COOLMETEC 40 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé

source: ANSM - Mis à jour le : 20/02/2017

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  Retour en haut de la page

CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  Retour en haut de la page

Olmésartan médoxomil............. 40,00 mg

Hydrochlorothiazide... 12,50 mg

Pour un comprimé pelliculé

Excipient(s) à effet notoire : chaque comprimé pelliculé contient 233,90 mg de lactose monohydraté.

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

3. FORME PHARMACEUTIQUE  Retour en haut de la page

Comprimé pelliculé.

Comprimés pelliculés de 15 x 7 mm, jaunes rougeâtres, ovales, marqués dun « C23 » sur lune des faces.

4. DONNEES CLINIQUES  Retour en haut de la page

4.1. Indications thérapeutiques  Retour en haut de la page

Traitement de lhypertension artérielle essentielle.

CoOLMETEC est une association fixe indiquée chez des patients adultes dont la pression artérielle nest pas suffisamment contrôlée par 40 mg dolmésartan médoxomil seul.

Publicité
4.2. Posologie et mode d'administration  Retour en haut de la page

Posologie

Adultes

La posologie recommandée de CoOLMETEC est dun comprimé par jour.

CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg peut être administré chez les patients dont la pression artérielle nest pas suffisamment contrôlée par 40 mg dolmésartan médoxomil seul.

CoOLMETEC 40 mg/25 mg peut être administré chez les patients dont la pression artérielle nest pas suffisamment contrôlée par lassociation fixe CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg.

Pour des raisons de commodité, les patients qui prennent de lolmésartan médoxomil et de lhydrochlorothiazide séparément sous forme de comprimés peuvent prendre à la place le dosage de CoOLMETEC comprimé correspondant aux mêmes doses de ces deux composants.

CoOLMETEC peut être pris au cours ou en dehors des repas.

Sujets âgés (65 ans et plus)

Aucune adaptation posologique nest nécessaire chez les sujets âgés. La pression artérielle doit être étroitement surveillée.

Insuffisance rénale

CoOLMETEC est contre-indiqué chez les patients ayant une insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine < 30 ml/min). Chez les patients ayant une insuffisance rénale légère à modérée (clairance de la créatinine comprise entre 30 et 60 ml/min), la posologie maximale dolmésartan médoxomil est de 20 mg par jour en une prise, compte tenu de lexpérience limitée des plus forts dosages dans ce groupe de patients, et une surveillance périodique est recommandée. Par conséquent, CoOLMETEC est contre-indiqué à tous les stades de linsuffisance rénale (voir rubriques 4.3, 4.4 et 5.2).

Insuffisance hépatique

Chez les patients ayant une insuffisance hépatique légère, CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg et 40 mg/25 mg doivent être utilisés avec prudence (voir rubriques 4.4 et 5.2). Une surveillance étroite de la pression artérielle et de la fonction rénale est recommandée chez les patients insuffisants hépatiques traités par des diurétiques et/ou par dautres antihypertenseurs. Chez les patients ayant une insuffisance hépatique modérée, la posologie initiale recommandée dolmésartan médoxomil est de 10 mg par jour en une prise et la posologie maximale ne doit pas dépasser 20 mg en une prise par jour. Il ny a pas dexpérience de lutilisation de lolmésartan médoxomil chez les patients ayant une insuffisance hépatique sévère. Par conséquent, CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg et 40 mg/25 mg ne doivent pas être utilisés chez les patients ayant une insuffisance hépatique modérée à sévère (voir rubriques 4.3 et 5.2), de même que chez ceux ayant une cholestase ou une obstruction biliaire (voir rubrique 4.3).

Population pédiatrique

La sécurité et lefficacité de CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg et 40 mg/25 mg chez les enfants et les adolescents de moins de 18 ans nont pas été établies. Aucune donnée nest disponible.

Mode dadministration

Le comprimé doit être avalé avec une quantité suffisante de liquide (par exemple un verre deau). Le comprimé ne doit pas être mâché et doit être pris au même moment chaque jour.

4.3. Contre-indications  Retour en haut de la page

·Hypersensibilité à lune des substances actives, à lun des excipients mentionnés à la rubrique 6.1 ou à dautres substances dérivées des sulfamides (lhydrochlorothiazide étant une substance dérivée des sulfamides).

·Insuffisance rénale (voir rubriques 4.4 et 5.2).

·Hypokaliémie réfractaire, hypercalcémie, hyponatrémie et hyperuricémie symptomatique.

·Insuffisance hépatique modérée à sévère, cholestase et obstruction des voies biliaires (voir rubrique 5.2).

·2ème et 3ème trimestres de la grossesse (voir rubriques 4.4 et 4.6).

·Lassociation de CoOLMETEC à des médicaments contenant de laliskiren est contre-indiquée chez les patients présentant un diabète ou une insuffisance rénale (DFG [débit de filtration glomérulaire] < 60 ml/min/1,73 m2) (voir rubriques 4.5 et 5.1).

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  Retour en haut de la page

Hypovolémie

Une hypotension symptomatique, en particulier après la première prise, peut survenir chez les patients présentant une hypovolémie et/ou une déplétion sodée secondaire à un traitement diurétique intensif, un régime hyposodé, une diarrhée ou des vomissements. Ces anomalies devront être corrigées avant toute administration de CoOLMETEC.

Autres affections liées à la stimulation du système rénine-angiotensine-aldostérone

Chez les patients dont le tonus vasculaire et la fonction rénale dépendent de façon prédominante de lactivité du système rénine-angiotensine-aldostérone (par exemple les patients présentant une insuffisance cardiaque congestive sévère ou une atteinte rénale sous-jacente, y compris une sténose artérielle rénale), le traitement par des médicaments agissant sur ce système a été associé à des cas dhypotension aiguë, dhyperazotémie, doligurie ou, plus rarement, à des cas dinsuffisance rénale aiguë.

Hypertension rénovasculaire

Il existe un risque accru dhypotension sévère et dinsuffisance rénale lorsque les patients présentant une sténose bilatérale de lartère rénale ou une sténose de lartère sur un rein fonctionnel unique sont traités par des médicaments qui agissent sur le système rénine-angiotensine-aldostérone.

Insuffisance rénale et transplantation rénale

CoOLMETEC ne doit pas être utilisé chez les patients ayant une insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine < 30 ml/min). Chez les patients ayant une insuffisance rénale légère à modérée (clairance de la créatinine comprise entre 30 et 60 ml/min), la posologie maximale dolmésartan médoxomil est de 20 mg par jour en une prise. Cependant, chez ces patients, CoOLMETEC 20 mg/12,5 mg et 20 mg/25 mg doivent être administrés avec prudence et un contrôle périodique de la kaliémie, de la créatininémie et de luricémie est recommandé. Une hyperazotémie, associée à un traitement par un diurétique thiazidique, peut survenir chez les patients ayant une insuffisance rénale. Si une insuffisance rénale progressive sinstalle, il est nécessaire de réévaluer avec attention le traitement et de considérer larrêt du diurétique. Par conséquent, CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg et 40 mg/25 mg sont contre-indiqués à tous les stades de linsuffisance rénale (voir rubrique 4.3). Aucune donnée nest disponible concernant lutilisation de CoOLMETEC chez les patients ayant eu une transplantation rénale récente.

Double blocage du système rénine-angiotensine-aldostérone (SRAA)

Il est établi que lassociation dinhibiteurs de lenzyme de conversion (IEC), dantagonistes des récepteurs de langiotensine II (ARAII) ou daliskiren augmente le risque dhypotension, dhyperkaliémie et daltération de la fonction rénale (incluant le risque dinsuffisance rénale aiguë). En conséquence, le double blocage du SRAA par lassociation dIEC, ARAII ou daliskiren nest pas recommandé (voir rubriques 4.5 et 5.1).

Néanmoins, si une telle association est considérée comme absolument nécessaire, elle ne pourra se faire que sous la surveillance dun spécialiste et avec un contrôle étroit et fréquent de la fonction rénale, de lionogramme sanguin et de la pression artérielle. Les IEC et les ARAII ne doivent pas être associés chez les patients atteints dune néphropathie diabétique.

Insuffisance hépatique

Il ny a actuellement pas dexpérience de lutilisation de lolmésartan médoxomil chez les patients ayant une insuffisance hépatique sévère. Chez les patients ayant une insuffisance hépatique modérée, la dose maximale dolmésartan médoxomil est de 20 mg. De plus, des déséquilibres hydro-électrolytiques mineurs au cours dun traitement par des dérivés thiazidiques, peuvent induire un coma hépatique chez les patients ayant une insuffisance hépatique ou une atteinte hépatique progressive. Aussi, CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg et 40 mg/25 mg sont contre-indiqués chez les patients ayant une insuffisance hépatique modérée à sévère, une cholestase et une obstruction biliaire (voir rubriques 4.3 et 5.2). Une attention devra être portée aux patients ayant une insuffisance hépatique légère (voir rubrique 4.2).

Sténose des valves aortique et mitrale, cardiomyopathie hypertrophique obstructive

Comme avec les autres vasodilatateurs, les patients présentant un rétrécissement aortique ou mitral ou une cardiomyopathie hypertrophique obstructive devront faire lobjet dune attention particulière.

Hyperaldostéronisme primaire

Les patients présentant un hyperaldostéronisme primaire ne répondent généralement pas aux traitements antihypertenseurs agissant par inhibition du système rénine-angiotensine. Lutilisation de CoOLMETEC est donc déconseillée chez ces patients.

Effets métaboliques ou endocriniens

Le traitement par des dérivés thiazidiques peut altérer la tolérance au glucose. Chez les patients diabétiques, une adaptation de la posologie de linsuline ou des hypoglycémiants oraux peut être nécessaire (voir rubrique 4.5). Un traitement par dérivés thiazidiques peut révéler un diabète sucré latent.

Un traitement par diurétique thiazidique peut être associé à une augmentation des taux de cholestérol et de triglycérides.

Chez certains patients, le traitement par dérivé thiazidique peut entraîner une hyperuricémie ou une crise de goutte.

Déséquilibre hydro-électrolytique

Comme pour tout patient traité par diurétiques, un bilan électrolytique doit être effectué à intervalles réguliers.

Les dérivés thiazidiques, y compris lhydrochlorothiazide, peuvent entraîner un déséquilibre hydro-électrolytique (notamment une hypokaliémie, une hyponatrémie et une alcalose hypochlorémique). Les signes dalerte de ces déséquilibres hydro-électrolytiques sont une sécheresse buccale, une sensation de soif, une faiblesse, une léthargie, une somnolence, une nervosité, des douleurs ou crampes musculaires, une fatigue musculaire, une hypotension, une oligurie, une tachycardie et des troubles gastro-intestinaux tels que nausées ou vomissements (voir rubrique 4.8).

Le risque dhypokaliémie est augmenté chez les patients présentant une cirrhose hépatique, une diurèse importante, chez les patients dont lapport oral délectrolytes est insuffisant et chez les patients traités de manière concomitante par des corticostéroïdes ou de lACTH (voir rubrique 4.5).

Inversement, lactivité antagoniste de lolmésartan médoxomil sur les récepteurs de langiotensine II (AT1) peut entraîner une hyperkaliémie, en particulier en cas dinsuffisance rénale et/ou dinsuffisance cardiaque et de diabète sucré. Chez ces patients à risque, une surveillance appropriée de la kaliémie est recommandée. La prudence est de rigueur en cas dassociation de CoOLMETEC à des diurétiques épargneurs de potassium, des suppléments potassiques ou à des substituts du sel contenant du potassium ainsi quà dautres médicaments susceptibles daugmenter les taux de potassium sérique (par exemple lhéparine) (voir rubrique 4.5).

