ATOVAQUONE/PROGUANIL EG 250 mg/100 mg, comprimé pelliculé

source: ANSM - Mis à jour le : 26/07/2013

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  Retour en haut de la page

ATOVAQUONE/PROGUANIL EG 250 mg/100 mg, comprimé pelliculé

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  Retour en haut de la page

Atovaquone ........ 250,00 mg

Chlorhydrate de proguanil .. 100,00 mg

Pour un comprimé pelliculé.

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

3. FORME PHARMACEUTIQUE  Retour en haut de la page

Comprimé pelliculé.

Comprimé pelliculé marron rosé à marron, rond, biconvexe, à bords biseautés, portant l'inscription en creux « 404 » sur une face et « G » sur l'autre.

4. DONNEES CLINIQUES  Retour en haut de la page

4.1. Indications thérapeutiques  Retour en haut de la page

Il est indiqué dans les cas suivants:

·Prophylaxie du paludisme à Plasmodium falciparum chez l'adulte et chez l'enfant de plus de 40 kg.

·Traitement de l'accès palustre, non compliqué, à Plasmodium falciparum chez l'adulte et chez l'enfant de 11 kg ou plus.

Il convient de prendre en considération les recommandations officielles et locales relatives à la prévalence locale de la résistance aux médicaments antipaludéens; les recommandations officielles incluront normalement les recommandations diffusées par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et celles des autorités sanitaires locales.

4.2. Posologie et mode d'administration  Retour en haut de la page

Mode d administration

La posologie quotidienne recommandée doit être administrée à la même heure chaque jour et avec un repas ou une boisson lactée pour favoriser labsorption de latovaquone.

Si la prise de repas nest pas possible, le patient doit néanmoins prendre ATOVAQUONE/PROGUANIL EG mais la biodisponibilité de latovaquone sera réduite. En cas de vomissement dans lheure suivant ladministration, une nouvelle dose doit être administrée.

Posologie

Prophylaxie :

Le traitement prophylactique sera:

·débuté 24 ou 48 heures avant le jour darrivée dans la zone dendémie,

·poursuivi pendant la durée du séjour, qui ne devra pas dépasser 28 jours,

·poursuivi 7 jours après avoir quitté la zone d'endémie.

La sécurité et l'efficacité de atovaquone/proguanil ont été démontrées dans des études d'une durée maximale de 12 semaines chez des sujets (semi-immunisés) résidant dans des zones d'endémie.

Posologie chez ladulte et lenfant de plus de 40 kg de poids corporel :

Un comprimé de ATOVAQUONE/PROGUANIL EG par jour.

ATOVAQUONE/PROGUANIL EG 250 mg/100 mg n'est pas recommandé pour la prophylaxie du paludisme chez les sujets ayant un poids corporel inférieur à 40 kg.

Traitement :

Posologie chez ladulte

4 comprimés de ATOVAQUONE/PROGUANIL EG en une prise unique pendant 3 jours consécutifs.

Posologie chez lenfant de 11 kg ou plus de poids corporel

·>11 à < 20 kg: 1 comprimé par jour pendant 3 jours consécutifs.

·> 20 à < 30 kg: 2 comprimés en une prise unique par jour pendant 3 jours consécutifs.

·> 30 à <40 kg: 3 comprimés en une prise unique par jour pendant 3 jours consécutifs à 24 heures d'intervalle.

·> 40 kg : La posologie sera celle de ladulte.

Posologie chez le sujet âgé

Les données de pharmacocinétique montrent quun ajustement posologique chez les sujets âgés nest pas nécessaire (voir rubrique 5.2).

Posologie en cas d'insuffisance hépatique

Les données de pharmacocinétique disponibles indiquent qu'il quun ajustement posologique en cas d'insuffisance hépatique légère à modérée nest pas nécessaire Bien quaucune étude nait été réalisée chez les patients atteints dinsuffisance hépatique sévère, aucune précaution particulière ni aucune adaptation posologique nest envisagée (voir rubrique 5.2).

Posologie en cas d'insuffisance rénale

Les données de pharmacocinétique indiquent quun ajustement posologique chez les patients présentant une insuffisance rénale légère à modérée nest pas nécessaire. En cas d'insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine < 30 ml/min), pour traiter un accès palustre à Plasmodium falciparum, il conviendra, dans la mesure du possible, d'avoir recours à un traitement alternatif (voir rubriques 4.4 et 5.2). Pour le traitement prophylactique du paludisme à Plasmodium falciparum chez des patients présentant une insuffisance rénale sévère, se référer à rubrique 4.3.

Publicité
4.3. Contre-indications  Retour en haut de la page

Hypersensibilité aux substances actives ou à lun des excipients indiqués en rubrique 6.1.

Lassociation atovaquone/proguanil est contre-indiquée dans le traitement prophylactique du paludisme à Plasmodium falciparum chez les patients présentant une insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine < 30 ml/min).

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  Retour en haut de la page

En cas de vomissements dans lheure suivant ladministration datovaquone/proguanil, que ce soit en traitement prophylactique ou curatif du paludisme, une nouvelle dose doit être administrée. En cas de diarrhée, la posologie habituelle est préconisée. En cas de diarrhée ou de vomissement, l'absorption de l'atovaquone peut être réduite; néanmoins les essais cliniques étudiant atovaquone/proguanil en prophylaxie n'ont pas détecté d'échecs de la prophylaxie chez les sujets dont les troubles digestifs ne les ont pas conduits à abandonner l'étude. Cependant, comme avec les autres médicaments antipaludéens, il est fortement recommandé à tous les patients y compris ceux souffrant de diarrhées ou vomissements dutiliser des mesures de protection individuelle contre les piqûres de moustiques (répulsifs, moustiquaire imprégnée).

Chez les patients souffrant d'un accès palustre et présentant des diarrhées ou des vomissements, il est préférable d'envisager un autre traitement antipaludéen. Si un traitement par atovaquone/proguanil est néanmoins utilisé chez ces patients, la parasitémie et l'état clinique devront être étroitement surveillés.

Atovaquone/proguanil na pas été évalué dans le traitement de l'accès pernicieux cérébral (neuropaludisme), ni dans les formes sévères ou compliquées du paludisme telles quune recrudescence de la parasitémie, un dème pulmonaire ou une insuffisance rénale.

