BETAFACT 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable

source: ANSM - Mis à jour le : 02/02/2016

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  Retour en haut de la page

BETAFACT 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  Retour en haut de la page

Chaque flacon de BETAFACT 100 UI/ml contient nominalement 500 UI ou 1000 UI de facteur IX de coagulation humain.

Après reconstitution de BETAFACT 100 UI/ml avec 5 ou 10 ml deau pour préparations injectables, chaque ml contient approximativement 100 UI (500 UI/5 ml ou 1000 UI/10 ml) de facteur IX de coagulation humain.

L'activité (UI) est déterminée selon la méthode de coagulation en un temps de la Pharmacopée Européenne

L'activité spécifique de BETAFACT est en moyenne de 110 UI/mg de protéines.

Fabriqué à partir de plasma issu de dons humains.

Excipients ayant un effet notoire : sodium, héparine. Voir rubrique 4.4.

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

3. FORME PHARMACEUTIQUE  Retour en haut de la page

Poudre et solvant pour solution injectable.

4. DONNEES CLINIQUES  Retour en haut de la page

4.1. Indications thérapeutiques  Retour en haut de la page

Traitement et prévention des hémorragies chez les patients atteints d'hémophilie B (déficit congénital en facteur IX).

4.2. Posologie et mode d'administration  Retour en haut de la page

Le traitement doit être initié sous la surveillance d'un médecin spécialiste de la prise en charge de l'hémophilie.

Posologie

La posologie et la durée du traitement de substitution dépendent de la sévérité du déficit en facteur IX, de la localisation et de l'intensité de l'hémorragie ainsi que de l'état clinique du patient.

Le nombre d'unités de facteur IX administré est exprimé en Unités Internationales (UI), calculées par rapport à l'étalon OMS pour le facteur IX.

L'activité plasmatique du facteur IX est exprimée soit en pourcentage (par rapport au plasma humain normal), soit en Unités Internationales (par rapport à l'étalon international pour le facteur IX plasmatique).

Une Unité Internationale (UI) dactivité facteur IX correspond à la quantité de facteur IX contenue dans un ml de plasma humain normal.

Traitement à la demande

Le calcul de la dose nécessaire repose sur l'observation empirique selon laquelle une Unité Internationale (UI) de facteur IXpar kg de poids corporel augmente l'activité plasmatique du facteur IX de 1,08 % par rapport à lactivité normale. Cette dose est déterminée à l'aide de la formule suivante :

Nombre d'unités à administrer =

poids corporel (kg) ´ augmentation souhaitée en facteur IX (%) (UI/dl) ´ 0,93

La dose et la fréquence des injections doivent toujours être adaptées à chaque cas en fonction de l'efficacité clinique.

L'activité du facteur IX doit être maintenue à des taux dactivité plasmatique établis et pendant une période dépendant des épisodes hémorragiques à traiter. Le tableau ci-dessous peut être utilisé pour déterminer la posologie dans les situations hémorragiques et chirurgicales suivantes :

Intensité de l'hémorragie Type de l'intervention chirurgicale

Taux plasmatique de facteur IX nécessaire (%) (UI/dl)

Fréquence des injections (heures) Durée du traitement (jours)

Hémorragies :

Hémarthrose précoce, hémorragie musculaire ou de la cavité buccale

20 à 40

Répéter toutes les 24 heures, pendant 1 jour au moins, jusqu'à l'arrêt des douleurs ou jusqu'à l'arrêt de l'hémorragie ou des douleurs révélant lépisode hémorragique ou jusquà cicatrisation

Hémarthrose étendue, hémorragie musculaire ou hématome

30 à 60

Répéter l'injection toutes les 24 heures pendant 3 à 4 jours ou plus jusqu'à disparition de la gêne et de la douleur

Hémorragies mettant en jeu le pronostic vital

60 à 100

Répéter l'injection toutes les 8 à 24 heures jusqu'à disparition du risque hémorragique

Chirurgie mineure dont extraction dentaire

30 à 60

Toutes les 24 heures, pendant 1 jour au moins, jusqu'à l'arrêt de l'hémorragie

Chirurgie majeure

80 à 100

(pré et post-opératoire)

Répéter l'injection toutes les 8 à 24 heures jusqu'à cicatrisation de la plaie, puis poursuivre le traitement au moins 7 jours supplémentaires de manière à maintenir lactivité de facteur IX entre 30 % et 60 % (UI/dl)

Selon les circonstances, des doses plus importantes de BETAFACT 100 UI/ml que celles calculées peuvent être nécessaires, en particulier lors de linjection initiale.

Prophylaxie

En prophylaxie à long terme pour prévenir les épisodes hémorragiques chez les patients atteints d'hémophilie B sévère, les doses usuelles sont 20 à 40 UI de facteur IX par kg de poids corporel tous les 3 à 4 jours. Dans certains cas, spécialement chez les sujets jeunes, il peut être nécessaire d'augmenter la posologie ou de raccourcir l'intervalle entre deux injections.

Au cours du traitement, il est recommandé de contrôler le taux de facteur IX afin d'adapter la posologie et la fréquence des injections. En cas d'intervention chirurgicale majeure tout particulièrement, le traitement de substitution nécessite une surveillance particulière avec contrôle de la coagulation (activité plasmatique du facteur IX). La réponse au traitement par le facteur IX et notamment les taux de récupération in vivo et les demi-vies observées peuvent varier selon les individus.

Patients non préalablement traités

Les données actuellement disponibles sont décrites dans la rubrique 4.8. Cependant, aucune recommandation sur la posologie ne peut être faite.

Population pédiatrique

Dans un essai clinique, 13 enfants de moins de 6 ans ont été traités par BETAFACT à des posologies similaires à celles utilisées chez ladulte (voir rubriques 4.4, 5.1 et 5.2).