Aucune donnée nindique que lolmésartan médoxomil puisse réduire ou prévenir une hyponatrémie induite par les diurétiques. Lhypochlorémie est en général légère et ne nécessite habituellement pas de traitement spécifique.

Les dérivés thiazidiques peuvent réduire lexcrétion urinaire du calcium et entraîner une élévation légère et transitoire de la calcémie en labsence danomalie connue du métabolisme du calcium. Lapparition dune hypercalcémie peut être le signe dune hyperparathyroïdie sous-jacente. Le traitement par des dérivés thiazidiques devra être interrompu avant dexplorer la fonction parathyroïdienne.

Les dérivés thiazidiques peuvent augmenter lexcrétion urinaire du magnésium et entraîner une hypomagnésémie.

Une hyponatrémie par dilution peut survenir chez les patients présentant des dèmes en période de chaleur.

Lithium

Comme avec les autres antagonistes des récepteurs de langiotensine II, lassociation du CoOLMETEC au lithium est déconseillée (voir rubrique 4.5).

Entéropathie

De très rares cas de diarrhées chroniques sévères avec perte de poids substantielle ont été rapportés chez les patients traités par olmésartan quelques mois à quelques années après le début du traitement, possiblement causées par une réaction localisée dhypersensibilité retardée. Les biopsies intestinales des patients ont souvent montré une atrophie villositaire. Si un patient traité par olmésartan médoxomil développe ces symptômes, et en labsence dautres étiologies apparentes, le traitement par olmésartan doit être immédiatement arrêté et ne doit pas être repris. Si la diarrhée ne saméliore pas durant la semaine suivant larrêt, le conseil dun spécialiste (notamment un gastro-entérologue) doit être envisagé.

Myopie aiguë et glaucome secondaire à angle fermé

Lhydrochlorothiazide, un sulfonamide, peut induire une réaction idiosyncrasique conduisant à une myopie transitoire aiguë et à un glaucome aigu à angle fermé. Les symptômes comprennent lapparition aigüe dune diminution de lacuité visuelle ou une douleur oculaire, et surviennent typiquement dans les quelques heures à semaines après linitiation du traitement. En labsence de traitement, le glaucome aigu à angle fermé peut entraîner une perte permanente de la vision. Le traitement initial consiste à interrompre lhydrochlorothiazide aussi rapidement que possible. Des traitements médicaux ou chirurgicaux immédiats doivent être envisagés si la pression intraoculaire reste non contrôlée. Des antécédents dallergie aux sulfamides ou à la pénicilline peuvent être des facteurs de risque dans le développement dun glaucome aigu à angle fermé.

Différences ethniques

Comme avec toutes les autres spécialités contenant un antagoniste des récepteurs de langiotensine II, la diminution de la pression artérielle sous CoOLMETEC peut être légèrement plus faible chez les sujets noirs, probablement en raison de la prévalence plus élevée dun taux de rénine bas dans cette population.

Test antidopage

Cette spécialité contient de lhydrochlorothiazide, principe actif pouvant induire une réaction positive des tests pratiqués lors des contrôles antidopage.

Grossesse

Les antagonistes des récepteurs de langiotensine II ne doivent pas être débutés au cours de la grossesse. A moins que le traitement par antagonistes des récepteurs de langiotensine II ne soit considéré comme essentiel, il est recommandé chez les patientes qui envisagent une grossesse de modifier le traitement antihypertenseur pour un médicament ayant un profil de sécurité établi pendant la grossesse. En cas de diagnostic de grossesse, le traitement par antagonistes des récepteurs de langiotensine II doit être arrêté immédiatement et, si nécessaire, un traitement alternatif sera débuté (voir rubriques 4.3 et 4.6).

Autres précautions

Comme avec tout antihypertenseur, chez les patients atteints dune maladie cardiaque ischémique ou dune maladie ischémique cérébrovasculaire, une diminution trop importante de la pression artérielle peut entraîner un infarctus du myocarde ou un accident vasculaire cérébral.

Des réactions dhypersensibilité à lhydrochlorothiazide peuvent survenir, plus particulièrement chez les patients présentant des antécédents dallergie ou dasthme bronchique, mais également chez les patients nayant pas ce type dantécédents.

Une exacerbation ou une activation de lupus érythémateux disséminé a été rapportée lors de traitement par diurétiques thiazidiques.

Ce médicament contient du lactose. Son utilisation est déconseillée chez les patients présentant une intolérance au galactose, un déficit en lactase de Lapp ou un syndrome de malabsorption du glucose ou du galactose (maladies héréditaires rares).

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  Retour en haut de la page

Interactions potentielles liées à CoOLMETEC

Associations déconseillées

+Lithium

Des augmentations réversibles de la lithiémie pouvant atteindre des valeurs toxiques ont été rapportées en cas dadministration concomitante de lithium avec les inhibiteurs de lenzyme de conversion de langiotensine et, rarement, avec les antagonistes des récepteurs de langiotensine II. En outre, la clairance rénale du lithium étant réduite par les dérivés thiazidiques, le risque de toxicité dun traitement au lithium pourrait être majoré. Par conséquent, lutilisation concomitante de CoOLMETEC et du lithium est déconseillée (voir rubrique 4.4). Si cette association savère nécessaire, une surveillance stricte de la lithiémie est recommandée.

Associations faisant lobjet de précautions demploi

+Baclofène

Majoration possible de leffet antihypertenseur.

+Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)

Les AINS (cest-à-dire lacide acétylsalicylique (> 3 g/jour), les inhibiteurs de la COX-2 et les AINS non-sélectifs) peuvent diminuer leffet antihypertenseur des diurétiques thiazidiques et des antagonistes des récepteurs de langiotensine II. Chez certains patients dont la fonction rénale est altérée (par exemple les patients déshydratés ou âgés avec une fonction rénale altérée), lassociation dantagonistes des récepteurs de langiotensine II et dinhibiteurs de la cyclo-oxygénase peut accentuer la détérioration de la fonction rénale, pouvant aller jusquà linsuffisance rénale aiguë, habituellement réversible. Aussi, lassociation devra être administrée avec prudence, en particulier chez les personnes âgées. Les patients devront être correctement hydratés et une surveillance de la fonction rénale devra être envisagée après linitiation de lassociation thérapeutique, puis périodiquement.

Associations à prendre en compte

+Amifostine

Majoration possible de leffet antihypertenseur.

+Autres agents antihypertenseurs

Leffet antihypertenseur de CoOLMETEC peut être majoré par lutilisation concomitante dautres antihypertenseurs.

+Alcool, barbituriques, narcotiques ou antidépresseurs

Majoration possible de lhypotension orthostatique.

Interactions potentielles liées à lolmésartan médoxomil

Associations déconseillées

+Inhibiteurs de lenzyme de conversion, antagonistes des récepteurs de langiotensine II et aliskiren

Les données issues des essais cliniques ont montré que le double blocage du système rénine-angiotensine-aldostérone (SRAA) par lutilisation concomitante dinhibiteurs de lenzyme de conversion, dantagonistes des récepteurs de langiotensine II ou daliskiren est associé à une fréquence plus élevée dévènements indésirables tels que lhypotension, lhyperkaliémie et laltération de la fonction rénale (incluant linsuffisance rénale aiguë) en comparaison à lutilisation dun seul médicament agissant sur le SRAA (voir rubriques 4.3, 4.4 et 5.1).

+Médicaments modifiant la kaliémie

Comme avec les autres médicaments modifiant le système rénine-angiotensine, ladministration concomitante de diurétiques épargneurs de potassium, de suppléments potassiques, de substituts du sel contenant du potassium ou dautres médicaments susceptibles daugmenter les taux de potassium sérique (par exemple lhéparine, les inhibiteurs de lenzyme de conversion de langiotensine) peut entraîner une élévation de la kaliémie (voir rubrique 4.4). En cas dadministration concomitante de ces médicaments avec CoOLMETEC, une surveillance de la kaliémie est recommandée.

+Colesevelam, agent chélateur des acides biliaires

Ladministration concomitante de chlorhydrate de colesevelam, agent chélateur des acides biliaires, réduit lexposition systémique et la concentration plasmatique maximale dolmésartan et réduit la demi-vie délimination. Ladministration dolmésartan médoxomil au moins 4 heures avant ladministration de chlorhydrate de colesevelam diminue le risque dinteraction médicamenteuse. Ladministration dolmésartan médoxomil au moins 4 heures avant la dose de chlorhydrate de colesevelam doit être envisagée (voir rubrique 5.2).

Informations supplémentaires

Une légère diminution de la biodisponibilité de lolmésartan a été observée après traitement par antiacides (hydroxyde daluminium et de magnésium).

Lolmésartan médoxomil na pas eu deffet significatif sur les propriétés pharmacocinétiques ou pharmacodynamiques de la warfarine ou sur les propriétés pharmacocinétiques de la digoxine.

Lassociation dolmésartan médoxomil et de pravastatine na pas eu dincidence clinique significative sur la pharmacocinétique de chacune des substances chez les sujets sains.

In vitro, lolmésartan na pas montré deffets inhibiteurs cliniquement significatifs sur les enzymes du cytochrome P450 humain 1A1/2, 2A6, 2C8/9, 2C19, 2D6, 2E1 et 3A4, et na pas ou peu deffet inducteur sur lactivité du cytochrome P450 chez le rat. Aucune interaction clinique significative entre lolmésartan et les médicaments métabolisés par les enzymes du cytochrome P450, cités ci-dessus, nest attendue.

Interactions potentielles liées à lhydrochlorothiazide

Associations déconseillées

+Médicaments modifiant la kaliémie

La déplétion potassique due à lhydrochlorothiazide (voir rubrique 4.4) peut être potentialisée par ladministration concomitante dautres médicaments qui induisent une perte potassique et une hypokaliémie (par exemple les diurétiques hypokaliémiants, les laxatifs, les corticostéroïdes, lACTH, lamphotéricine, le carbénoxolone, la pénicilline G sodique ou les dérivés de lacide salicylique). De telles associations sont donc déconseillées.

Associations faisant lobjet de précautions demploi

+Sels de calcium

En réduisant lélimination du calcium, les diurétiques thiazidiques peuvent augmenter la calcémie. Dans le cas où une supplémentation calcique doit être prescrite, il est nécessaire de surveiller le taux de calcium sérique et dadapter la posologie du calcium en fonction des résultats.

+Cholestyramine et autres résines de type colestipol

Labsorption de lhydrochlorothiazide est altérée en présence de résines échangeuses danions.

+Digitaliques

Lhypokaliémie ou lhypomagnésémie induite par les dérivés thiazidiques favorise lapparition darythmies cardiaques induites par les digitaliques.

+Médicaments affectés par les modifications de la kaliémie

Une surveillance régulière de la kaliémie et de lECG est recommandée en cas dassociation de CoOLMETEC à des médicaments affectés par les déséquilibres de la kaliémie (par exemple digitaliques et anti-arythmiques) et les médicaments suivants (incluant certains antiarythmiques) pouvant induire des torsades de pointes (tachycardies ventriculaires), lhypokaliémie étant un facteur prédisposant à la survenue de torsades de pointes (tachycardies ventriculaires) :

·antiarythmiques de classe Ia (par exemple quinidine, hydroquinidine, disopyramide),

·antiarythmiques de classe III (par exemple amiodarone, sotalol, dofétilide, ibutilide),

·certains antipsychotiques (par exemple thioridazine, chlorpromazine, lévomépromazine, trifluopérazine, cyamémazine, sulpiride, sultopride, amisulpride, tiapride, pimozide, halopéridol, dropéridol),

·autres médicaments (par exemple bépridil, cisapride, diphémanil, érythromycine IV, halofantrine, mizolastine, pentamidine, sparfloxacine, terfénadine, vincamine IV).

