HEMOLEVEN 1000 U/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable

-A +A
source: ANSM - Mis à jour le : 01/07/2016

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  Retour en haut de la page

HEMOLEVEN 1000 UI/10 mL, poudre et solvant pour solution injectable

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  Retour en haut de la page

Facteur XI de coagulation humain 1000 UI*

......... pour 10 mL de solution reconstituée

*Quantité moyenne de facteur XI de coagulation humain par flacon. La quantité exacte dunités est précisée sur chaque flacon.

HEMOLEVEN est fabriqué à partir de plasma humain.

Excipients à effet notoire : sodium (sous forme de chlorure, de citrate et de phosphate disodique dodécahydraté), potassium (sous forme de phosphate monopotassique), héparine sodique.

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

3. FORME PHARMACEUTIQUE  Retour en haut de la page

Poudre et solvant pour solution injectable.

4. DONNEES CLINIQUES  Retour en haut de la page

4.1. Indications thérapeutiques  Retour en haut de la page

Le facteur XI de coagulation humain est destiné au traitement des patients présentant un déficit congénital sévère en facteur XI de la coagulation (taux basal < 20 %) :

·Soit à titre curatif : en cas d'accident hémorragique survenant chez un malade déjà connu ou chez lequel le déficit vient d'être révélé par un bilan d'hémostase,

·Soit à titre préventif : exclusivement en cas d'intervention chirurgicale majeure et chez des patients pour lesquels il nexiste pas dalternatives thérapeutiques (en particulier lorsqu'une surcharge volémique ne peut être tolérée par le patient, ce qui contre-indique l'utilisation de plasma frais congelé).

Publicité
4.2. Posologie et mode d'administration  Retour en haut de la page

Le traitement substitutif des patients atteints de déficits congénitaux en facteur XI doit être pris en charge par un médecin spécialiste de lhémostase.

Posologie

Important :

·La dose et la fréquence des injections d'HEMOLEVEN doivent être adaptées à chaque cas individuel (poids, taux de facteur XI basal, circonstances cliniques, situation thérapeutique) en fonction du taux de facteur XI atteint dans la circulation et de l'efficacité clinique observée après injection.

·Il est recommandé de prendre en compte le nombre effectif dunités de facteur XI présent dans la poudre du flacon pour calculer le volume dHEMOLEVEN. Cette valeur figure sur létiquette de chaque flacon.

·La dose usuelle initiale maximale recommandée est de 15 UI/kg et doit être réévaluée en fonction de lefficacité et de la tolérance, la nécessité davoir recours à des doses de plus de 20 UI/kg étant rarement justifiée. La dose à ne pas dépasser est de 30 UI/kg.

La dose nécessaire dHEMOLEVEN doit être calculée de façon à obtenir un taux cible de facteur XI plasmatique d'environ 30 à 40 % (30 à 40 UI/dL de plasma).

En règle générale, l'administration d'une unité internationale (UI) de facteur XI humain par kg de poids corporel fait augmenter le taux plasmatique de facteur XI (taux de récupération) d'environ 1,5 à 2,5 % (1,5 à 2,5 UI/dL). La formule suivante permet de déterminer la dose nécessaire (en UI/kg) pour atteindre le taux cible.

Dose nécessaire (en UI/kg) :

Taux de facteur XI cible (%) Taux de facteur XI basal (%)

Taux de récupération (% par UI/kg injecté)*

* Si le taux de récupération du patient nest pas connu, un taux de récupération de 2% par UI/kg injecté doit être pris en compte pour le calcul (taux de récupération moyen).

A titre dexemples, pour atteindre un taux cible de facteur XI plasmatique de 35 %, les doses dHEMOLEVEN nécessaires (en UI/kg) calculées en fonction de différents taux de facteur XI basal et de différents taux de récupération sont données dans le tableau suivant :

Taux de FXI basal chez le patient

0 %

10 %

15 %

Taux cible moyen de FXI souhaité

35 %

35 %

35 %

Valeur du taux de récupération chez le patient (% par UI/kg injecté)

1,5

2

2,5

1,5

2

2,5

1,5

2

2,5

Dose nécessaire dHEMOLEVEN (en UI/kg)

23,3

17,5

14,0

16,7

12,5

10,0

13,3

10,0

8,0

La dose usuelle initiale maximale recommandée est de 15 UI/kg et doit être réévaluée en fonction de l'efficacité et de la tolérance.

En pratique, la nécessité davoir recours à des doses supérieures à 20 UI/kg est rarement justifiée.

Chez les rares patients présentant un taux basal de moins de 1 % et chez lesquels le taux de récupération est bas (≤ 1,5 %), des doses plus élevées que 20 UI/kg peuvent être nécessaires. Cependant, quel que soit le résultat du calcul effectué avec la formule ci-dessus, la dose à injecter ne doit jamais dépasser 30 UI/kg.

Il est fortement recommandé de pratiquer les examens biologiques appropriés à intervalles réguliers, afin de vérifier le taux plasmatique de facteur XI atteint en particulier avant toute ré-administration dHEMOLEVEN.

Si, à la suite de la première injection dHEMOLEVEN, lhémorragie persiste ou si le taux plasmatique de facteur XI souhaité nest pas atteint avant lintervention chirurgicale, il y a lieu de solliciter lavis dun médecin spécialiste de lhémostase pour décider de ladministration dune deuxième dose et/ou de rechercher un inhibiteur du facteur XI.

Après chirurgie, le traitement peut être renouvelé, si nécessaire en tenant compte de la longue demi-vie d'HEMOLEVEN (environ 48 heures) et du taux résiduel de facteur XI. Toutefois aucune donnée nest disponible sur le ratio bénéfice/risque à ré-administrer le produit.

Mode dadministration

HEMOLEVEN se présente sous forme d'une poudre à reconstituer extemporanément avec de leau pour préparations injectables. Pour les instructions concernant la reconstitution du médicament avant administration, voir la rubrique 6.6.