L'apparition d'un inhibiteur du facteur IX doit être surveillée. Si les taux plasmatiques de facteur IX désirés ne peuvent être atteints ou si le saignement n'est pas maîtrisé après administration d'une dose appropriée, il faut réaliser des tests biologiques pour détecter la présence dun inhibiteur. En cas d'apparition d'un inhibiteur à un taux inférieur à 10 Unités Bethesda (UB), l'augmentation de la dose de facteur IX de coagulation humain injectée peut être suffisante pour neutraliser l'inhibiteur. Chez les patients présentant un inhibiteur du FIX de titre élevé, le traitement par facteur IX peut être inefficace et dautres thérapeutiques doivent être envisagées. De tels traitements doivent être conduits par des médecins ayant lhabitude de traiter des patients atteints dhémophilie B.

Mode et voie d'administration

Injecter par voie intraveineuse.

Il est recommandé de ne pas administrer le facteur IX à un débit supérieur à 4 ml/minute.

Pour les instructions sur la reconstitution du produit avant administration, se reporter à la rubrique 6.6.

Publicité
4.3. Contre-indications  Retour en haut de la page

Hypersensibilité à la substance active ou à l'un des excipients listés dans la rubrique 6.1, notamment à lhéparine ou à ses dérivés incluant les héparines de bas poids moléculaires (HBPM).

Antécédent de thrombopénie induite par lhéparine (ou TIH) grave de type II.

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  Retour en haut de la page

Réactions dhypersensibilité

Ce médicament peut entraîner la survenue de réactions allergiques de type hypersensibilité. Il contient des traces de protéines humaines autres que le facteur IX. Les patients doivent être prévenus de la nécessité d'arrêter le traitement immédiatement et de consulter leur médecin dès l'apparition de signes dhypersensibilité.

Les patients doivent être informés des symptômes annonciateurs d'une réaction d'hypersensibilité : réactions urticariennes (prurit), urticaire généralisée, oppression thoracique, respiration asthmatiforme, hypotension artérielle et anaphylaxie.

En cas de choc, le traitement symptomatique de l'état de choc devra être instauré.

Inhibiteurs

Chez les patients recevant régulièrement des préparations de facteur IX de coagulation humain, la recherche d'anticorps neutralisants (inhibiteurs) doit être effectuée par des tests biologiques appropriés avec mesure du titre de l'inhibiteur en Unités Bethesda.

La corrélation entre la présence d'un inhibiteur du facteur IX et l'apparition de réactions allergiques a été rapportée dans la littérature. Ainsi, la présence d'un inhibiteur doit être recherchée chez les patients présentant des réactions allergiques. Les patients présentant un inhibiteur du facteur IX peuvent présenter un risque accru de réaction anaphylactique lors d'une injection ultérieure de facteur IX.

En raison du risque d'allergie lors de l'administration de préparations de facteur IX, les premières injections de facteur IX doivent être effectuées sous surveillance médicale avec possibilité de traitement approprié et immédiat en cas de réaction allergique.

Thromboembolisme

En raison du risque potentiel de complications thrombo-emboliques, une surveillance clinique des premiers signes de thrombose et de coagulopathie de consommation devra être instaurée avec des tests biologiques appropriés lors de ladministration de ce produit chez les patients atteints de maladies hépatiques, en période post-opératoire, chez les nouveau-nés ou chez des patients présentant un risque thrombo-embolique ou de coagulation intravasculaire disséminée (CIVD).

Dans chacune de ces situations, le bénéfice potentiel du traitement doit être évalué par rapport aux risques de complication.

Agents transmissibles

Les mesures habituelles de prévention du risque de transmission d'agents infectieux par les médicaments préparés à partir de sang ou de plasma humain comprennent la sélection clinique des donneurs, la recherche des marqueurs spécifiques d'infection sur chaque don et sur les mélanges de plasma ainsi que la mise en uvre dans le procédé de fabrication d'étapes efficaces pour l'inactivation/élimination virale. Cependant, lorsque des médicaments préparés à partir de sang ou de plasma humain sont administrés, le risque de transmission d'agents infectieux ne peut pas être totalement exclu. Ceci s'applique également aux virus inconnus ou émergents ou à d'autres types d'agents infectieux.

Les mesures prises sont considérées comme efficaces vis-à-vis des virus enveloppés tels que le VIH, le VHB et le VHC.

Les mesures prises peuvent être d'efficacité limitée vis-à-vis des virus non-enveloppés tel que le VHA et le parvovirus B19. L'infection par le parvovirus B19 peut être sévère chez le ftus et chez les personnes atteintes de certains types d'anémies ou d'un déficit immunitaire.

Une vaccination appropriée (hépatites A et B) des patients recevant des facteurs de coagulation est recommandée.

Excipients à effet notoire

BETAFACT 100 UI/ml contient du sodium. Ce médicament contient environ 5,2 mg de sodium par ml de produit (26 mg ou 1,13 mmol par flacon de BETAFACT 500 UI/5 ml 52 mg ou 2,26 mmol par flacon de BETAFACT 1 000 UI/10 ml). A prendre en compte chez les patients suivant un régime hyposodé strict.

Ce médicament contient de lhéparine et peut provoquer des réactions allergiques, des thrombopénies immunoallergiques graves de type II (TIH) et des troubles de la coagulation.

Population pédiatrique

Les résultats cliniques recueillis chez les patients non préalablement traités et chez les enfants de moins de 6 ans sont limités mais cohérents avec ceux des patients plus âgés. Les mises en garde et précautions demploi sont les mêmes chez les adultes et les enfants.

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  Retour en haut de la page

Aucune interaction du facteur IX de coagulation humain avec d'autres spécialités pharmaceutiques n'a été observée jusqu'à présent.

4.6. Grossesse et allaitement  Retour en haut de la page

Les effets du facteur IX sur la reproduction et la lactation n'ont pas fait l'objet d'études expérimentales chez l'animal. Etant donné la rareté de lhémophilie B chez la femme, aucune donnée nest disponible sur lutilisation du facteur IX au cours de la grossesse et de lallaitement. Par conséquent, le facteur IX ne doit être administré qu'en cas de nécessité absolue au cours de la grossesse et de l'allaitement.

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  Retour en haut de la page

Rien ne suggère que le facteur IX diminue l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

4.8. Effets indésirables  Retour en haut de la page

Résumé du profil de sécurité (effet de classe)

Les effets mentionnés dans le résumé du profil de tolérance ont été décrits lors de ladministration de facteurs IX.