Des réactions allergiques sévères (y compris des réactions anaphylactiques) ont parfois été rapportées chez les patients utilisant atovaquone/proguanil. En cas de survenue de réactions allergiques (voir rubrique 4.8), ladministration datovaquone/proguanil doit être interrompue sans délai et un traitement adapté doit être instauré.

Atovaquone/proguanil sest montré inactif sur les formes hypnozoïtes du Plasmodiumvivax, le traitement du paludisme à Plasmodium vivax avec atovaqone/proguanil en monothérapie a, en effet, occasionné de fréquentes rechutes. Un traitement complémentaire efficace contre les hypnozoïtes doit être administré aux voyageurs fortement exposés au Plasmodium vivax ou Plasmodium ovale, et à ceux développant un paludisme causé par lune de ces deux espèces de parasites.

La réapparition d'un accès palustre par recrudescence de la parasitémie à Plasmodium falciparum après un traitement initial bien conduit par atovaquone/proguanil, de même qu'un échec de la prophylaxie, doivent faire évoquer une résistance du parasite et impose le recours à un autre antipaludique schizonticide pour traiter l'accès.

La parasitémie doit être étroitement surveillée chez les patients lors de ladministration concomitante de tétracycline (voir rubrique 4.5).

Ladministration concomitante datovaquone/proguanil et défavirenz ou dinhibiteurs de protéase boostés doit être évitée autant que possible (voir rubrique 4.5). Ladministration concomitante datovaquone/proguanil et de rifampicine ou de rifabutine nest pas recommandée (voir rubrique 4.5).

Ladministration concomitante datovaquone/proguanil et de métoclopramide nest pas recommandée. Un autre traitement antiémétique devrait être administré (voir rubrique 4.5).

La prudence est recommandée lors de linstauration ou de larrêt dune prophylaxie ou dun traitement avec atovaquone/proguanil chez des patients traités de manière continue avec de la warfarine ou tout autre anticoagulant coumarinique (voir rubrique 4.5).

Latovaquone peut augmenter les concentrations détoposide et de son métabolite (voir rubrique 4.5). Chez les patients ayant une insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine < 30 ml/min), des traitements alternatifs à latovaquone/proguanil devront, si possible, être recommandés pour le traitement de laccès palustre à Plasmodium falciparum (voir rubriques 4.2, 4.3 et 5.2).

La sécurité et lefficacité des comprimés datovaquone 250mg/chlorhydrate de proguanil 100 mg nont pas été démontrées pour la prophylaxie du paludisme chez des patients pesant moins de 40 kg ou pour le traitement du paludisme chez des patients pédiatriques pesant moins de 11 kg.

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  Retour en haut de la page

Ladministration concomitante de rifampicine ou de rifabutine nest pas recommandée car une telle association réduit les concentrations plasmatiques datovaquone, respectivement denviron 50 % et 34 % (voir rubrique 4.4).

Ladministration concomitante de métoclopramide a été associée à une diminution significative (environ 50 %) des concentrations plasmatiques datovaquone (voir rubrique 4.4). Un autre antiémétique devra être administré.

Lors dune administration concomitante avec de léfavirenz ou des inhibiteurs de protéase boostés, une diminution des concentrations datovaquone allant jusquà 75% a été observée. Cette association doit être évitée autant que possible (voir rubrique 4.4).

Ladministration concomitante datovaquone et dindinavir entraîne une diminution de la Cmin de lindinavir (diminution de 23%; IC 90% 8-35%). La prudence simpose lors de la prescription datovaquone et dindinavir en raison dune diminution des concentrations minimales de lindinavir.

Le proguanil peut potentialiser leffet de la warfarine et dautres anticoagulants coumariniques pouvant conduire à un risque hémorragique accru. Le mécanisme responsable de cette interaction médicamenteuse potentielle nest pas connu. La prudence est recommandée lors de linstauration ou de larrêt dune prophylaxie du paludisme ou dun traitement antipaludéen par lassociation atovaquone/proguanil chez des patients traités au long cours par des anticoagulants oraux. Il peut savérer nécessaire dajuster la dose de lanticoagulant oral au cours dun traitement par atovaquone/proguanil, ou après arrêt de celui-ci, en fonction des résultats de lINR.

Un traitement concomitant avec une tétracycline a été associé à une diminution des concentrations plasmatiques datovaquone.

Ladministration concomitante datovaquone, à la dose de 45 mg/kg/jour en traitement prophylactique de la pneumonie à pneumocystis carinii chez lenfant (n=9) souffrant dune leucémie lymphoblastique aiguë, a augmenté les concentrations plasmatiques (aire sous la courbe) détoposide et de son métabolite étoposide catéchol, respectivement dune valeur médiane de 8,6 %(p = 0,055) et de 28,4 % (p = 0,031) (par rapport respectivement à ladministration concomitante détoposide et de sulfaméthoxazole-triméthoprime). La prudence est recommandée chez les patients traités simultanément par létoposide (voir rubrique 4.4).

Le proguanil est principalement métabolisé par lisoenzyme CYP2C19. On ignore cependant sil existe des interactions pharmacocinétiques potentielles avec dautres substrats, inhibiteurs (exemple: moclobémide, fluvoxamine) ou inducteurs (exemple: artémisinine, carbamazépine) du CYP2C19 (voir rubrique 5.2).

4.6. Grossesse et allaitement  Retour en haut de la page

Grossesse

La sécurité demploi de lassociation atovaquone/chlorhydrate de proguanil chez la femme enceinte na pas été établie et le risque potentiel est inconnu.

Les études animales n'ont montré aucun signe de tératogénicité de l'association. Les composants individuels nont pas montré deffets sur la parturition ou le développement pré- et postnatal. Une toxicité maternelle a été observée chez des lapines gravides lors d'une étude de tératogénicité (voir rubrique 5.3). Lutilisation datovaquone/proguanil ne doit être envisagée chez la femme enceinte qu'après avoir évalué le bénéfice du traitement pour la mère par rapport au risque potentiel encouru par le ftus.