HEMOLEVEN doit être exclusivement injecté par voie intraveineuse, immédiatement après reconstitution, sans dépasser un débit de 4 mL/minute.

La solution est claire ou légèrement opalescente. Ne pas utiliser de solution trouble ou contenant un dépôt.

4.3. Contre-indications  Retour en haut de la page

·Allergie connue à l'un des constituants de la préparation.

·Hypersensibilité à lhéparine ou à ses dérivés incluant les HBPM.

·Antécédent de thrombopénie induite par lhéparine (ou TIH) grave de type II.

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  Retour en haut de la page

La prise en charge médicale des patients atteints de déficits congénitaux en facteur XI doit être réalisée par une équipe multidisciplinaire comprenant un médecin spécialiste de lhémostase afin de vérifier que le bénéfice attendu du traitement est supérieur aux risques potentiels.

La formule proposée en rubrique 4.2. pour le calcul de la posologie permet d'estimer la dose dHEMOLEVEN nécessaire afin datteindre un taux cible de facteur XI plasmatique denviron 30 à 40 %. Il est fortement recommandé de pratiquer les examens biologiques appropriés à intervalles réguliers, afin de vérifier le taux plasmatique de facteur XI atteint en particulier avant toute ré-administration dHEMOLEVEN.

Chez le sujet obèse, il est recommandé dadapter la dose et de suivre avec attention le taux plasmatique de facteur XI.

Risque thromboembolique

Des événements thromboemboliques artériels et veineux chez des patients ayant reçu du facteur XI humain ont été rapportés au décours dactes chirurgicaux.

Lutilisation du facteur XI de coagulation humain est potentiellement thrombogène. Cest pourquoi, le bénéfice dune intervention chirurgicale chez un patient déficitaire en facteur XI doit être systématiquement évalué et son indication posée en connaissance du risque hémorragique et thromboembolique. Ce dernier, plurifactoriel, est lié à la nature de lacte chirurgical (comme une chirurgie majeure), une immobilisation prolongée post-chirurgicale et à lexistence de facteurs de risque thromboembolique propres au patient (âge, obésité, cancer, thrombophilie congénitale ou acquise, antécédents thromboemboliques personnels ou familiaux, athérosclérose, diabète, troubles du rythme cardiaque, traitement entraînant un risque thromboembolique accru (ex : acide tranexamique, contraception orale, hormonothérapie substitutive).

Le risque thrombogène est accru chez la femme enceinte.

En conséquence, une surveillance régulière tant sur le plan clinique (apparition de signes précurseurs de manifestations thromboemboliques) que biologique (taux de facteur XI, temps de Quick incluant le facteur V, fibrinogène, plaquettes, D-dimères) doit être mise en place après administration dHEMOLEVEN.

Par ailleurs, une prévention de la maladie thromboembolique veineuse péri-opératoire doit être mise en place en accord avec les recommandations en vigueur.

Après chirurgie, si une injection supplémentaire dHEMOLEVEN est nécessaire, le niveau du risque thromboembolique devra être à nouveau évalué (majoration du contexte inflammatoire, immobilisation post-opératoire) avant toute nouvelle administration, en tenant compte de la longue demi-vie dHEMOLEVEN (environ 48 heures).

Inhibiteurs

Chez les patients recevant régulièrement des préparations de facteur XI de coagulation humain, la recherche d'anticorps neutralisant (inhibiteur) doit être effectuée régulièrement par des tests biologiques appropriés avec mesure du titre de l'inhibiteur en Unités Bethesda. Cette recherche devra être systématiquement effectuée chaque fois que les taux de facteur XI plasmatiques désirés ne peuvent être atteints ou si le saignement nest pas maîtrisé après administration dune dose calculée selon la formule ci-dessus.

Réactions allergiques

Comme tout médicament contenant des protéines et administré par voie intraveineuse, l'administration d'HEMOLEVEN peut entraîner la survenue de réactions allergiques. Les malades doivent être informés des signes précoces de réactions d'hypersensibilité tels que prurit, urticaire, urticaire généralisée, oppression thoracique, sibilances, dyspnée, dème, hypotension artérielle et réaction anaphylactique. En cas dapparition de ces symptômes, l'administration doit être interrompue immédiatement. En cas de choc anaphylactique, le traitement symptomatique de l'état de choc doit être instauré.

Agents transmissibles

Les mesures habituelles de prévention du risque de transmission d'agents infectieux par les médicaments préparés à partir de sang ou de plasma humain comprennent la sélection clinique des donneurs, la recherche des marqueurs spécifiques d'infection sur chaque don et sur les mélanges de plasma ainsi que la mise en uvre dans le procédé de fabrication d'étapes efficaces pour l'inactivation /élimination virale. Cependant, lorsque des médicaments préparés à partir de sang ou de plasma humain sont administrés, le risque de transmission d'agents infectieux ne peut pas être totalement exclu .Ceci s'applique également aux virus inconnus ou émergents ou autres types d'agents infectieux.

Les mesures prises sont considérées comme efficaces vis-à-vis des virus enveloppés tels que le VIH, le VHB et le VHC.

Les mesures peuvent être defficacité limitée vis-à-vis des virus non enveloppés tels que le VHA et le parvovirus B19. Linfection par le parvovirus B19 peut être sévère chez le ftus et chez les personnes atteintes de certains types danémies ou dun déficit immunitaire.

Excipients ayant un effet notoire connu

HEMOLEVEN contient de lhéparine et peut provoquer des réactions allergiques, des thrombopénies immunoallergiques graves de type II (TIH) et des troubles de la coagulation. Le traitement avec HEMOLEVEN doit être immédiatement interrompu chez les patients présentant cette réaction allergique.

HEMOLEVEN contient du sodium et du potassium :

·Ce médicament contient environ 4,8 mg de sodium par mL de produit (48 mg de sodium par flacon de 10 mL). A prendre en compte chez les patients suivant un régime hyposodé strict.

·Ce médicament contient du potassium. Le taux de potassium est inférieur à 1 mmol par dose administrée, c'est-à-dire "sans potassium".