Une hypersensibilité ou des réactions allergiques (telles qu'angidème, sensations de brûlure et picotement au site d'injection, frissons, rougeur, urticaire généralisée, céphalées, réactions urticariennes, hypotension artérielle, léthargie, nausées, agitation, tachycardie, oppression thoracique, fourmillements, vomissements, respiration asthmatiforme) ont rarement été observées et peuvent évoluer dans certains cas vers une anaphylaxie sévère (y compris le choc). Dans certains cas, ces réactions ont abouti à une réaction anaphylactique sévère, associée à l'apparition simultanée d'inhibiteur du facteur IX (voir rubrique 4.4). Il a été décrit, à la suite de l'induction d'une tolérance immune, l'apparition d'un syndrome néphrotique chez des patients atteints d'hémophilie B présentant un inhibiteur du facteur IX et des antécédents de réaction allergique.

Les patients atteints d'hémophilie B peuvent développer des anticorps neutralisants (inhibiteurs) anti-facteur IX. L'apparition de tels inhibiteurs se traduit par une réponse clinique insuffisante. Dans ce cas, il est recommandé de contacter un centre spécialisé dans le traitement de l'hémophilie.

L'administration de facteur IX comprend un risque potentiel de complications thrombo-emboliques, en particulier avec les préparations de faible pureté. La survenue d'infarctus du myocarde, de coagulation intravasculaire disséminée, de thrombose veineuse et d'embolie pulmonaire a pu être corrélée à l'utilisation de préparations de facteur IX de faible pureté.

L'administration de facteur IX hautement purifié, tel que BETAFACT, est rarement associée à de tels effets indésirables.

Pour la sécurité vis-à-vis des agents transmissibles, voir rubrique 4.4.

Liste des effets indésirables

Au cours des études cliniques avec BETAFACT 50 UI/ml et BETAFACT 100 UI/ml, 17 effets indésirables ont été recensés chez 8/109 (7,3%) patients ayant reçu un total de 8054 jours de traitement.

Les effets indésirables sont présentés conformément à la classification MedDRA (Classes de système dorganes et termes préférentiels). La plupart concerne les affections du système immunitaire et les troubles généraux et anomalies au site dadministration et ont rarement été observés.

La fréquence de survenue des effets indésirables a été estimée sur la base du nombre de journées dexposition au traitement selon la convention suivante : très fréquent (≥ 1/10) ; fréquent ((≥ 1/100 à < 1/10), peu fréquent (≥ 1/1 000 à < 1/100) ; rare (≥ 1/10 000 à < 1/1 000) ; très rare (< 1/10 000) ; inconnue (ne peut être estimée avec les données disponibles).

Système - Organe

Réactions indésirables

Fréquence basée sur le nombre de journées de traitement

Affections du système immunitaire

dème allergique

Rare

Affections du système nerveux

Céphalée

Rare

Affections gastro-intestinales

Nausées

Rare

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Prurit

Rare

Troubles généraux et anomalies au site dadministration

Malaise

Douleur à la poitrine

Réaction au site dinjection

Réaction liée à linjection

Rare

Rare

Rare

Rare

Patients non préalablement traités

Dans une étude clinique, 11 patients non préalablement traités ont été traités avec BETAFACT. Lexposition à BETAFACT a représenté un total de 662 journées dexposition. Aucun patient na développé dinhibiteurs.

Sur lensemble des études cliniques, aucun des 14 patients (dont 6 patients non préalablement traités) atteints dhémophilie B sévère (FIX inférieur à 1%) et traités exclusivement par BETAFACT na développé dinhibiteurs du facteur IX. Le nombre médian de journées dexposition à la dernière visite était de 63 jours (extrêmes 5-205) avec un suivi dau moins 8 mois.

Depuis la mise sur le marché de BETAFACT, 2 cas danticorps à activité neutralisante (inhibiteurs) chez un patient non préalablement traité et un patient préalablement traité ont été rapportés.

Population pédiatrique

Parmi les 109 patients inclus dans lanalyse de la tolérance, 44 avaient moins de 12 ans dont 24 de moins de 6 ans à la première injection.

La fréquence, le typeet la sévéritédes effets indésirables chezles enfants ne sont pas différents de ceux observés chez les adultes.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet:www.ansm.sante.fr

4.9. Surdosage  Retour en haut de la page

Aucun cas de surdosage n'a été rapporté avec le facteur IX de coagulation humain.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  Retour en haut de la page

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique : antihémorragiques, facteur IX de coagulation sanguine

Code ATC : B02BD04.

Le facteur IX est une glycoprotéine monocaténaire d'un poids moléculaire d'environ 68 000 Dalton. Il s'agit d'un facteur de coagulation vitamine K dépendant, synthétisé par le foie.

Le facteur IX est activé par le facteur XIa dans la voie endogène de coagulation et par le complexe facteur VII/facteur tissulaire dans la voie exogène. Le facteur IX activé associé au facteur VIII activé, active le facteur X. Le facteur X activé convertit la prothrombine en thrombine. La thrombine convertit ensuite le fibrinogène en fibrine, ce qui aboutit à la formation du caillot. L'hémophilie B est un déficit héréditaire en facteur IX, lié au sexe, caractérisé par des hémorragies au niveau des articulations, des muscles, des organes internes ; ces hémorragies peuvent être spontanées, accidentelles ou liées à une intervention chirurgicale. Le traitement de substitution permet d'augmenter les taux plasmatiques de facteur IX, palliant temporairement le déficit et corrigeant les tendances hémorragiques.

Population pédiatrique

Dans une étude clinique, 13 enfants âgés de moins de6 ansdont 10 étaient non préalablement traités) ont été traités avecBETAFACT. La dose médianed'expositionpar journée de traitement pour leshémorragiesmineures, ou pour la prophylaxieétait comprise entre 37 et39 UIkg de poids corporel.

