CONFIDEX 1000 UI, poudre et solvant pour solution injectable

source: ANSM - Mis à jour le : 28/10/2016

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  Retour en haut de la page

CONFIDEX 1000 UI, poudre et solvant pour solution injectable

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  Retour en haut de la page

CONFIDEX se présente sous forme dune poudre et dun solvant pour solution injectable contenant du complexe prothrombique humain. Le produit contient nominalement les quantités suivantes (UI) de facteurs de coagulation humains :

Composants

Après reconstitution (UI/ml)

CONFIDEX 1000 UI quantité par flacon (UI)

Substances actives

Facteur II de coagulation humain

20 48

800 1920

Facteur VII de coagulation humain

10 25

400 1000

Facteur IX de coagulation humain

20 31

800 1240

Facteur X de coagulation humain

22 60

880 2400

Autres composants actifs

Protéine C

15 45

600 1800

Protéine S

12 38

480 1520

La quantité totale de protéine par flacon est de 6 14 mg/ml de solution reconstituée.

Lactivité spécifique du facteur IX est de 2,5 UI par mg de protéine totale.

Les activités de tous les facteurs de coagulation, ainsi que de la protéine C et S ont été déterminées conformément aux standards de lOMS.

Excipients à effet notoire :

Sodium jusquà 343 mg (environ 15 mmol) par 100 ml de solution.

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

3. FORME PHARMACEUTIQUE  Retour en haut de la page

Poudre et solvant pour solution injectable.

Poudre blanche ou légèrement colorée ou solide friable.

4. DONNEES CLINIQUES  Retour en haut de la page

4.1. Indications thérapeutiques  Retour en haut de la page

·Traitement et prophylaxie péri-opératoire des hémorragies dans les cas de déficit acquis en facteurs de coagulation du complexe prothrombique, comme le déficit dû à un traitement par anti-vitamine K, ou en cas de surdosage en anti-vitamine K, lorsquune correction rapide du déficit savère nécessaire.

·Traitement et prophylaxie péri-opératoire des hémorragies dans les cas de déficit congénital de lun des facteurs de coagulation vitamine K dépendants, lorsque le facteur de coagulation spécifique purifié nest pas disponible.

Publicité
4.2. Posologie et mode d'administration  Retour en haut de la page

Posologie

Les posologies recommandées ci-dessous sont données à titre indicatif. Le traitement doit être initié sous la surveillance d'un médecin spécialiste des troubles de la coagulation. La posologie et la durée du traitement de substitution dépendent de lindication thérapeutique, de la sévérité du trouble, de la localisation et de l'étendue de l'accident hémorragique, ainsi que de l'état clinique du patient.

La dose et la fréquence d'administration doivent être calculées sur la base de chaque cas individuel. L'intervalle entre les administrations doit être adapté en fonction des demi-vies des différents facteurs de coagulation du complexe prothrombique (voir rubrique 5.2). La posologie individuelle nécessaire peut uniquement être déterminée sur la base des évaluations régulières des taux plasmatiques du facteur de coagulation à corriger ou sur la base dun test global évaluant le taux de complexe prothrombique (temps de Quick, INR), et en fonction dun suivi régulier de létat clinique du patient.

Dans le cas d'interventions chirurgicales majeures, il est essentiel de réaliser un suivi précis du traitement de substitution à l'aide de tests de coagulation (tests spécifiques évaluant les facteurs de coagulation et/ou test global évaluant le taux de complexe prothrombique).

·Traitement et prophylaxie péri-opératoire des hémorragies lors d'un traitement par anti-vitamine K.

La dose dépendra de lINR avant traitement et de lINR cible. LINR avant traitement doit être mesuré juste avant ladministration afin de calculer la dose appropriée de CONFIDEX. Le tableau suivant indique les doses approximatives (ml/kg de poids corporel de produit reconstitué et UI de FIX/kg de poids corporel) requises dans le cadre de la correction de lINR (par ex. ≤ 1,3) pour des taux dINR initiaux différents.

INR avant traitement

2,0 3,9

4,0 6,0

> 6,0

Dose approximative en ml/kg de poids corporel

1

1,4

2

Dose approximative de facteur IX en UI/kg de poids corporel

25

35

50

La dose maximale unique dépend du poids corporel qui ne doit pas excéder 100 kg. Pour les patients, qui pèsent plus de 100 kg, la dose (en Unités Internationales de facteur IX) ne doit pas dépasser :

o2500 UI quand lINR avant traitement est situé dans lintervalle 2,0 3,9

o3500 UI quand lINR avant traitement est situé dans lintervalle 4,0 6,0

o5000 UI quand lINR avant traitement est supérieur à 6.

La correction des troubles de lhémostase induits par lanti-vitamine K est généralement obtenue approximativement 30 minutes après l'injection. Ladministration simultanée de vitamine K doit être prise en compte chez les patients recevant CONFIDEX pour une correction rapide des antagonistes de la vitamine K, étant donné que les effets de celle-ci, sont habituellement obtenus en 4 à 6 heures.

Il ny a pas de données cliniques sur ladministration répétée du CONFIDEX chez des patients nécessitant une correction rapide des antagonistes de la vitamine K. Par conséquent, celle-ci nest pas recommandée.

Ces recommandations reposent sur les données détudes cliniques menées chez un nombre limité de sujets. La récupération et la durée de leffet thérapeutique peuvent varier, en conséquence le suivi de lINR est obligatoire au cours du traitement.

·Traitement et prophylaxie péri-opératoire des hémorragies dans les cas de déficit congénital en lun des facteurs de coagulation vitamine K dépendants, lorsque le facteur de coagulation spécifique purifié nest pas disponible.

Le calcul de la dose requise de concentré de complexe prothrombique repose sur des données issues détudes cliniques :

·1 UI de facteur IX par kg de poids corporel est supposée augmenter lactivité facteur IX plasmatique de 1,3 % (0,013 UI/ml) par rapport à la normale

·1 UI de facteur VII par kg de poids corporel augmente lactivité facteur VII plasmatique de 1,7 % (0,017 UI/ml) par rapport à la normale

·1 UI de facteur II par kg de poids corporel augmente lactivité facteur II plasmatique de 1,9 % (0,019 UI/ml) par rapport à la normale

·1 UI de facteur X par kg de poids corporel augmente lactivité facteur X plasmatique de 1,9 % (0,019 UI/ml) par rapport à la normale.

La posologie d'un facteur spécifique administré est exprimée en Unités Internationales (UI) par rapport au standard de l'OMS en vigueur pour chaque facteur. L'activité plasmatique dun facteur de coagulation spécifique est exprimée soit en pourcentage (de lactivité normale du plasma humain), soit en Unités Internationales (par rapport à létalon international pour le facteur de coagulation spécifique).