Le proguanil, lun des composants de lassociation atovaquone/proguanil, agit par inhibition de la dihydrofolate réductase du parasite. Aucune donnée clinique nindique quune supplémentation en folate diminue lefficacité de ce médicament. Chez les femmes enceintes ou souhaitant lêtre et recevant une supplémentation en folates afin de prévenir une anomalie congénitale du tube neural, une telle supplémentation doit être poursuivie au cours du traitement par atovaquone/proguanil.

Allaitement

Dans une étude chez la rate, les concentrations d'atovaquone dans le lait représentent 30 % des concentrations plasmatiques maternelles. On ne sait pas si latovaquone est excrété dans le lait maternel chez la femme.

Le proguanil est excrété dans le lait maternel en faible quantité.

Lassociation atovaquone/proguanil ne doit pas être utilisée durant lallaitement.

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  Retour en haut de la page

Aucune étude na été effectuée sur les effets sur l'aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines.

Des étourdissements ont été rapportés. S'ils présentent de tels symptômes, les patients doivent être avertis quils ne doivent ni conduire ni utiliser des machines ni participer à des activités qui pourraient comporter un risque pour eux ou pour les autres.

4.8. Effets indésirables  Retour en haut de la page

Au cours des essais cliniques menés avec atovaquone/proguanil dans le traitement du paludisme, les effets indésirables les plus fréquemment rapportés ont été: douleurs abdominales, céphalées, anorexie, nausées, vomissements, diarrhée et toux. Au cours des essais cliniques menés avec atovaquone/proguanil dans le traitement prophylactique du paludisme, les événements indésirables les plus fréquemment rapportés ont été: céphalées, douleurs abdominales et diarrhée.

Les évènements indésirables rapportés et ayant un lien de causalité suspectée (ou du moins possible) ainsi que les notifications spontanées après commercialisation sont résumés dans le tableau suivant:

La convention suivante a été utilisée pour classer les fréquences: très fréquent (≥1/10) ; fréquent (≥1/100 à <1/10) ; peu fréquent (≥1/1 000 à <1/100) ; fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur base des données disponibles).

Les données de sécurité à long terme chez lenfant sont limitées. En particulier, les effets à long terme datovaquone/proguanil sur la croissance, la puberté et le développement général nont pas été étudiés.

Classe de système dorgane

Très fréquent

1/10)

Fréquent

1/100 à <1/10)

Peu fréquent

1/1 000 à <1/100)

Fréquence indéterminée2

(ne peut être estimée sur base des données disponibles)

Affections hématologiques et du système lymphatique

Anémie

Neutropénie1

Pancytopénie

Affections du système immunitaire

Réactions allergiques

oedème de quincke 3 Anaphylaxie (voir rubrique 4.4)

Vascularite3

Troubles du métabolisme et de la nutrition

Hyponatrémie1

Anorexie

Hyperamylasémie 1

Affections psychiatriques

Rêves anormaux

Dépression

Anxiété

crises de panique

Pleurs

Hallucinations

Cauchemars

Affections du système nerveux

Céphalées

Insomnie

Vertiges

Convulsions

Affections cardiaques

Palpitations

Tachycardie

Affections gastro-intestinales

Nausées1 Vomissement Diarrhée Douleurs abdominales

Stomatite

Intolérance gastrique3

Ulcérations buccales3

Affections hépatobiliaires

Elévation du taux des enzymes hépatiques1

Hépatite

Cholestase3

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Prurit

Éruptions cutanées

Chute de cheveux

Urticaire

Syndrome de Stevens Johnson

Erythème polymorphe

Formation de vésicules3

Exfoliation cutanée

Réactions de photosensibilité

Troubles généraux et anomalies au site dadministration

Fièvre

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Toux

1. Fréquence daprès la notice de latovaquone. Les patients ayant participé aux essais cliniques sur latovaquone ont reçu des doses plus élevées et ont souvent présenté des complications liées à une infection à VIH (Virus de lImmunodéficience Humaine) à un stade avancé. Il est possible que ces événements aient été observés à une fréquence moindre ou pas observés du tout lors des essais cliniques effectués avec lassociation atovaquone/proguanil.

2. Observation provenant de notifications spontanées après commercialisation. La fréquence nest donc pas connue.

3. Observé sous proguanil.

Déclaration des effets indésirables suspectés La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet:www.ansm.sante.fr

4.9. Surdosage  Retour en haut de la page

On ne dispose pas de suffisamment dexpérience pour prédire les conséquences dun surdosage en atovaquone/proguanil ou pour proposer une prise en charge spécifique. Toutefois, dans les rapports de cas de surdosage en atovaquone, les effets observés correspondaient aux effets indésirables connus du médicament. En cas de surdosage, il convient de surveiller le patient et dadministrer un traitement symptomatique approprié.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  Retour en haut de la page

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique : ANTI-PALUDEEN, Biguanides, Proguanil, associations, code ATC : P01BB51

Les comprimés pelliculés dATOVAQUONE/PROGUANIL EG sont une association fixe datovaquone et de chlorhydrate de proguanil qui agit comme un schizonticide sanguin mais qui présente également une activité sur les schizontes hépatiques de Plasmodium falciparum.

Mode daction

L'atovaquone et le chlorhydrate de proguanil interfèrent à 2 niveaux de la biosynthèse des pyrimidines nécessaires à la réplication de l'acide nucléique du parasite. Le mécanisme d'action de l'atovaquone vis-à-vis le P. falciparum consiste en une inhibition du transport des électrons au niveau du complexe bc1 du cytochrome des mitochondries du parasite et en une chute du potentiel de membrane de la mitochondrie. Un des mécanismes d'action du proguanil, via son métabolite le cycloguanil, est l'inhibition de la dihydrofolate-réductase, qui perturbe la synthèse du désoxythymidylate. Le proguanil possède également un mécanisme daction antipaludéen indépendant de sa métabolisation en cycloguanil; le proguanil, contrairement au cycloguanil, peut potentialiser laction de l'atovaquone pour entraîner une chute du potentiel de membrane de la mitochondrie des parasites responsables du paludisme. Ce dernier mécanisme peut expliquer laction synergique de l'association proguanil/atovaquone.