Lors dune étude post-marketing, 11 enfantsâgés de 6 à 12ans ont reçuBETAFACTà une dosesimilaireà celle administréechez 4 adolescents âgés de 12 à 18 ans et chez 27 adultes âgés de 18 à 65 ans.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  Retour en haut de la page

Une étude pharmacocinétique avecBETAFACTa été réaliséechez 11patientsatteints d'hémophilie Bde plus de 12ans.Chaque patient a reçu une injection intraveineuse de 60 UI FIX:C/kg de BETAFACT. Lanalyse des échantillons de plasma a été réalisée en laboratoire centralisé par la méthode de coagulation en un temps. Les paramètres pharmacocinétiques sont résumés ci-dessous :

·Le pic plasmatique du facteur IX est habituellement observé entre 15 et 30 minutes après l'injection.

·Le taux de récupération est de 1,08 ± 0,21 UI/dl par UI/kg de poids corporel.

·L'aire sous la courbe 0®¥ est de 1888 ± 387 UI.h/dl. Le temps de résidence moyen est de 44,2 ± 4,9 h.

·La demi-vie terminale est de 33 ± 4 heures.

·La clairance est de 3,3 ± 0,5 ml/h/kg.

Population pédiatrique

Les données pharmacocinétiques chez la population pédiatrique sont limitées. Le taux de récupération déterminé chez 8 enfants âgés de 6 à 11 ans est semblable à celui observé chez les adolescents et les adultes. Le taux de récupération moyen chez 8 enfants de moins de 6 ans semble être plus bas que chez les sujets plus âgés (0,72 ± 0,17 UI/dl par UI/kg de poids corporel). En raison de lexpérience limitée, une surveillance rapprochée des taux de facteur IX est recommandée pour orienter les doses et la fréquence lors dadministrations répétées.

5.3. Données de sécurité préclinique  Retour en haut de la page

Le facteur IX contenu dans cette préparation est un constituant normal du plasma humain et il se comporte comme le facteur IX endogène.

Il n'a pas été effectué d'études sur la reproduction chez l'animal.

Les données précliniques (test d'Ames) ne laissent supposer aucun potentiel mutagène de BETAFACT. Une étude de tolérance locale chez le lapin montre que BETAFACT est bien toléré lors de l'injection intraveineuse mais aussi lors de l'injection accidentelle péri-veineuse ou intra-artérielle.

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

6.1. Liste des excipients  Retour en haut de la page

Poudre : chlorure de sodium, héparine sodique, chlorhydrate de lysine, arginine, citrate de sodium.

Solvant : eau pour préparations injectables.

6.2. Incompatibilités  Retour en haut de la page

En labsence détude de compatibilité, ce médicament ne doit être mélangé avec aucun autre produit ou médicament.

Seuls les dispositifs d'injection/perfusion en polypropylène doivent être utilisés, car l'adsorption du facteur IX de coagulation humain sur la surface interne de certains matériels de perfusion peut être responsable d'un échec du traitement.

6.3. Durée de conservation  Retour en haut de la page

30 mois.

Après reconstitution, une utilisation immédiate est recommandée .Toutefois la stabilité physico-chimique de BETAFACT 100 UI/ml a été démontrée pendant 12 heures à 25°C.

6.4. Précautions particulières de conservation  Retour en haut de la page

A conserver entre 2°C et 8°C (au réfrigérateur).

Ne pas congeler.

Conserver le flacon dans l'emballage extérieur, à l'abri de la lumière.

Pour lusage ambulatoire, avant louverture, le produit peut être sorti du réfrigérateur, sans y être replacé, pendant une période maximale de 6 mois à une température ne dépassant pas 25°C. La date à laquelle le médicament est sorti et la nouvelle date de péremption doivent être inscrites sur lemballage extérieur. Cette nouvelle date de péremption ne doit jamais dépasser celle initialement mentionnée sur lemballage extérieur. Si le médicament na pas été utilisé avant la nouvelle date de péremption, il doit être éliminé.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur  Retour en haut de la page

Poudre en flacon (verre de type I) + 5 ml de solvant en flacon (verre de type II) avec un système de transfert - boîte de 1.

Poudre en flacon (verre de type I) + 10 ml de solvant en flacon (verre de type II) avec un système de transfert - boîte de 1.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

6.6. Précautions particulières délimination et de manipulation  Retour en haut de la page

Ne pas utiliser au-delà de la date de péremption indiquée sur le conditionnement.

Reconstitution :

Respecter les règles d'asepsie habituelles.

·Si nécessaire, amener les deux flacons (solvant et poudre) à une température ne dépassant pas 25°C.

·Retirer la capsule protectrice du flacon de solvant (eau pour préparations injectables) et du flacon de poudre.

·Désinfecter la surface de chaque bouchon.

·Retirer l'opercule du dispositif Mix2Vial. Sans extraire le dispositif de son emballage, enclencher l'extrémité bleue du Mix2Vial sur le bouchon du flacon de solvant.

·Retirer puis jeter l'emballage. Prendre soin de ne pas toucher la partie désormais exposée du dispositif.

·Retourner l'ensemble flacon de solvant-dispositif et l'enclencher sur le flacon de poudre par la partie transparente du dispositif. Le solvant est transféré automatiquement dans le flacon de poudre. Maintenir l'ensemble et agiter doucement, d'un mouvement circulaire pour dissoudre totalement le produit.

·En maintenant la partie produit reconstitué d'une main et la partie solvant de l'autre, séparer les flacons en dévissant le dispositif Mix2Vial.

La mise en solution ainsi opérée est généralement instantanée et doit être totale en moins de 5 minutes.

Le produit reconstitué doit être examiné visuellement afin de sassurer quil ne contient pas de particules et quil ne présente pas de coloration.

La solution obtenue est limpide ou légèrement opalescente. Ne pas utiliser de solution présentant un aspect non homogène ou contenant un dépôt.

Administration

La solution une fois reconstituée doit être administrée immédiatement par voie intraveineuse en une seule fois.

·Tenir le flacon de produit reconstitué verticalement, en vissant une seringue stérile sur le dispositif Mix2Vial.

·Aspirer ensuite lentement le produit dans la seringue.

·Une fois le produit transféré dans la seringue, tenir celle-ci fermement (piston dirigé vers le bas), dévisser le dispositif Mix2Vial et le remplacer par une aiguille intraveineuse ou une aiguille épicrânienne.

·Expulser l'air de la seringue, piquer la veine après désinfection.