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  Retour en haut de la page

Aucune interaction médicamenteuse avec le facteur XI humain n'est connue à ce jour.

4.6. Fertilité, grossesse et allaitement  Retour en haut de la page

L'innocuité d'HEMOLEVEN chez la femme enceinte n'a pas été évaluée par des essais cliniques contrôlés. L'expérimentation animale est insuffisante pour établir la sécurité vis-à-vis de la reproduction, du déroulement de la grossesse, du développement de l'embryon ou du ftus et du développement péri- et postnatal. Par conséquent, et compte tenu de l'augmentation du risque thromboembolique pendant la grossesse, HEMOLEVEN ne doit être prescrit qu'en cas de nécessité absolue au cours de la grossesse et de l'allaitement.

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  Retour en haut de la page

Rien ne suggère que le facteur XI humain diminue l'aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines.

4.8. Effets indésirables  Retour en haut de la page

Liste structurée des effets indésirables

Les effets indésirables figurant dans le tableau ci-dessous sont issus de données de pharmacovigilance (notifications spontanées) ainsi que des données dune étude clinique non interventionnelle de 46 patients réalisée après la mise sur le marché. Au cours de cette étude, 5 effets indésirables rapportés comme au moins possiblement reliés au produit ont été observés chez 5 (10,9 %) des 46 patients pour un total de 145 injections. La fréquence des effets indésirables au cours de cette étude a été estimée sur la base du nombre de patients et selon les critères de fréquence suivants : très fréquent (≥ 1/10), fréquent (≥ 1/100 à < 1/10), peu fréquent (≥ 1/1000 à < 1/100), rare (≥ 1/10 000 à < 1/1000), très rare (< 1/10 000).

La fréquence des effets indésirables observés au cours de la notification spontanée apparaît comme indéterminée.

Pour chaque fréquence, les réactions indésirables sont présentées par ordre décroissant de gravité.

Les effets indésirables pour lesquels une relation au moins possible a été établie sont présentés ci-dessous par classe de système dorganes et par fréquence.

MedDRA - Classes de système d'organes

Effets indésirables

Critère de fréquence : [Nombre de patients (%)] (N=46)

Affections du système immunitaire

Anticorps neutralisants le facteur XI

Réaction dhypersensibilité (pouvant se traduire par des troubles généraux (frissons, hyperthermie), cutanés (éruption généralisée, angioedème)

Fréquent : [1 (2,2%)]

Indéterminée

Affections vasculaires

Evénements thromboemboliques:

·Embolie pulmonaire

·Phlébite superficielle

·Accident vasculaire cérébral

·Coagulation intravasculaire disséminée

Fréquent : [1 (2,2%)]

Fréquent : [1 (2,2%)]

Indéterminée

Indéterminée

Investigations

Augmentation des D-dimères de fibrine

Fréquent : [2 (4,4%)]

Résumé du profil de sécurité

Les effets indésirables nécessitant une attention particulière sont : les accidents thromboemboliques, les réactions dhypersensibilité et les anticorps neutralisants.

Evénements thromboemboliques

Des manifestations cliniques thromboemboliques (embolie pulmonaire, accident vasculaire cérébral, coagulation intravasculaire disséminée) ont été rapportées. Les accidents thromboemboliques graves, ont parfois été dévolution fatale chez des patients présentant des facteurs de risque thromboembolique. Les embolies pulmonaires sont souvent survenues de manière précoce (24 heures après la première administration dHEMOLEVEN) et en labsence de thrombose inaugurale. En post-administration, des taux de FXI supérieurs à 40 UI/dL ont été observés dans certains cas de thrombose concernant parfois des patients obèses.

Des augmentations isolées des D-dimères ont été également rapportées avec HEMOLEVEN, sans manifestations cliniques thromboemboliques.

Réactions dhypersensibilité

Des cas de réactions aiguës d'hypersensibilité telles qu'une éruption généralisée et un angioedème ont été rapportés. En cas d'apparition de ces symptômes, l'administration doit être interrompue immédiatement. Bien que non décrites à ce jour, des réactions de type anaphylactique plus sévères pourraient survenir (cf. rubrique 4.4.). En cas de choc anaphylactique, le traitement symptomatique de l'état de choc doit être instauré.

Anticorps inhibiteurs du facteur XI

L'apparition danticorps neutralisants (inhibiteurs) du facteur XI peut survenir chez des patients avec un taux basal de facteur XI ≤ 1 % et obliger à modifier la prise en charge thérapeutique. Des cas ont été observés chez des patients traités par Hemoleven. Une surveillance clinique et biologique régulière (par un laboratoire d'hémostase spécialisé), à la recherche de lapparition dun inhibiteur est recommandée.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet :www.ansm.sante.fr.

4.9. Surdosage  Retour en haut de la page

Un surdosage peut entraîner des complications thromboemboliques particulièrement chez les patients à risque (sujets âgés et les sujets obèses notamment).

En cas de surdosage, une surveillance régulière tant sur le plan clinique (apparition de signes précurseurs de manifestations thromboemboliques) que biologique avec des examens appropriés (taux de facteur XI, temps de Quick incluant le facteur V, fibrinogène, plaquettes, D-dimères) est recommandée.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  Retour en haut de la page

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique : Antihémorragiques Facteurs de la coagulation sanguine (facteur XI de coagulation), code ATC : B02BD

Le facteur XI contenu dans cette préparation est un constituant normal du plasma humain et il se comporte comme le facteur XI endogène.

Le facteur XI est une pro-enzyme impliquée dans le phénomène damplification de la coagulation. Le facteur XI circule dans le plasma sous forme dhomo-dimères lié au kininogène de haut poids moléculaire. Le facteur XI fait partie des facteurs de la voie intrinsèque de la coagulation.