Résistance

Des cas de résistance deP. falciparumà lassociation atovaquoneproguanil ont été rapportés dans la littérature. Le mécanisme de résistance peut impliquer des mutations ponctuelles sur le gène cible de latovaquone, le gène codant pour le cytochrome b de la mitochondrie de P. falciparum. Le mécanisme de résistance na cependant pas été totalement élucidé.

La prévalence de la résistance peut varier en fonction de la géographie et du temps. Les recommandations officielles telles que celles des autorités sanitaires publiques et de lOMS peuvent fournir des informations sur la résistance.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  Retour en haut de la page

Aucune interaction pharmacocinétique n'est observée entre l'atovaquone et le proguanil à la dose recommandée. Au cours détudes cliniques durant lesquelles des enfants ont reçu lassociation atovaquone/proguanil à une posologie dépendant de leur poids corporel, les taux plasmatiques résiduels de latovaquone, du proguanil et du cycloguanil observés chez les enfants étaient semblables à ceux observés chez ladulte.

Absorption

L'atovaquone est une molécule très lipophile. Elle est faiblement soluble dans l'eau. Chez les patients infectés par le VIH, la biodisponibilité absolue dune dose unique de 750 mg datovaquone comprimés prise pendant un repas est de 23 %, avec une variabilité interindividuelle denviron 45 % .

La prise dun repas riche en graisses augmente la vitesse et le degré dabsorption de l'atovaquone. L'aire sous la courbe des concentrations plasmatiques (AUC) mesurées dans ces conditions est 2 à 3 fois plus importante et la concentration maximale (Cmax ) est 5 fois plus élevée que chez le sujet à jeun. Il est donc recommandé aux patients de prendre les comprimés datovaquone/proguanil au cours dun repas ou avec une boisson lactée (voir rubrique 4.2).

L'absorption du chlorhydrate de proguanil est rapide et importante, ceci indépendamment des apports de nourriture.

Distribution

Le volume de distribution apparent de l'atovaquone et du proguanil dépend du poids corporel.

L'atovaquone est fortement liée aux protéines plasmatiques (> 99 %) mais, in vitro, elle ne déplace pas les autres médicaments fortement liés aux protéines, rendant ainsi peu probables des interactions significatives par déplacement de ces médicaments.

Après administration orale, le volume de distribution de latovaquone chez l'adulte et l'enfant est d'environ 8,8 l/kg.

La fixation protéique du proguanil est de 75 %. Suite à l'administration orale, le volume de distribution du proguanil chez l'adulte et l'enfant varie de 20 à 42 l/kg.

Il n'y a pas de modification de la fixation protéique de l'atovaquone et du proguanil après administration simultanée des 2 principes actifs.

Métabolisme

Aucun métabolisme de l'atovaquone n'a été mis en évidence et son élimination urinaire est négligeable Elle est éliminée majoritairement (> 90 %) sous forme inchangée dans les fèces.

Le chlorhydrate de proguanil est partiellement métabolisé, principalement par lisoenzyme 2C19 du cytochrome P450. Il existe une variabilité interindividuelle du métabolisme du proguanil lié au phénotype du cytochrome CYP2C19. Moins de 40 % sont éliminés sous forme inchangée dans les urines. Ses métabolites, le cycloguanil et le 4-chlorophénylbiguanide, sont également éliminés dans les urines.

Lors de ladministration de lassociation atovaquone/proguanil aux doses recommandées, le degré de métabolisation du proguanil na aucune incidence sur le traitement ou la prophylaxie du paludisme.

Elimination

La demi-vie d'élimination de l'atovaquone est d'environ 2 à 3 jours chez l'adulte et 1 à 2 jours chez l'enfant.

Les demi-vies d'élimination du proguanil et du cycloguanil sont d'environ 12 à 15 heures, chez l'adulte et chez l'enfant.

La clairance de l'atovaquone et du proguanil augmente avec laugmentation du poids corporel et est à peu près 70 % plus élevée chez un patient de 80 kg par rapport à un patient de 40 kg. Après administration orale, la clairance moyenne chez les patients pédiatriques et adultes pesant 10 à 80 kg varie de 0,8 à 10,8 l/h pour l'atovaquone et de 15 à 106 l/h pour le proguanil.

Pharmacocinétique chez le sujet âgé

Il na pas été mis en évidence de différence cliniquement significative de l absorption de latovaquone ou du proguanil chez les patients âgés. La biodisponibilité du cycloguanil est plus élevée chez le sujet âgé que chez le sujet jeune (l'aire sous la courbe est augmenté de 140 % et la concentration maximale est augmentée de 80 %), alors qu'il n'y a pas de différence cliniquement significative de la demi-vie délimination (voir rubrique 4.2).

Pharmacocinétique chez linsuffisant rénal

La clairance et/ou l'aire sous la courbe de latovaquone, du proguanil et du cycloguanil observés chez les patients ayant une insuffisance rénale légère à modérée, sont semblables aux valeurs observées chez les patients ayant une fonction rénale normale.

La concentration maximale et l'aire sous la courbe des concentrations d'atovaquone mesurées chez les sujets atteints d'insuffisance rénale sévère sont diminuées respectivement de 64 % et 54 %.

Chez les patients atteints d'insuffisance rénale sévère, les demi-vies délimination du proguanil (t1/2 39h) et du cycloguanil (t1/2 37h) sont prolongées, suggèrant un risque d'accumulation lors de l'administration réitérée chez ces patients (voir rubriques 4.2 et 4.4).

Pharmacocinétique chez linsuffisant hépatique

Chez les patients ayant une insuffisance hépatique légère à modérée, il ny a pas de différence cliniquement significative en ce qui concerne lexposition de latovaquone par rapport aux sujets sains.

Chez ces mêmes patients, il a été observé une augmentation de 85 % de l'aire sous la courbe du proguanil, sans changement de la demi-vie délimination, et une diminution de 65 68 % de la concentration maximale et de l'aire sous la courbe du cycloguanil.

Il nexiste pas de données concernant les patients atteints dinsuffisance hépatique sévère (voir rubrique 4.2).

5.3. Données de sécurité préclinique  Retour en haut de la page

Toxicité à doses répétées

Les effets observés au cours des études de toxicité dose-répétée avec l'association atovaquone/chlorhydrate de proguanil étaient reliés au proguanil et étaient observés à des niveaux de dose n'apportant pas de marge significative par rapport à l'exposition clinique attendue.

