CLOTTAFACT 1,5 g/100 ml, poudre et solvant pour solution injectable

-A +A
source: ANSM - Mis à jour le : 27/04/2017

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  Retour en haut de la page

CLOTTAFACT 1,5 g/100 mL, poudre et solvant pour solution injectable

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  Retour en haut de la page

Fibrinogène humain......... 1,5 g

pour 100 mL de solution reconstituée

Produit à partir de plasma de donneurs humains.

Excipients à effet notoire : Ce médicament contient du sodium (3 mmol (ou 69 mg) par flacon).

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

3. FORME PHARMACEUTIQUE  Retour en haut de la page

Poudre et solvant pour solution injectable.

4. DONNEES CLINIQUES  Retour en haut de la page

4.1. Indications thérapeutiques  Retour en haut de la page

·Hypo-, dys- ou afibrinogénémie constitutionnelle, chez les patients présentant une hémorragie spontanée ou post-traumatique ou en cas de chirurgie.

·En tant que traitement complémentaire dans la prise en charge d'une hémorragie sévère incontrôlée dans le cadre d'une hypofibrinogénémie acquise telle que :

·Augmentation de la consommation du fibrinogène associée à un saignement incontrôlé menaçant le pronostic vital dans les complications obstétricales, en situation chirurgicale ou en traumatologie.

·Altération de la synthèse hépatique du fibrinogène en cas dinsuffisance hépatique sévère ou secondaire à un traitement par la L-Asparaginase.

Publicité
4.2. Posologie et mode d'administration  Retour en haut de la page

Le traitement devra être initié sous la surveillance dun médecin spécialiste des troubles de lhémostase.

Posologie

Le dosage et la durée de la substitution dépendent de la sévérité des troubles, de la localisation, de l'étendue du saignement et de létat clinique du patient.

La concentration plasmatique de fibrinogène doit être mesurée initialement, et surveillée régulièrement, pour déterminer la posologie et la fréquence dadministration adaptée à chaque individu. Létat clinique du patient et les autres thérapies de substitution utilisées feront lobjet dune surveillance continue.

Les valeurs normales de fibrinogène circulant sont en moyenne de 1,5 à 4,5 g/L. La valeur critique de fibrinogène en dessous de laquelle une hémorragie peut apparaître est approximativement de 0,5-1 g/L.

Déficits constitutionnels

L'objectif de la première injection est d'atteindre un taux de fibrinogène circulant supérieur à 1 g/L (valeurs normales comprises entre 1,5 et 4,5 g/L).

Formule de calcul pour la dose initiale :

quantité à injecter (g) = (taux à obtenir (g/L) - taux basal (g/L)) ´ 0,043 ´ poids corporel (kg).

0,043 correspondant à 1/taux de récupération ((g/L)/(g/kg))

La posologie ultérieure (doses et fréquence des injections) sera adaptée à l'état clinique et au suivi biologique du patient.

Déficits acquis

Généralement, une dose initiale de 1 à 2 g est administrée, et éventuellement répétée. Dans les hémorragies aigues sévères obstétricales, des quantités plus importantes de fibrinogène (4 à 8 g) peuvent être nécessaires.

En cas durgence dans les hémorragies aigues, si la concentration de fibrinogène nest pas disponible, une dose initiale sera administrée et les doses suivantes seront adaptées aux concentrations disponibles dans lintervalle.

Population pédiatrique

La posologie déterminée en fonction du poids corporel et de la situation clinique est généralement de 0,02 à 0,03 g/kg.

Mode dadministration

CLOTTAFACT est une poudre, à reconstituer extemporanément avec de l'eau pour préparations injectables. Pour les instructions concernant la reconstitution du médicament avant administration, voir la rubrique 6.6.

CLOTTAFACTdoit être injecté lentement par voie intraveineuse, en une seule fois, immédiatement après reconstitution.

En situation clinique stable, le débit dadministration de CLOTTAFACT ne doit pas dépasser 4 mL/min. En situation dhémorragie aiguë sévère, le débit dadministration peut atteindre 20 mL/min.

4.3. Contre-indications  Retour en haut de la page

Hypersensibilité à la substance active ou à lun des excipients mentionnés à la rubrique 6.1.

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  Retour en haut de la page

Il existe un risque de thrombose, chez les patients traités pour un déficit acquis ou constitutionnel avec du fibrinogène humain particulièrement à forte dose ou à doses répétées. Les patients traités par du fibrinogène humain devront être surveillés étroitement pour détecter les signes ou symptômes de thrombose.

Le bénéfice potentiel du traitement par du fibrinogène humain devra être évalué en fonction du risque thromboembolique dans les situations suivantes : patients avec antécédents de maladie coronarienne ou infarctus du myocarde, avec une maladie hépatique, en péri ou post opératoire, chez les nouveau-nés ou les patients à risque dévénements thromboemboliques ou de coagulopathie intra vasculaire disséminée. Une étroite surveillance devra être observée.

