APROKAM 50 mg, poudre pour solution injectable

source: ANSM - Mis à jour le : 09/12/2016

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  Retour en haut de la page

APROKAM 50 mg, poudre pour solution injectable

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  Retour en haut de la page

Chaque flacon contient 50 mg de céfuroxime (sous forme de 52,6 mg de céfuroxime sodique).

Après reconstitution avec 5 ml de solvant (voir rubrique 6.6), 0,1 ml de solution contient 1 mg de céfuroxime.

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

3. FORME PHARMACEUTIQUE  Retour en haut de la page

Poudre pour solution injectable.

Poudre blanche à presque blanche.

4. DONNEES CLINIQUES  Retour en haut de la page

4.1. Indications thérapeutiques  Retour en haut de la page

Antibioprophylaxie des endophtalmies post-opératoires après une chirurgie de la cataracte (voir rubrique 5.1).

Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens, incluant celles sur lantibioprophylaxie en chirurgie oculaire.

Publicité
4.2. Posologie et mode d'administration  Retour en haut de la page

Voie intra-camérulaire. Un flacon pour un usage unique seulement.

Posologie

Adultes :

La posologie recommandée est de 0,1 ml de solution reconstituée (voir rubrique 6.6), c'est-à-dire de 1 mg de céfuroxime.

NE PAS INJECTER UNE DOSE SUPERIEURE A CELLE RECOMMANDEE (voir rubrique 4.9).

Population pédiatrique :

La posologie optimale et la sécurité demploi dAPROKAM nont pas été établies dans la population pédiatrique.

Sujets âgés :

Ladaptation posologique nest pas nécessaire.

Insuffisants rénaux et hépatiques :

Considérant la faible dose et le passage systémique négligeable de céfuroxime attendu après utilisation dAPROKAM, aucun ajustement posologique nest nécessaire.

Mode dadministration

APROKAM doit être administré après reconstitution, par injection intra-oculaire dans la chambre antérieure de lil (voie intra-camérulaire), par un chirurgien ophtalmologiste, dans les conditions dasepsie recommandées pour la chirurgie de la cataracte.

Après reconstitution, APROKAM doit être contrôlé visuellement afin de rechercher la présence de particules ou dune coloration anormale avant administration.

Injecter lentement 0,1 ml de solution reconstituée dans la chambre antérieure de lil en fin de chirurgie de la cataracte.

Pour les instructions concernant la reconstitution dAPROKAM avant ladministration, voir rubrique 6.6.

4.3. Contre-indications  Retour en haut de la page

Hypersensibilité à la céfuroxime ou aux antibiotiques du groupe des céphalosporines.

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  Retour en haut de la page

APROKAM doit être utilisé uniquement par voie intra-camérulaire.

En raison d'un possible risque de réaction allergique croisée, une précaution particulière doit être prise chez les patients ayant des antécédents de réactions allergiques aux pénicillines ou aux autres bêta-lactamines.

Chez les patients à risque dinfections dues à des souches résistantes, par exemple les patients ayant eu une infection ou une colonisation avec un SARM (Staphylococcus aureusrésistant à la méticilline), un autre traitement antibiotique prophylactique doit être envisagé.

En labsence de données chez des groupes de patients particuliers (patients à haut risque dinfection, patients avec des cataractes compliquées, patients devant subir des interventions combinées à la chirurgie de la cataracte, patients ayant une maladie sévère de la thyroïde, patients ayant moins de 2000 cellules endothéliales cornéennes), APROKAM doit être uniquement utilisé quaprès une évaluation attentive du rapport bénéfice/risque.

Lutilisation de la céfuroxime ne doit pas être considérée comme une mesure isolée car dautres précautions sont tout aussi importantes, comme le traitement prophylactique antiseptique.

Aucune toxicité endothéliale cornéenne na été rapportée à la concentration recommandée de céfuroxime ; néanmoins, ce risque ne peut être exclu et durant la surveillance post-opératoire, les médecins doivent garder à lesprit ce risque potentiel.

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  Retour en haut de la page

Lexposition systémique attendue étant négligeable, les interactions systémiques sont peu probables.

Aucune incompatibilité avec les produits les plus fréquemment utilisés dans la chirurgie de la cataracte, na été rapportée dans la littérature.

4.6. Fertilité, grossesse et allaitement  Retour en haut de la page

Grossesse

Il existe des données limitées sur lutilisation de la céfuroxime chez la femme enceinte. Les études chez lanimal nont montré aucun effet délétère sur le développement embryonnaire ou ftale. La céfuroxime atteint lembryon ou le ftus au travers du placenta. Aucun effet pendant la grossesse nest à prévoir, étant donné que lexposition systémique à la céfuroxime suite à lutilisation dAPROKAM est négligeable. APROKAM peut être utilisé pendant la grossesse.

Allaitement

La céfuroxime peut être excrétée dans le lait maternel en très faible quantité. Des effets indésirables aux doses thérapeutiques ne sont pas attendus après lutilisation dAPROKAM. La céfuroxime peut être utilisée pendant lallaitement.

Fertilité

Il ny a pas de données sur les effets de la céfuroxime sodique sur la fertilité chez lHomme. Des études sur la reproduction chez lanimal nont montré aucun effet sur la fertilité.