Le proguanil ayant été largement utilisé et en toute sécurité dans le traitement et la prophylaxie du paludisme à des doses similaires à celles utilisées dans l'association, ces observations ont été jugées peu pertinentes du point de vue clinique.

Etudes de toxicité sur la reproduction

Chez le rat et le lapin, aucun signe de tératogénicité n'a été observé avec l'association. On ne dispose d'aucune donnée concernant l'effet de l'association sur la fécondité ou le développement pré- et postnatal mais des études effectuées avec les composants individuels de lassociation atovaquone/proguanil n'ont mis en évidence aucun effet sur ces paramètres. Dans une étude de tératogénicité conduite chez le lapin avec l'association, une toxicité maternelle inexpliquée a été observée lors d'une exposition systémique comparable à celle mesurée après utilisation clinique chez lhomme

Mutagénicité:

Ni l'atovaquone, ni le proguanil utilisés seuls n'ont montré d'activité mutagène sur une large série de tests.

Aucune étude de mutagénicité n'a été réalisée avec l'association atovaquone - proguanil.

Le cycloguanil, métabolite actif du proguanil, a lui aussi donné des résultats négatifs au test dAmes, mais positifs au test du lymphome de souris et au test du micronucleus de souris. Ces effets positifs avec le cycloguanil (antagoniste de la dihydrofolate réductase) ont été significativement atténués voire abolis par ladministration de compléments dacide folique

Carcinogénicité

Les études de carcinogénicité menées chez la souris avec l'atovaquone administrée seule ont révélé une augmentation de l'incidence des adénomes et des carcinomes hépatocellulaires.

Ces résultats n'ont pas été observés chez le rat et les tests de mutagénicité étaient négatifs. Ces observations semblent liées à la susceptibilité intrinsèque des souris à l'atovaquone et nont pas été considérées comme cliniquement significatives.

Les études du potentiel carcinogène du proguanil seul nont pas révélé deffet carcinogène chez le rat et la souris.

Aucune étude du potentiel carcinogène du proguanil associé à latovaquone na été réalisée.

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

6.1. Liste des excipients  Retour en haut de la page

Noyau : Poloxamère 188, cellulose microcristalline, hyprolose faiblement substituée, povidone K30, carboxyméthylamidon sodique (type A), silice colloïdale anhydre, stéarate de magnésium.

Pelliculage : Opadry marron 03C86943 : (Hypromellose, dioxyde de titane (E171), oxyde de fer rouge (E172), macrogol 400, macrogol 8000).

6.2. Incompatibilités  Retour en haut de la page

Sans objet.

6.3. Durée de conservation  Retour en haut de la page

3 ans.

6.4. Précautions particulières de conservation  Retour en haut de la page

Pas de précautions particulières de conservation.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur  Retour en haut de la page

12, 24, 36 comprimés pelliculés sous plaquettes (PVC/PVDC/Aluminium).

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

6.6. Précautions particulières délimination et de manipulation  Retour en haut de la page

Pas d'exigences particulières.

7. TITULAIRE DE LAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

EG LABO Laboratoires euroGenerics

LE QUINTET, BAT. A,

12 RUE DANJOU

92517 BOULOGNE-BILLANCOURT CEDEX

8. NUMERO(S) DAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

·224 731-9 ou 34009 224 731 9 2 : 12 comprimés sous plaquettes (PVC/PVDC/Aluminium)

·224 732-5 ou 34009 224 732 5 3 : 24 comprimés sous plaquettes (PVC/PVDC/Aluminium)

·224 740-8 ou 34009 224 740 8 3 : 36 comprimés sous plaquettes (PVC/PVDC/Aluminium)

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE LAUTORISATION  Retour en haut de la page

[à compléter par le titulaire]

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  Retour en haut de la page

[à compléter par le titulaire]

11. DOSIMETRIE  Retour en haut de la page

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

Sans objet.

Liste I

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

source: ANSM - Mis à jour le : 26/07/2013

Dénomination du médicament

ATOVAQUONE/PROGUANIL EG 250 mg/100 mg, comprimé pelliculé

Atovaquone/Chlorhydrate de proguanil

Encadré

Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant de prendre ce médicament.

·Gardez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Si vous avez toute autre question, si vous avez un doute, demandez plus dinformations à votre médecin ou à votre pharmacien.

·Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez jamais à quelquun dautre, même en cas de symptômes identiques, cela pourrait lui être nocif.

·Si lun des effets indésirables devient grave ou si vous remarquez un effet indésirable non mentionné dans cette notice, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

Sommaire notice

Dans cette notice :

1. Qu'est-ce que ATOVAQUONE/PROGUANIL EG 250 mg/100 mg, comprimé pelliculé et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant de prendre ATOVAQUONE/PROGUANIL EG 250 mg/100 mg, comprimé pelliculé ?

3. Comment prendre ATOVAQUONE/PROGUANIL EG 250 mg/100 mg, comprimé pelliculé ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver ATOVAQUONE/PROGUANIL EG 250 mg/100 mg, comprimé pelliculé ?

6. Informations supplémentaires.

1. QUEST-CE QUE ATOVAQUONE/PROGUANIL EG 250 mg/100 mg, comprimé pelliculé ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique

ATOVAQUONE/PROGUANIL EG appartient à un groupe de médicaments appelés antipaludéens. Ils contiennent deux substances actives, l'atovaquone et le chlorhydrate de proguanil.

Indications thérapeutiques

ATOVAQUONE/PROGUANIL EG est utilisé dans les deux cas suivants :

·la prévention du paludisme chez l'adulte et chez l'enfant de plus de 40 kg

·le traitement curatif d'un accès de paludisme chez l'adulte et chez l'enfant de plus de 11 kg

Le paludisme se transmet par la piqûre dun moustique infecté qui introduit le parasite responsable (Plasmodium falciparum) dans la circulation sanguine. ATOVAQUONE/PROGUANIL EG prévient le paludisme en tuant ce parasite. Chez les personnes déjà infectées par le paludisme, ATOVAQUONE/PROGUANIL EG tue également ce parasite.