Une Unité Internationale (UI) de l'activité dun facteur de coagulation correspond à la quantité de ce facteur contenue dans un ml de plasma humain normal.

Par exemple, le calcul de la dose requise de facteur X repose sur des observations montrant quune unité internationale (UI) de facteur X par kg de poids corporel augmente lactivité du facteur X plasmatique de 0,019 UI/ml.

La posologie requise est déterminée en utilisant la formule suivante :

Nombre d'unités requises = poids corporel (kg) x augmentation de facteur X souhaitée (UI/ml) x 53 où 53 (ml/kg) correspond à linverse de la récupération estimée.

Le calcul est basé sur des données provenant de patients recevant des antagonistes de la vitamine K. Un calcul basé sur des données provenant de sujets sains donnerait une estimation plus faible de la dose requise.

Si la récupération individuelle est connue, cette valeur doit être utilisée pour le calcul.

Les données spécifiques sur le produit sont issues détudes cliniques chez des volontaires sains (N = 15), recevant des antagonistes de la vitamine K dans le traitement de saignement majeur aigu ou en prophylaxie péri-opératoire des saignements (N = 98, N = 43) (voir rubrique 5.2).

Population pédiatrique

La sécurité et lefficacité de CONFIDEXchez les enfants et les adolescents n'a pas encore été établie dans des études cliniques contrôlées (voir rubriques 4.4 et 5.2).

Personnes âgées

La posologie et le mode dadministration chez les personnes âgées (> 65 ans) sont identiques aux recommandations générales.

Mode d'administration

Pour obtenir les instructions sur la reconstitution du médicament avant administration, voir rubrique 6.6. La solution reconstituée doit être administrée par voie intraveineuse (ne pas excéder 8 ml/minute*).

La solution doit être claire ou légèrement opalescente.

* dans les essais cliniques avec CONFIDEX, les patients avec un poids inférieur à 70 kg ont été traités avec une dose dont la vitesse de perfusion maximale était de 0,12 ml/ kg (moins de 8 ml/ min).

4.3. Contre-indications  Retour en haut de la page

Hypersensibilité connue à la substance active ou à lun des excipients mentionnés à la rubrique 6.1.

En cas de coagulation intravasculaire disséminée, les préparations à base de complexe prothrombique ne peuvent être administrées quaprès la fin de la phase de consommation.

Antécédent de thrombocytopénie induite par lhéparine.

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  Retour en haut de la page

Lavis dun spécialiste expérimenté dans la prise en charge des troubles de la coagulation doit être demandé.

Chez les patients atteints dun déficit acquis en facteurs de coagulation vitamine K dépendants (par exemple, induit par un traitement par anti-vitamine K), CONFIDEX ne doit être administré quen cas de nécessité de corriger rapidement les taux du complexe prothrombique, comme en cas dhémorragie majeure ou dintervention chirurgicale urgente. Dans dautres cas, une réduction de la dose de lanti-vitamine K et/ou ladministration de vitamine K est habituellement suffisante.

Les patients recevant des anti-vitamines K peuvent se trouver dans un état dhypercoagulabilité sous-jacent et la perfusion de complexe prothrombique humain est susceptible dexacerber cet état.

Dans les cas de déficit congénital en lun des facteurs vitamine K dépendants, il convient dutiliser les produits de facteurs de coagulation spécifiques lorsquils sont disponibles.

En cas de réaction allergique ou de type anaphylactique, ladministration de CONFIDEX devra être immédiatement interrompue (cest-à-dire, arrêt de linjection) et un traitement approprié doit être initié. Les mesures thérapeutiques dépendent du type et de la sévérité de leffet indésirable. Le traitement médical standard de létat de choc doit être respecté.

Il existe un risque de thrombose ou de coagulation intravasculaire disséminée lorsque les patients présentant un déficit congénital ou acquis sont traités par le complexe prothrombique humain, particulièrement en cas d'administrations répétées. Ce risque est plus important dans le cas du traitement d'un déficit isolé en facteur VII, puisque les autres facteurs de coagulation vitamine K dépendants, présentant des demi-vies plus longues, peuvent saccumuler jusquà des taux beaucoup plus élevés que la normale. Les patients traités par un complexe prothrombique humain doivent être surveillés étroitement pour détecter les signes ou symptômes évocateurs d'une coagulation intravasculaire disséminée ou d'une thrombose.

En raison du risque de complications thromboemboliques, un suivi étroit doit être réalisé lorsque CONFIDEX est administré aux patients présentant des antécédents de maladie coronarienne ou dinfarctus du myocarde, aux patients atteints de pathologies hépatiques, aux patients en période péri ou postopératoire, aux nouveau-nés ou aux patients présentant un risque de manifestations thromboemboliques ou de coagulation intravasculaire disséminée ou un déficit concomitant en inhibiteur.

Dans chacune de ces situations, le bénéfice potentiel du traitement par CONFIDEX doit être évalué par rapport au risque éventuel de complications de ce type.

Chez les patients présentant une coagulation intravasculaire disséminée, il peut être nécessaire, dans certaines circonstances, dinstaurer un traitement substitutif par facteurs de la coagulation du complexe prothrombique. Cependant, ce traitement ne peut être instauré quaprès la fin de la phase de consommation (par traitement de la cause sous-jacente, normalisation persistante du taux dantithrombine III).

Les patients recevant des antagonistes de la vitamine K sont exposés au risque thromboembolique de leur état dhypercoagulabilité sous-jacente. La reprise de lanticoagulation doit être envisagée dès que possible.

Les réactions indésirables peuvent inclure le développement dune thrombocytopénie induite par lhéparine, de type II (TIH, type II). Les signes caractéristiques dune TIH sont une diminution de la numération plaquettaire de plus de 50 % et/ ou lapparition de complication thromboemboliques nouvelles ou inexpliquées durant le traitement par héparine. Les symptômes débutent généralement 4 à 14 jours après le début du traitement par héparine, mais ils peuvent apparaitre également dans les 10 heures chez des patients ayant reçu récemment de lhéparine (dans les 100 jours précédents).

Le syndrome néphrotique a été rapporté dans des cas isolés chez les patients atteints dhémophilie B et avec des antécédents de réaction allergique, après linduction dune tolérance immune avec des inhibiteurs du facteur IX.

Aucune information nest disponible sur lutilisation de CONFIDEX en cas d'hémorragie périnatale due à un déficit en vitamine K du nouveau-né.

CONFIDEX contient jusquà 343 mg de sodium (environ 15 mmol) par 100 ml. Cette quantité est à prendre en compte chez les patients suivant un régime alimentaire avec apport contrôlé de sodium.