+Myorelaxants non-dépolarisants (par exemple tubocurarine)

Leffet des myorelaxants non-dépolarisants peut être potentialisé par lhydrochlorothiazide.

+Agents anticholinergiques (par exemple atropine ou bipéridène)

Ces médicaments peuvent augmenter la biodisponibilité des diurétiques thiazidiques en diminuant la motilité gastrointestinale et le taux de vidange gastrique.

+Antidiabétiques (hypoglycémiants oraux et insuline)

Un traitement par un dérivé thiazidique peut modifier la tolérance au glucose. Un ajustement posologique du traitement antidiabétique peut être nécessaire (voir rubrique 4.4).

+Metformine

La metformine doit être utilisée avec précaution en raison du risque dacidose lactique pouvant être induit par une éventuelle insuffisance rénale fonctionnelle liée à lhydrochlorothiazide.

+Bêtabloquants et diazoxide

Leffet hyperglycémiant des bêtabloquants et du diazoxide peut être augmenté par les dérivés thiazidiques.

+Amines vasopressives (par exemple noradrénaline)

Leffet des amines vasopressives peut être diminué.

+Médicaments utilisés dans le traitement de la goutte (par exemple probénécide, sulfinpyrazone et allopurinol)

Lhydrochlorothiazide pouvant augmenter les taux sériques dacide urique, une adaptation de la posologie des médicaments uricosuriques peut être nécessaire, en particulier une augmentation des doses de probénécide ou de sulfinpyrazone. Ladministration dun dérivé thiazidique peut accroître le risque de réactions dhypersensibilité à lallopurinol.

+Amantadine

Les dérivés thiazidiques peuvent augmenter le risque deffets indésirables liés à lamantadine.

+Agents cytotoxiques (par exemple cyclophosphamide ou méthotrexate)

Les dérivés thiazidiques peuvent réduire lexcrétion rénale des agents cytotoxiques et potentialiser leurs effets myélosuppressifs.

+Salicylés

Lhydrochlorothiazide peut augmenter leffet toxique des salicylés sur le système nerveux central lorsque ceux-ci sont utilisés à fortes doses.

+Méthyldopa

Des cas isolés danémie hémolytique ont été rapportés lors dun traitement associant hydrochlorothiazide et méthyldopa.

+Ciclosporine

Un traitement associant la ciclosporine peut augmenter le risque dhyperuricémie et de complications de type goutte.

+Tétracyclines

Un traitement associant tétracyclines et dérivés thiazidiques augmente le risque dhyperurémie induite par les tétracyclines. Il est peu probable que cette interaction sapplique également à la doxycycline.

4.6. Fertilité, grossesse et allaitement  Retour en haut de la page

Grossesse

En raison des effets sur la grossesse des composants de cette association pris individuellement, lutilisation de CoOLMETEC est déconseillée au 1er trimestre de la grossesse (voir rubrique 4.4). Lutilisation de CoOLMETEC est contre-indiquée aux 2ème et 3ème trimestres de la grossesse (voir rubriques 4.3 et 4.4).

Olmésartan médoxomil

Lutilisation des antagonistes des récepteurs de langiotensine II est déconseillée au 1er trimestre de la grossesse (voir rubrique 4.4). Lutilisation des antagonistes des récepteurs de langiotensine II est contre-indiquée aux 2ème et 3ème trimestres de la grossesse (voir rubriques 4.3 et 4.4).

Les données épidémiologiques disponibles concernant le risque de malformation après exposition aux IEC au 1er trimestre de la grossesse ne permettent pas de conclure. Cependant une petite augmentation du risque de malformations congénitales ne peut être exclue. Il nexiste pas détudes épidémiologiques contrôlées disponibles concernant lutilisation des ARAII au 1er trimestre de la grossesse, cependant un risque similaire à celui des IEC pourrait exister pour cette classe. A moins que le traitement par ARAII ne soit considéré comme essentiel, il est recommandé chez les patientes qui envisagent une grossesse de modifier le traitement antihypertenseur pour un médicament ayant un profil de sécurité établi pendant la grossesse. En cas de diagnostic de grossesse, le traitement par ARAII doit être arrêté immédiatement et, si nécessaire, un traitement alternatif sera débuté.

Lexposition aux ARAII au cours des 2ème et 3ème trimestres de la grossesse est connue pour entraîner une ftotoxicité (diminution de la fonction rénale, oligohydramnios, retard dossification des os du crâne) et une toxicité chez le nouveau-né (insuffisance rénale, hypotension, hyperkaliémie) (voir rubrique 5.3).

En cas dexposition à partir du 2ème trimestre de la grossesse, il est recommandé de faire une échographie ftale afin de vérifier la fonction rénale et les os de la voûte du crâne. Les nouveau-nés de mère traitée par ARAII doivent être surveillés sur le plan tensionnel en raison du risque dhypotension (voir rubriques 4.3 et 4.4).

Hydrochlorothiazide

Les données concernant lutilisation de lhydrochlorothiazide pendant la grossesse et particulièrement pendant le 1er trimestre, sont limitées. Les études animales sont insuffisantes.

Lhydrochlorothiazide traverse la barrière placentaire. Compte tenu du mécanisme daction pharmacologique de lhydrochlorothiazide, son utilisation au cours des 2ème et 3ème trimestres de la grossesse peut diminuer la perfusion fto-placentaire et entraîner des effets ftaux et néonataux tels quun ictère, un déséquilibre électrolytique et une thrombocytopénie.

Lhydrochlorothiazide ne doit pas être utilisé pour traiter ldème gestationnel, lhypertension gestationnelle ou la prééclampsie en raison du risque de diminution de la volémie et de lhypoperfusion placentaire, sans effet bénéfique sur lévolution de la maladie.

Lhydrochlorothiazide ne doit pas être utilisé pour traiter lhypertension artérielle essentielle chez les femmes enceintes sauf dans les rares cas où aucun autre traitement nest possible.

Allaitement

Olmésartan médoxomil

En raison de labsence dinformation disponible sur lutilisation de CoOLMETEC au cours de lallaitement, CoOLMETEC est déconseillé. Il est préférable dutiliser dautres traitements ayant un profil de sécurité bien établi pendant lallaitement, particulièrement chez le nouveau-né ou le prématuré.

Hydrochlorothiazide

Lhydrochlorothiazide est excrété dans le lait maternel en faible quantité. Les dérivés thiazidiques à fortes doses entraînant une diurèse intense, ils peuvent inhiber la lactation. Lutilisation de CoOLMETEC au cours de lallaitement est déconseillée. Si CoOLMETEC est utilisé au cours de lallaitement, les doses doivent être aussi faibles que possible.

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  Retour en haut de la page

CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg et 40 mg/25 mg ont une influence mineure ou modérée sur laptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines. La possibilité de survenue occasionnelle de sensations vertigineuses ou de fatigue lors du traitement antihypertenseur, pouvant diminuer laptitude à réagir, doit être prise en compte.

4.8. Effets indésirables  Retour en haut de la page

Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés lors du traitement par CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg et 40 mg/25 mg sont des maux de tête (2,9%), des sensations vertigineuses (1,9%) et de la fatigue (1,0%).

Lhydrochlorothiazide peut induire ou exacerber une hypovolémie à lorigine de troubles électrolytiques (voir rubrique 4.4).

La tolérance de CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg et 40 mg/25 mg a été évaluée dans des essais cliniques chez 3709 patients recevant de lolmésartan médoxomil en association avec lhydrochlorothiazide.

Les autres effets indésirables rapportés avec lassociation fixe dolmésartan médoxomil et dhydrochlorothiazide aux dosages plus faibles de 20 mg/12,5 mg et 20 mg/25 mg peuvent être des effets indésirables potentiels avec CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg et 40 mg/25 mg.

Les effets indésirables observés sous CoOLMETEC dans les essais cliniques, les études de tolérance après lautorisation de mise sur le marché et les notifications spontanées sont résumées dans le tableau ci-dessous, de même que les effets indésirables rapportés avec lun des composants, lolmésartan médoxomil et lhydrochlorothiazide, compte tenu des profils de sécurité connus de ces substances.

Les définitions suivantes ont été utilisées dans le but de classer par ordre de fréquence les effets indésirables : très fréquent (≥ 1/10), fréquent (≥1/100 à <1/10), peu fréquent (≥1/1000 à <1/100), rare (≥1/10000 à <1/1000), très rare (<1/10000), fréquence indéterminée (ne peut pas être estimée sur la base des données disponibles.

Classes de systèmes dorganes MedDRA

Effets indésirables

Fréquence

Association olmésartan médoxomil/ Hydrochlorothiazide

Olmésartan médoxomil

Hydrochlorothiazide

Infections et infestations

Sialadénite

Rare

Affections hématologiques et du système lymphatique

Anémie aplasique

Rare

Aplasie médullaire

Rare

Anémie hémolytique

Rare

Leucopénie

Rare

Neutropénie/agranulocytose

Rare

Thrombocytopénie

Peu fréquent

Rare

Affection du système immunitaire

Réactions anaphylactiques

Peu fréquent

Peu fréquent

Troubles du métabolisme et de la nutrition

Anorexie

Peu fréquent

Glycosurie

Fréquent

Hypercalcémie

Fréquent

Hypercholesterolémie

Peu fréquent

Très fréquent

Hyperglycémie

Fréquent

Hyperkaliémie

Rare

Hypertriglycéridémie

Peu fréquent

Fréquent

Très fréquent

Hyperuricémie

Peu fréquent

Fréquent

Très fréquent

Hypochlorémie

Fréquent

Alcalose hypochlorémique

Très rare

Hypokaliémie

Fréquent

Hypomagnésémie

Fréquent

hyponatrémie

Fréquent

hyperamylasémie

Fréquent

Affections psychiatriques

Apathie

Rare

Dépression

Rare

Agitation

Rare

Troubles du sommeil

Rare

Affections du système nerveux

Etat confusionnel

Fréquent

Convulsions

Rare

Troubles de la conscience (tel que la perte de conscience)

Rare

Sensations vertigineuses / étourdissement

Fréquent

Fréquent

Fréquent

Maux de tête

Fréquent

Fréquent

Rare

Perte de lappétit

Peu fréquent

Paresthésies

Rare

Sensations vertigineuses posturales

Peu fréquent

Somnolence

Peu fréquent

Syncope

Peu fréquent

Affections oculaires

Diminution des sécrétions lacrymales

Rare

Altération transitoire de la vision

Rare

Aggravation dune myopie préexistante

Peu fréquent

Myopie aigüe, glaucome aigu à angle fermé

Fréquence indéterminée

Xanthopsie

Rare

Affections de loreille et du labyrinthe

Vertiges

Peu fréquent

Peu fréquent

Rare

Affections cardiaques

Angine de poitrine

Peu fréquent

Arythmies cardiaques

Rare

Palpitations

Peu fréquent

Affections vasculaires

Embolies

Rare

Hypotension

Peu fréquent

Rare

Angéite nécrosante (vascularite, vascularite cutanée)