Dans le cadre dune hypofibrinogénémie acquise (en particulier dans le cas dune coagulopathie intra vasculaire disséminée ou dune maladie hépatique) le déficit en fibrinogène nest pas isolé. Le déficit de tous les facteurs et inhibiteurs de coagulation est fréquent. Lutilisation dune substitution multifactorielle équilibrée avec du plasma frais congelé, du cryoprécipité ou plusieurs facteurs / inhibiteurs de la coagulation doit être considérée en 1ère intention dans la stratégie thérapeutique avec la nécessité d'une surveillance stricte de la coagulation.

En cas d'allergie, de réaction anaphylactique ou de choc, l'administration devra être interrompue immédiatement et un traitement symptomatique adapté devra être instauré.

Dans le traitement des hémorragies aiguës sévères, la prescription de CLOTTAFACT doit seffectuer en association avec les mesures de réanimation adaptées à la situation clinique et biologique du patient.

CLOTTAFACT contient au maximum 69 mg de sodium/flacon. Ceci est à prendre en compte chez les patients suivant un régime hyposodé strict.

Les mesures habituelles de prévention du risque de transmission dagents infectieux par les médicaments préparés à partir de sang ou de plasma humain comprennent la sélection clinique des donneurs, la recherche des marqueurs spécifiques dinfection sur chaque don et sur les mélanges de plasma ainsi que la mise en oeuvre dans le procédé de fabrication détapes efficaces pour linactivation/élimination virale. Cependant, lorsque des médicaments préparés à partir de sang ou de plasma humain sont administrés, le risque de transmission dagents infectieux ne peut pas être totalement exclu. Ceci sapplique également aux virus inconnus ou émergents ou autres types dagents infectieux.

Les mesures prises sont considérées comme efficaces vis-à-vis des virus enveloppés tels que le VIH, le VHB et le VHC.

Les mesures prises peuvent être defficacité limitée vis-à-vis des virus non-enveloppés tels que le VHA et le parvovirus B19. Linfection par le parvovirus B19 peut être sévère chez le foetus et chez les personnes atteintes de certains types danémies ou dun déficit immunitaire.

Une vaccination appropriée (hépatites A et B) des patients recevant régulièrement du fibrinogène est recommandée.

Il est fortement recommandé quà chaque administration de CLOTTAFACT, le nom et le numéro de lot du produit mentionnés sur le flacon soient enregistrés afin de maintenir un lien entre le patient et le numéro de lot du médicament.

En cas de traitement substitutif dautres déficits constitutionnels avec des facteurs de coagulation, lapparition danticorps peut être observée mais aucun cas na été rapporté à ce jour avec le fibrinogène.

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  Retour en haut de la page

Aucune interaction médicamenteuse avec CLOTTAFACT n'est connue à ce jour. Néanmoins, le mélange préalable avec d'autres produits ou médicaments est formellement déconseillé.

4.6. Fertilité, grossesse et allaitement  Retour en haut de la page

Grossesse

L'innocuité du fibrinogène humain au cours de la grossesse n'a pas été évaluée par des essais cliniques contrôlés.

Néanmoins, lexpérience clinique dans les traitements des complications obstétricales suggère qu'aucun effet néfaste n'est attendu soit sur l'évolution de la grossesse, soit sur le développement du ftus ou du nouveau-né.

Allaitement

L'innocuité du fibrinogène humain au cours de l'allaitement n'a pas été évaluée par des essais cliniques contrôlés.

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  Retour en haut de la page

Aucun effet sur laptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines na été observé.

4.8. Effets indésirables  Retour en haut de la page

Liste des effets indésirables

Les effets indésirables présentés dans le tableau ci-dessous ont été rapportés chez 35 patients atteints dun déficit constitutionnel en fibrinogène dans le cadre de deux études cliniques interventionnelles et dune étude clinique non-interventionnelle post-AMM. Dans ces études, 36 effets indésirables ont été rapportés chez 13/35 patients (37,1%) ayant reçu un total de 572 injections de CLOTTAFACT.

De plus, il inclut des effets indésirables rapportés chez 172 patients atteints dun déficit acquis en fibrinogène dans le cadre dune étude clinique interventionnelle et dune étude non-interventionnelle post-AMM. Dans ces études, 5 effets indésirables ont été rapportés chez 2/172 patients (1,2%) ayant reçu un total de 249 injections de CLOTTAFACT.

Au total, le tableau comprend tous les effets indésirables rapportés chez 207 patients présentant un déficit en fibrinogène. Dans ces études, 41 effets indésirables ont été rapportés chez 15/207 patients (7,2%) ayant reçu un total de 821 injections de CLOTTAFACT.