Sécurité virale

Les mesures habituelles de prévention du risque de transmission dagents infectieux par les médicaments préparés à partir de sang ou de plasma humain comprennent la sélection clinique des donneurs, la recherche des marqueurs spécifiques dinfection sur chaque don et sur les mélanges de plasma ainsi que la mise en uvre dans le procédé de fabrication détapes pour linactivation/élimination virale. Cependant, lorsque des médicaments préparés à partir de sang ou de plasma humain sont administrés, le risque de transmission dagents infectieux ne peut pas être totalement exclu. Ceci sapplique également aux virus inconnus ou émergents ou autres types dagents infectieux.

Les mesures prises sont considérées comme efficaces vis-à-vis des virus enveloppés tels que le virus de l'immunodéficience humaine (VIH), le virus de lhépatite B (VHB) et le virus de lhépatite C (VHC) et le virus non-enveloppé de lhépatite A et le parvovirus B19.

Une vaccination appropriée (hépatite A et B) doit être envisagée chez les patients recevant régulièrement ou de façon répétée des médicaments à base de complexes prothrombiques dérivés du plasma humain.

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  Retour en haut de la page

Le complexe prothrombique humain neutralise les effets d'un traitement par anti-vitamines K, mais aucune interaction avec dautres spécialités pharmaceutiques n'est connue.

Lors de la réalisation de tests de la coagulation sensibles à lhéparine chez un patient recevant des doses élevées de complexe prothrombique humain, lhéparine entrant dans la constitution du produit administré doit être prise en compte.

4.6. Fertilité, grossesse et allaitement  Retour en haut de la page

Grossesse et allaitement

La sécurité du complexe prothrombique humain lors de l'utilisation chez la femme enceinte et lors de l'allaitement na pas été établie. Les études chez lanimal ne permettent pas de statuer sur la sécurité dutilisation pendant la grossesse, le développement embryo-ftal, laccouchement ou le développement post-natal.

Ainsi, le complexe prothrombique humain ne doit être utilisé au cours de la grossesse et de lallaitement quen cas dindication absolue.

Fertilité

Aucune donnée sur la fertilité nest disponible.

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  Retour en haut de la page

Aucune étude des effets sur laptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines na pas été réalisée.

4.8. Effets indésirables  Retour en haut de la page

Résumé du profil de sécurité

Des réactions de type allergique ou anaphylactique, y compris des réactions anaphylactiques graves, ont été fréquemment observées (voir rubrique 4.4).

Une thérapie de remplacement peut conduire à la formation danticorps circulants inhibant un ou plusieurs facteurs du complexe prothrombique humain.

Lapparition de ces inhibiteurs se manifeste par une mauvaise réponse clinique. Dans ce cas, il est recommandé de consulter, pour avis, un centre spécialisé dans le traitement de lhémophilie. Des réactions anaphylactiques ont été observées chez des patients ayant des anticorps contre les facteurs contenus dans CONFIDEX.

Une augmentation de la température corporelle a été fréquemment observée.

Il existe un risque dépisodes thromboemboliques suite à ladministration du complexe prothrombique humain (voir rubrique 4.4).

Tableau récapitulatif des effets indésirables de CONFIDEX

Les effets indésirables suivants sont basés sur les données des essais cliniques, lexpérience post-commercialisation, ainsi que la littérature scientifique.

Le tableau présenté ci-dessous est selon la classification système MedDRA (SOC et termes préconisés). Les fréquences ont été estimées sur la base de données des essais cliniques, selon la convention suivante ; très fréquent (≥1/10) ; fréquent (≥1/100 to <1/10) ; peu fréquent (≥1/1,000 to <1/100) ; rare (≥1/10,000 to <1/1,000) ; très rare (<1/10,000) ou fréquence indéterminée (ne peut être estimée à partir des données disponibles)

Classification MedDRA

Classe de systèmes dorganes

Effets indésirables (Termes préférentiels MedDRA, PT)

Fréquence

Affections vasculaires

Evènements thromboemboliques*

Fréquent

Affections hématologiques et du système lymphatique

Coagulation intravasculaire disséminée

Indéterminée

Affections du système immunitaire

Réactions dhypersensibilité ou allergiques

Peu fréquent

Réactions anaphylactiques, y compris choc anaphylactique

Indéterminée

Développement danticorps

Indéterminée

Affections du système nerveux

Céphalées

Fréquent

Troubles généraux et anomalies au site dadministration

Augmentation de la température corporelle

Fréquent

*y compris des cas fatals

Pour les informations relatives au risqué infectieux, voir rubrique 4.4.

Population pédiatrique

Aucune donnée nest disponible concernant lutilisation de CONFIDEX dans la population pédiatrique.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance Site internet :www.ansm.sante.fr.

4.9. Surdosage  Retour en haut de la page

Afin déviter un surdosage, un bilan régulier de coagulation est indiqué au cours du traitement, car ladministration de doses élevées de concentré de complexe prothrombique (surdosage) a été associée à des cas dinfarctus du myocarde, de coagulation intravasculaire disséminée, de thrombose veineuse et dembolie pulmonaire. En cas de surdosage, le risque de complication thromboembolique ou de coagulation intravasculaire disséminée est accru chez les patients à risque vis-à-vis de ces complications.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  Retour en haut de la page

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique : antihémorragiques, facteurs de coagulation II, VII IX et X en association, code ATC : B02BD01

Les facteurs de la coagulation II, VII, IX et X, qui sont synthétisés dans le foie grâce à la vitamine K, sont communément appelés complexe prothrombique. En plus des facteurs de la coagulation, CONFIDEX contient de la protéine C et de la protéine S, inhibiteurs de la coagulation dépendant de la vitamine K.

Le facteur VII est le zymogène du facteur VIIa, sérine protéase active par laquelle la voie extrinsèque de la coagulation sanguine est initiée. Le complexe facteur thromboplastine tissulaire/facteur VIIa active les facteurs IX et X de la coagulation, ce qui donne naissance aux facteurs IXa et Xa. Au cours de l'activation de la cascade de la coagulation, la prothrombine (facteur II) est activée et transformée en thrombine. Sous laction de la thrombine, le fibrinogène est converti en fibrine, ce qui résulte en la formation du caillot. Une production normale de thrombine est également d'une importance capitale pour la fonction plaquettaire dans le cadre de l'hémostase primaire.

Un déficit sévère isolé en facteur VII aboutit à une réduction de la formation de thrombine et à une tendance hémorragique due à une altération de la formation de fibrine et de l'hémostase primaire. Un déficit isolé en facteur IX est lune des formes classiques de l'hémophilie (hémophilie B). Le déficit isolé en facteur II ou X est très rare mais, dans sa forme sévère, est la cause dune tendance hémorragique similaire à celle observée dans lhémophilie classique.

Les autres substances, les protéines C et S inhibitrices de la coagulation, sont également synthétisées par le foie. Lactivité biologique de la protéine C est renforcée par la protéine S, qui est son cofacteur.