Le facteur XI est converti en sérine-protéase après activation par la thrombine, par le facteur XII activé, et par auto-activation. Le facteur XI ainsi activé (facteur XIa) clive le facteur IX, amplifiant la coagulation. Le facteur XI intervient aussi dans la fibrinolyse en tant quinhibiteur par son action au niveau de lactivation du TAFI (Thrombin-Activatable Fibrinolysis Inhibitor). Le facteur XI, non seulement amplifie la coagulation initiée par le facteur tissulaire, mais aussi protège le caillot contre la fibrinolyse.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  Retour en haut de la page

Le pic plasmatique du facteur XI humain est le plus souvent observé entre 30 et 60 minutes après l'injection.

La récupération obtenue avec HEMOLEVEN est d'environ 1,5 à 2,5 % par UI/kg injectée : l'injection de 1 UI/kg de facteur XI humain augmente le taux plasmatique de 2 % en moyenne (2 UI/dL).

La demi-vie d'HEMOLEVEN est d'environ 48 heures (30 à 60 heures).

5.3. Données de sécurité préclinique  Retour en haut de la page

L'analyse du profil protéique montre la présence de contaminants : traces de fibronectine, immunoglobuline G et alpha-2-macroglobuline. Le fibrinogène et l'albumine sont indétectables. Il en est de même pour les autres facteurs de coagulation, les composants du système kinine et les protéases correspondantes.

La thrombogénicité potentielle a été étudiée par des tests chez l'animal. Selon le test utilisé (Wessler ou dans un modèle de non-stase veineuse), la dose thrombogène 50 est 2,5 à 10 fois supérieure à celle des témoins positifs type complexe prothrombique activé.

Il n'a pas été effectué d'essais de toxicité réitérée, ni de reproduction chez l'animal.

Les données précliniques ne laissent supposer aucune potentialité mutagène d'HEMOLEVEN.

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

6.1. Liste des excipients  Retour en haut de la page

Poudre : héparine sodique, antithrombine humaine, inhibiteur de la C1 estérase, chlorure de sodium, chlorhydrate de lysine, citrate de sodium, arginine, phosphate disodique dodécahydraté, phosphate monopotassique.

Solvant : eau pour préparations injectables

6.2. Incompatibilités  Retour en haut de la page

Cette spécialité ne doit être mélangée à aucun autre produit et(ou) médicament.

Seuls les dispositifs d'injection/perfusion homologués peuvent être utilisés car l'adsorption des facteurs de coagulation dérivés du plasma humain sur les surfaces internes de certains matériels de perfusion peut être responsable de l'échec du traitement.

6.3. Durée de conservation  Retour en haut de la page

2 ans.

Après reconstitution, une utilisation immédiate est recommandée. Toutefois, la stabilité a été démontrée pendant 24 heures à + 25°C.

6.4. Précautions particulières de conservation  Retour en haut de la page

A conserver au réfrigérateur (entre 2°C et 8°C) et à l'abri de la lumière. Ne pas congeler.

Pour les conditions de conservation du médicament après reconstitution, voir la rubrique 6.3.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur   Retour en haut de la page

Poudre en flacon (verre) + 10 mL de solvant en flacon (verre) avec un système de transfert et une aiguille-filtre - boîte de 1.

6.6. Précautions particulières délimination et de manipulation  Retour en haut de la page

Reconstitution :

Respecter les règles d'asepsie habituelles.

Ne jamais utiliser les flacons dès la sortie du réfrigérateur.

·Amener les deux flacons (poudre et solvant) à température ambiante.

·Retirer la capsule protectrice du flacon de solvant (eau pour préparations injectables) et du flacon de poudre.

·Désinfecter la surface de chaque bouchon.

·Retirer le capuchon protecteur translucide du système de transfert et insérer à fond le biseau ainsi dégagé au centre du bouchon du flacon de solvant en opérant simultanément un mouvement de rotation.

·Retirer le deuxième capuchon protecteur de l'autre extrémité du système de transfert.

·Maintenir les deux flacons dans une position horizontale (évent vers le haut) et enfoncer rapidement l'extrémité libre du biseau au centre du bouchon du flacon de poudre. Veiller à ce que le biseau soit toujours immergé dans le solvant pour éviter un cassage précoce du vide.

·Placer immédiatement l'ensemble dans une position verticale, flacon de solvant bien au-dessus du flacon de poudre, de façon à permettre le transfert du solvant vers la poudre.

·Pendant le transfert, diriger le jet de solvant sur toute la surface de la poudre. Veiller à ce que la totalité du solvant soit transférée.

·A la fin du transfert, le vide est automatiquement cassé (air stérile).

·Retirer le flacon vide (solvant) avec le système de transfert.

·Agiter modérément par un mouvement de rotation doux pour éviter la formation de mousse, jusqu'à dissolution complète de la poudre.

La mise en solution est généralement instantanée et doit être totale en moins de 10 minutes.

La solution obtenue est incolore ou légèrement opalescente. Ne pas utiliser de solution trouble ou contenant un dépôt.

Administration :

·Aspirer le produit dans une seringue stérile à l'aide de l'aiguille-filtre fournie.

·Retirer l'aiguille-filtre de la seringue et la remplacer par une aiguille intraveineuse ou une aiguille épicrânienne.

·Expulser l'air de la seringue et piquer la veine après désinfection.

·Injecter lentement par voie intraveineuse en une seule fois, immédiatement après reconstitution, sans dépasser un débit de 4 mL/minute.

Tout produit non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

7. TITULAIRE DE LAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

LFB BIOMEDICAMENTS

3, AVENUE DES TROPIQUES

91940 LES ULIS

8. NUMERO(S) DAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

·34009 561 131 7 0 : poudre en flacon (verre) + 10 mL de solvant en flacon (verre) avec un système de transfert et une aiguille filtre - boîte de 1.

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE LAUTORISATION  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

11. DOSIMETRIE  Retour en haut de la page

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

Sans objet.

Liste I.

Médicament soumis à prescription hospitalière.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

source: ANSM - Mis à jour le : 01/07/2016

Dénomination du médicament

HEMOLEVEN 1000 UI/10 mL, poudre et solvant pour solution injectable

Facteur XI de coagulation humain.