Les effets indésirables sont présentés conformément à la classification MedDRA (Classes de système dorganes et termes préférentiels). Les fréquences ont été estimées par injection selon la convention suivante : très fréquent (≥ 1/10) ; fréquent (≥ 1/100 à < 1/10) ; peu fréquent (≥ 1/1 000 à < 1/100) ; rare (≥ 1/10 000 à < 1/1 000) ; très rare (< 1/10 000) ; fréquence inconnue (ne peut être estimée sur la base des données disponibles). Pour chaque fréquence, les effets indésirables sont présentés par ordre décroissant de gravité.

Système - Organe

Effets indésirables

Fréquence par injection

(N=821)

Affections du système immunitaire

Réactions allergiques/anaphylactiques (dont choc anaphylactique, pâleur, vomissements, toux, baisse de la tension artérielle, frissons, urticaire)

Peu fréquent

Affections du système nerveux

Céphalées

Étourdissements

Fréquent

Peu fréquent

Affections de loreille et du labyrinthe

Acouphènes

Peu fréquent

Affections vasculaires

Evènements thromboemboliques (dont thrombose veineuse profonde, thrombophlébite superficielle) (voir rubrique 4.4)

Peu fréquent

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Asthme

Embolie pulmonaire

Peu fréquent

Peu fréquent

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Eruption érythémateuse

Erythème

Irritation cutanée

Sueurs nocturnes

Peu fréquent

Peu fréquent

Peu fréquent

Peu fréquent

Troubles généraux et anomalies au site dadministration

Sensation de chaleur

Peu fréquent

Pour la sécurité vis-à-vis des agents transmissibles, voir rubrique 4.4.

Population pédiatrique

Parmi les 35 patients inclus dans lanalyse de la tolérance pour le déficit constitutionnel en fibrinogène, 14 avaient moins de 18 ans, dont 10 âgés de moins de 12 ans et 3 âgés de moins de 6 ans. Le profil de tolérance global ne diffère pas entre les adultes et les enfants.

Parmi les 172 patients inclus dans lanalyse de la tolérance pour le déficit acquis en fibrinogène, 2 avaient moins de 18 ans (entre 12 et 17 ans). Le profil de sécurité ne diffère pas entre les adultes et les enfants.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet :www.ansm.sante.fr.

4.9. Surdosage  Retour en haut de la page

Aucun cas de surdosage accidentel n'a été rapporté à ce jour, cependant un risque de complications thromboemboliques ne peut être exclu en raison des propriétés physiologiques du fibrinogène.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  Retour en haut de la page

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique : Antihémorragiques, code ATC : B02BB01

Le fibrinogène humain (facteur I de coagulation) injecté se transforme en fibrine sous l'action de la thrombine, et, en présence de facteur XIII (FXIIIa) activé et d'ions calcium, forme un réseau de fibrine tridimensionnel, stable et élastique.

Ladministration de fibrinogène humain induit une augmentation du taux plasmatique de fibrinogène et peut momentanément corriger laltération de la coagulation des patients présentant un déficit en fibrinogène.

Dans une étude de pharmacologie clinique (dose de 0,06 g/kg de CLOTTAFACT), une normalisation de lensemble tests de la coagulation (par ex. temps de céphaline activée [TCA] et taux de prothrombine [TP]) a été obtenue à des taux de fibrinogène égaux ou supérieurs à 0,5 g/L et maintenue pendant au moins 3 jours.

Dans lensemble des études dans le déficit congénital en fibrinogène, CLOTTAFACT a été administré pour :

·100 épisodes hémorragiques non chirurgicaux chez 18 patients (dont 17 épisodes majeurs chez 9 patients),

·38 interventions chirurgicales chez 15 patients (dont 10 interventions chirurgicales lourdes chez 7 patients),

La plupart (92,8 %) des événements (128/138) ont été pris en charge avec une dose unique denviron 3 g de CLOTTAFACT, correspondant à une dose médiane par perfusion de 0,050 g/kg.

Dans une étude post-AMM, 9 patients ont reçu une prophylaxie au long cours pendant au moins 12 mois à raison dune dose médiane de 0,059 g/kg une fois par semaine.

Population pédiatrique

CLOTTAFACT a été administré dans des études cliniques à 14 patients de moins de 18 ans. La dose médiane par perfusion était de 0,059 g/kg pour le traitement de 26 épisodes hémorragiques non chirurgicaux ou la prévention des saignements excessifs pendant 14 interventions chirurgicales.

Chez les patientes présentant un syndrome hémorragique sévère du post-partum immédiat (hémorragies de la délivrance), une administration de 3 g de CLOTTAFACT a induit une augmentation du pouvoir coagulant plasmatique mesuré par thromboelastographie. Ce traitement a permis un contrôle de l'hémorragie et a évité de recourir aux traitements invasifs (embolisation ou ligature des artères utérines, hystérectomie) dans 75% des cas.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  Retour en haut de la page

Dans le plasma, la demi-vie biologique du fibrinogène est de 3 à 4 jours.