La protéine C activée inhibe la coagulation en inactivant les facteurs Va et VIIIa. La protéine S, à titre de cofacteur de la protéine C, renforce l'inactivation de la coagulation. Un déficit en protéine C est associé à un accroissement du risque de thrombose.

Un déficit acquis en facteurs de la coagulation dépendant de la vitamine K survient lors dun traitement par anti- vitamine K. Si ce déficit devient sévère, une tendance hémorragique également sévère apparaît et se caractérise par des saignements rétro-péritonéaux ou cérébraux plutôt que par des hémorragies musculaires et articulaires. Une insuffisance hépatique sévère induit également une forte réduction du taux des facteurs de la coagulation dépendant de la vitamine K et en une tendance hémorragique cliniquement significative. Toutefois, le processus est souvent complexe en raison dune coagulation intravasculaire simultanée continue, dun faible taux de plaquettes, dun déficit en inhibiteurs de la coagulation et dune perturbation de la fibrinolyse.

Ladministration du complexe prothrombique humain permet daugmenter le taux plasmatique des facteurs de la coagulation dépendant de la vitamine K et peut transitoirement corriger lanomalie de la coagulation chez les patients présentant un déficit en un ou plusieurs de ces facteurs.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  Retour en haut de la page

Les données de récupération pharmacocinétiques et in vivo ont été décrites dans une étude chez des volontaires sains (N = 15) et dans deux études sur la correction des antagonistes de la vitamine K dans le traitement des hémorragies aiguës ou en prophylaxie péri-opératoire des hémorragies (N = 98, N = 43).

Etude chez des volontaires sains :

15 volontaires sains ont reçu 50 UI/ kg de CONFIDEX. La RIV (récupération in vivo) représente laugmentation des niveaux de facteurs mesurables dans le plasma (UI/ ml) que lon peut attendre après une perfusion de facteurs (UI/ kg) administrée en une dose de CONFIDEX. La progression des RIV des facteurs II, VII, IX et X et pour les protéines C et S ont été évaluées. Les niveaux maximums de tous les composants ont été atteints dans un intervalle de 3 heures. La progression moyenne des RIV se situait entre 0.016 UI/ ml pour les facteurs IX et 0.028 pour la protéine C. La médiane des demi-vies et la progression des RIV sont indiqués ci-après.

Paramètre

Médiane des demi-vies plasmatiques (intervalle)/ heures

Progression des récupérations in vivo

(UI/ ml par UI/ kg poids corporel)

Moyenne géométrique

90% ICϯ

Facteur II :

60 (25 135)

0.022

(0.020 0.023)

Facteur VII:

4 (2 9)

0.024

(0.023 0.026)

Facteur IX :

17 (10 127)*

0.016

(0.014 0018)

Facteur X :

31 (17 44)

0.021

(0.020 0.023)

Protéine C :

47 (9 22)*

0.028

(0.027 0.030)

Protéine S :

49 (33 83)*

0.020

(0.018 0.021)

*demi-vie terminale ; modèle à deux compartiments

Ϯ IC : intervalle de confiance

CONFIDEX est distribué et métabolisé dans lorganisme de la même façon que les facteurs de la coagulation II, VII, IX et X endogènes.

Le produit étant administrée par voie intraveineuse, sa biodisponibilité est immédiate et proportionnelle à la dose administrée.

Etude sur la correction des antagonistes de la vitamine K dans le traitement des hémorragies aiguës majeures :

La moyenne de récupération in vivo (RIV) a été calculée chez 98 sujets recevant CONFIDEX pour le traitement des hémorragies au cours dun traitement par des antagonistes de la vitamine K. En réponse à ce traitement, la progression des RVI variaient entre 0.016 UI/ ml pour le Facteur VII et 0.019 UI/ ml pour la Protéine C.

Etude sur la correction des antagonistes de la vitamine K dans le traitement des hémorragies aiguës majeures ou en prophylaxie péri-opératoire des hémorragies :

La moyenne des récupérations in vivo (RIV) a été calculée chez 43 sujets recevant CONFIDEX pour le traitement des hémorragies ou en prophylaxie péri-opératoire des hémorragies au cours dun traitement par des antagonistes de la vitamine k. Ladministration intraveineuse d1 UI/ kg de CONFIDEX augmentait les taux plasmatiques de facteurs de coagulation dépendant de la vitamine K de 0,013 à 0,023 UI/ ml.

5.3. Données de sécurité préclinique  Retour en haut de la page

Les substances actives de CONFIDEX sont les facteurs du complexe prothrombique (facteurs II, VII, IX et X). Ils sont dérivés du plasma humain et agissent comme des composantes endogènes du plasma.

Les études toxicologiques après administration unique du produit précédent pasteurisé, mais non nanofiltré, ont montré une toxicité modérée chez la souris après administration de 200 UI/kg, dose maximale testée.

Des études précliniques dadministration répétées (toxicité chronique, potentiel cancérogène et toxicité pour la reproduction) ne peuvent être réalisées dans des modèles animaux en raison de lapparition danticorps suite à ladministration de protéines humaines hétérologues.

La tolérance locale de CONFIDEX injecté par voie intraveineuse a été établie chez le lapin. Une étude de la néoantigénicité chez le lapin na révélé aucun signe de production dun néoépitope dû au processus de pasteurisation.

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

6.1. Liste des excipients  Retour en haut de la page

Poudre : héparine, albumine humaine, antithrombine III humaine, chlorure de sodium, citrate de sodium, acide chlorhydrique ou hydroxyde de sodium (pour ajustement du pH).

Solvant : eau pour préparations injectables.

6.2. Incompatibilités  Retour en haut de la page

Ce médicament ne doit pas être mélangé avec dautres médicaments, diluants ou solvants à lexception de ceux mentionnés à la rubrique 6.6.

6.3. Durée de conservation  Retour en haut de la page

3 ans.

La stabilité physico-chimique a été démontrée pendant 24 heures à température ambiante (jusquà un maximum de 25 °C). Toutefois dun point de vue microbiologique, le produit doit être utilisé immédiatement.

6.4. Précautions particulières de conservation  Retour en haut de la page

A conserver à une température ne dépassant pas 25 °C.

Ne pas congeler. Conserver le flacon dans l'emballage extérieur à l'abri de la lumière.

Pour les conditions de conservation après reconstitution du médicament, voir rubrique 6.3.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur   Retour en haut de la page

Poudre en flacon (verre incolore de type II) muni dun bouchon (caoutchouc) et dun sertissage (aluminium) avec un opercule de type « flip off » (plastique) + 40 ml de solvant (eau pour préparations injectables) en flacon pour injection (verre incolore de type I) muni dun bouchon pour perfusion (caoutchouc) et dun sertissage (aluminium) avec un opercule de type « flip off » (plastique), fourni avec un dispositif de transfert 20/20 muni dun filtre.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

6.6. Précautions particulières délimination et de manipulation  Retour en haut de la page

Tout produit médicamenteux non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

Mode dadministration

Instructions générales

La solution doit être limpide ou légèrement opalescente. Après filtration et prélèvement (voir plus bas), la solution reconstituée doit être inspectée visuellement afin de mettre en évidence la présence de particules éventuelles ou un changement de coloration éventuel avant ladministration.