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant dutiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous.

·Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Si vous avez dautres questions, interrogez votre médecin ou votre pharmacien.

·Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez pas à dautres personnes. Il pourrait leur être nocif, même si les signes de leur maladie sont identiques aux vôtres.

·Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que HEMOLEVEN 1000 UI/10 mL, poudre et solvant pour solution injectable et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant d'utiliser HEMOLEVEN 1000 UI/10 mL, poudre et solvant pour solution injectable ?

3. Comment utiliser HEMOLEVEN 1000 UI/10 mL, poudre et solvant pour solution injectable ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver HEMOLEVEN 1000 UI/10 mL, poudre et solvant pour solution injectable ?

6. Contenu de lemballage et autres informations.

1. QUEST-CE QUE HEMOLEVEN 1000 UI/10 mL, poudre et solvant pour solution injectable ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique - code ATC : B02BD

HEMOLEVEN est un médicament qui appartient à la classe des antihémorragiques. La substance active est le facteur XI de coagulation humain, une protéine naturellement présente dans lorganisme. Le rôle de cette protéine est dassurer une coagulation du sang normale et dempêcher les saignements trop longs.

HEMOLEVEN est utilisé pour compenser le manque en facteur XI de coagulation et ainsi prévenir (avant une chirurgie dans certains cas particuliers) et traiter les saignements (hémorragies) chez des patients atteints par un déficit en facteur XI.

Le déficit en facteur XI est une maladie héréditaire caractérisée par un manque en une protéine appelée facteur XI de la coagulation. Ce manque entraîne des troubles de la coagulation.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DUTILISER HEMOLEVEN 1000 UI/10 mL, poudre et solvant pour solution injectable ?  Retour en haut de la page

Nutilisez jamais HEMOLEVEN 1000 UI/10 mL, poudre et solvant pour solution injectable :

·si vous êtes allergique (hypersensible) à la substance active (le facteur XI de coagulation humain) ou à lun des autres composants contenus dans HEMOLEVEN (se référer à la rubrique 6. Contenu de lemballage et autres informations).

·Si vous êtes allergique (hypersensible) à lhéparine ou à ses dérivés.

·Si votre médecin vous a informé (e) que vous étiez allergique à lhéparine, contactez-le avant de prendre ce médicament.

·Si vous avez eu, dans le passé, une diminution du nombre de vos plaquettes à cause dun médicament contenant de lhéparine.

Avertissements et précautions

Adressez-vous à votre médecin ou pharmacien avant dutiliser HEMOLEVEN 1000 UI/10 mL, poudre et solvant pour solution injectable.

Risques de caillots sanguins

·L'administration de facteur XI de coagulation humain peut provoquer la formation de caillots de sang dans la circulation sanguine (voir rubrique 4. Quels sont les effets indésirables éventuels). Ce risque peut augmenter :

oavec lâge,

osi vous êtes en situation dobésité (indice de masse corporelle supérieur à 30),

osi vous avez un cancer,

osi vous avez une prédisposition à avoir des caillots dans le sang,

osi vous ou un membre de votre famille avez déjà eu des caillots sanguins dans la jambe, le poumon, ou tout autre organe,

osi vous avez une accumulation de graisses dans le sang (athérosclérose),

osi vous avez un taux de sucre élevé dans le sang (diabète),

osi vous avez des troubles du rythme cardiaque,

osi vous prenez un traitement pouvant provoquer un caillot dans le sang (voir rubrique « utilisation dautres médicaments »),

osi vous êtes opéré ou immobilisé pendant une longue période.

Prévenez votre médecin avant de prendre ce traitement si vous êtes dans lune de ces situations.

·Les injections de HEMOLEVEN doivent être effectuées sous surveillance médicale afin de suivre votre traitement et de permettre si nécessaire, lélimination immédiate dun caillot de sang.

·Si votre état nécessite l'utilisation d'une dose élevée ou si vous êtes à risque, des analyses de sang seront effectuées afin de détecter la survenue éventuelle de caillots dans le sang.

·Le médecin peut également décider de vous prescrire un traitement préventif pour éviter lapparition de ces caillots.

·Si vous êtes une femme, noubliez pas de mentionner que vous êtes enceinte car ce risque dapparition est augmenté chez les femmes enceintes.

Risque de réactions allergiques

En raison du risque d'allergie (voir rubrique 4. Quels sont les effets indésirables éventuels) lors de l'administration de facteur XI de coagulation humain, les injections de HEMOLEVEN doivent être effectuées sous surveillance médicale afin de permettre si nécessaire, un traitement immédiat de l'allergie.

Votre médecin vous informera des signes annonciateurs d'une réaction allergique (voir rubrique 4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?). Si lun de ces effets survient, arrêtez immédiatement le traitement, et prévenez un médecin afin de mettre en place le traitement approprié à la nature et à la sévérité de la réaction.

Risque danticorps anti-facteur XI (inhibiteurs)

Il est possible que votre système immunitaire réagisse contre le facteur XI en produisant des inhibiteurs (anticorps anti-facteur XI). Lapparition de ces inhibiteurs peut entraîner une diminution de lefficacité du traitement. Votre médecin effectuera régulièrement des bilans sanguins afin de détecter la présence éventuelle de ces inhibiteurs.

Informations sur les mesures de sécurité liées à lorigine de HEMOLEVEN 1000 UI/10 mL, poudre et solvant pour solution injectable

HEMOLEVEN est fabriqué à partir de plasma humain (cest la partie liquide du sang).

·Lorsque des médicaments sont préparés à partir de sang ou de plasma humain, des mesures de prévention de la transmission dagents infectieux sont mises en place. Celles-ci comprennent une sélection soigneuse des donneurs de sang et de plasma de façon à exclure les donneurs risquant dêtre porteurs dinfections, et le contrôle de chaque don et des mélanges de plasma pour la présence de virus/dinfection.