Le médicament est administré par voie intraveineuse et est immédiatement disponible dans le plasma à une concentration correspondant à la dose administrée.

Dans une étude de pharmacologie clinique, 14 patients ont été évalués pendant 14 jours. Après la perfusion dune dose de 0,06 g/kg de CLOTTAFACT, la concentration maximale en fibrinogène a été obtenue dans un délai dune heure et a été suivie dune diminution lente pour atteindre le taux plasmatique critique de fibrinogène de 0,5 g/L en 3 à 4 jours environ.

Paramètre pharmacocinétique

Perfusion IV dune dose unique de CLOTTAFACT

(Moyenne géométrique (CV% géométrique))

Cmax (g/L)

1,4

(24,4)

t1/2 (h)

69,3

(21,8)

ASC0-∞ (g.h/L)

114

(23,4)

TMR (h)

95,6

(20,7)

Cl (mL/h/kg)

0,53

(22,0)

Vss (mL/kg)

50,7

(16,7)

RP ((g/L)/(g/kg))

23,5

(23,2)

R (%)

93,6

(20,9)

Cmax = concentration maximale (activité)

t1/2 = demi-vie délimination terminale

ASC = aire sous la courbe

TMR = temps moyen résiduel

Cl = clairance

Vss = volume de distribution à létat déquilibre

RP = récupération progressive

R = récupération in vivo

CV = coefficient de variation

Population pédiatrique

Aucune donnée pharmacocinétique nest disponible pour les patients pédiatriques de moins de 12 ans.

Chez les patientes présentant un syndrome hémorragique sévère du post-partum immédiat, une administration de 3g de CLOTTAFACT conduit à une augmentation d'environ 20% des concentrations plasmatiques de fibrinogène, soit un taux de récupération de l'ordre de 14,0 [g/l]/[g/kg].

5.3. Données de sécurité préclinique  Retour en haut de la page

La substance active de CLOTTAFACT est un constituant normal du plasma humain et agit comme le fibrinogène physiologique.

Les données non cliniques issues des études de toxicité aiguë, de tolérance locale, de toxicité chronique, de mutagénicité et de potentiel thrombogène nont pas révélé de risque particulier pour lhomme.

Aucune étude de reprotoxicité ou de cancérogénèse na été mise en uvre.

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

6.1. Liste des excipients  Retour en haut de la page

Poudre : chlorhydrate darginine, isoleucine, chlorhydrate de lysine, glycine, citrate de sodium.

Solvant : eau pour préparations injectables.

6.2. Incompatibilités  Retour en haut de la page

En labsence détudes de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé avec dautres médicaments.

6.3. Durée de conservation  Retour en haut de la page

3 ans.

Après reconstitution, une utilisation immédiate est recommandée. Toutefois, la stabilité a été démontrée pendant 6 heures à 25°C.

6.4. Précautions particulières de conservation  Retour en haut de la page

A conserver à une température ne dépassant pas 25°C. Ne pas congeler.

A conserver dans l'emballage extérieur dorigine et à l'abri de la lumière.

Pour les conditions de conservation du médicament après reconstitution, voir la rubrique 6.3.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur   Retour en haut de la page

Poudre en flacon (verre) + 100 mL de solvant en flacon (verre) munis de bouchons (halobutyle) avec un système de transfert muni d'un évent à filtre stérilisant - boîte de 1.

6.6. Précautions particulières délimination et de manipulation  Retour en haut de la page

Reconstitution :

Respecter les règles dasepsie habituelles.

·Si nécessaire, amener les deux flacons (poudre et solvant) à température ambiante.

·Retirer la capsule protectrice du flacon de solvant (eau pour préparations injectables) et du flacon de poudre.

·Désinfecter la surface de chaque bouchon.

·Retirer le capuchon protecteur translucide du système de transfert et insérer à fond le biseau ainsi dégagé au centre du bouchon du flacon de solvant en opérant simultanément un mouvement de rotation.

·Retirer le deuxième capuchon protecteur de l'autre extrémité du système de transfert.

·Retourner le flacon de solvant et enfoncer rapidement lextrémité libre du biseau au centre du bouchon du flacon de poudre afin de permettre le transfert du solvant vers la poudre.

·Veiller à ce que le biseau soit toujours immergé dans le solvant pour éviter un cassage précoce du vide.

·Pendant le transfert, diriger le jet du solvant sur toute la surface de la poudre et le long de la paroi du flacon en opérant un mouvement de rotation horizontale. Veiller à ce que la totalité du solvant soit transférée.

·A la fin du transfert, le vide est automatiquement cassé (air stérile).

·Retirer le flacon vide (solvant) avec le système de transfert.

·Agiter modérément par un mouvement de rotation doux pour éviter la formation de mousse, jusquà dissolution complète de la poudre.