Protégez-vous du paludisme

Le paludisme peut se contracter à tout âge. C'est une maladie grave mais quil est possible de prévenir.

Outre la prise dATOVAQUONE/PROGUANIL EG, il est très important que vous preniez également des mesures pour éviter dêtre piqué par les moustiques.

·Utilisez des répulsifs sur la peau exposée. Portez des vêtements de couleur claire recouvrant le corps au maximum, surtout après le coucher du soleil, moment auquel les moustiques sont les plus actifs. Dormez dans des piècesdont les fenêtres sont pourvues de moustiquaires ou sous une moustiquaire imprégnée d'insecticide. Fermez portes et fenêtres au coucher du soleil, si elles ne sont pas munies de moustiquaires. Envisagez l'utilisation d'un insecticide (plaquettes, aérosol, diffuseur électrique) pour tuer les insectes présents dans les pièces ou pour empêcher les moustiques d'entrer. Si vous désirez plus de conseils, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

Il est toujours possible dattraper le paludisme après avoir pris les précautions nécessaires. Certains types dinfection palustre restent asymptomatiques pendant longtemps, de sorte que la maladie peut ne se déclarer quaprès plusieurs jours, semaines ou même mois après être revenu de létranger. Consultez immédiatement un médecin si vous présentez des symptômes tels que fièvre élevée, céphalées, frissons et fatigue à votre retour.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DE PRENDRE ATOVAQUONE/PROGUANIL EG 250 mg/100 mg, comprimé pelliculé ?   Retour en haut de la page

Liste des informations nécessaires avant la prise du médicament

Sans objet.

Contre-indications

Ne prenez jamais ATOVAQUONE/PROGUANIL EG 250 mg/100 mg, comprimé pelliculé :

·si vous êtes allergique (hypersensible) à latovaquone et/ou au proguanil ou à lun des autres composants contenus dans ce médicament (décrit dans la rubrique 6).

·pour la prévention du paludisme, si vous présentez une insuffisance rénale sévère.

Précautions d'emploi ; mises en garde spéciales

Faites attention avec ATOVAQUONE/PROGUANIL EG 250 mg/100 mg, comprimé pelliculé :

Si vous prenez ce médicament en traitement préventif du paludisme :

·Si vous vomissez dans l'heure qui suit la prise de votre comprimé dATOVAQUONE/PROGUANIL EG, prenez immédiatement une autre dose.

·Il est important de prendre la totalité du traitement par ATOVAQUONE/PROGUANIL EG. Si vous devez prendre des comprimés supplémentaires à cause de vomissements, il se peut quil vous faille une ordonnance supplémentaire.

·En cas de vomissements, il est particulièrement important d'utiliser des protections supplémentaires telles que des répulsifs et des moustiquaires imprégnées dun insecticide. L'efficacité dATOVAQUONE/PROGUANIL EG peut être diminuée, en raison de la moindre quantité de médicament absorbée.

Si vous prenez ce médicament en traitement curatif du paludisme :

·En cas de vomissements ou de diarrhée, informez votre médecin, car des examens sanguins réguliers seront nécessaires. L'efficacité dATOVAQUONE/PROGUANIL EG peut être diminuée, en raison de la moindre quantité de médicament absorbée. Les examens sanguins permettront de vérifier que le parasite du paludisme n'est plus présent dans le sang.

·Si vous avez une maladie rénale sévère, il est possible que votre médecin vous prescrive un autre médicament.

·Si vous présentez certaines maladies ou affections, alors que vous êtes sous traitement par, votre médecin peut être amené à vous prescrire d'autres médicaments que ATOVAQUONE/PROGUANIL EG.

·Si un nouvel accès de paludisme survient après celui traité par ATOVAQUONE/PROGUANIL EG ou si le nouvel accès de paludisme est causé un certain type de parasite, votre médecin peut être amené à vous prescrire un médicament antipaludéen complémentaire en plus de ATOVAQUONE/PROGUANIL EG.

Interactions avec d'autres médicaments

Prise d'autres médicaments

Si vous prenez ou avez pris récemment un autre médicament, y compris un médicament obtenu sans ordonnance, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

Certains médicaments peuvent modifier l'action dATOVAQUONE/PROGUANIL EG, ou bien ATOVAQUONE/PROGUANIL EG peut lui même augmenter ou diminuer l'efficacité d'autres médicaments administrés en même temps. Les médicaments concernés sont :

·le métoclopramide, utilisé pour le traitement des nausées et vomissements

·les antibiotiques tels que la tétracycline, la rifampicine et la rifabutine

·léfavirenz ou certains inhibiteurs puissants de la protéase utilisés pour le traitement des infections par le VIH

·la warfarine et les autres médicaments anticoagulants.

·létoposide utilisé dans le traitement du cancer.

Informez votre médecin si vous prenez lun de ces médicaments. Il est possible que votre médecin juge ATOVAQUONE/PROGUANIL EG, inadapté à votre cas, ou que certains examens/bilans de surveillance soient nécessaires pendant la prise du traitement.

Interactions avec les aliments et les boissons

Aliments et boissons

Dans la mesure du possible, prenez ATOVAQUONE/PROGUANIL EG au cours dun repas (de préférence un repas riche en graisse) ou avec une boisson lactée.Cela permettra d'augmenter la quantité d'atovaquone que votre organisme est capable dabsorber et de rendre votre traitement plus efficace.

Interactions avec les produits de phytothérapie ou thérapies alternatives

Sans objet.

Utilisation pendant la grossesse et l'allaitement

Grossesse et allaitement

Si vous êtes enceinte ou si vous envisagez de le devenir, ne prenez pasATOVAQUONE/PROGUANIL EG sauf si votre médecin vous la recommandé.

Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre ATOVAQUONE/PROGUANIL EG.

Nallaitez pas pendant que vous prenez ATOVAQUONE/PROGUANIL EG, les composants dATOVAQUONE/PROGUANIL EG peuvent passer dans le lait maternel et avoir un effet nocif sur votre enfant.

Sportifs

Sans objet.

Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Les effets sur l'aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines nont pas été étudiés.

ATOVAQUONE/PROGUANIL EG peut provoquer des sensations vertigineuses chez certaines personnes. Si cela vous arrive, ne conduisez pas de véhicules, nutilisez pas de machines ou ne participez pas à des activités susceptibles dentraîner un risque pour vous ou pour dautres personnes.