·Les fabricants de ces médicaments mettent également en uvre dans leur procédé de fabrication des étapes capables déliminer ou dinactiver les virus.

·Cependant, lorsque des médicaments préparés à partir de sang ou de plasma humain sont administrés, le risque de transmission de maladies infectieuses ne peut être totalement exclu. Ceci sapplique également à tous les virus inconnus ou émergents ou autres types dagents infectieux.

·Les mesures prises sont considérées comme efficaces pour lutter contre le risque dinfection par le virus de limmunodéficience humaine (VIH), le virus de lhépatite B, le virus de lhépatite C.

·Les mesures prises peuvent être defficacité limitée vis-à-vis des virus non enveloppés tels que le virus de lhépatite A et le parvovirus B19. Linfection par le parvovirus B19 peut être sévère chez le ftus et chez les personnes atteintes de certains types danémies ou dun déficit immunitaire.

Enfants

Sans objet.

Autres médicaments et HEMOLEVEN 1000 UI/10 mL, poudre et solvant pour solution injectable

Aucune interaction médicamenteuse avec HEMOLEVEN n'est connue à ce jour.

Néanmoins, en raison du risque de formation de caillots dans la circulation sanguine, nomettez pas de mentionner que vous prenez un traitement hormonal stroprogestatif (traitement hormonal pour la ménopause) ou un traitement par acide tranexamique

Informez votre médecin ou pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament.

HEMOLEVEN 1000 UI/10 mL, poudre et solvant pour solution injectable avec des aliments, boissons et de lalcool

Sans objet.

Grossesse et allaitement

Lutilisation de HEMOLEVEN chez la femme enceinte ou chez la femme qui allaite na pas été étudiée.

Si vous êtes enceinte ou si vous allaitez, votre médecin doit évaluer lintérêt de vous administrer HEMOLEVEN. Il mesurera le bénéfice potentiel de ce traitement par rapport aux risques encourus.

Si vous êtes enceinte, n'omettez pas de le mentionner à votre médecin car le risque de survenue de caillots dans la circulation sanguine est plus élevé chez la femme enceinte.

Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez une grossesse, demandez conseil à votre médecinou pharmacien avant de prendre ce médicament.

Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

Sportifs

Sans objet.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Aucun effet sur laptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines na été observé.

HEMOLEVEN 1000 UI/10 mL, poudre et solvant pour solution injectable contient du sodium, du potassium et de lhéparine

·Ce médicament contient du sodium. Il contient environ 4,8 mg de sodium par mL de produit (48 mg de sodium par flacon de 10 mL). Vous devez en tenir compte si vous suivez un régime sans sel ou pauvre en sel

·Ce médicament contient du potassium. Ce médicament contient environ 0,11 mg de potassium par mL de produit (1,1 mg de potassium par flacon de 10 mL). Le taux de potassium est inférieur à 1 mmol par dose administrée, c'est-à-dire "sans potassium".

Ce médicament contient de lhéparine et peut provoquer des réactions allergiques et une baisse du nombre de certaines cellules du sang, pouvant influer sur la coagulation.

En cas de réaction allergique à lhéparine, stoppez immédiatement ce traitement.

3. COMMENT UTILISER HEMOLEVEN 1000 UI/10 mL, poudre et solvant pour solution injectable ?  Retour en haut de la page

Le traitement doit être pris en charge et surveillé régulièrement dans un centre spécialisé de traitement des troubles du sang incluant un spécialiste des troubles du sang.

Posologie

Votre médecin déterminera la dose de HEMOLEVEN à utiliser.

La dose à utiliser dépend de:

·votre poids,

·la sévérité de votre maladie,

·la localisation et l'importance de vos saignements,

·l'état de votre organisme,

·et dans certains cas, de l'opération que vous allez subir (exemple: intervention chirurgicale, extraction dentaire ).

La dose à utiliser est exprimée en nombre d'unité (UI). La dose doit être inférieure à 30 UI par kg.

Au cours du traitement, votre médecin vous recommandera des tests sanguins pour contrôler:

·le taux de facteur XI,

·la présence possible dun inhibiteur du facteur XI,

·des signes de formation de caillots dans la circulation sanguine.

Selon les résultats de ces tests, votre médecin pourra décider d'adapter la dose et la fréquence de vos injections.

Mode dadministration

Ce médicament doit vous être injecté dans les veines par perfusion.

Si vous avez dautres questions sur lutilisation de ce médicament, demandez plus dinformations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Fréquence d'administration

Votre médecin déterminera la fréquence des injections de HEMOLEVEN.

Votre médecin adaptera la fréquence des injections à votre cas en fonction de l'importance de vos saignements et de l'efficacité du traitement.

Un tableau décrivant la fréquence et la durée de traitement en fonction de différentes situations est inclus à la fin de la notice dans la partie réservée aux professionnels de santé.

Si vous avez utilisé plus de HEMOLEVEN 1000 UI/10 mL, poudre et solvant pour solution injectable que vous nauriez dû :

Consultez immédiatement votre médecin ou votre pharmacien.

Votre médecin devra alors vérifier quaucun caillot ne sest formé dans votre circulation sanguine.

Si vous oubliez dutiliser HEMOLEVEN 1000 UI/10 mL, poudre et solvant pour solution injectable :

Sans objet.

Si vous arrêtez dutiliser HEMOLEVEN 1000 UI/10 mL, poudre et solvant pour solution injectable :

Sans objet.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  Retour en haut de la page

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Risque de réactions allergiques

Une hypersensibilité ou une réaction allergique peut survenir. Dans certains cas, ces réactions peuvent aboutir à une réaction allergique grave (voir également la rubrique 2 "Risques de réactions allergiques").

Les signes annonciateurs d'une réaction allergiques sont :

·un gonflement du visage ou de la gorge,

·des sensations de brûlure et picotement au site d'injection,

·des frissons,

·une augmentation de la température du corps,

·des rougeurs,

·des démangeaisons et des éruptions de la peau,

·une baisse de la tension artérielle,

·une grande fatigue (léthargie),

·des nausées, des vomissements,

·une agitation,

·une accélération du rythme cardiaque,

·une oppression au niveau de la poitrine et du thorax,

·des fourmillements,

·une respiration sifflante (de type asthmatique).