Le produit reconstitué doit être examiné visuellement avant administration, afin de s'assurer qu'il ne contient pas de particules. La solution reconstituée présente une opalescence plus ou moins prononcée. Ne pas utiliser de solution trouble ou contenant un dépôt. A noter que compte tenu de la stabilité après reconstitution, l'injection pourrait être effectuée dans les six heures.

Administration :

CLOTTAFACT doit être exclusivement administré par voie intraveineuse, en une seule fois et immédiatement après reconstitution sans dépasser 4 mL/min. En situations dhémorragies sévères, le débit dadministration peut atteindre 20 mL/min.

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

7. TITULAIRE DE LAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

lfb biomedicamentS

3, avenue des tropiques

ZA de COURTABOEUF

91940 LES ULIS

8. NUMERO(S) DAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

·34009 574 971 9 4 : Poudre en flacon + 100 mL de solvant en flacon munis de bouchons (halobutyle) avec un système de transfert muni d'un évent à filtre stérilisant - boîte de 1.

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE LAUTORISATION  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

11. DOSIMETRIE  Retour en haut de la page

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

Sans objet.

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site internet de lANSM.

Liste I

Médicament soumis à prescription hospitalière.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

source: ANSM - Mis à jour le : 27/04/2017

Dénomination du médicament

CLOTTAFACT 1,5 g/100 mL, poudre et solvant pour solution injectable

Fibrinogène humain

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant dutiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous.

·Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Si vous avez dautres questions, interrogez votre médecin ou votre pharmacien ou votre infirmier/ère.

·Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez pas à dautres personnes. Il pourrait leur être nocif, même si les signes de leur maladie sont identiques aux vôtres.

·Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, votre pharmacien ou votre infirmier/ère. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que CLOTTAFACT et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant d'utiliser CLOTTAFACT ?

3. Comment utiliser CLOTTAFACT ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver CLOTTAFACT ?

6. Contenu de lemballage et autres informations

1. QUEST-CE QUE CLOTTAFACT ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique - code ATC : B02BB01

CLOTTAFACT est un médicament qui appartient à la classe des antihémorragiques. La substance active est le fibrinogène humain, une protéine naturellement présente dans lorganisme. Le rôle de cette protéine est de participer à une coagulation normale du sang et dempêcher les saignements trop longs.

CLOTTAFACT est utilisé dans les situations suivantes :

·Comme traitement dans la prise en charge de saignements importants (hémorragies) spontanés , provoqués par un traumatisme ou en cas de chirurgie, chez les patients ayant une maladie héréditaire entraînant un taux de fibrinogène dans le sang en dessous de la normale (hypofibrinogénémie constitutionnelle), un mauvais fonctionnement du fibrinogène (dysfibrinogénémie constitutionnelle) ou une absence de fibrinogène (afibrinogénémie constitutionnelle).

·Comme traitement complémentaire dans la prise en charge de saignements très importants ne pouvant être arrêtés (hémorragie sévère incontrôlée) chez les patients ayant un taux de fibrinogène dans le sang inférieur à la normale (hypofibrinogénémie acquise) causé par une :

- Augmentation de la consommation du fibrinogène en cas de saignements incontrôlés menaçant la vie du patient lors de complications daccouchement, de chirurgie ou de traumatisme.

- Diminution de la production du fibrinogène par le foie en cas de maladie grave du foie (insuffisance hépatique sévère ou secondaire à un traitement par la L-Asparaginase).

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DUTILISER CLOTTAFACT ?  Retour en haut de la page

Le traitement doit être initié sous la surveillance dun médecin spécialiste.

Nutilisez jamais CLOTTAFACT:

·si vous êtes allergique (hypersensible) à la substance active (le fibrinogène) ou à lun des autres composants contenus dans ce médicament, mentionnés dans la rubrique 6.

Avertissements et précautions

Adressez-vous à votre médecin ou pharmacien avant dutiliser CLOTTAFACT.

La surveillance clinique et biologique du patient sera faite de manière adaptée en fonction de la situation et des traitements utilisés.

L'état clinique du patient et les autres thérapies de substitution utilisées feront l'objet d'une surveillance continue.

Dans le traitement des hémorragies aiguës sévères, la prescription de CLOTTAFACT doit seffectuer en association avec les mesures de réanimation adaptées à la situation clinique et biologique du patient.

Il existe un risque de thrombose (formation de caillots dans le sang), chez les patients traités pour un manque de fibrinogène, particulièrement à forte dose ou à doses répétées.

Les patients traités par du fibrinogène humain devront être surveillés étroitement pour détecter les signes ou symptômes de thrombose.