Rare

Hypotension orthostatique

Peu fréquent

Peu fréquent

Thromboses

Rare

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Bronchite

Fréquent

Toux

Peu fréquent

Fréquent

Dyspnée

Rare

Pneumonie interstitielle

Rare

Pharyngite

Fréquent

dème pulmonaire

Rare

Détresse respiratoire

Peu fréquent

Rhinite

Fréquent

Affections gastro-intestinales

Douleurs abdominales

Peu fréquent

Fréquent

Fréquent

Constipation

Fréquent

Diarrhées

Peu fréquent

Fréquent

Fréquent

Dyspepsie

Peu fréquent

Fréquent

Irritation gastrique

Fréquent

Gastroentérite

Fréquent

Météorisme

Fréquent

Nausées

Peu fréquent

Fréquent

Fréquent

Pancréatite

Rare

Iléus paralytique

Très rare

Vomissements

Peu fréquent

Peu fréquent

Fréquent

Entéropathie (voir rubrique 4.4)

Très rare

Affections hépatobiliaires

Cholécystite aiguë

Rare

Jaunisse (ictère cholestatique intrahépatique)

Rare

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Dermatites allergiques

Peu fréquent

Réactions anaphylactiques cutanées

Rare

dème angioneurotique

Rare

Rare

Réactions de type lupus érythémateux

Rare

Eczéma

Peu fréquent

Erythème

Peu fréquent

Exanthème

Peu fréquent

Réactions de photosensibilité

Peu fréquent

Prurit

Peu fréquent

Peu fréquent

Purpura

Peu fréquent

Rash

Peu fréquent

Peu fréquent

Peu fréquent

Réactivation dun lupus érythémateux cutané

Rare

Nécrose toxique épidermique

Rare

Urticaire

Rare

Peu fréquent

Peu fréquent

Affections musculo-squelettiques et systémiques

Arthralgie

Peu fréquent

Arthrite

Fréquent

Douleurs dorsales

Peu fréquent

Fréquent

Spasmes musculaires

Peu fréquent

Rare

Faiblesse musculaire

Rare

Myalgies

Peu fréquent

Peu fréquent

Douleurs au niveau des extrémités

Peu fréquent

Parésies

Rare

Douleur osseuse

Fréquent

Affections du rein et des voies urinaires

Insuffisance rénale aiguë

Rare

Rare

Hématurie

Peu fréquent

Fréquent

Néphrite interstitielle

Rare

Insuffisance rénale

Rare

Anomalies de la fonction rénale

Rare

Infection des voies urinaires

Fréquent

Affections des organes de reproduction et du sein

Dysfonctionnement érectile

Peu fréquent

Peu fréquent

Troubles généraux et anomalies au site dadministration

Asthénie

Fréquent

Peu fréquent

Douleurs thoraciques

Fréquent

Fréquent

dème de la face

Peu fréquent

Fatigue

Fréquent

Fréquent

Fièvre

Rare

Syndrome grippal

Fréquent

Léthargie

Rare

Malaise

Rare

Peu fréquent

Douleurs

Fréquent

dème périphérique

Fréquent

Fréquent

Faiblesse

Peu fréquent

Investigations

Augmentation de lALAT

Peu fréquent

Augmentation de lASAT

Peu fréquent

Hypercalcémie

Peu fréquent

Hypercréatininémie

Peu fréquent

Rare

Fréquent

Augmentation de la créatine phosphokinase sanguine

Fréquent

Hyperglycémie

Peu fréquent

Diminution de lhématocrite

Rare

Diminution du taux dhémoglobine

Rare

Hyperlipidémie

Peu fréquent

Hypokaliémie

Peu fréquent

Hyperkaliémie

Peu fréquent

Augmentation du taux durée sanguin

Peu fréquent

Fréquent

Fréquent

Augmentation du taux dazote sanguin

Rare

Augmentation du taux dacide urique sanguin

Rare

Augmentation des gamma-GT

Peu fréquent

Augmentation des enzymes hépatiques

Fréquent

Des cas isolés de rhabdomyolyse ont été rapportés avec des associations comportant des antagonistes des récepteurs de langiotensine II.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet :www.ansm.sante.fr.

4.9. Surdosage  Retour en haut de la page

Aucune information spécifique nest disponible sur les effets ou le traitement dun surdosage avec CoOLMETEC. Le patient sera étroitement surveillé et un traitement symptomatique sera administré. La prise en charge dépend du temps écoulé depuis lingestion et de la sévérité des symptômes. Les mesures suivantes sont suggérées : induction de vomissements et/ou lavage gastrique. Le charbon activé peut être utile dans le traitement du surdosage. Les électrolytes et la créatinine sériques doivent être fréquemment contrôlés. En cas dhypotension, le patient doit être placé en position couchée, et un remplissage hydroélectrolytique doit être réalisé rapidement.

Les manifestations cliniques les plus probables liées au surdosage en olmésartan médoxomil sont une hypotension et une tachycardie. Une bradycardie peut aussi survenir. Un surdosage en hydrochlorothiazide associe une perte en électrolytes (hypokaliémie et hypochlorémie) et une déshydratation par diurèse excessive. Les signes et symptômes les plus fréquents de ce surdosage sont les nausées et la somnolence. Lhypokaliémie peut être à lorigine de spasmes musculaires et/ou aggraver les arythmies cardiaques lors dune administration concomitante de digitaliques et dantiarythmiques.

Aucune donnée nest disponible quant à lélimination de lolmésartan ou de lhydrochlorothiazide par dialyse.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  Retour en haut de la page

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique : antagonistes de langiotensine II et diurétiques, code ATC : C09DA08

Mécanisme daction / effets pharmacodynamiques

CoOLMETEC associe un antagoniste des récepteurs de langiotensine II, lolmésartan médoxomil, à un diurétique thiazidique, lhydrochlorothiazide. Lassociation de ces substances actives a un effet antihypertenseur synergique, diminuant la pression artérielle de manière plus importante que chacun des composants administré seul.

Ladministration dune dose quotidienne de CoOLMETEC entraîne une diminution progressive et efficace de la pression artérielle sur 24 heures.

Lolmésartan médoxomil est un antagoniste sélectif puissant des récepteurs de langiotensine II (type AT1) actif par voie orale. Langiotensine II est la principale hormone vasoactive du système rénine-angiotensine-aldostérone. Elle joue un rôle important dans la physiopathologie de lhypertension. Les effets de langiotensine II sont la vasoconstriction, la stimulation de la synthèse et de la libération de laldostérone, la stimulation cardiaque et la réabsorption rénale du sodium. Lolmésartan bloque les effets vasoconstricteurs de langiotensine II et ceux liés à la sécrétion de laldostérone en bloquant sa fixation sur les récepteurs AT1 présents au niveau des tissus tels que les muscles lisses vasculaires et les glandes surrénales. Leffet de lolmésartan est indépendant de lorigine ou de la voie de synthèse de langiotensine II. Lantagonisme sélectif des récepteurs de langiotensine II (AT1) par lolmésartan entraîne une augmentation des taux plasmatiques de rénine et des concentrations dangiotensine I et II, ainsi quune diminution des concentrations plasmatiques de laldostérone.

Chez les patients hypertendus, lolmésartan médoxomil provoque une diminution dose-dépendante et durable de la pression artérielle. Aucune hypotension liée à la première dose, aucun cas de tachyphylaxie lors de ladministration prolongée, ni aucun effet rebond lors de larrêt brutal du traitement nont été observés.

Ladministration dune dose quotidienne dolmésartan médoxomil entraîne une diminution progressive et efficace de la pression artérielle sur 24 heures. A dose journalière totale équivalente, ladministration en 1 ou 2 prises entraîne la même diminution de la pression artérielle.

Lors dun traitement continu, la diminution maximale de la pression artérielle est obtenue 8 semaines après le début du traitement, bien quune baisse significative de la pression artérielle soit déjà observée après 2 semaines de traitement.

Leffet de lolmésartan médoxomil sur la mortalité et la morbidité nest pas encore connu.

Létude ROADMAP (Randomised Olmesartan and Diabetes Microalbuminuria Prevention study, Etude dévaluation de lolmésartan médoxomil dans la prévention de la microalbuminurie chez les patients diabétiques de type II) réalisée chez 4447 patients diabétiques de type 2, normoalbuminuriques et ayant au moins un facteur de risque cardiovasculaire additionnel, a évalué si un traitement par olmésartan médoxomil pouvait retarder lapparition dune microalbuminurie. Pendant une période de suivi médiane de 3,2 ans, les patients ont reçu de lolmésartan médoxomil ou un placebo en complément dautres antihypertenseurs, à lexception des inhibiteurs de lenzyme de conversion de langiotensine II et des antagonistes des récepteurs de langiotensine II.

Pour le critère dévaluation principal, létude a démontré une réduction significative du délai dapparition dune microalbuminurie, en faveur de lolmésartan médoxomil. Après ajustement sur le niveau de pression artérielle, cette réduction du risque nétait plus statistiquement significative. 8,2% (178 sur 2160) des patients du groupe traité par lolmésartan médoxomil et 9,8% (210 sur 2139) des patients du groupe placebo ont développé une microalbuminurie.

Pour les critères secondaires, des évènements cardiovasculaires sont survenus chez 96 patients (4,3%) sous olmésartan médoxomil et chez 94 patients (4,2%) sous placebo. Lincidence de la mortalité cardiovasculaire était supérieure avec lolmésartan médoxomil par rapport au placebo (15 patients (0,7%) versus 3 patients (0,1%)), malgré des taux similaires daccidents vasculaires cérébraux non-fatals (14 patients (0,6%) versus 8 patients (0,4%)), dinfarctus du myocarde non-fatals (17 patients (0,8%) versus 26 patients (1,2%)) et de mortalité non-cardiovasculaire (11 patients (0,5%) versus 12 patients (0,5%)). La mortalité globale sous olmésartan médoxomil était augmentée en nombre de cas (26 patients (1,2%) versus 15 patients (0,7%)), du fait principalement dun nombre plus élevé dévènements cardiovasculaires fatals.

Létude ORIENT (Olmesartan Reducing Incidence of End-stage Renal disease in Diabetic Nephropathy Trial, Etude dévaluation de lolmésartan médoxomil en prévention secondaire chez les patients diabétiques atteints de néphropathie) a évalué les effets de lolmésartan médoxomil sur les évènements rénaux et cardiovasculaires chez 577 patients, randomisés, japonais et chinois, atteints de diabète de type 2 avec une néphropathie avérée. Pendant une période de suivi médiane de 3,1 ans, les patients ont reçu de lolmésartan médoxomil ou un placebo en complément dautres antihypertenseurs, y compris des inhibiteurs de lenzyme de conversion de langiotensine II.

Le critère dévaluation principal composite (délai dapparition du premier évènement de doublement de la créatininémie, dinsuffisance rénale terminale et de décès toutes causes confondues) est survenu chez 116 patients du groupe olmésartan médoxomil (41,1%) et chez 129 patients du groupe placebo (45,4%) (HR 0,97 (IC à 95% [0,75 à 1,24]) ; p=0,791). Le critère cardiovasculaire secondaire composite est survenu chez 40 patients traités par olmésartan médoxomil (14,2%) et 53 patients traités par placebo (18,7%). Ce critère cardiovasculaire composite incluait les décès cardiovasculaires chez 10 (3,5%) patients recevant de lolmésartan médoxomil versus 3 (1,1%) patients recevant le placebo, la mortalité globale chez 19 (6,7%) patients versus 20 (7,0%), les accidents vasculaires cérébraux non-fatals chez 8 (2,8%) patients versus 11 (3,9%) et les infarctus du myocarde non-fatals chez 3 (1,1%) patients versus 7 (2,5%), respectivement.