Ne pas utiliser une solution trouble ou contenant des dépôts.

La reconstitution et le prélèvement doivent être effectués dans des conditions aseptiques.

Reconstitution

Amener le solvant à température ambiante. Sassurer que les capuchons protecteurs des flacons de poudre et de solvant sont retirés et que les bouchons sont nettoyés avec une solution antiseptique puis laisser sécher avant louverture de lemballage du Mix2vial.

1

1. Ouvrir lemballage du Mix2Vial en retirant lopercule. Ne retirez pas le Mix2Vial de l'emballage blister!

2

2. Placer le flacon de solvant sur une surface plane et propre et le maintenir fermement. En tenant le dispositif Mix2Vial à travers son emballage blister, pousser lextrémité bleue tout droit à travers le bouchon du flacon de solvant.

3

3. Retirer avec précaution lemballage blister du dispositif Mix2Vial en maintenant le bord du dispositif et en tirant verticalement vers le haut. Bien sassurer que seul cet emballage est retiré, et que le dispositif Mix2Vial reste bien en place.

4

4. Poser le flacon de produit sur une surface plane et rigide. Retourner lensemble flacon de solvant-dispositif Mix2Vial et pousser sa partie transparente tout droit à travers le bouchon du flacon de produit. Le solvant coule automatiquement dans le flacon de poudre.

5

5. En maintenant la partie produit reconstitué dune main et la partie solvant de lautre, séparer soigneusement les flacons en dévissant le dispositif Mix2Vial dans le sens inverse des aiguilles dune montre.

Jeter le flacon de solvant avec ladaptateur Mix2Vial bleue attaché.

6

6. Agiter délicatement le flacon de produit avec ladaptateur transparent attaché jusquà ce que la substance soit totalement dissoute. Ne pas secouer.

7

7. Remplir dair une seringue stérile vide. Tout en maintenant verticalement le flacon de produit reconstitué, connecter la seringue au Luer Lock du dispositif Mix2Vial en vissant dans le sens horaire. Injecter lair dans le flacon de produit.

Prélèvement et administration

8

8. En maintenant le piston de la seringue appuyé, retourner lensemble et prélever la solution dans la seringue en tirant lentement sur le piston.

9

9. Une fois la solution transféré dans la seringue, tenir le corps de la seringue fermement (piston dirigé vers le bas) et déconnecter le dispositif adaptateur transparent Mix2Vial de la seringue en dévissant dans le sens des aiguilles dune montre.

Veiller à ce que du sang ne pénètre pas dans la seringue remplie de produit en raison d'un risque de coagulation dans la seringue et d'administration de caillots de fibrine au patient.

Dans le cas où plusieurs flacons de CONFIDEX sont nécessaires, il est possible dutiliser plusieurs flacons de CONFIDEX à la fois, via un dispositif de perfusion disponible dans le commerce.

La solution de CONFIDEX ne doit pas être diluée.

La solution reconstituée doit être administrée par voie intraveineuse (ne pas excéder 8 ml/ minute*)

* dans les essais cliniques avec CONFIDEX, les patients avec un poids inférieur à 70 kg ont été traités avec une dose dont la vitesse de perfusion maximale était de 0,12 ml/ kg (moins de 8 ml/ min).

Tout produit non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

7. TITULAIRE DE LAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

CSL BEHRING GmbH

EMIL-VON-BEHRING-STRASSE 76

35041 MARBURG

ALLEMAGNE

8. NUMERO(S) DAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

·585 161-3 ou 34009 585 161 3 9 : Poudre en flacon (verre incolore de type II) muni dun bouchon (caoutchouc) + 40 ml de solvant (eau pour préparations injectables) en flacon (verre incolore de type I) muni dun bouchon (caoutchouc) + un dispositif de transfert.

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE LAUTORISATION  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

Date de première autorisation:{JJ mois AAAA}

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

{JJ mois AAAA}

11. DOSIMETRIE  Retour en haut de la page

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

Sans objet.

Liste I

Médicament soumis à prescription hospitalière.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

source: ANSM - Mis à jour le : 28/10/2016

Dénomination du médicament

CONFIDEX 1000 UI, poudre et solvant pour solution injectable

Complexe prothrombique humain

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant dutiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous.

·Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Si vous avez dautres questions, interrogez votre médecin ou votre pharmacien.

·Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez pas à dautres personnes. Il pourrait leur être nocif, même si les signes de leur maladie sont identiques aux vôtres.

·Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que CONFIDEX 1000 UI et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant d'utiliser CONFIDEX 1000 UI ?

3. Comment utiliser CONFIDEX 1000 UI ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver CONFIDEX 1000 UI ?

6. Contenu de lemballage et autres informations.

1. QUEST-CE QUE CONFIDEX 1000 UI ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique : antihémorragiques, facteurs de coagulation II, VII IX et X en association, code ATC : B02BD01

CONFIDEX se présente sous forme dune poudre et dun solvant. Poudre blanche ou légèrement colorée, ou solide friable. La solution reconstituée est administrée par injection dans une veine.

CONFIDEX est obtenu à partir de plasma humain (qui est la partie liquide du sang) et contient les facteurs II, VII, IX et X humains de la coagulation. Les concentrés contenant ces facteurs de la coagulation sont appelés produits de complexe prothrombique. Les facteurs II, VII, IX et X de la coagulation dépendent de la vitamine K et sont importants pour la coagulation du sang. En labsence de lun de ces facteurs, le sang ne coagule pas aussi rapidement quil le devrait, et il existe ainsi une tendance accrue aux saignements. Le remplacement des facteurs II, VII, IX et X par CONFIDEX permet de rétablir les mécanismes de la coagulation.

CONFIDEX est administré pour la prévention (pendant une intervention chirurgicale) et le traitement des hémorragies dues à un déficit acquis ou congénital en lun des facteurs II, VII, IX et X de la coagulation dépendant de la vitamine K et présents dans le sang, quand des formulations purifiées de facteurs spécifiques de la coagulation ne sont pas disponibles.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DUTILISER CONFIDEX 1000 UI ?  Retour en haut de la page

Les rubriques suivantes contiennent des informations que votre médecin doit prendre en compte avant que vous ne receviez CONFIDEX 1000 UI, poudre et solvant pour solution injectable.