Liste des excipients à effet notoire

Sans objet.

3. COMMENT PRENDRE ATOVAQUONE/PROGUANIL EG 250 mg/100 mg, comprimé pelliculé ?  Retour en haut de la page

Instructions pour un bon usage

Sans objet.

Posologie, Mode et/ou voie(s) d'administration, Fréquence d'administration et Durée du traitement

Posologie

Respectez toujours la posologie indiquée par votre médecin. En cas de doute, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Dans la mesure du possible, prenez ATOVAQUONE/PROGUANIL EG au cours dun repas ou avec une boisson lactée.

Il est préférable de prendre ATOVAQUONE/PROGUANIL EG à heure fixe chaque jour.

Si vous prenez ce médicament pour la prévention du paludisme

La posologie habituelle pour les adultes et les enfants pesant au moins 40 kg est de 1 comprimé une fois par jour, à prendre comme indiqué ci-après.

Pour les enfants, demandez l'avis de votre médecin.

ATOVAQUONE/PROGUANIL EG n'est pas recommandé pour le traitement préventif du paludisme chez l'enfant, ni chez l'adulte ou l'adolescent pesant moins de 40 kg.

Il se peut quune autre formulation de comprimés associant latovaquone et le proguanil soit disponible dans votre pays.

Prévention du paludisme chez ladulte :

·Commencez la prise dATOVAQUONE/PROGUANIL EG, 1 à 2 jours avant votre arrivée dans la région où sévit le paludisme.

·Continuez les prises chaque jour pendant toute la durée de votre séjour et pendant encore 7 jours suivant votre retour dans une zone non touchée par le paludisme. Suivez le traitement complet par ATOVAQUONE/PROGUANIL EG pour bénéficier dune protection maximale. Un arrêt prématuré vous expose au risque de contracter le paludisme car il faut 7 jours pour être sûr que tous les parasites susceptibles de se trouver dans votre sang à la suite dune piqûre par un moustique infecté ont été tués.

Ne prenez pas ATOVAQUONE/PROGUANIL EG pendant plus de 37 jours. Si vous prévoyez de rester plus de 28 jours dans une région où sévit le paludisme, consultez votre médecin avant de partir.

Il est possible quATOVAQUONE/PROGUANIL EG ne vous convienne pas.

Si vous prenez ce médicament pour traiter une crise de paludisme :

La posologie habituelle pour l'adulte est de 4 comprimés une fois par jour pendant 3 jours consécutifs.

Pour les enfants dont le poids est de 11 kg ou plus :

·≥11 à <20 kg 1 comprimé par jour en une prise unique pendant 3 jours consécutifs

·≥20 à <30 kg 2 comprimés par jour en une prise unique pendant 3 jours consécutifs.

·≥30 to <40 kg 3 comprimés par jour en une prise unique pendant 3 jours consécutifs

·plus de 40 kg même posologie que pour l'adulte.

ATOVAQUONE/PROGUANIL EG n'est pas adapté au traitement du paludisme chez l'enfant pesant moins de 11 kg.

Pour les enfants pesant moins de 11 kg, consultez votre médecin. Il est possible quil existe dans votre pays une autre formulation de comprimé destinée aux enfants et contenant moins datovaquone et de chlorhydrate de proguanil.

Symptômes et instructions en cas de surdosage

Si vous avez pris plus de ATOVAQUONE/PROGUANIL EG 250 mg/100 mg, comprimé pelliculé que vous nauriez dû :

Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien. Si possible, montrez-lui l'emballage dATOVAQUONE/PROGUANIL EG.

Instructions en cas d'omission d'une ou de plusieurs doses

Si vous oubliez de prendre ATOVAQUONE/PROGUANIL EG 250 mg/100 mg, comprimé pelliculé :

Il est très important de prendre la totalité du traitement par ATOVAQUONE/PROGUANIL EG. Si vous oubliez de prendre une dose, il ne faut pas vous inquiéter. Prenez la dose suivante dès que vous vous apercevez de votre oubli. Puis continuez votre traitement comme auparavant. Ne prenez pas de dose double pour compenser celle que vous avez oubliée de prendre.

Risque de syndrome de sevrage

Si vous arrêtez de prendre ATOVAQUONE/PROGUANIL EG 250 mg/100 mg, comprimé pelliculé :

Respectez toujours la posologie indiquée par votre médecin et n'interrompez pas le traitement avant dêtre arrivé(e) au bout de la durée recommandée. Si vous désirez plus de conseils, parlez-en à votre médecin ou pharmacien.

Si vous avez dautres questions sur lutilisation de ce médicament, demandez plus dinformations à votre médecin ou à votre pharmacien.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  Retour en haut de la page

Description des effets indésirables

Comme tous les médicaments, ATOVAQUONE/PROGUANIL EG 250 mg/100 mg, comprimé pelliculé peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde .

Faites attention aux réactions sévères suivantes. Elles sont survenues chez un petit nombre de personnes mais leur fréquence exacte n'est pas connue.

Réactions allergiques sévères les signes comprennent:

·éruption cutanée et démangeaisons

·apparition soudaine de sifflement respiratoire, oppression thoracique, sensation de boule dans la gorge ou difficulté respiratoire

·gonflement des paupières, du visage, des lèvres, de la langue ou d'une autre partie du corps

Contactez un médecin immédiatement si l'un de ces effets apparaît. Arrêtez de prendre ATOVAQUONE/PROGUANIL EG.

Réactions cutanées sévères :

·éruption cutanée, pouvant former des cloques et ressembler à de petites cibles (un point noir central, entouré d'une zone plus claire bordée par un anneau noir) (érythème polymorphe)

·éruption cutanée sévère généralisée, avec formation de cloques et desquamation de la peau, en particulier autour de la bouche, du nez, des yeux et des organes génitaux (syndrome de Stevens-Johnson). Si vous notez lun de ces symptômes, contactez un médecin en urgence.

La plupart des autres effets indésirables rapportés ont été dintensité légère et n'ont pas duré longtemps.