Le bénéfice potentiel du traitement par CLOTTAFACT sera évalué par votre médecin en fonction du risque de thrombose dans les situations suivantes :

·chez les patients ayant déjà eu une maladie grave du cur (maladie coronarienne) ou une crise cardiaque (infarctus du myocarde),

·chez les patients ayant une maladie du foie,

·chez les nouveau-nés,

·chez les patients à risque de formation de caillots dans le sang (thrombose) ou de formation de multiples caillots dans la circulation sanguine (coagulation intra vasculaire disséminée),

·avant, pendant et/ou après une intervention chirurgicale.

Dans ces cas, une étroite surveillance devra être réalisée.

Informations sur les mesures de sécurité liées à lorigine de CLOTTAFACT

Lorsque des médicaments sont préparés à partir de sang ou de plasma humain, des mesures de prévention du risque de transmission dagents infectieux sont mises en place. Celles-ci comprennent une sélection soigneuse des donneurs de sang et de plasma de façon à exclure les donneurs risquant dêtre porteurs dinfections, et le contrôle de chaque don et des mélanges de plasma pour la présence de virus/dinfection.

Les fabricants de ces médicaments mettent également en uvre dans leur procédé de fabrication des étapes capables déliminer ou dinactiver les virus.

Cependant, lorsque des médicaments préparés à partir de sang ou de plasma humain sont administrés, le risque de transmission de maladies infectieuses ne peut être totalement exclu. Ceci sapplique également à tous les virus inconnus ou émergents ou autres types dagents infectieux.

Les mesures prises sont considérées comme efficaces pour lutter contre le risque dinfection par le virus de limmunodéficience humaine (VIH), le virus de lhépatite B, le virus de lhépatite C.

Les mesures prises peuvent être defficacité limitée vis-à-vis des virus non-enveloppés tels que le virus de lhépatite A et le parvovirus B 19.

Linfection par le parvovirus B 19 peut être sévère chez les femmes enceintes (infection du ftus) et chez les personnes atteintes de certains types danémies ou dun déficit immunitaire.

Votre médecin peut vous recommander de vous faire vacciner contre les hépatites A et B si vous recevez régulièrement du fibrinogène.

Il vous est fortement recommandé, à chaque administration de CLOTTAFACT, de tracer le nom et le numéro de lot du produit mentionnés sur le flacon.

Risque danticorps

En cas de traitement substitutif dautres déficits constitutionnels (héréditaires) avec des facteurs de coagulation, lapparition danticorps peut être observée mais aucun cas na été rapporté à ce jour avec le fibrinogène.

Enfants

Sans objet.

Autres médicaments et CLOTTAFACT

Aucune interaction médicamenteuse avec CLOTTAFACT n'est connue à ce jour. Néanmoins le mélange préalable avec dautres produits et(ou) médicaments est formellement déconseillé.

Informez votre médecin ou pharmacien si vous utilisez, avez récemment utilisé ou pourriez utiliser tout autre médicament.

CLOTTAFACT avec des aliments, boissons et de lalcool

Sans objet.

Grossesse, allaitement et fertilité

Ce médicament ne sera utilisé pendant la grossesse et lallaitement que sur les conseils de votre médecin.

Si vous découvrez que vous êtes enceinte pendant le traitement, consultez votre médecin car lui seul peut juger de la nécessité de le poursuivre.

Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez une grossesse, demandez conseil à votre médecin ou pharmacien avant de prendre ce médicament.

Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

Sportifs

Sans objet.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Aucun effet sur laptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines na été observé.

CLOTTAFACT contient du sodium

CLOTTAFACT contient au maximum 69 mg de sodium/flacon. Vous devez en tenir compte si vous suivez un régime sans sel ou pauvre en sel.

3. COMMENT UTILISER CLOTTAFACT ?  Retour en haut de la page

Posologie

La dose et la durée de la substitution dépendent de la sévérité de votre maladie, de la localisation du saignement et de son étendue ainsi que de votre état de santé.

Votre médecin mesurera également votre concentration de fibrinogène dans le plasma (cest la partie liquide du sang) avant de commencer le traitement et régulièrement au cours du traitement, pour adapter la dose et la fréquence dadministration.

Mode dadministration

Ce médicament sera préparé par un professionnel de santé avant linjection. Ce médicament sera ensuite injecté dans une veine par perfusion.

Veillez à toujours utiliser ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Si vous avez utilisé plus de CLOTTAFACT que vous nauriez dû

Consultez immédiatement votre médecin ou votre pharmacien.

Aucun cas de surdosage accidentel n'a été rapporté à ce jour, cependant un risque de formation de caillots peut exister.

Si vous oubliez dutiliser CLOTTAFACT

Sans objet.

Si vous arrêtez dutiliser CLOTTAFACT

Sans objet.

Si vous avez dautres questions sur lutilisation de ce médicament, demandez plus dinformations à votre médecin, à votre pharmacien ou à votre infirmier/ère.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  Retour en haut de la page

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Risque de réactions allergiques : comme avec tout médicament contenant des protéines et administré dans une veine, des réactions allergiques peuvent survenir. Dans certains cas, ces réactions ont évolué vers une réaction allergique grave.