Nutilisez jamais CONFIDEX 1000 UI :

·si vous êtes allergique aux principes actifs ou à lun des autres composants contenus dans ce médicament (voir rubrique 6. Informations supplémentaires)

Veuillez informer votre médecin si vous êtes allergique à tout médicament ou aliment.

·si vous êtes plus susceptibles de souffrir dun dysfonctionnement de la coagulation sanguine que la normale (patients à risque de coagulation intravasculaire disséminée).

·si vous présentez une allergie à lhéparine induisant une diminution du nombre des plaquettes sanguines (thrombocytopénie induite par lhéparine de type II).

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous êtes dans lun des cas ci-dessus.

Avertissements et précautions

Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien avant dutiliser CONFIDEX en cas de :

·Déficit acquis en facteurs de la coagulation dépendant de la vitamine K. Ce déficit peut être induit par un traitement médicamenteux inhibant leffet de la vitamine K. CONFIDEX ne doit être utilisé que lorsquune correction rapide du taux de complexe prothrombique est nécessaire, par exemple en cas dhémorragie majeure ou de chirurgie durgence.

·Déficit congénital en lun des facteurs dépendant de la vitamine K. Dans ce cas, vous devez recevoir une formulation du facteur de la coagulation correspondant, sil est disponible.

·Réaction allergique ou anaphylactique (réaction allergique grave qui provoque des difficultés respiratoires sévères ou des sensations vertigineuses), dans ce cas, linjection de CONFIDEX doit être immédiatement arrêtée.

·Administration des inhibiteurs de la coagulation

·Risque accru de formation de caillots dans un vaisseau sanguin (thrombose), particulièrement :

osi vous avez eu une crise cardiaque (antécédents de maladie coronaire ou dinfarctus du myocarde)

osi vous avez une maladie du foie

osi vous venez dêtre opéré(e) (période péri ou postopératoire)

ochez un nouveau-né

osi vous êtes exposé(e) à un risque plus élevé de formation de caillots sanguins (patients à risque de phénomène thromboembolique, de coagulation intravasculaire disséminée ou de déficit concomitant en inhibiteur de la coagulation).

·Risque accru de coagulation en raison dune augmentation de la consommation de plaquettes sanguines ou de facteurs de la coagulation. Le traitement par CONFIDEX ne peut être instauré quaprès le traitement de la cause sous-jacente.

·Réduction du nombre de plaquettes sanguines due à lhéparine (thrombocytopénie induite par lhéparine de type II). Lhéparine (protéine qui dissout les caillots sanguins) est un des composants de CONFIDEX 1000 UI poudre et solvant pour solution injectable. La forme sévère dune diminution des plaquettes sanguines peut être associée à :

odes caillots sanguins dans une veine ou un membre,

oune augmentation de la formation des caillots sanguins,

odans certains cas, éruptions cutanée au site dinjection,

odes saignements en forme de piqûres dépingle,

odes selles noires.

Dans ces cas, leffet de lhéparine peut être diminué (tolérance à lhéparine). Si ces troubles surviennent, vous devez cesser immédiatement dutiliser ce produit et joindre votre médecin. A lavenir, vous ne devrez plus recevoir de produits contenant de lhéparine.

·Une forme spéciale dinflammation des reins a été rapportée après traitement de patients hémophiles B qui présentaient des inhibiteurs du facteur IX. Ces patients avaient également des antécédents connus de réactions allergiques.

Votre médecin évaluera attentivement les bénéfices dun traitement par CONFIDEX au risque de survenue de ces complications.

Sécurité virale

Lorsque des médicaments sont préparés à partir de sang ou de plasma humain, des mesures de prévention de la transmission dagents infectieux sont mises en place.

Celles-ci comprennent :

·une sélection soigneuse des donneurs de sang et de plasma de façon à exclure les donneurs risquant dêtre porteurs dinfections

·le contrôle de chaque don et des mélanges de plasma pour la présence de virus/dinfection,

·linclusion détapes dinactivation ou délimination des virus dans lapréparationdusangou du plasma.

Cependant, lorsque des médicaments préparés à partir de sang ou de plasma humain sont administrés, le risque de transmission de maladies infectieuses ne peut être totalement exclu. Ceci sapplique également à tous les virus inconnus ou émergents ou autres types dagents infectieux.

Les mesures prises sont considérées comme efficaces vis-à-vis des virus enveloppés tels que le virus de limmunodéficience humaine (VIH), le virus de lhépatite B et le virus de lhépatite C et le virus non-enveloppé de lhépatite A et le parvovirus.

Votre médecin peut vous recommander une vaccination contre les hépatites A et B si vous recevez régulièrement ou de façon répétée des médicaments à base complexes prothrombiques dérivés du plasma humain.

Autres médicaments et CONFIDEX 1000 UI

·Informez votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez, avez pris récemment ou pourriez prendre un autre médicament.

·CONFIDEX peut inhiber leffet dun traitement par anti-vitamine K. Aucune interaction avec dautres médicaments nest connue.

·CONFIDEX ne doit pas être mélangé à dautres médicaments, diluants ou solvants.

Grossesse, allaitement et fertilité

Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

·Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou vous planifiez de lêtre demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre ce médicament.

·Au cours de la grossesse et de lallaitement, CONFIDEX ne doit être administré que sil est clairement indiqué.

·Aucune donnée sur la fertilité nest disponible.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Les effets sur laptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines nont pas été étudiés.

CONFIDEX contient du sodium

CONFIDEX contient jusquà 343 mg de sodium (environ 15 mmol) par 100 ml. Prenez cette quantité en compte si vous suivez un régime à apport contrôlé en sodium.

3. COMMENT UTILISER CONFIDEX 1000 UI ?  Retour en haut de la page

Le traitement doit être initié et supervisé par un médecin expérimenté dans le traitement de ce type de troubles.

Posologie

La quantité de facteurs II, VII, IX et X et la durée du traitement dépendent de plusieurs facteurs tels que votre poids corporel, la sévérité de votre maladie, le site et lintensité du saignement ou la nécessité de prévenir un saignement au cours dune opération ou dune exploration (voir rubrique « Les informations suivantes sont destinées exclusivement aux professionnels de santé »).

Si vous avez d'autres questions sur lutilisation de ce médicament, demandez plus dinformations à votre médecin ou votre pharmacien.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  Retour en haut de la page

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Les effets indésirables suivants ont été observés fréquemment (pouvant affecter jusquà 1 personne sur 10) :

·Il existe un risque de formation de caillots sanguins (voir la section 2)

·Maux de tête

·Augmentation de la température corporelle

Leffet indésirable suivant a été observé peu fréquemment (pouvant affecter jusquà 1 personne sur 100) :

·Une hypersensibilité ou des réactions allergiques (voir section 2)

La fréquence des effets indésirables suivants nest pas connue (ne peut être estimée à partir des données disponibles) :

·Coagulation excessive entrainant une hémorragie sévère

·Des réactions anaphylactiques, y compris choc (voir la section 2)

·Formation danticorps inhibant un ou plusieurs facteurs de coagulation.