Lhydrochlorothiazide est un diurétique thiazidique. Le mécanisme daction de leffet antihypertenseur des diurétiques thiazidiques nest pas complètement connu. Les dérivés thiazidiques modifient les mécanismes de réabsorption tubulaire rénale des électrolytes, avec une action directe sur lexcrétion du sodium et des chlorures dans des proportions équivalentes.

Laction diurétique de lhydrochlorothiazide réduit le volume plasmatique, augmente lactivité de la rénine plasmatique et la sécrétion daldostérone, ce qui a pour conséquences daugmenter la perte urinaire de potassium et de bicarbonates et dabaisser la kaliémie. Le système rénine-aldostérone est régulé par langiotensine II et ainsi lassociation à un ARAII tend à sopposer à la perte en potassium liée aux diurétiques thiazidiques. La diurèse apparaît 2 heures après le début du traitement par lhydrochlorothiazide et le pic est observé environ 4 heures après la prise, leffet persistant pendant environ 6-12 heures.

Des études épidémiologiques ont montré que des traitements au long cours avec lhydrochlorothiazide seul réduisent le risque de mortalité et de morbidité cardiovasculaires.

Efficacité et sécurité clinique

Lassociation dolmésartan médoxomil et dhydrochlorothiazide a un effet additif sur la réduction de la pression artérielle, cette réduction augmentant en général avec les doses de chacun des composants.

Au cours détudes poolées contrôlées versus placebo, ladministration de lassociation olmésartan médoxomil/hydrochlorothiazide aux doses de 20 mg/12,5 mg et 20 mg/25 mg a entraîné, à la vallée, des réductions moyennes des pressions artérielles systolique/diastolique ajustées au placebo de 12/7 mmHg et 16/9 mmHg respectivement.

Ladjonction de 12,5 mg ou 25 mg dhydrochlorothiazide chez des patients insuffisamment contrôlés par 20 mg dolmésartan médoxomil a apporté, respectivement, une réduction supplémentaire de la PAS/PAD en ambulatoire sur 24 heures, de 7/5 mmHg et 12/7 mmHg, comparativement à la monothérapie par olmésartan médoxomil. A la vallée, le gain moyen de baisse de la PAS/PAD par comparaison à la monothérapie était de 11/10 mmHg et 16/11 mmHg, respectivement.

Lefficacité de lassociation olmésartan médoxomil/hydrochlorothiazide est maintenue au long cours (un an). Larrêt dun traitement par lolmésartan médoxomil, associé ou non à lhydrochlorothiazide, na pas provoqué deffet rebond.

Les associations fixes dolmésartan médoxomil et dhydrochlorothiazide 40 mg/12,5 mg et 40 mg/25 mg ont été évaluées dans 3 études cliniques incluant 1482 patients hypertendus.

Une étude clinique en double aveugle chez des patients atteints dhypertension artérielle essentielle a évalué lefficacité de lassociation CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg versus 40 mg dolmésartan médoxomil en monothérapie (OLMETEC) avec la PAD moyenne en position assise comme critère principal defficacité. La baisse de la PAS/PAD était de -31,9/-18,9 mmHg avec lassociation et de -26,5/-15,8 mmHg avec la monothérapie (p<0,0001) après 8 semaines de traitement.

Lors de la deuxième phase de cette étude, en double aveugle mais non contrôlée, le passage de 40 mg dolmésartan médoxomil (OLMETEC) à CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg et de CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg à CoOLMETEC 40 mg/25 mg chez les patients non-répondeurs a entraîné une baisse supplémentaire de la PAS/PAD, confirmant ainsi que laugmentation des doses permet daméliorer de manière significative le contrôle de la pression artérielle.

Une deuxième étude clinique en double aveugle, randomisée et contrôlée versus placebo, a évalué lefficacité de lajout dhydrochlorothiazide chez les patients dont la pression artérielle nétait pas suffisamment contrôlée après 8 semaines de traitement par OLMETEC 40 mg. Soit les patients continuaient leur traitement par OLMETEC 40 mg, soit ils recevaient en association 12,5 mg ou 25 mg dhydrochlorothiazide pendant 8 semaines. Un 4ème groupe de patients était randomisé pour recevoir CoOLMETEC 20 mg/12,5 mg.

Lajout de 12,5 mg ou 25 mg dhydrochlorothiazide a entraîné une baisse supplémentaire de la PAS/PAD de -5,2/-3,4 mmHg (p<0,0001) et de -7,4/-5,3 mmHg (p<0,0001) respectivement versus OLMETEC 40 mg seul.

Une comparaison des patients recevant CoOLMETEC 20 mg/12,5 mg et de ceux recevant CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg a montré une différence statistiquement significative de baisse de la PAS de -2,6 mmHg en faveur de lassociation des plus forts dosages (p=0,0255) alors que la baisse observée de la PAD était de -0,9 mmHg. Les mesures ambulatoires de la pression artérielle (MAPA) basées sur les variations moyennes sur 24 heures, diurnes et nocturnes, de la PAD et de la PAS ont confirmé les résultats des mesures conventionnelles de la pression artérielle.

Un autre essai en double aveugle, randomisé, a comparé lefficacité des associations CoOLMETEC 20 mg/25 mg et CoOLMETEC 40 mg/25 mg chez les patients dont la pression artérielle nétait pas suffisamment contrôlée après 8 semaines de traitement par OLMETEC 40 mg.

Après 8 semaines de traitement par lassociation, la PAS/PAD était significativement diminuée de -17,1/-10,5 mmHg pour CoOLMETEC 20 mg/25 mg et de -17,4/-11,2 mmHg pour CoOLMETEC 40 mg/25 mg comparativement à la monothérapie par olmésartan médoxomil. La différence des résultats des mesures conventionnelles de la pression artérielle nétait pas statistiquement significative entre les groupes de traitement, ce qui pourrait être expliqué par leffet dose-réponse linéaire des antagonistes des récepteurs de langiotensine II comme lolmésartan médoxomil.

Cependant, une différence statistiquement et cliniquement significative en faveur de CoOLMETEC 40 mg/25 mg comparativement à CoOLMETEC 20 mg/25 mg a été observée pour la PAS et la PAD sur 24 heures, diurnes et nocturnes en MAPA.

Leffet antihypertenseur de CoOLMETEC était identique quels que soient lâge, le sexe et que les patients soient ou non diabétiques.

Autres informations

Lutilisation de lassociation dun inhibiteur de lenzyme de conversion (IEC) avec un antagoniste des récepteurs de langiotensine II (ARAII) a été analysée au cours de deux larges essais randomisés et contrôlés (ONTARGET (ONgoing Telmisartan Alone and in combination with Ramipril Global Endpoint Trial) et VA NEPHRON-D (The Veterans Affairs Nephropathy in Diabetes)).

Létude ONTARGET a été réalisée chez des patients ayant des antécédents de maladie cardiovasculaire ou de maladie vasculaire cérébrale, ou atteints dun diabète de type 2 avec atteinte des organes cibles. Létude VA NEPHRON-D a été réalisée chez des patients diabétiques de type 2 et atteints de néphropathie diabétique.

En comparaison à une monothérapie, ces études nont pas mis en évidence deffet bénéfique significatif sur lévolution des atteintes rénales et/ou cardiovasculaires et sur la mortalité, alors quil a été observé une augmentation du risque dhyperkaliémie, dinsuffisance rénale aiguë et/ou dhypotension.

Ces résultats sont également applicables aux autres IEC et ARAII, compte tenu de la similarité de leurs propriétés pharmacodynamiques.

Les IEC et les ARAII ne doivent donc pas être associés chez les patients atteints de néphropathie diabétique.

Létude ALTITUDE (Aliskiren Trial in Type 2 Diabetes Using Cardiovascular and Renal Disease Endpoints) a été réalisée dans le but dévaluer le bénéfice de lajout daliskiren à un traitement standard par IEC ou un ARAII chez des patients atteints dun diabète de type 2 et dune insuffisance rénale chronique, avec ou sans troubles cardiovasculaires. Cette étude a été arrêtée prématurément en raison dune augmentation du risque dévènements indésirables. Les décès dorigine cardiovasculaire et les accidents vasculaires cérébraux ont été plus fréquents dans le groupe aliskiren que dans le groupe placebo ; de même les évènements indésirables et certains évènements indésirables graves tels que lhyperkaliémie, lhypotension et linsuffisance rénale ont été rapportés plus fréquemment dans le groupe aliskiren que dans le groupe placebo.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  Retour en haut de la page

Absorption et distribution

Olmésartan médoxomil

Lolmésartan médoxomil est une prodrogue. Au cours de labsorption par le tractus gastro-intestinal, il est rapidement transformé par les estérases de la muqueuse intestinale et de la veine porte en métabolite pharmacologiquement actif, lolmésartan. Aucune trace dolmésartan médoxomil sous forme inchangée ou de son résidu médoxomil latéral na été décelée dans le plasma ou les selles. La biodisponibilité moyenne absolue dun comprimé dolmésartan est de 25,6%.

La concentration plasmatique maximale moyenne (Cmax) dolmésartan est atteinte dans les 2 heures suivant la prise dolmésartan médoxomil par voie orale. Après administration orale dune dose unique, la concentration plasmatique dolmésartan augmente de manière quasi linéaire en fonction de la dose jusquà 80 mg.

Lalimentation modifiant peu la biodisponibilité de lolmésartan, celui-ci peut être administré aussi bien au cours quen dehors des repas.

Le sexe du patient ne modifie pas de manière cliniquement significative la pharmacocinétique de lolmésartan.

Lolmésartan se fixe fortement aux protéines plasmatiques (99,7%). Cependant, la significativité clinique des interactions compétitives entre lolmésartan et les autres médicaments à forte liaison aux protéines plasmatiques administrés simultanément est faible, comme le confirme labsence dinteraction cliniquement significative entre lolmésartan médoxomil et la warfarine. La fixation de lolmésartan aux cellules sanguines est négligeable. Après administration par voie intraveineuse, le volume de distribution moyen est faible (16 -29 l).

Hydrochlorothiazide

Après une administration orale de lassociation dolmésartan médoxomil et dhydrochlorothiazide, le pic de concentration de lhydrochlorothiazide est observé en moyenne 1,5 à 2 heures après la prise. Lhydrochlorothiazide est lié aux protéines plasmatiques (68%) et le volume apparent de distribution est de 0,83-1,14 l/kg.

Biotransformation et élimination

Olmésartan médoxomil

La clairance plasmatique totale de 1,3 l/h (Cv 19%) est relativement lente par rapport au flux sanguin hépatique (90 l/h). Après administration orale unique dolmésartan médoxomil radiomarqué 14C, 10 à 16% de la radioactivité sont excrétés dans les urines (en majorité dans les 24 heures suivant ladministration), le reste étant excrété dans les selles. Sur la base dune disponibilité systémique de 25,6%, il peut être calculé que lolmésartan absorbé est éliminé à la fois par voie rénale (40%) et par voie hépato-biliaire (60%). La totalité de la radioactivité mesurée peut être attribuée à lolmésartan. Aucun autre métabolite na été détecté. Le cycle entéro-hépatique de lolmésartan est minime. La majeure partie de lolmésartan étant éliminée par les voies biliaires, son utilisation chez les patients présentant une obstruction des voies biliaires est contre-indiquée (voir rubrique 4.3).