Les signes annonciateurs dune réaction allergique sont :

·un gonflement du visage ou de la gorge,

·des sensations de brûlure et picotement au site dinjection,

·des frissons,

·des rougeurs, des démangeaisons et des éruptions de la peau,

·une accélération du rythme cardiaque, une diminution de la pression artérielle,

·une fatigue extrême (léthargie),

·des nausées et vomissements,

·une agitation,

·une oppression au niveau de la poitrine et du thorax,

·des fourmillements,

·une respiration sifflante (de type asthmatique).

Si l'un de ces effets survient, stoppez immédiatement le traitement et consultez un médecin afin dinitier un traitement de lallergie. Celui-ci dépendra du type et de la sévérité de la réaction.

Caillots sanguins : la formation de caillots sanguins obstruant les vaisseaux sanguins peut survenir.

Ils peuvent alors entrainer :

·une crise cardiaque. Les signes annonciateurs sont : une douleur soudaine dans la poitrine ou un essouflement.

·un accident vasculaire cérébral (AVC). Les signes annonciateurs sont : lapparition soudaine dune faiblesse musculaire, une perte de sensation et/ou de léquilibre, une baisse de la vigilance ou une difficulté à parler.

·une embolie pulmonaire (maladie grave). Les signes annonciateurs sont : des douleurs dans la poitrine ou le thorax, une difficulté à respirer ou une toux avec sang.

·un caillot de sang dans les veines (thrombose veineuse). Les signes annonciateurs sont : des rougeurs, une sensation de chaleur, une douleur, une sensibilité ou un gonflement dune ou des deux jambes.

Si l'un de ces effets survient, stoppez immédiatement le traitement et consultez un médecin afin dinitier un traitement approprié. Celui-ci dépendra du type et de la sévérité de la réaction.

Les effets indésirables suivants sont fréquents (entre 1 injection sur 10 et 1 injection sur 100) :

·Des maux de tête

Les effets indésirables suivants sont peu fréquents (entre 1 injection sur 100 et 1 injection sur 1000) :

·une réaction allergique (incluant un choc anaphylactique, une pâleur, des vomissements, une toux, une faible tension artérielle, des frissons, des démangeaisons (urticaire), voir également la section « risque de réactions allergiques »),

·des vertiges,

·un bourdonnement doreilles,

·des troubles de la circulation sanguine (thrombose veineuse profonde, thrombophlébite superficielle, embolie pulmonaire),

·des difficultés pour respirer (asthme),

·des rougeurs, des démangeaisons, des éruptions de la peau, et des sueurs nocturnes

·une sensation de chaleur.

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, votre pharmacien ou à votre infirmier/ère. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet:www.ansm.sante.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage dinformations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER CLOTTAFACT ?  Retour en haut de la page

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

Nutilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur le flacon et la boîte. La date de péremption fait référence au dernier jour de ce mois.

A conserver dans lemballage extérieur dorigine à une température ne dépassant pas 25°C, à labri de la lumière. Ne pas congeler.

Nutilisez pas ce médicament si vous remarquez que la solution est trouble ou contient un dépôt.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-légout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien déliminer les médicaments que vous nutilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger lenvironnement.

6. CONTENU DE LEMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS  Retour en haut de la page

Ce que contient CLOTTAFACT  Retour en haut de la page

·La substance active est :

Fibrinogène humain (1,5 g de fibrinogène humain pour 100 mL de solution reconstituée).

·Les autres composants sont):

-Poudre : chlorhydrate darginine, isoleucine, chlorhydrate de lysine, glycine, citrate de sodium.

-Solvant : eau pour préparations injectables.

Quest-ce que CLOTTAFACT et contenu de lemballage extérieur  Retour en haut de la page

Ce médicament se présente sous la forme dun flacon de poudre et dun flacon de solvant pour solution injectable. Chaque boîte contient 1 flacon de poudre, 1 flacon de solvant et un système de transfert.

Titulaire de lautorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

lfb biomedicamentS

3, avenue des tropiques

ZA de Courtaboeuf

91940 LES ULIS

Exploitant de lautorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

lfb biomedicamentS

3, avenue des tropiques

ZA de Courtaboeuf

91940 LES ULIS

Fabricant  Retour en haut de la page

lfb biomedicamentS

3, avenue des tropiques

ZA de Courtaboeuf

91940 LES ULIS

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen  Retour en haut de la page

Sans objet.

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

Autres  Retour en haut de la page

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de lANSM (France).

Les informations suivantes sont destinées exclusivement aux professionnels de santé :

Faites attention avec CLOTTAFACT

Létat clinique du patient et les autres thérapies de substitution utilisées feront lobjet dune surveillance continue.

Dans le traitement des hémorragies aiguës sévères, la prescription de CLOTTAFACT doit seffectuer en association avec les mesures de réanimation adaptées à la situation clinique et biologique du patient.