Si l'un de ces effets survient, stoppez immédiatement ce traitement et consultez un médecin afin d'initier un traitement de l'allergie. Celui-ci dépendra du type et de la sévérité de la réaction.

Caillots sanguins

La formation de caillots sanguins peut survenir. Ils peuvent alors :

·bloquer l'apport de sang et d'oxygène au cerveau et provoquer une attaque cérébrale (accident vasculaire cérébral),

·bloquer l'apport de sang et d'oxygène aux poumons et provoquer une maladie grave appelée embolie pulmonaire,

·bloquer l'apport de sang dans les veines (thrombose veineuse),

·provoquer de multiples caillots de sang à l'intérieur des vaisseaux sanguins partout dans le corps (coagulation intravasculaire disséminée).

Les signes annonciateurs sont :

·une douleur sévère et/ou un gonflement ou rougeur dans lune de vos jambes,

·une douleur sévère et brutale dans la poitrine pouvant sétendre à votre bras gauche,

·un essoufflement soudain,

·un mal de tête intense ou des difficultés à sexprimer.

Si l'un de ces effets survient, stoppez immédiatement ce traitement et consultez un médecin en urgence afin d'initier un traitement adapté.

Développement d'inhibiteur anti-facteur XI :

Les patients utilisant des médicaments contenant un facteur XI peuvent développer des anticorps (inhibiteurs) anti-facteur XI (voir la rubrique 2).

Les effets indésirables suivants apparaissent fréquemment (entre 1 patient sur 10 et 1 patient sur 100) :

·une augmentation des D-dimères de fibrine visible lors d'une analyse de sang,

·la présence dun certain type danticorps dans le sang (anticorps anti-facteur XI) pouvant réduire lefficacité du traitement,

·la formation dun caillot dans une veine (phlébite superficielle) ou dans les vaisseaux irriguant les poumons (embolie pulmonaire).

Depuis la commercialisation de ce médicament, les effets indésirables suivants ont été rapportés (sans que lon en connaisse la fréquence) :

·une hypersensibilité et des réactions allergiques (voir également la rubrique 2 et la rubrique 4),

·la formation d'un caillot dans les vaisseaux irriguant le cerveau (accident vasculaire cérébral) et la formation de caillots multiples dans la circulation sanguine (coagulation intravasculaire disséminée).

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet:www.ansm.sante.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage dinformations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER HEMOLEVEN 1000 UI/10 mL, poudre et solvant pour solution injectable ?  Retour en haut de la page

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

Nutilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur létiquette du flacon et la boîte après EXP. La date de péremption fait référence au dernier jour de ce mois.

A conserver au réfrigérateur (entre 2°C et 8°C).

Ne pas congeler.

Conserver le flacon dans l'emballage extérieur à l'abri de la lumière.

Le produit doit être utilisé immédiatement après reconstitution.

Nutilisez pas ce médicament si vous remarquez que la solution présente un aspect non homogène ou quelle contient un dépôt.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-légout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien déliminer les médicaments que vous nutilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger lenvironnement.

6. CONTENU DE LEMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS  Retour en haut de la page

Ce que contient HEMOLEVEN 1000 UI/10 mL, poudre et solvant pour solution injectable  Retour en haut de la page

·La substance active est le facteur XI de coagulation humain à la concentration de 100 UI/mL de solution reconstituée. Une fois reconstitué avec 10 mL d'eau pour préparations injectables, un flacon contient 1000 UI/10 mL de facteur XI de coagulation humain.

·Les autres composants sont :

oPour la poudre : lhéparine sodique, lantithrombine humaine, linhibiteur de la C1 Estérase, le chlorure de sodium, le chlorhydrate de lysine, le citrate de sodium, larginine, le phosphate disodique dodécahydraté, le phosphate monopotassique.

oPour le solvant : leau pour préparations injectables.

Quest-ce que HEMOLEVEN 1000 UI/10 mL, poudre et solvant pour solution injectable et contenu de lemballage extérieur  Retour en haut de la page

HEMOLEVEN se présente sous forme dune poudre et dun solvant pour solution injectable contenus dans des flacons de verre, d'un système de transfert et une aiguille filtre. HEMOLEVEN est disponible en présentation de 1000 UI/10 mL. Chaque boite contient 1 flacon.

Titulaire de lautorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

LFB BIOMEDICAMENTS

3, AVENUE DES TROPIQUES

91940 LES ULIS

Exploitant de lautorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

LFB BIOMEDICAMENTS

3, AVENUE DES TROPIQUES

91940 LES ULIS

Fabricant  Retour en haut de la page

LFB BIOMEDICAMENTS

3, AVENUE DES TROPIQUES

91940 LES ULIS

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen  Retour en haut de la page

Sans objet.

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

Autres  Retour en haut de la page

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de lANSM (France).

Les informations suivantes sont destinées exclusivement aux professionnels de santé :

Indications thérapeutiques

Le facteur XI de coagulation humain est destiné au traitement des patients présentant un déficit congénital sévère en facteur XI de la coagulation (taux basal < 20 %) :

·Soit à titre curatif : en cas d'accident hémorragique survenant chez un malade déjà connu ou chez lequel le déficit vient d'être révélé par un bilan d'hémostase,

·Soit à titre préventif : en cas d'intervention chirurgicale majeure et chez des patients pour lesquels il nexiste pas dalternatives thérapeutiques (en particulier lorsqu'une surcharge volémique ne peut être tolérée par le patient, ce qui contre-indique l'utilisation de plasma frais congelé).

Posologie

Important :

·La dose et la fréquence des injections d'HEMOLEVEN doivent être adaptées à chaque cas individuel (poids, taux de facteur XI basal, circonstances cliniques, situation thérapeutique) en fonction du taux de facteur XI atteint dans la circulation et de l'efficacité clinique après injection.