Injecter lentement BETAFACT 100 UI/ml par voie intraveineuse en une seule fois, immédiatement après reconstitution, sans dépasser un débit de 4 ml/min (soit 400 UI/min).

Tout produit non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

7. TITULAIRE DE LAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

LFB BIOMEDICAMENTS

3, AVENUE DES TROPIQUES

ZA DE COURTABOEUF

91940 LES ULIS

FRANCE

8. NUMERO(S) DAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

·34009 574 418-8 3 : Poudre en flacon (verre) + 5 ml de solvant en flacon (verre) avec un système de transfert - boîte de 1.

·34009 574 419-4 4 : Poudre en flacon (verre) + 10 ml de solvant en flacon (verre) avec un système de transfert - boîte de 1.

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE LAUTORISATION  Retour en haut de la page

[A compléter ultérieurement par le titulaire]

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  Retour en haut de la page

[A compléter ultérieurement par le titulaire]

11. DOSIMETRIE  Retour en haut de la page

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

Sans objet.

Liste I.

La prescription initiale hospitalière (les établissements de transfusion sanguine autorisés à dispenser des médicaments dérivés du sang inclus) de ce médicament est limitée à six mois afin d'assurer notamment l'adaptation posologique, la recherche et le suivi des inhibiteurs, ainsi que la recherche des marqueurs d'une éventuelle transmission d'agents infectieux.

La délivrance de ce médicament est réservée aux pharmacies à usage intérieur des établissements de santé ou aux établissements de transfusion sanguine pour les malades qui y sont traités, en application des dispositions de l'article L. 1223-1 du Code de la Santé Publique.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

source: ANSM - Mis à jour le : 02/02/2016

Dénomination du médicament

BETAFACT 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable

Facteur IX de coagulation humain

Encadré

Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant dutiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous.

·Gardez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Si vous avez d'autres questions, si vous avez un doute, demandez plus dinformations à votre médecin ou à votre pharmacien.

·Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez jamais à quelquun dautre, même en cas de symptômes identiques, cela pourrait lui être nocif.

·Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

Sommaire notice

Que contient cette notice :

1. Qu'est-ce que BETAFACT 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant d'utiliser BETAFACT 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable ?

3. Comment utiliser BETAFACT 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver BETAFACT 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable ?

6. Informations supplémentaires.

1. QUEST-CE QUE BETAFACT 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique

BETAFACT est un médicament qui appartient à la classe des antihémorragiques. La substance active est le facteur IX de coagulation humain, une protéine naturellement présente dans lorganisme. Le rôle de cette protéine est dassurer une coagulation du sang normale et dempêcher les saignements trop longs.

Indications thérapeutiques

BETAFACT est utilisé pour compenser le manque en facteur IX de coagulation et ainsi prévenir et traiter les saignements (hémorragies) des patients atteints d'hémophilie B.

L'hémophilie B est une maladie héréditaire caractérisée par un manque en une protéine appelée facteur IX de la coagulation. Ce manque entraîne des troubles de la coagulation.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DUTILISER BETAFACT 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable ?  Retour en haut de la page

Liste des informations nécessaires avant la prise du médicament

Sans objet.

Contre-indications

Nutilisez jamais BETAFACT 100 UI/ml :

·si vous êtes allergique à la substance active (le facteur IX) ou à lun des autres composants contenus dans ce médicament (se référer à la rubrique 6. Informations supplémentaires).

·Si vous êtes allergique à l'héparine ou à ses dérivés.

·Si vous avez eu, dans le passé, une diminution du nombre de vos plaquettes à cause d'un médicament contenant de l'héparine.

·Si votre médecin vous a informé(e) que vous étiez allergique à l'héparine, contactez-le avant de prendre ce médicament.

Précautions d'emploi ; mises en garde spéciales

Mises en garde et précautions demploi

Votre médecin doit évaluer le bénéfice potentiel du traitement par BETAFACT par rapport aux risques de complication dans certaines situations en raison du risque de formation anormale de caillots dans le sang (complications thrombo-emboliques) :

·chez les patients présentant des signes de dégradation de caillots sanguins (fibrinolyse),

·chez les patients présentant une formation de multiples caillots dans la circulation sanguine (coagulation intravasculaire disséminée),

·chez les nouveau-nés,

·si vous venez dêtre opéré,

·si votre coagulation sanguine est anormalement importante,

·si vous avez une maladie du foie.

Votre médecin vous demandera deffectuer des tests sanguins pour détecter au plus tôt les signes de ces complications.

Risque de réactions allergiques

En raison du risque d'allergie (voir rubrique 4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?) lors de l'administration de facteur IX, les premières injections de BETAFACT doivent être effectuées sous surveillance médicale afin de permettre si nécessaire, un traitement immédiat de l'allergie.

Votre médecin vous informera des symptômes annonciateurs d'une réaction allergique (voir rubrique 4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?).Si lun de ces effets survient, arrêtez immédiatement le traitement, et prévenez un médecin afin de mettre en place le traitement approprié à la nature et à la sévérité de la réaction.

Après des traitements répétés par BETAFACT, il est possible que votre système immunitaire réagisse contre le facteur IX en produisant des inhibiteurs (anticorps anti-facteur IX). Lapparition de ces inhibiteurs peut entraîner une diminution de lefficacité du traitement. Votre médecin doit surveiller régulièrement lapparition de ces inhibiteurs par des tests sanguins et mesurer leur quantité.

Un lien a été montré entre la présence des inhibiteurs du facteur IX et lapparition de réactions allergiques. En conséquence :

·si vous avez présenté des réactions allergiques suite à lutilisation de facteur IX, la présence dinhibiteurs doit être recherchée ;

·si un inhibiteur du facteur IX est détecté, le risque de développer une réaction allergique sévère lors d'injection de facteur IX est augmenté.

BETAFACT contient des traces de protéines humaines autres que le facteur IX qui peuvent également avoir un rôle dans lapparition de réactions allergiques.

Informations sur les mesures de sécurité liées à l'origine de BETAFACT

BETAFACT est fabriqué à partir de plasma humain (cest la partie liquide du sang).