Il existe un risque de thrombose, chez les patients traités pour un déficit acquis ou constitutionnel avec du fibrinogène humain particulièrement à forte dose ou à doses répétées. Les patients traités par du fibrinogène humain devront être surveillés étroitement pour détecter les signes ou symptômes de thrombose.

Le bénéfice potentiel du traitement par du fibrinogène humain devra être évalué en fonction du risque thromboembolique dans les situations suivantes : patients avec antécédents de maladie coronarienne ou infarctus du myocarde, avec une maladie hépatique, en péri ou post opératoire, chez les nouveau-nés ou les patients à risque dévénements thromboemboliques ou de coagulation intra vasculaire disséminée. Une étroite surveillance devra être observée. Dans le cadre dune hypofibrinogénémie acquise (en particulier dans le cas dune coagulation intra vasculaire disséminée ou dune maladie hépatique) le déficit en fibrinogène nest pas isolé. Le déficit de tous les facteurs et inhibiteurs de la coagulation est fréquent Lutilisation dune substitution multifactorielle équilibrée avec du plasma frais congelé, du cryoprécipité ou plusieurs facteurs/inhibiteurs de la coagulation doit être considérée en 1ère intention dans la stratégie thérapeutique avec la nécessité dune surveillance stricte de la coagulation.

En cas dallergie, dallergie généralisée ou de réaction anaphylactique, ladministration devra être interrompue immédiatement et un traitement symptomatique adapté devra être instauré.

Posologie

·Traitement dans les déficits constitutionnels

Lobjectif de la première injection est datteindre un taux de fibrinogène circulant supérieur à 1 g/L (valeurs normales comprises entre 1,5 et 4,5 g/L). La valeur critique de fibrinogène en dessous de laquelle une hémorragie peut apparaitre est approximativement de 0,5-1g/L.

Formule de calcul pour la dose initiale :

oQuantité à injecter (g) = (taux à obtenir (g/L) taux basal (g/L) x 0,043 x poids corporel (kg))

o0,043 correspondant à 1/taux de récupération

oLa posologie ultérieure (doses et fréquence des injections) sera adaptée à létat clinique et au suivi biologique du patient.

·Traitement dans les déficits acquis

oAdultes : généralement, une dose initiales de 1 à 2 g est administrée, et éventuellement répétée. Dans les hémorragies aiguës sévères obstétricales, des quantités plus importantes de fibrinogène (4 à 8 g) peuvent être nécessaires.

oEn cas durgence dans les hémorragies aiguës, si la concentration de fibrinogène nest pas disponible, une dose initiale sera administrée et les doses suivantes seront adaptées aux concentrations disponibles dans lintervalle.

oEnfants : la posologie déterminée en fonction du poids corporel et de la situation clinique est généralement de 0,02 à 0 ,03 g/kg.

Mode et voies dadministration

Reconstitution :

Respecter les règles dasepsie habituelles.

·Si nécessaire, amener les deux flacons (poudre et solvant) à température ambiante.

·Retirer la capsule protectrice du flacon de solvant (eau pour préparations injectables) et du flacon de poudre.

·Désinfecter la surface de chaque bouchon.

·Retirer le capuchon protecteur translucide du système de transfert et insérer à fond le biseau, ainsi dégagé, au centre du bouchon du flacon de solvant en opérant simultanément un mouvement de rotation.

·Retirer le deuxième capuchon protecteur de l'autre extrémité du système de transfert.

·Retourner le flacon de solvant et enfoncer rapidement lextrémité libre du biseau au centre du bouchon du flacon de poudre afin de permettre le transfert du solvant vers la poudre.

·Veiller à ce que le biseau soit toujours immergé dans le solvant pour éviter un cassage précoce du vide.

·Pendant le transfert, diriger le jet de solvant sur toute la surface de la poudre et sur la parois du flacon par un mouvement de rotation horizontale. Veiller à ce que la totalité du solvant soit transférée.

·A la fin du transfert, le vide est automatiquement cassé (air stérile).

·Retirer le flacon vide (solvant) avec le système de transfert.

·Agiter modérément par un mouvement de rotation doux pour éviter la formation de mousse, jusqu'à dissolution complète de la poudre.

Le produit reconstitué doit être examiné à visuellement avant administration, afin de sassurer quil ne contient pas de particules. La solution reconstituée présente une opalescence plus ou moins prononcée. Ne pas utiliser de solution trouble ou contenant un dépôt. A noter que compte tenu de la stabilité après reconstitution, linjection pourrait être effectuée dans les six heures.

Administration :

CLOTTAFACT doit être exclusivement administré par voie intraveineuse, en une seule fois et immédiatement après reconstitution sans dépasser 4 mL/min. En situations dhémorragies sévères, le débit dadministration peut atteindre 20 mL/min.

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

Source : ANSM