·Il est recommandé de prendre en compte le nombre effectif dunités de facteur XI présent dans la poudre du flacon pour calculer le volume dHEMOLEVEN. Cette valeur figure sur létiquette de chaque flacon.

·La dose usuelle initiale maximale recommandée est de 15 UI/kg et doit être réévaluée en fonction de lefficacité et de la tolérance, la nécessité davoir recours à des doses de plus de 20 UI/kg étant rarement justifiée. La dose à ne pas dépasser est de 30 UI/kg.

La dose nécessaire dHEMOLEVEN doit être calculée de façon à obtenir un taux cible de facteur XI plasmatique d'environ 30 à 40 % (30 à 40 UI/dL de plasma).

En règle générale, l'administration d'une unité internationale (UI) de facteur XI humain par kg de poids corporel fait augmenter le taux plasmatique de facteur XI (taux de récupération) d'environ 1,5 à 2,5 % (1,5 à 2,5 UI/dL). La formule suivante permet de déterminer la dose nécessaire (en UI/kg) pour atteindre le taux cible.

Dose nécessaire (en UI/kg) :

Taux de facteur XI cible (%) Taux de facteur XI basal (%)

Taux de récupération (% par UI/kg injecté)*

* Si le taux de récupération du patient nest pas connu, un taux de récupération de 2% par UI/kg injecté doit être pris en compte pour le calcul (taux de récupération moyen).

A titre dexemples, pour atteindre un taux cible de facteur XI plasmatique de 35 %, les doses dHEMOLEVEN nécessaires (en UI/kg) calculées en fonction de différents taux de facteur XI basal et de différents taux de récupération sont données dans le tableau suivant :

Taux de FXI basal chez le patient

0 %

10 %

15 %

Taux cible moyen de FXI souhaité

35 %

35 %

35 %

Valeur du taux de récupération chez le patient (% par UI/kg injecté)

1,5

2

2,5

1,5

2

2,5

1,5

2

2,5

Dose nécessaire dHEMOLEVEN (en UI/kg)

23,3

17,5

14,0

16,7

12,5

10,0

13,3

10,0

8,0

La dose usuelle initiale maximale recommandée est de 15 UI/kg et doit être réévaluée en fonction de l'efficacité et de la tolérance,

En pratique, la nécessité davoir recours à des doses supérieures à 20 UI/kg est rarement justifiée.

Chez les rares patients présentant un taux basal de moins de 1 % et chez lesquels le taux de récupération est bas (≤ 1,5 %), des doses plus élevées que 20 UI/kg peuvent être nécessaires. Cependant, quel que soit le résultat du calcul effectué avec la formule ci-dessus, la dose à injecter ne doit jamais dépasser 30 UI/kg.

Il est fortement recommandé de pratiquer les examens biologiques appropriés à intervalles réguliers, afin de vérifier le taux plasmatique de facteur XI atteint en particulier avant toute ré-administration dHEMOLEVEN.

Si, à la suite de la première injection dHEMOLEVEN, lhémorragie persiste ou si le taux plasmatique de facteur XI souhaité nest pas atteint avant lintervention chirurgicale, il y a lieu de solliciter lavis dun médecin spécialiste de lhémostase pour décider de ladministration dune deuxième dose et/ou de rechercher un inhibiteur du facteur XI.

Après chirurgie, le traitement peut être renouvelé, si nécessaire en tenant compte de la longue demi-vie d'HEMOLEVEN (environ 48 heures) et du taux résiduel de facteur XI. Toutefois aucune donnée nest disponible sur le ratio bénéfice/risque à ré-administrer le produit.

Mode et voie d'administration

Reconstitution :

Respecter les règles d'asepsie habituelles.

Ne jamais utiliser les flacons dès la sortie du réfrigérateur.

Amener les deux flacons (poudre et solvant) à température ambiante.

Retirer la capsule protectrice du flacon de solvant (eau pour préparations injectables) et du flacon de poudre.

Désinfecter la surface de chaque bouchon.

Retirer le capuchon protecteur translucide du système de transfert et insérer à fond le biseau, ainsi dégagé, au centre du bouchon du flacon de solvant en opérant simultanément un mouvement de rotation.

Retirer le deuxième capuchon protecteur de l'autre extrémité du système de transfert.

Maintenir les deux flacons dans une position horizontale (évent vers le haut) et enfoncer rapidement lextrémité libre du biseau au centre du bouchon du flacon de poudre.

Veiller à ce que le biseau soit toujours immergé dans le solvant pour éviter un cassage précoce du vide.

Placer immédiatement l'ensemble dans une position verticale, flacon de solvant bien au-dessus du flacon de poudre, de façon à permettre le transfert du solvant vers la poudre.

Pendant le transfert, diriger le jet de solvant sur toute la surface de la poudre. Veiller à ce que la totalité du solvant soit transférée.

A la fin du transfert, le vide est automatiquement cassé (air stérile).

Retirer le flacon vide (solvant) avec le système de transfert.

Agiter modérément par un mouvement de rotation doux pour éviter la formation de mousse, jusqu'à dissolution complète de la poudre.

La mise en solution est généralement instantanée et doit être totale en moins de 10 minutes.

La solution obtenue est incolore ou légèrement opalescente. Ne pas utiliser de solution trouble ou contenant un dépôt.

Pour des raisons de stérilité, il est recommandé d'utiliser le produit immédiatement après reconstitution.

Toutefois, la stabilité physico-chimique après reconstitution a été démontrée pendant 24 heures à 25°C.

Administration :

·Aspirer le produit dans une seringue stérile à laide de laiguille-filtre fournie.

·Retirer laiguille-filtre de la seringue et la remplacer par une aiguille intraveineuse ou une aiguille épicrânienne.

·Expulser lair de la seringue et piquer la veine après désinfection.

·Injecter lentement par voie intraveineuse en une seule fois, immédiatement après reconstitution, sans dépasser un débit de 4 mL/minute.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

Source : ANSM