Lorsque des médicaments sont préparés à partir de sang ou de plasma humain, certaines mesures sont mises en place afin de prévenir les infections pouvant être transmises aux patients.

Celles-ci comprennent :

·une sélection rigoureuse par entretien médical des donneurs de sang et de plasma de façon à exclure les donneurs risquant dêtre porteurs dinfections,

·le contrôle de chaque don et des mélanges de plasma pour la présence de virus et dagents infectieux.

Le procédé de fabrication du médicament comprend également des étapes capables déliminer ou dinactiver les virus.

Malgré ces mesures, lorsque des médicaments préparés à partir de sang ou de plasma humain sont administrés, le risque de transmission de maladies infectieuses ne peut être totalement exclu. Ceci sapplique également à tous les virus inconnus ou émergents ou autres types dagents infectieux.

Les mesures prises pour BETAFACT sont considérées comme efficaces pour les virus enveloppés comme le virus de limmunodéficience humaine (VIH ou virus du SIDA), le virus de lhépatite B, le virus de lhépatite C.

Ces mesures peuvent être defficacité limitée vis-à-vis des virus non enveloppés tels que le virus de lhépatite A et le parvovirus B19. Linfection par le parvovirus B19 peut être sévère chez la femme enceinte (infection du ftus) et chez les personnes atteintes de certains types danémies ou dun déficit immunitaire.

Une vaccination appropriée (hépatites A et B) des patients recevant des facteurs de coagulation est recommandée.

Enfants :

Ces mises en garde et précautions demploi sappliquent aux adultes et aux enfants.

Interactions avec d'autres médicaments

Autres médicaments et BETAFACT 100 UI/ml

Si vous prenez ou avez pris récemment un autre médicament, y compris un médicament obtenu sans ordonnance, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

Aucune interaction de BETAFACT avec d'autres médicaments n'a été observée à ce jour.

Interactions avec les aliments et les boissons

Sans objet.

Interactions avec les produits de phytothérapie ou thérapies alternatives

Sans objet.

Utilisation pendant la grossesse et l'allaitement

Grossesse et allaitement

Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre ce médicament.

Lutilisation de BETAFACT chez la femme enceinte ou chez la femme qui allaite na pas été étudiée.

Si vous êtes enceinte ou si vous allaitez, votre médecin doit évaluer lintérêt de vous administrer BETAFACT. Il mesurera le bénéfice potentiel de ce traitement par rapport aux risques encourus.

Si vous êtes enceinte ou si vous allaitez, pensez que vous êtes enceinte ou prévoyez davoir un enfant, demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

Sportifs

Sans objet.

Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Rien ne suggère que le facteur IX diminue l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

Liste des excipients à effet notoire

BETAFACT 100 UI/ml contient :

BETAFACT contient du sodium. Ce médicament contient environ 5,2 mg de sodium par ml de produit (26 mg par flacon de 5 ml-52 mg par flacon de 10 ml). Vous devez en tenir compte si vous suivez un régime sans sel ou pauvre en sel.

BETAFACT contient de l'héparine et peut provoquer des réactions allergiques et une baisse du nombre de cellules sanguines, pouvant influer sur la coagulation.

3. COMMENT UTILISER BETAFACT 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable ?  Retour en haut de la page

Instructions pour un bon usage

Le traitement doit être initié sous la surveillance dun spécialiste de lhémophilie.

Posologie, Mode et/ou voie(s) d'administration, Fréquence d'administration et Durée du traitement

Posologie

Votre médecin vous indiquera la dose de BETAFACT à utiliser.

La dose à utiliser et la fréquence des injections dépendent de :

·votre poids,

·la sévérité de votre hémophilie,

·la localisation et l'importance de vos saignements,

·l'état de votre organisme,

·et dans certains cas, de l'opération que vous allez subir (exemple: intervention chirurgicale, extraction dentaire ).

Au cours du traitement, votre médecin vous recommandera des tests sanguins pour contrôler :

·le taux de facteur IX,

·la présence de l'inhibiteur du facteur IX.

Selon les résultats de ces tests, votre médecin pourra décider d'adapter la dose et la fréquence de vos injections.

La dose à utiliser est expriméeen nombre d'unité (UI).

Fréquence d'administration

Votre médecin vous indiquera la fréquence des injections de BETAFACT.

Votre médecin adaptera la fréquence des injections à votre cas en fonction de l'importance de vos saignements et de l'efficacité du traitement.

Un tableau décrivant la fréquence et la durée de traitement en fonction de différentes situations est inclus à la fin de la notice dans la partie réservée aux professionnels de santé.

Mode et voie dadministration

Ce médicament doit être injecté dans les veines par perfusion.

Si vous avez dautres questions sur lutilisation de ce médicament, demandez plus dinformations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Symptômes et instructions en cas de surdosage

Si vous avez utilisé plus de BETAFACT 100 UI/ml que vous nauriez dû :

Consultez immédiatement votre médecin ou votre pharmacien.

Toutefois, aucun cas de surdosage na été rapporté avec le facteur IX de coagulation humain.

Instructions en cas d'omission d'une ou de plusieurs doses

Si vous oubliez dutiliser BETAFACT 100 UI/ml :

Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose simple que vous avez oublié de prendre.

Risque de syndrome de sevrage

Sans objet.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  Retour en haut de la page

Description des effets indésirables

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Risque de réactions allergiques :

·Une hypersensibilité ou des réactions allergiques peuvent survenir rarement. Dans certains cas, ces réactions ont évolué vers une réaction allergique grave.

·des réactions allergiques peuvent survenir avec le développement d'un inhibiteur du facteur IX et peuvent affecter la fonction rénale (voir aussi rubrique 2., paragraphe "Risque de réactions allergiques").

Les signes annonciateurs dune réaction allergique sont :

·un gonflement du visage ou de la gorge,

·des sensations de brûlure et picotement au site d'injection,

·des frissons,

·des rougeurs,

·des démangeaisons et des éruptions de la peau,

·une baisse de la pression artérielle,

·une fatigue extrême (léthargie),

·des nausées, des vomissements,

·une agitation,

·une accélération du rythme cardiaque,

·une oppression au niveau de la poitrine et du thorax,

·des fourmillements,

·une respiration sifflante (de type asthmatique).