Après administration orale répétée, la demi-vie terminale délimination de lolmésartan est de 10 à 15 heures. Létat déquilibre est atteint dès les premières doses et aucune accumulation na été observée après 14 jours de prises répétées. La clairance rénale est denviron 0,5-0,7 l/h et est indépendante de la dose.

Hydrochlorothiazide

Lhydrochlorothiazide nest pas métabolisé chez lhomme. Il est presque entièrement excrété dans les urines sous forme inchangée. Environ 60% de la dose orale est éliminée sous forme inchangée dans les 48 heures. La clairance rénale est denviron 250-300 ml/min. La demi-vie terminale délimination est de 10-15 heures.

CoOLMETEC

La biodisponibilité systémique de lhydrochlorothiazide est réduite denviron 20% en cas dassociation à lolmésartan médoxomil, mais cette faible diminution na pas de conséquence clinique significative. Les paramètres pharmacocinétiques de lolmésartan médoxomil ne sont pas modifiés par lassociation à lhydrochlorothiazide.

Pharmacocinétique dans des populations particulières

Sujets âgés (65 ans et plus)

Chez les patients hypertendus, à létat déquilibre, laire sous la courbe (AUC) de lolmésartan est augmentée de 35% chez les sujets âgés (65 à 75 ans) et de 44% chez les sujets très âgés (≥ 75 ans) par rapport aux sujets plus jeunes (voir rubrique 4.2).

Des données limitées suggèrent que la clairance systémique de lhydrochlorothiazide est réduite aussi bien chez les sujets âgés sains que chez les sujets âgés hypertendus par rapport aux volontaires sains jeunes.

Insuffisance rénale

Chez les patients insuffisants rénaux, lAUC de lolmésartan à létat déquilibre est augmentée respectivement de 62%, 82% et 179% chez les patients atteints dinsuffisance rénale légère, modérée et sévère, par rapport aux volontaires sains (voir rubriques 4.2, 4.3 et 4.4).

Chez les patients ayant une insuffisance rénale légère à modérée (clairance de la créatinine comprise entre 30 et 60 ml/min), la posologie maximale dolmésartan médoxomil est de 20 mg par jour en une prise. Chez les patients ayant une insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine < 30 ml/min), lutilisation dolmésartan médoxomil est déconseillée.

La demi-vie de lhydrochlorothiazide est augmentée chez les patients insuffisants rénaux.

Insuffisance hépatique

Après administration orale unique, les valeurs de lAUC de lolmésartan sont augmentées respectivement de 6% et 65% chez les patients ayant une insuffisance hépatique légère et ceux ayant une insuffisance hépatique modérée par rapport aux volontaires sains. Deux heures après ladministration, la fraction libre dolmésartan est respectivement de 0,26%, 0,34% et 0,41% chez les volontaires sains, les patients ayant une insuffisance hépatique légère et ceux ayant une insuffisance hépatique modérée. Après administration répétée chez les patients ayant une insuffisance hépatique modérée, lAUC moyenne de lolmésartan est encore augmentée de 65% par rapport aux volontaires sains. Les valeurs moyennes de Cmax de lolmésartan sont similaires chez les insuffisants hépatiques et chez les volontaires sains.

Chez les patients ayant une insuffisance hépatique modérée, la posologie initiale recommandée dolmésartan médoxomil est de 10 mg par jour en une prise et la posologie maximale ne doit pas dépasser 20 mg en une prise par jour. Lolmésartan médoxomil na pas été évalué chez les patients ayant une insuffisance hépatique sévère (voir rubriques 4.2, 4.3 et 4.4).

Linsuffisance hépatique na pas dinfluence significative sur les paramètres pharmacocinétiques de lhydrochlorothiazide.

Interactions médicamenteuses

Colesevelam, agent chélateur des acides biliaires

Ladministration concomitante de 40 mg dolmésartan médoxomil et de 3750 mg de chlorhydrate de colesevelam chez des sujets sains a entraîné une diminution de 28 % de la Cmax et une diminution de 39% de lAUC de lolmésartan. Des réductions moindres, de 4 % et 15 % de la Cmax et de lAUC respectivement, ont été observées lorsque lolmésartan médoxomil était administré 4 heures avant le chlorhydrate de colesevelam. La demi-vie délimination de lolmésartan était réduite de 50 52 %, indépendamment du fait que son administration ait été concomitante ou antérieure de 4 heures à ladministration de chlorhydrate de colesevelam (voir rubrique 4.5).

5.3. Données de sécurité préclinique  Retour en haut de la page

La toxicité de lassociation olmésartan médoxomil/hydrochlorothiazide a été évaluée dans des études de toxicité après administration orale à doses réitérées (6 mois) chez le rat et le chien.

Comme pour chaque substance prise individuellement et les autres produits de cette classe, la toxicité de lassociation sexerce principalement sur le rein. Lassociation olmésartan médoxomil/hydrochlorothiazide induit des modifications de la fonction rénale (augmentation de lurémie et de la créatininémie). De fortes doses sont à lorigine de dégénérescence et de régénération tubulaires rénales chez le rat et le chien. Ceci est probablement en relation avec des modifications des paramètres hémodynamiques rénaux (diminution de la perfusion rénale liée à lhypotension rénale avec hypoxie et dégénérescence cellulaire tubulaires). De plus, cette association provoque une diminution des cellules de la lignée rouge sanguine (érythrocytes, hémoglobine et hématocrite) et une diminution du poids du cur chez le rat.

Ces effets ont également été décrits avec les autres antagonistes des récepteurs AT1 et avec les inhibiteurs de lenzyme de conversion. Ceci résulterait de laction pharmacologique de fortes doses dolmésartan médoxomil et semble ne pas être applicable à lhomme aux doses thérapeutiques recommandées.

Les études de génotoxicité de lolmésartan médoxomil et de lhydrochlorothiazide, utilisés seuls ou en association, nont pas montré dactivité génotoxique cliniquement significative.

Le potentiel carcinogène de lassociation olmésartan médoxomil/hydrochlorothiazide na pas été étudié, étant donné quil na pas été mis en évidence deffet carcinogène de chacun des composants dans les conditions normales dutilisation.

Il na pas été mis en évidence de tératogénicité chez la souris et le rat traités par lassociation olmésartan médoxomil/hydrochlorothiazide. Comme avec les autres ARAII, une toxicité ftale a été observée chez le rat après traitement par lassociation olmésartan médoxomil/hydrochlorothiazide pendant la grossesse. Ceci a été objectivé par une diminution significative du poids des ftus (voir rubriques 4.3 et 4.6).

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

6.1. Liste des excipients  Retour en haut de la page

Comprimé nu :

Cellulose microcristalline

Lactose monohydraté

Hydroxypropylcellulose faiblement substituée

Hydroxypropylcellulose

Stéarate de magnésium

Pelliculage :

Talc

Hypromellose

Dioxyde de titane (E171)

Oxyde de fer jaune (E172)

Oxyde de fer rouge (E172)

6.2. Incompatibilités  Retour en haut de la page

Sans objet.

6.3. Durée de conservation  Retour en haut de la page

5 ans.

6.4. Précautions particulières de conservation  Retour en haut de la page

Pas de précautions particulières de conservation.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur   Retour en haut de la page

14, 28, 30, 56, 84, 90, 98, 10 x 28 et 10 x 30 comprimés pelliculés sous plaquettes thermoformées (Polyamide laminé/Aluminium/PVC/Aluminium).

10, 50 et 500 comprimés pelliculés sous plaquettes thermoformées individuelles (Polyamide laminé/Aluminium/PVC/Aluminium).

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

6.6. Précautions particulières délimination et de manipulation  Retour en haut de la page

Pas dexigences particulières.

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

7. TITULAIRE DE LAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

DAIICHI SANKYO FRANCE SAS

1 RUE EUGENE ET ARMAND PEUGEOT

92500 RUEIL MALMAISON

8. NUMERO(S) DAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

·350 245-2 ou 34009 350 245 2 7 : 30 comprimés sous plaquettes thermoformées (Polyamide laminé/Aluminium/PVC/Aluminium)

·350 246-9 ou 34009 350 246 9 5 : 90 comprimés sous plaquettes thermoformées (Polyamide laminé/Aluminium/PVC/Aluminium)

·576 794-7 ou 34009 576 794 7 7 : 50 comprimés sous plaquettes thermoformées individuelles (Polyamide laminé/Aluminium/PVC/Aluminium)

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE LAUTORISATION  Retour en haut de la page

à compléter ultérieurement par le titulaire

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  Retour en haut de la page

à compléter ultérieurement par le titulaire

11. DOSIMETRIE  Retour en haut de la page

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

Sans objet.

Liste I.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

source: ANSM - Mis à jour le : 20/02/2017

Dénomination du médicament

CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé

Olmésartan médoxomil/hydrochlorothiazide

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous.

·Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Si vous avez dautres questions, interrogez votre médecin ou votre pharmacien.

·Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez pas à dautres personnes. Il pourrait leur être nocif, même si les signes de leur maladie sont identiques aux vôtres.

·Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant de prendre CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé ?

3. Comment prendre CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé ?

6. Contenu de lemballage et autres informations.

1. QUEST-CE QUE CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique - code ATC : antagonistes de langiotensine II et diurétiques C09DA08

CoOLMETEC contient deux substances actives, lolmésartan médoxomil et lhydrochlorothiazide, utilisées pour traiter la pression artérielle élevée (hypertension) :

·Lolmésartan médoxomil appartient à un groupe de médicaments appelés « antagonistes des récepteurs de langiotensine II ». Il diminue la pression artérielle en relâchant les vaisseaux sanguins.

·Lhydrochlorothiazide appartient à un groupe de médicaments appelés « diurétiques thiazidiques » (médicaments qui augmentent la quantité durine que vous produisez). Il diminue la pression artérielle en aidant lorganisme à se débarrasser des liquides en excès en faisant en sorte que vos reins produisent plus durine.

CoOLMETEC vous sera prescrit seulement si OLMETEC (olmésartan médoxomil seul) na pas suffisamment contrôlé votre pression artérielle. Les deux substances actives de CoOLMETEC permettent ensemble de diminuer la pression artérielle de manière plus importante que si elles étaient prises seules.

Vous prenez peut-être déjà des médicaments pour traiter votre pression artérielle, mais votre médecin peut vous prescrire CoOLMETEC pour la diminuer encore plus.

Une pression artérielle élevée peut être contrôlée par des médicaments comme CoOLMETEC. Votre médecin vous a probablement aussi recommandé de modifier votre mode de vie afin de réduire davantage la pression artérielle (par exemple perdre du poids, arrêter de fumer, réduire votre consommation de boissons alcoolisées et de sel). Votre médecin peut aussi vous inciter à la pratique dun exercice régulier, comme la marche ou la natation. Il est important de suivre les conseils de votre médecin.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DE PRENDRE CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé ?  Retour en haut de la page

Si votre médecin vous a informé(e) dune intolérance à certains sucres, contactez le avant de prendre ce médicament.

Ne prenez jamais CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé :

·Si vous êtes allergique à lolmésartan médoxomil ou à lhydrochlorothiazide, ou à lun des autres composants contenus dans ce médicament (mentionnés dans la rubrique 6) ou à des substances similaires à lhydrochlorothiazide (sulfonamides).

·Si vous êtes enceinte de plus de trois mois (il est également préférable déviter de prendre CoOLMETEC en début de grossesse voir la rubrique « Grossesse »).