Population pédiatrique

Aucune donnée nest disponible concernant lutilisation de CONFIDEX dans la population pédiatrique.

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, à votre pharmacien ou à votre infirmier/ère. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance Site internet :www.ansm.sante.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage dinformations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER CONFIDEX 1000 UI ?  Retour en haut de la page

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

Nutilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur létiquette et la boite.

A conserver à une température ne dépassant pas 25 °C. Ne pas congeler.

Conserver le flacon dans l'emballage extérieur à l'abri de la lumière.

CONFIDEX ne contient pas de conservateur. La solution reconstituée doit donc être de préférence administrée immédiatement.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-légout. Demandez à votre pharmacien déliminer les médicaments que vous nutilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger lenvironnement.

6. CONTENU DE LEMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS  Retour en haut de la page

Ce que contient CONFIDEX 1000 UI  Retour en haut de la page

CONFIDEX 1000 UI contient 800 à 1240 UI de facteur IX humain de la coagulation par flacon.

·La substance active est :

Un concentré de facteurs II, VII, IX et X humains de la coagulation, des protéines C et S.

·Les autres composants sont :

Antithrombine III humaine, héparine, albumine humaine, chlorure de sodium, citrate de sodium, HCl ou NaOH (pour ajustement du pH).

Solvant : Eau pour préparations injectables.

Quest-ce que CONFIDEX 1000 UI et contenu de lemballage extérieur  Retour en haut de la page

CONFIDEX se présente sous forme dune poudre blanche ou légèrement colorée et est fourni avec de leau pour préparations injectables utilisé comme de solvant. La poudre doit être dissoute dans 40 ml deau pour préparations injectables. La solution reconstituée doit être limpide ou légèrement opalescente (elle peut contenir de très petites bulles quand elle est examinée à la lumière, mais ne doit contenir aucune particule évidente).

Présentation

Un conditionnement de 1000 UI contient :

·Un flacon de poudre

·Un flacon de 40 ml deau pour préparations injectables

·Un dispositif de transfert avec filtre 20/20

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Titulaire de lautorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

CSL BEHRING GmbH

EMIL-VON-BEHRING-STRASSE 76

35041 MARBURG

ALLEMAGNE

Exploitant de lautorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

CSL BEHRING SA

7/11 QUAI ANDRE CITROEN

TOUR CRISTAL

75015 PARIS

FRANCE

Fabricant  Retour en haut de la page

CSL BEHRING GmbH

EMIL-VON-BEHRING-STRASSE 76

35041 MARBURG

ALLEMAGNE

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen  Retour en haut de la page

Conformément à la réglementation en vigueur.

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

{mois AAAA}

Autres  Retour en haut de la page

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de lANSM (France).

Les informations suivantes sont destinées exclusivement aux professionnels de santé:

Composition qualitative et quantitative

CONFIDEX 1000 UI contient nominalement les quantités suivantes (UI) de facteurs de coagulation humains :

Composants

Après reconstitution (UI/ml)

CONFIDEX 1000 UI quantité par flacon (UI)

Substances actives

Facteur II de coagulation humain

20 48

800 1920

Facteur VII de coagulation humain

10 25

400 1000

Facteur IX de coagulation humain

20 31

800 1240

Facteur X de coagulation humain

22 60

880 2400

Autres composants actifs

Protéine C

15 45

600 1800

Protéine S

12 38

480 1520

La quantité totale de protéine par flacon est de 6 14 mg/ml de solution reconstituée.

Lactivité spécifique du facteur IX est de 2,5 UI par mg de protéine totale.

Les activités de tous les facteurs de coagulation, ainsi que de la protéine C et S ont été déterminées conformément aux standards de lOMS.

Posologie et mode dadministration

Posologie

Les posologies recommandées ci-dessous sont données à titre indicatif.

La dose et la fréquence dadministration doivent être calculées sur la base de chaque cas individuel. Lintervalle entre les administrations doit être adapté en fonction des demi-vies des différents facteurs de coagulation de complexe prothrombique. La posologie individuelle nécessaire peut uniquement être déterminée sur la base des évaluations régulières des taux plasmatiques du facteur de coagulation à corriger ou sur la base dun test global évaluant le taux du complexe prothrombique (temps de Quick, INR), et en fonction dun suivi régulier de létat clinique du patient.

Dans le cas d'interventions chirurgicales majeures, il est essentiel de réaliser un suivi précis du traitement de substitution à laide des tests de coagulation (tests spécifiques évaluant les facteurs de coagulation et/ou test global évaluant le taux de complexe prothrombique).

·Traitement et prophylaxie péri-opératoire des saignements lors dun traitement par anti-vitamine K.

La dose dépendra de lINR avant traitement et de lINR cible. Le tableau suivant indique les doses approximatives (ml/kg de poids corporel de produit reconstitué et UI de F IX/kg de poids corporel) requises dans le cadre de la correction de lINR (par ex. ≤ 1,3) pour des taux dINR initiaux différents.

INR avant traitement

2,0 3,9

4,0 6,0

> 6,0

Dose approximative en ml/kg de poids corporel

1

1,4

2

Dose approximative de facteur IX en UI/kg de poids corporel

25

35

50

La dose maximale unique dépend du poids corporel qui ne doit pas excéder 100 kg. Pour les patients, qui pèsent plus de 100 kg, la dose (en Unités Internationales de facteur IX) ne doit pas dépasser :

·2500 UI quand lINR avant traitement est situé dans lintervalle 2,0 3,9

·3500 UI quand lINR avant traitement est situé dans lintervalle 4,0 6,0

·5000 UI quand lINR avant traitement est supérieur à 6.

La correction des troubles de lhémostase induits par lanti-vitamine K est généralement obtenue au plus tard 30 minutes après l'injection. Ladministration simultanée de vitamine K doit être prise en compte chez les patients recevant CONFIDEX pour une correction rapide des antagonistes de la vitamine K, étant donnés que celles-ci, sont habituellement obtenus en 4 à 6 heures. Il ny a pas de données cliniques sur ladministration répétée du CONFIDEX chez des patients nécessitant une correction rapide des antagonistes de la vitamine K. Par conséquent, celle-ci nest pas recommandée.

Ces recommandations reposent sur les données détudes cliniques menées chez un nombre limité de sujets. La récupération et la durée de leffet thérapeutique peuvent varier, en conséquence le suivi de lINR est obligatoire au cours du traitement.

·Traitement et prophylaxie péri-opératoire des saignements dans le déficit congénital en lun des facteurs de coagulation vitamine K dépendants, lorsque le facteur de coagulation spécifique purifié nest pas disponible.