Très fréquents: ils peuvent affecter plus d 1 personne sur 10

·maux de tête,

·nausées et vomissements,

·douleurs gastriques,

·diarrhée.

Fréquents: ils peuvent affecter jusquà 1 personne sur 10

·sensations vertigineuses,

·troubles du sommeil (insomnie),

·rêves anormaux,

·dépression,

·perte d'appétit,

·fièvre,

·éruption cutanée,

·démangeaisons,

·toux,

·réactions allergiques.

Effets indésirables fréquents que peuvent révéler vos examens sanguins :

·diminution du nombre de globules rouges (anémie) ce qui peut provoquer fatigue, maux de tête et essoufflement,

·diminution du nombre de globules blancs (neutropénie) ce qui peut vous rendre plus sensible aux infections,

·faible taux de sodium dans le sang (hyponatrémie),

·une augmentation des enzymes hépatiques.

Peu fréquents: ils peuvent affecter jusquà 1 personne sur 100

·anxiété,

·perception anormale des battements cardiaques (palpitations),

·gonflement et rougeur de la bouche,

·boursouflures rouges sur la peau (urticaire),

·chute des cheveux.

Effets indésirables peu fréquents que peuvent révéler vos examens sanguins :

·augmentation des taux damylase (une enzyme produite par le pancréas).

Fréquence inconnue: la fréquence ne peut être estimée sur la base des données disponibles

·Inflammation du foie (hépatite),

·obstruction des canaux biliaires (cholestase),

·augmentation de la fréquence cardiaque (tachycardie),

·inflammation des vaisseaux sanguins (vascularite) qui peut se manifester par l'apparition de taches surélevées rouges ou violettes sur la peau ou sur dautres parties du corps,

·crises convulsives,

·crises de panique, pleurs,

·impression de voir ou dentendre des choses qui nexistent pas réellement (hallucinations),

·cauchemars,

·ulcérations buccales,

·cloques sur la peau,

·desquamation de la peau.

D'autres effets indésirables peuvent apparaitre dans les résultats des analyses de sang:

·chez les personnes ayant des problèmes rénaux sévères, une diminution de tous les types de cellules sanguines (pancytopénie),

·sensibilité accrue de la peau au soleil (réactions de photosensibilité).

Si vous ressentez un des effets mentionnés comme grave ou si vous présentez des effets indésirables non mentionnés dans cette notice, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

Déclaration des effets secondaires Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet: www.ansm.sante.fr. En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage dinformations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER ATOVAQUONE/PROGUANIL EG 250 mg/100 mg, comprimé pelliculé ?  Retour en haut de la page

Tenir hors de la portée et de la vue des enfants.

Date de péremption

Ne pas utiliser ATOVAQUONE/PROGUANIL EG après la date de péremption mentionnée sur la boîte et la plaquette thermoformée. La date dexpiration fait référence au dernier jour du mois.

Conditions de conservation

Ce médicament ne nécessite pas de précautions particulières de conservation.

Si nécessaire, mises en garde contre certains signes visibles de détérioration

Les médicaments ne doivent pas être jetés au tout-à-légout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien ce quil faut faire des médicaments inutilisés. Ces mesures permettront de protéger lenvironnement.

6. INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES  Retour en haut de la page

Liste complète des substances actives et des excipients

Que contient ATOVAQUONE/PROGUANIL EG 250 mg/100 mg, comprimé pelliculé ?

Les substances actives sont : atovaquone et chlorhydrate de proguanil.

Un comprimé contient 250 mg d'atovaquone et 100 mg de chlorhydrate de proguanil.

Les autres composants sont :

Noyau

Poloxamère 188, cellulose microcristalline, hydroxypropylcellulose faiblement substituée, povidone K30, glycolate damidon sodique (Type A), silice colloïdale anhydre, stéarate de magnésium

Pelliculage

Hypromellose, dioxyde de titane (E171), oxyde de fer rouge (E172), macrogol 400, macrogol 8000.

Forme pharmaceutique et contenu

Quest ce que ATOVAQUONE/PROGUANIL EG 250 mg/100 mg, comprimé pelliculé et contenu de lemballage extérieur ?

Les comprimés de ATOVAQUONE/PROGUANIL EG sont des comprimés pelliculés, marron rosé à marron, ronds, biconvexes à bords biseautés, portant l'inscription en creux « 404 » sur une face et « G » sur l'autre face.

ATOVAQUONE/PROGUANIL EG se présente sous plaquettes en PVC/PVDC (transparentes) et sous plaquettes dures en PVC/PVDC/Aluminium contenant 12 comprimés.

Présentation: 12, 24, 36 comprimés.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées

Nom et adresse du titulaire de l'autorisation de mise sur le marché et du titulaire de l'autorisation de fabrication responsable de la libération des lots, si différent

Titulaire

EG LABO Laboratoires euroGenerics

Le Quintet, Bât. A, 12 rue Danjou

92517 Boulogne-Billancourt Cedex

Exploitant

EG LABO Laboratoires euroGenerics

Le Quintet, Bât. A, 12 rue Danjou

92517 Boulogne-Billancourt Cedex

Fabricant

LAMP SAN PROSPERO

VIA DELLA PACE 25/A

41030 SAN PROSPERO (MODENA)

ITALIE

CLONMEL HEALTHCARE LTD.

WatrefORD ROAD CLONMEL

CO TIPPERARY

IRLANDE

EUROGENERICS N.V./S.A.

HEIZEL ESPLANADE B22

1020 BRUSSELS

BELGIQUE

PHARMACODANE APS

MARIELUNDVEJ 46A

2730 HERLEV

DANEMARK

STADA ARZNEIMITTEL AG

STADASTRASSE 2 -18

61118 BAD VILBEL

ALLEMAGNE

STADA ARZNEIMITTEL GMBH

MUTHGASSE 36/2

A-1190 WIEN

AUTRICHE

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen

Ce médicament est autorisé dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen sous les noms suivants :

Conformément à la règlementation en vigueur.

Date dapprobation de la notice

La dernière date à laquelle cette notice a été approuvée est le {date}.

AMM sous circonstances exceptionnelles

Sans objet.

Informations Internet

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de lANSM (France).

Informations réservées aux professionnels de santé

Sans objet.

Autres

Sans objet.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

Source : ANSM