·Si vous avez des problèmes rénaux.

·Si vous avez du diabète ou une insuffisance rénale et que vous êtes traité(e) par un médicament contenant de laliskiren pour diminuer votre pression artérielle.

·Si vous souffrez dun taux faible de potassium, dun taux faible de sodium, dun taux élevé de calcium ou dun taux élevé dacide urique dans le sang (avec des symptômes de la goutte ou des calculs rénaux) ne saméliorant pas avec le traitement.

·Si vous souffrez de problèmes modérés ou graves du foie ou dun jaunissement de la peau et des yeux (jaunisse) ou de problèmes de drainage de la bile au départ de votre vésicule biliaire (obstruction des voies biliaires comme par exemple calculs biliaires).

Si vous pensez être dans lune de ces situations, ou si vous nen êtes pas sûr, ne prenez pas les comprimés. Parlez-en dabord à votre médecin et suivez son conseil.

Avertissements et précautions

Adressez-vous à votre médecin avant de prendre CoOLMETEC.

Avant de prendre les comprimés, informez votre médecin si vous prenez lun des médicaments suivants pour traiter une hypertension :

·Un « inhibiteur de lenzyme de conversion (IEC) » (par exemple énalapril, lisinopril, ramipril), en particulier si vous avez des problèmes rénaux dus à un diabète.

·Aliskiren.

Votre médecin pourra être amené à surveiller régulièrement le fonctionnement de vos reins, votre pression artérielle et le taux des électrolytes (par ex. du potassium) dans votre sang.

Voir aussi les informations dans la rubrique « Ne prenez jamais CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé ».

Avant de prendre les comprimés, informez votre médecin si vous êtes dans lune des situations suivantes :

·Transplantation rénale.

·Maladie du foie.

·Insuffisance cardiaque ou problèmes avec vos valves cardiaques ou votre muscle cardiaque.

·Vomissements (haut-le-cur) ou diarrhée abondante ou qui persiste depuis plusieurs jours.

·Traitement à forte dose par des médicaments qui augmentent la quantité durine que vous produisez (diurétiques) ou si vous suivez un régime pauvre en sel.

·Problèmes avec vos glandes surrénales (par exemple aldostéronisme primaire).

·Diabète.

·Lupus érythémateux (une maladie autoimmune).

·Allergies ou asthme.

Contactez votre médecin si vous souffrez de lun des symptômes suivants :

·Diarrhée sévère, persistante et induisant une perte de poids substantielle. Votre médecin pourra évaluer vos symptômes et décider de la conduite à tenir concernant la poursuite de votre traitement antihypertenseur.

·Baisse de la vision ou douleur dans lil. Ce pourrait être des symptômes dune augmentation de la pression dans votre il pouvant survenir dans les heures ou les semaines qui suivent la prise de CoOLMETEC. Ceci peut entraîner des troubles permanents de la vision, en labsence de traitement.

Votre médecin voudra peut-être vous voir plus souvent et faire des tests si vous êtes dans lune de ces situations.

CoOLMETEC peut entraîner une augmentation des taux de lipides et dacide urique dans le sang (lorigine des crises de goutte gonflement douloureux des articulations). Votre médecin voudra probablement faire des analyses de sang de temps en temps pour vérifier ces taux.

CoOLMETEC peut modifier les taux de certaines substances chimiques de votre sang appelées « électrolytes ». Votre médecin voudra probablement faire des analyses de sang de temps en temps pour vérifier ces taux. Les signes de changement des électrolytes sont : soif, sécheresse de la bouche, douleurs musculaires ou crampes, fatigue musculaire, faible pression artérielle (hypotension), sensation de faiblesse, de paresse, de fatigue, envie de dormir ou agitation, nausées, vomissements, moindre envie duriner, rythme cardiaque rapide. Informez votre médecin si vous ressentez ces symptômes.

Comme avec tout médicament qui réduit la pression artérielle, une baisse excessive de la pression artérielle chez des patients présentant des perturbations de la circulation sanguine au niveau du cur ou du cerveau peut entraîner une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral. Votre médecin doit donc vérifier votre pression artérielle avec précaution.

Si vous devez subir des examens de la glande parathyroïde, vous devez arrêter de prendre CoOLMETEC avant que ces examens ne soient effectués.

Vous devez informer votre médecin si vous pensez être (ou susceptible de devenir) enceinte. CoOLMETEC est déconseillé en début de grossesse, et ne doit pas être pris si vous êtes enceinte de plus de 3 mois, car cela pourrait nuire gravement à votre enfant en cas dutilisation à partir de ce stade de la grossesse (voir la rubrique « Grossesse »).

CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé contient du lactose

Lutilisation de ce médicament est déconseillée chez les patients présentant une intolérance au galactose, un déficit en lactase de Lapp ou un syndrome de malabsorption du glucose ou du galactose (maladies héréditaires rares).

Enfants et adolescents

CoOLMETEC est déconseillé chez les enfants et les adolescents de moins de 18 ans.

Patients noirs

Comme avec dautres médicaments similaires, leffet de CoOLMETEC pour diminuer la pression artérielle est un peu plus faible chez les patients noirs.

Autres médicaments et CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé

Informez votre médecin ou pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament.

Veuillez indiquer en particulier à votre médecin ou à votre pharmacien lun des médicaments suivants :

·Autres médicaments diminuant la pression artérielle, dont lutilisation peut augmenter leffet de CoOLMETEC.

Votre médecin pourrait avoir besoin de modifier la dose de vos médicaments et/ou prendre dautres précautions :

Si vous prenez un inhibiteur de lenzyme de conversion ou de laliskiren (voir aussi les informations dans les rubriques « Ne prenez jamais CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé » et « Avertissements et précautions »).

·Médicaments qui peuvent augmenter les taux de potassium dans le sang sils sont utilisés en même temps que CoOLMETEC. Ces médicaments peuvent être :

osuppléments en potassium (ainsi que les substituts du sel contenant du potassium),

omédicaments qui augmentent la quantité durine que vous produisez (diurétiques),

ohéparine (pour fluidifier le sang),

olaxatifs,

ocorticostéroïdes,

ohormone adrénocorticotrophique (ACTH),

ocarbénoxolone (un médicament utilisé pour soigner les ulcères de la bouche et de lestomac),

opénicilline G sodique (également appelée « benzylpénicilline », un antibiotique),

ocertains médicaments utilisés pour soulager la douleur, comme laspirine ou les dérivés de lacide salicylique.

·Lithium (un médicament utilisé pour soigner les changements dhumeur et certains types de dépression). Lutilisation de ce médicament en même temps que CoOLMETEC peut augmenter la toxicité du lithium. Si vous devez prendre du lithium, votre médecin mesurera votre taux de lithium dans le sang.

·Médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS, médicaments utilisés pour soulager la douleur, les gonflements et les autres symptômes de linflammation, dont larthrite). Lutilisation de ces médicaments en même temps que CoOLMETEC peut augmenter le risque dinsuffisance rénale et leffet de CoOLMETEC peut être diminué par les AINS.

·Médicaments pour dormir, sédatifs et antidépresseurs, dont lutilisation en même temps que CoOLMETEC peut entraîner une chute soudaine de la pression artérielle lors du passage en position debout.

·Certains médicaments tels que baclofène et tubocurarine, utilisés pour relâcher les muscles.

·Amifostine et dautres médicaments utilisés pour soigner les cancers, tels que cyclophosphamide ou méthotrexate.

·Colestyramine et colestipol, médicaments utilisés pour diminuer les taux de lipides dans le sang.

·Chlorhydrate de colesevelam, une substance qui abaisse le taux de cholestérol dans votre sang, peut diminuer leffet de CoOLMETEC. Votre médecin pourra vous conseiller de prendre CoOLMETEC au moins 4 heures avant le chlorhydrate de colesevelam.

·Agents anticholinergiques, tels quatropine et bipéridène.

·Médicaments tels que thioridazine, chlorpromazine, lévomépromazine, trifluopérazine, cyamémazine, sulpiride, amisulpride, pimozide, sultopride, tiapride, dropéridol ou halopéridol, utilisés pour soigner certains troubles psychiatriques.

·Certains médicaments tels que quinidine, hydroquinidine, disopyramide, amiodarone, sotalol ou digitaliques, utilisés pour soigner des problèmes cardiaques.

·Médicaments tels que mizolastine, pentamidine, terfénadine, dofétilide, ibutilide ou érythromycine injectable, qui peuvent modifier le rythme cardiaque.

·Médicaments antidiabétiques oraux, tels que metformine ou insuline, utilisés pour diminuer le taux de sucre dans le sang.

·Bêtabloquants et diazoxide, médicaments utilisés pour soigner la pression artérielle élevée et les faibles taux de sucre dans le sang, respectivement, car CoOLMETEC peut accroître leur effet sur laugmentation des taux de sucre dans le sang.

·Méthyldopa, un médicament utilisé pour traiter lhypertension artérielle.

·Médicaments tels que noradrénaline, utilisés pour augmenter la pression artérielle et ralentir le rythme cardiaque.

·Diphémanil, utilisé pour traiter un rythme cardiaque lent ou réduire la transpiration.

·Médicaments tels que probénécide, sulfinpyrazone et allopurinol, utilisés pour soigner les crises de goutte.

·Suppléments en calcium.

·Amantadine, un médicament antiviral.

·Ciclosporine, un médicament utilisé pour éviter le rejet des organes transplantés.

·Certains antibiotiques appelés « tétracyclines » ou sparfloxacine.

·Amphotéricine, un médicament utilisé pour soigner les infections fongiques.

·Certains antiacides, utilisés pour soigner lhyperacidité gastrique, tels que lhydroxyde daluminium et de magnésium, dont lutilisation peut légèrement diminuer leffet de CoOLMETEC.

·Cisapride, utilisé pour augmenter le mouvement des aliments dans lestomac et lintestin.

·Halofantrine, utilisé dans le paludisme.

CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé avec des aliments et boissons

CoOLMETEC peut être pris avec ou sans nourriture.

Faites attention lorsque vous buvez de lalcool alors que vous prenez CoOLMETEC, car certaines personnes se sentent mal ou ont la tête qui tourne. Si cela vous arrive, ne buvez pas dalcool, y compris du vin, de la bière ou toutes boissons sucrées alcoolisées.

Grossesse et allaitement

Grossesse

Vous devez informer votre médecin si vous pensez être (ou susceptible de devenir) enceinte. Votre médecin vous recommandera normalement darrêter de prendre CoOLMETEC avant dêtre enceinte ou dès que vous apprendrez que vous êtes enceinte. Il vous recommandera de prendre un autre médicament à la place de CoOLMETEC. CoOLMETEC est déconseillé au cours de la grossesse et ne doit pas être pris après plus de 3 mois de grossesse car cela pourrait nuire gravement à votre enfant.

Allaitement

Informez votre médecin si vous allaitez ou si vous êtes sur le point de commencer à allaiter. CoOLMETEC est déconseillé chez les femmes qui allaitent, votre médecin peut choisir un autre traitement si vous souhaitez allaiter.

Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez une grossesse, demandez conseil à votre médecin ou pharmacien avant de prendre ce médicament.

Sportifs

Le diurétique contenu dans ce médicament peut induire une réaction positive des tests pratiqués lors du contrôle antidopage.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Vous pouvez vous sentir endormi ou ressentir des vertiges lorsque vous êtes traité pour votre hypertension artérielle. Si cela vous arrive, ne conduisez pas ou nutilisez pas de machines tant que vos symptômes nont pas disparu. Demandez conseil à votre médecin.

CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé contient du lactose

Ce médicament contient du lactose.

3. COMMENT PRENDRE CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé ?  Retour en haut de la page

Posologie

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

La dose recommandée de CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé est dun comprimé par jour. Cependant, si votre pression artérielle nest pas contrôlée, votre médecin peut décider daugmenter la dose à un comprimé de CoOLMETEC 40 mg/25 mg, comprimé pelliculé par jour.

Mode dadministration

Avaler le comprimé avec de leau. Si possible, vous devez prendre votre dose à la même heure chaque jour, par exemple à lheure du petit-déjeuner.

Si vous avez pris plus de CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé que vous nauriez dû :

Si vous avez pris plus de comprimés que vous nauriez dû, ou si un enfant en a avalé accidentellement, allez immédiatement chez votre médecin ou au service des urgences le plus proche et prenez la boîte du médicament avec vous.

Si vous oubliez de prendre CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé :

Si vous oubliez de prendre une dose, prenez la dose suivante au moment habituel. Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

Si vous arrêtez de prendre CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé :

Il est important de continuer à prendre CoOLMETEC à moins que votre médecin ne vous dise darrêter.

Si vous avez dautres questions sur lutilisation de ce médicament, demandez plus dinformations à votre médecin ou à votre pharmacien.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  Retour en haut de la page

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Cependant, les deux effets indésirables suivants peuvent être graves :

·Des réactions allergiques qui peuvent affecter tout le corps avec un gonflement du visage, de la bouche et/ou du larynx accompagné de démangeaisons et déruptions cutanées peuvent survenir rarement. Si vous présentez ces effets, arrêtez de prendre CoOLMETEC et prévenez immédiatement votre médecin.

·CoOLMETEC peut provoquer une baisse trop importante de la pression artérielle chez des personnes prédisposées ou en réponse à une réaction allergique. Des sensations de tête vide ou des évanouissements peuvent survenir peu fréquemment. Si vous présentez ces effets, arrêtez de prendre CoOLMETEC, prévenez immédiatement votre médecin et allongez-vous.

CoOLMETEC est une association de deux substances actives et les informations suivantes correspondent, dune part, aux autres effets indésirables rapportés jusquà présent avec CoOLMETEC (en plus de ceux déjà mentionnés ci-dessus) et, dautre part, à ceux connus pour les substances actives prisent séparément.

Voici les autres effets indésirables connus jusquà présent avec CoOLMETEC :

Si ces effets indésirables surviennent, ils sont souvent modérés et ne nécessitent pas larrêt du traitement.

Effets indésirables fréquents (pouvant affecter jusquà 1 patient sur 10) :

Sensations vertigineuses, faiblesse, maux de tête, fatigue, douleurs à la poitrine, gonflement des chevilles, des pieds, des jambes, des mains ou des bras.

Effets indésirables peu fréquents (pouvant affecter jusquà 1 patient sur 100) :

Accélération des battements du cur (palpitations), rash, eczéma, vertiges, toux, indigestion, douleurs abdominales, nausées, vomissements, diarrhée, crampes et douleurs musculaires, douleurs aux articulations, aux bras et aux jambes, mal de dos, difficultés dérection chez les hommes, sang dans les urines.

Des modifications des paramètres biologiques sanguins ont été peu fréquemment décrites telles que :

Augmentation des taux de lipides, augmentation de lurée ou de lacide urique, augmentation de la créatinine, augmentation ou diminution du taux de potassium, augmentation du taux de calcium, augmentation du taux de sucre, augmentation des paramètres de la fonction hépatique. Votre médecin connaîtra ces paramètres en faisant des analyses de sang et il vous dira ce quil faut faire.

Effets indésirables rares (pouvant affecter jusquà 1 patient sur 1000) :

Sensation de malaise, troubles de la conscience, dème au niveau de la peau (papules), insuffisance rénale aiguë.

Des modifications des paramètres biologiques sanguins ont été rarement décrites telles que :

Augmentation de lazote dans le sang, diminution des valeurs de lhémoglobine et de lhématocrite. Votre médecin connaîtra ces paramètres en faisant des analyses de sang et il vous dira ce quil faut faire.

Effets indésirables supplémentaires notés avec lolmésartan médoxomil seul ou lhydrochlorothiazide seul mais pas avec CoOLMETEC ou avec une fréquence plus élevée :

Olmésartan médoxomil

Effets indésirables fréquents (pouvant affecter jusquà 1 patient sur 10) :

Bronchite, toux, écoulement nasal ou nez bouché, maux de gorge, douleurs abdominales, indigestion, diarrhées, nausées, gastroentérite, douleurs articulaires ou osseuses, douleurs dorsales, sang dans les urines, infections des voies urinaires, syndrome pseudo-grippal, douleurs.

Des modifications des paramètres biologiques sanguins ont été fréquemment décrites telles que :

Augmentation des taux de lipides, augmentation de lurée ou de lacide urique, augmentation des paramètres de la fonction hépatique et musculaire.

Effets indésirables peu fréquents (pouvant affecter jusquà 1 patient sur 100) :

Réactions allergiquessoudaines pouvant toucherl'ensemble du corpset entraîner des problèmes respiratoiresainsi qu'unechute rapidede la pression artériellepouvantmême conduireà un évanouissement(réactions anaphylactiques), gonflement du visage, angor (douleur ou sensation désagréable dans la poitrine, connue sous le terme dangine de poitrine), sensation de malaise, éruptions cutanéesallergiques, démangeaisons, exanthème éruptions cutanées), dème au niveau de la peau (papules).

Des modifications des paramètres biologiques sanguins ont été peu fréquemment décrites telles que :

Réduction du nombre de cellules sanguines dun certain type, appelées « plaquettes » (thrombocytopénie).

Effets indésirables rares (pouvant affecter jusquà 1 patient sur 1000) :

Diminution de la fonction rénale, manque dénergie.

Des modifications des paramètres biologiques sanguins ont été rarement décrites telles que :

Augmentation du taux de potassium.

Hydrochlorothiazide

Effets indésirables très fréquents (pouvant affecter plus dun patient sur 10) :

Modifications des paramètres biologiques sanguins notamment: augmentation des concentrations sanguinesdes lipides et de lacide urique.

Effets indésirables fréquents (pouvant affecter jusquà 1 patient sur 10) :

Sensation de confusion, douleur abdominale, indigestion, sensation de ballonnements, diarrhées, nausées, vomissements, constipation, excrétion du glucose dans les urines.

Des modifications des paramètres biologiques sanguins ont été décrites telles que :

Augmentation de la créatinine sanguine, de lurée, du calcium et du taux de sucre, diminution des taux sanguins de chlorures, de potassium, de magnésium et de sodium. Augmentation du taux damylase (hyperamylasémie).

Effets indésirables peu fréquents (pouvant affecter jusquà 1 patient sur 100) :

Diminution ou perte de lappétit, difficulté importante à respirer, réactions cutanées anaphylactiques réactions d'hypersensibilité), aggravation dune myopie préexistante, érythème, réactions cutanéesà la lumière,démangeaisons, spotsoutaches violacées sur la peauà cause depetites hémorragies(purpura), dème au niveau de la peau (papules).

Effets indésirables rares (pouvant affecter jusquà 1 patient sur 1000) :

Gonflement et douleur des glandes salivaires, réduction du nombre de globules blancs, réduction du nombre de plaquettes, anémie, atteinte de la moelle épinière, agitation, sensation de déprime ou perte de moral, difficultés pour dormir, sensation de désintérêt (apathie), picotement et engourdissement, crise (convulsions), coloration jaune de la vision, vision floue, sécheresse des yeux, battements du cur irréguliers, inflammation des vaisseaux sanguins, caillots sanguins (thrombose ou embolie), inflammationdes poumons, accumulation de liquidesdans les poumons, inflammation du pancréas, jaunisse, infection de la vésicule biliaire, symptômes de lupus érythémateux (tels que rash, douleurs aux articulations et mains et doigts froids), réactions cutanées allergiques, desquamation de la peau et ampoules sur la peau, inflammation non-infectieuse des reins (néphrite interstitielle), fièvre, faiblesse musculaire (provoquant parfois une diminution des mouvements).

Effets indésirables très rares (pouvant affecter jusquà 1 patient sur 10000) :

Perturbationsélectrolytiquesmenant àun niveau anormalementbasde chloruredans le sang (alcalose hypochlorémique), blocage des intestins (iléus paralytique).

Fréquence indéterminée (ne peut pas être estimée sur la base des données disponibles) :

Baisse de la vision ou douleur dans lil (signes possibles de glaucome aigu à angle fermé).

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet : www.ansm.sante.fr.

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage dinformations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé ?  Retour en haut de la page

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

Nutilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur lemballage et sur la plaquette après « EXP ». La date de péremption fait référence au dernier jour de ce mois.

Il ny a pas de précautions particulières de conservation.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-légout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien déliminer les médicaments que vous nutilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger lenvironnement.

6. CONTENU DE LEMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS  Retour en haut de la page

Ce que contient CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé  Retour en haut de la page

·Les substances actives sont :

Les substances actives sont lolmésartan médoxomil et lhydrochlorothiazide.

Chaque comprimé pelliculé contient 40 mg dolmésartan médoxomil et 12,5 mg dhydrochlorothiazide.

·Les autres composants sont :

Comprimé nu : cellulose microcristalline, lactose monohydraté*, hydroxypropylcellulose faiblement substituée, hydroxypropylcellulose, stéarate de magnésium.

Pelliculage : talc, hypromellose, dioxyde de titane (E171), oxyde de fer jaune (E172), oxyde de fer rouge (E172).

* Voir la rubrique, ci-dessus, « CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé contient du lactose ».

Quest-ce que CoOLMETEC 40 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé et contenu de lemballage extérieur  Retour en haut de la page

Ce médicament se présente sous forme de comprimés pelliculés de 15 x 7 mm, jaunes rougeâtres, ovales, marqués dun « C23 » sur lune des faces. Boîtes de 14, 28, 30, 56, 84, 90, 98, 10 x 28 et 10 x 30 comprimés pelliculés sous plaquettes thermoformées et boîtes de 10, 50 et 500 comprimés pelliculés sous plaquettes thermoformées individuelles.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Titulaire de lautorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

DAIICHI SANKYO France sas

1 rue eugene et armand peugeot

92500 RUEIL MAlmaison

Exploitant de lautorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

DAIICHI SANKYO France sas

1 rue eugene et armand peugeot

92500 RUEIL MAlmaison

Fabricant  Retour en haut de la page

DAIICHI SANKYO EUROPE GmbH

LUITPOLDSTRASSE 1

85276 PFAFFENHOFEN

ALLEMAGNE

ou

BERLIN-CHEMIE AG

Glienicker Weg 125

12489 BERLIN

ALLEMAGNE

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen  Retour en haut de la page

Ce médicament est autorisé dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen sous les noms suivants : Conformément à la réglementation en vigueur.

à compléter ultérieurement par le titulaire

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :  Retour en haut de la page

à compléter ultérieurement par le titulaire

Autres  Retour en haut de la page

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de lANSM (France).

texte imprimé uniquement sur les étuis où un code QR est inclus sur la face intérieure de létui :

Autres sources dinformation

Des informations détaillées et mises à jour sur ce produit sont disponibles en scannant avec un smartphone le code QR inclus sur la face intérieure de létui. La même information est aussi disponible sur le site internet suivant : http://ansm.sante.fr/

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

Source : ANSM