Le calcul de la dose requise de concentré de complexe prothrombique repose sur des données issues détudes cliniques.

·1 UI de facteur IX par kg de poids corporel est supposée augmenter lactivité facteur IX plasmatique de 1,3 % (0,013 UI/ml) par rapport à la normale.

·1 UI de facteur VII par kg de poids corporel augmente lactivité facteur VII plasmatique de 1,7 % (0,017 UI/ml) par rapport à la normale.

·1 UI de facteur II par kg de poids corporel augmente lactivité facteur II plasmatique de 1,9 % (0,019 UI/ml) par rapport à la normale.

·1 UI de facteur X par kg de poids corporel augmente lactivité facteur X plasmatique de 1,9 % (0,019 UI/ml) par rapport à la normale.

La posologie dun facteur spécifique administré est exprimée en Unités Internationales (UI), par rapport au standard de l'OMS en vigueur pour chaque facteur. Lactivité plasmatique dun facteur de coagulation spécifique est exprimée soit en pourcentage (par rapport au plasma humain) ou en Unités Internationales (par rapport à létalon international pour le facteur de coagulation spécifique).

Une unité internationale (UI) de lactivité dun facteur de la coagulation correspond à la quantité de ce facteur contenue dans un ml de plasma humain normal.

Par exemple, le calcul de la dose requise de facteur X repose sur des observations montrant quune unité internationale (UI) de facteur X par kg de poids corporel augmente de 0,019 UI/ml lactivité plasmatique facteur X.

La posologie requise est déterminée en utilisant la formule suivante :

Nombre dunités requises = poids corporel (kg) x augmentation de facteur X souhaitée (UI/ml) x 53 où 53 (ml/kg) correspond à linverse de la récupération estimée.

Le calcul est basé sur des données provenant de patients recevant des antagonistes de la vitamine K. Un calcul basé sur des données provenant de sujets sains donnerait une estimation plus faible de la dose requise.

Si la récupération individuelle est connue, cette valeur doit être utilisée pour le calcul.

Les données spécifiques sur le produit sont issues détudes cliniques chez des volontaires sains (N = 15), recevant des antagonistes de la vitamine K dans le traitement de saignement majeur aigu ou en prophylaxie péri-opératoire des saignements (N = 98, N = 43) (voir rubrique 5.2).

Population pédiatrique

La sécurité et lefficacité de CONFIDEXchez les enfants etles adolescents n'a pasencore été établie dansdes études cliniques contrôléesvoir rubriques 4.4 et 5.2).

Personnes âgées

La posologie et le mode dadministration chez les personnes âgées (> 65 ans) sont identiques aux recommandations générales.

Mode dadministration

Instructions générales

·La solution doit être limpide ou légèrement opalescente. Après filtration et prélèvement (voir plus bas), le produit reconstitué doit être inspecté visuellement pour mettre en évidence la présence de particules ou un changement de coloration avant administration.

·Ne pas utiliser de solutions troubles ou contenant des dépôts.

·La reconstitution et le prélèvement doivent être effectués dans des conditions aseptiques.

Reconstitution

Amener le solvant à température ambiante. Sassurer que les capuchons protecteurs des flacons de poudre et de solvant sont retirés et que les bouchons sont nettoyés avec une solution antiseptique puis laisser sécher avant louverture de lemballage du Mix2vial.

1

1. Ouvrir lemballage du Mix2Vial en retirant lopercule. Ne retirez pas le Mix2Vial de l'emballage blister!

2

2. Placer le flacon de solvant sur une surface plane et propre et le maintenir fermement. En tenant le dispositif Mix2Vial à travers son emballage blister, pousser lextrémité bleue tout droit à travers le bouchon du flacon de solvant.

3

3. Retirer avec précaution lemballage blister du dispositif Mix2Vial en maintenant le bord du dispositif et en tirant verticalement vers le haut. Bien sassurer que seul cet emballage est retiré, et que le dispositif Mix2Vial reste bien en place.

4

4. Poser le flacon de produit sur une surface plane et rigide. Retourner lensemble flacon de solvant-dispositif Mix2Vial et pousser sa partie transparente tout droit à travers le bouchon du flacon de produit. Le solvant coule automatiquement dans le flacon de poudre.

5

5. En maintenant la partie produit reconstitué dune main et la partie solvant de lautre, séparer soigneusement les flacons en dévissant le dispositif Mix2Vial dans le sens inverse des aiguilles dune montre.

Jeter le flacon de solvant avec ladaptateur Mix2Vial bleue attachée.

6

6. Agiter délicatement le flacon de produit avec ladaptateur transparent attaché jusquà ce que la substance soit totalement dissoute. Ne pas secouer.

7

7. Remplir dair une seringue stérile vide. Tout en maintenant verticalement le flacon de produit reconstitué, connecter la seringue au Luer Lock du dispositif Mix2Vial en vissant dans le sens horaire. Injecter lair dans le flacon de produit.

Prélèvement et administration

8

8. En maintenant le piston de la seringue appuyé, retourner lensemble et prélever la solution dans la seringue en tirant lentement sur le piston.

9

9. Une fois la solution transférée dans la seringue, tenir le corps de la seringue fermement (piston dirigé vers le bas) et déconnecter le dispositif adaptateur transparent Mix2Vial de la seringue en dévissant dans le sens inverse des aiguilles dune montre.

Veiller à ce que du sang ne pénètre pas dans la seringue remplie de produit en raison d'un risque de coagulation dans la seringue et d'administration de caillots de fibrine au patient.

Dans le cas où plusieurs flacons de CONFIDEX sont nécessaires, il est possible dutiliser plusieurs flacons de CONFIDEX à la fois, via un dispositif de perfusion disponible dans le commerce.

La solution de CONFIDEX ne doit pas être diluée.

La solution reconstituée doit être administrée par voie intraveineuse (ne pas excéder 8 ml/minute).

* dans les essais cliniques avec CONFIDEX, les patients avec un poids inférieur à 70 kg ont été traités avec une dose dont la vitesse de perfusion maximale était de 0,12 ml/ kg (moins de 8 ml/ min).

Tout produit médicamenteux non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

Mises en garde spéciales et précautions demploi

Aucune donnée nest disponible quant à l'utilisation de CONFIDEX en cas d'hémorragie périnatale due à un déficit en vitamine K chez un nouveau-né.

Note pour le contrôle de la numération plaquettaire :

La numération plaquettaire doit être étroitement contrôlée.

Interactions avec dautres médicaments et autres formes dinteraction

Lors de la réalisation dexamens de la coagulation sensibles à lhéparine chez un patient recevant des doses élevées de complexe prothrombique humain, lhéparine entrant dans la constitution du produit administré doit être prise en compte.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

Source : ANSM