 mg), solution injectable et contenu de l'emballage extérieur ?

IMUKIN est une solution injectable transparente et incolore. IMUKIN est présenté dans un flacon de 3 ml contenant 0,5 ml de solution injectable.

Boîtes de 1, 3, 5, 6 et 12 flacons conditionnés en carton.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Nom et adresse du titulaire de l'autorisation de mise sur le marché et du titulaire de l'autorisation de fabrication responsable de la libération des lots, si différent

Titulaire

BOEHRINGER INGELHEIM FRANCE

14, RUE JEAN ANTOINE DE BAIF

75013 PARIS

FRANCE

Exploitant

BOEHRINGER INGELHEIM FRANCE

14 RUE JEAN ANTOINE DE BAIF

75013 PARIS

Fabricant

BOEHRINGER INGELHEIM RCV GMBH & CO KG

DR. BOEHRINGER-GASSE 5-11

1121 VIENNE

AUTRICHE

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen

Ce médicament est autorisé dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen sous les noms suivants:

Conformément à la réglementation en vigueur.

Date dapprobation de la notice

La dernière date à laquelle cette notice a été approuvée est le {date}.

AMM sous circonstances exceptionnelles

Sans objet.

Informations Internet

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de lAnsm (France).

Informations réservées aux professionnels de santé

Sans objet.

Autres

Sans objet.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

Source : ANSM