Si l'un de ces effets survient, stoppez immédiatement le traitement et consultez un médecin afin dinitier un traitement de lallergie. Celui-ci dépendra du type et de la sévérité de la réaction.

Les effets indésirables suivants ont été directement observés avec BETAFACT lors détudes cliniques et peuvent survenir rarement (moins d1 injection sur 1 000) :

·une hypersensibilité et des réactions allergiques (voir également les rubriques 2. et 4., paragraphe "Risque de réactions allergiques"),

·des maux de tête,

·des démangeaisons,

·des gonflements (dème allergique),

·des nausées,

·des réactions lors de l'injection (malaise, douleur à la poitrine et au thorax),

·des réactions au point dinjection.

Depuis la mise sur le marché de BETAFACT, 2 cas danticorps à activité neutralisante (inhibiteurs) chez un patient non préalablement traité et un patient préalablement traité ont été rapportés.

Les effets indésirables suivants n'ont pas été observés dans les études cliniques avec BETAFACT mais ont été observés chez des patients utilisant un médicament de la même famille que BETAFACT :

Caillots sanguins :

La formation de caillot obstruant les vaisseaux sanguins peut survenir avec lutilisation de facteur IX de faible pureté. Ils peuvent alors :

·bloquer l'apport de sang et doxygène au cur et provoquer une crise cardiaque,

·bloquer l'apport de sang et doxygène aux poumons et provoquer une maladie grave appelée embolie pulmonaire,

·provoquer des caillots de sang dans les veines (thrombose veineuse),

·provoquer de multiples caillots de sang à l'intérieur des vaisseaux sanguins partout dans le corps (coagulation intravasculaire disséminée).

BETAFACT est un facteur IX de haute pureté, et il est rarement associé à ce type deffet.

Développement dinhibiteurs

·Les patients utilisant des médicaments contenant du facteur IX peuvent développer des anticorps anti-facteur IX (inhibiteurs) (voir la rubrique 2., paragraphe "Risque de réactions allergiques").

·Ces inhibiteurs n'ont cependant pas été retrouvés lors détudes cliniques menées avec BETAFACT sur 11 patients non préalablement traités.

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, votre pharmacien ou à votre infirmier/ère. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet:www.ansm.sante.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage dinformations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER BETAFACT 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable ?  Retour en haut de la page

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

Date de péremption

Ne pas utiliser ce médicament après la date de péremption mentionnée sur létiquette du flacon et sur l'emballage.

Conditions de conservation

A conserver au réfrigérateur (2°C à 8°C). Ne pas congeler.

Conserver le flacon dans lemballage extérieur d'origine, à l'abri de la lumière.

Le produit doit être utilisé immédiatement après reconstitution.

Pour une utilisation en dehors de lhôpital (ambulatoire), avant louverture, le produit peut être sorti du réfrigérateur, sans y être replacé, pendant une période maximale de 6 mois à une température ne dépassant pas 25°C. La date à laquelle le médicament est sorti et la nouvelle date de péremption doivent être inscrites sur lemballage extérieur. Cette nouvelle date de péremption ne doit jamais dépasser celle initialement mentionnée sur lemballage extérieur. Si le médicament na pas été utilisé avant la nouvelle date de péremption, il doit être éliminé.

Si nécessaire, mises en garde contre certains signes visibles de détérioration

Ne pas utiliser ce médicament si vous constatez que la solution présente un aspect non homogène ou quelle contient un dépôt.

Les médicaments ne doivent pas être jetés au tout à légout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien ce quil faut faire des médicaments inutilisés. Ces mesures permettront de protéger lenvironnement.

6. INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES  Retour en haut de la page

Liste complète des substances actives et des excipients

Ce que contient BETAFACT 100 UI/ml

·La substance active est :

le facteur IX de coagulation humain à la concentration de 100 UI/ml après reconstitution. Après reconstitution avec 5 ou 10 ml d'eau pour préparations injectables, un flacon contient 500 UI/ 5 ml ou 1000 UI/ 10 ml de facteur IX de coagulation humain.

Lactivité spécifique de BETAFACT est en moyenne de 110 UI/mg de protéines.

·Les autres composants sont :

le chlorure de sodium, lhéparine sodique, le chlorhydrate de lysine, larginine, le citrate de sodium et leau pour préparations injectables (se référer à la rubrique 2. Quelles sont les informations à connaître avant dutiliser BETAFACT 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable).

Forme pharmaceutique et contenu

Aspect de BETAFACT 100 UI/ml et contenu de lemballage extérieur

BETAFACT se présente sous forme dune poudre et dun solvant pour solution injectable en flacons de verre (500 UI/5 ml ou 1000 UI/10 ml) avec un système de transfert.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Nom et adresse du titulaire de l'autorisation de mise sur le marché et du titulaire de l'autorisation de fabrication responsable de la libération des lots, si différent

Titulaire de lautorisation de mise sur le marché et fabricant

Titulaire

LFB BIOMEDICAMENTS

3, AVENUE DES TROPIQUES

ZA DE COURTABOEUF

91940 LES ULIS

FRANCE

Exploitant

LFB BIOMEDICAMENTS

3, AVENUE DES TROPIQUES

ZA DE COURTABOEUF

91940 LES ULIS

FRANCE

Fabricant

LFB BIOMEDICAMENTS

3, AVENUE DES TROPIQUES

ZA DE COURTABOEUF

91940 LES ULIS

FRANCE

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen

Sans objet.

Date dapprobation de la notice

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est {MM/AAAA}.

AMM sous circonstances exceptionnelles

Sans objet.

Informations Internet

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de lANSM (France).

Informations réservées aux professionnels de santé

Les informations suivantes sont destinées exclusivement aux professionnels de santé :

La dose à utiliser est exprimée en nombre d'unité (UI) en utilisant la formule suivante :

Nombre d'unités à administrer = poids corporel (kg) x augmentation souhaitée en facteur IX (%) (UI/dl) x 0,93

Fréquence d'administration

L'activité du facteur IX doit être maintenue à des taux dactivité plasmatique établis et pendant une période dépendant des épisodes hémorragiques à traiter. Le tableau ci-dessous peut être utilisé pour déterminer la posologie dans les situations hémorragiques et chirurgicales suivantes :

Intensité de l'hémorragie Type de l'intervention chirurgicale

Taux plasmatique de facteur IX nécessaire (%) (UI/dl)

Fréquence des injections (heures) Durée du traitement (jours)

Hémorragies :

Hémarthrose précoce, hémorragie musculaire ou de la cavité buccale

20 à 40

Répéter toutes les 24 heures, pendant 1 jour au moins, jusqu'à l'arrêt des douleurs ou jusqu'à l'arrêt de l'hémorragie ou des douleurs révélant lépisode hémorragique ou jusquà cicatrisation

Hémarthrose étendue, hémorragie musculaire ou hématome

30 à 60

Répéter l'injection toutes les 24 heures pendant 3 à 4 jours ou plus jusqu'à disparition de la gêne et de la douleur

Hémorragies mettant en jeu le pronostic vital

60 à 100

Répéter l'injection toutes les 8 à 24 heures jusqu'à disparition du risque hémorragique

Chirurgie mineure dont extraction dentaire

30 à 60

Toutes les 24 heures, pendant 1 jour au moins, jusqu'à l'arrêt de l'hémorragie

Chirurgie majeure

80 à 100

(pré et post-opératoire)

Répéter l'injection toutes les 8 à 24 heures jusqu'à cicatrisation de la plaie, puis poursuivre le traitement au moins 7 jours supplémentaires de manière à maintenir lactivité de facteur IX entre 30 % et 60 % (UI/dl)

Selon les circonstances, des doses plus importantes de BETAFACT 100 UI/ml que celles calculées peuvent être nécessaires, en particulier lors de linjection initiale.

Au cours du traitement, il est recommandé de contrôler le taux de facteur IX afin d'adapter la posologie et la fréquence des injections. En cas d'intervention chirurgicale majeure tout particulièrement, le traitement de substitution nécessite une surveillance particulière avec contrôle de la coagulation (activité plasmatique du facteur IX). La réponse au traitement par le facteur IX et notamment les taux de récupération in vivo et les demi-vies observées peuvent varier selon les individus.

En prophylaxie à long terme pour prévenir les épisodes hémorragiques chez les patients atteints d'hémophilie B sévère, les doses usuelles sont 20 à 40 UI de facteur IX par kg de poids corporel tous les 3 à 4 jours.

Dans certains cas, spécialement chez les sujets jeunes, il peut être nécessaire d'augmenter la posologie ou de raccourcir l'intervalle entre deux injections.

L'apparition d'un inhibiteur du facteur IX doit être surveillée. Si les taux plasmatiques de facteur IX désirés ne peuvent être atteints ou si le saignement n'est pas maîtrisé après administration d'une dose appropriée, il faut réaliser des tests biologiques pour détecter la présence dun inhibiteur du facteur IX.

En cas d'apparition d'un inhibiteur à un taux inférieur à 10 Unités Bethesda (UB), l'augmentation de la dose de facteur IX de coagulation humain injectée peut être suffisante pour neutraliser l'inhibiteur. Chez les patients présentant un inhibiteur de titre élevé, le traitement par facteur IX peut être inefficace et dautres thérapeutiques doivent être envisagées. De tels traitements doivent être conduits par des médecins ayant lhabitude de traiter des patients atteints dhémophilie B.

Dans un essai clinique, 13 enfants de moins de 6 ans ont été traités par BETAFACT à des posologies similaires à celles utilisées chez ladulte.

Reconstitution

Reconstituer la préparation avec leau pour préparations injectables comme décrit dans le paragraphe ci-après.

Respecter les règles dasepsie habituelles.

Le traitement doit être initié sous la surveillance d'un médecin spécialiste de la prise en charge de l'hémophilie.

Si nécessaire, amener les deux flacons (poudre et solvant) à une température ne dépassant pas 25°C.

Retirer la capsule protectrice du flacon de solvant (eau pour préparations injectables) et du flacon de poudre.

Désinfecter la surface de chaque bouchon.

Retirer lopercule du dispositif Mix2Vial. Sans extraire le dispositif de son emballage, enclencher lextrémité bleue du Mix2Vial sur le bouchon du flacon de solvant.

Retirer puis jeter lemballage. Prendre soin de ne pas toucher la partie maintenant exposée du dispositif.

Retourner lensemble flacon de solvant-dispositif et lenclencher sur le flacon de poudre par la partie transparente du dispositif. Le solvant est transféré automatiquement dans le flacon de poudre. Maintenir lensemble et agiter doucement, dun mouvement circulaire, pour dissoudre totalement le produit.

En maintenant la partie produit reconstituée dune main et la partie solvant de lautre, séparer les flacons en dévissant le dispositif Mix2Vial.

La mise en solution ainsi opérée est généralement instantanée et doit être totale en moins de 5 minutes.

La solution est limpide ou légèrement opalescente.

Ne pas utiliser de solution trouble ou contenant un dépôt.

Ne pas mélanger à dautre médicament.

Ne pas diluer le produit reconstitué.

Administration

·Tenir le flacon du produit reconstitué verticalement en vissant une seringue stérile sur le dispositif Mix2Vial. Aspirer lentement le produit dans la seringue.

·Une fois le produit transféré dans la seringue, tenir celle-ci fermement (piston dirigé vers le bas), dévisser le dispositif Mix2Vial et le remplacer par une aiguille intraveineuse ou une aiguille épicrânienne.

·Expulser lair de la seringue et piquer la veine après désinfection.

·Injecter lentement par voie intraveineuse en une seule fois, immédiatement après reconstitution, sans dépasser un débit de 4 ml/minute.

Tout produit non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

Injecter lentement par voie intraveineuse en une seule fois, immédiatement après reconstitution, à un débit maximum de 4 ml/minute.

Conservation après reconstitution :

Pour des raisons de stérilité, il est recommandé dutiliser le produit immédiatement après reconstitution. Toutefois, la stabilité physico-chimique en cours d'utilisation a été démontrée pendant 12 heures à 25°C.

Autres

Sans objet.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

Source : ANSM