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  Retour en haut de la page

Sans objet.

4.8. Effets indésirables  Retour en haut de la page

Aucun effet indésirable particulier na été rapporté dans la littérature quand la céfuroxime est administrée par injection intra-oculaire, sauf le suivant :

Affections du système immunitaire

Très rare (<1/10 000) : réaction anaphylactique.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet :www.ansm.sante.fr.

4.9. Surdosage  Retour en haut de la page

Les cas de surdosage rapportés sont ceux décrits dans la littérature après dilution incorrecte et utilisation non autorisée de céfuroxime destinée à un usage systémique.

Une dose excessive de céfuroxime (3 fois la dose recommandée) a été administrée par inadvertance par voie intra-camérulaire chez 6 patients suite à une erreur de dilution dune préparation magistrale de céfuroxime. Ces injections nont provoqués aucun effet indésirable détectable, chez tous les patients, même au niveau des tissus oculaires.

Des données de toxicité sont disponibles suite à linjection intra-camérulaire, pendant la chirurgie de la cataracte de doses 40 à 50 fois supérieures à celle recommandée en céfuroxime, chez 6 patients, après des erreurs de dilution. Lacuité visuelle moyenne initiale était de 20/200. Une inflammation sévère du segment antérieur était présente, et la tomographie en cohérence optique de la rétine a montré un important dème maculaire. Six semaines après la chirurgie, lacuité visuelle moyenne atteignait 20/25. Le profil maculaire en tomographie en cohérence optique revint à la normale. Une diminution de 30% de lélectrorétinographie scotopique a cependant été observée chez tous les patients.

Ladministration de céfuroxime incorrectement diluée (10-100 mg par il) chez 16 patients a entraîné une toxicité oculaire avec un dème cornéen qui sest résorbé en quelques semaines, une augmentation transitoire de la pression oculaire, une perte de cellules endothéliales cornéennes et des modifications à lélectrorétinographie. Un certain nombre de ces patients ont eu une perte de vision sévère et permanente.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  Retour en haut de la page

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique : Organes sensoriels Médicaments ophtalmologiques Anti-infectieux Antibiotiques, code ATC : S01AA27.

Mécanisme daction

La céfuroxime inhibe la synthèse de la paroi bactérienne en se fixant aux protéines de liaison aux pénicillines (PLP). Ceci conduit à un arrêt de la biosynthèse de la paroi cellulaire (peptidoglycanes) entrainant une lyse cellulaire et la mort de la bactérie.

Relations pharmacodynamiques/pharmacocinétiques

Pour les céphalosporines, il a été montré que lindex pharmacocinétique/pharmacodynamique le plus prédictif de lefficacité in vivo était le pourcentage de temps(T%)pendant lequel la concentration de la forme libre en céfuroxime se situe au-dessus la concentration minimale inhibitrice (CMI) pour des bactéries cibles (c'est-à-dire T%>CMI).

Après injection intra-camérulaire de 1 mg de céfuroxime, les taux en céfuroxime dans lhumeur aqueuse étaient supérieurs aux CMI de plusieurs espèces concernées jusquà 4 à 5 heures après la chirurgie.

Mécanismes de résistance

La résistance bactérienne à la céfuroxime peut être due à un ou plusieurs des mécanismes suivants :

·Hydrolyse par des bêta-lactamases. La céfuroxime peut être hydrolysée efficacement par certaines bêta-lactamases à spectre étendu (BLSE) et par des bêta-lactamases chromosomiques (AmpC) qui peuvent être induites ou déréprimées de façon stable chez certaines espèces de bactéries aérobies à Gram négatif.

·Diminution de laffinité des protéines de liaison aux pénicillines pour la Céfuroxime.

·Imperméabilité de la paroi externe, qui restreint laccès de la céfuroxime aux protéines de liaison aux pénicillines chez des bactéries Gram négatif.

·Pompes à efflux bactériennes.

Les Staphylococcus résistants à la méticilline (SARM) sont résistants aux bêta-lactamines actuellement disponibles, dont la céfuroxime.

Les Streptococcus pneumoniae résistants à la pénicilline ont une résistance croisée aux céphalosporines comme la céfuroxime, par une altération des protéines de liaison aux pénicillines.

Des souches dH. influenzae résistantes à lampicilline sans production de bêta-lactamase (BLNAR) devraient être considérées résistantes à la céfuroxime malgré une apparente sensibilité in vitro.

Concentrations critiques

La liste des micro-organismes présentés ci-après a tenu compte de lindication (voir rubrique 4.1).

APROKAM doit être utilisé uniquement par voie intra-camérulaire et ne doit pas être utilisé pour traiter des infections systémiques (voir rubrique 5.2); les concentrations critiques cliniques ne sont pas transposables à cette voie dadministration. Les valeurs des seuils épidémiologiques (ECOFF), distinguant la population des souches sauvages des souches isolées avec des résistances acquises sont les suivantes :

ECOFF (mg/L)

Staphylococcus aureus

≤ 4

Streptococcus pneumoniae

0,125

E. coli

≤ 8

Proteus mirabilis

≤ 4

H. influenzae

≤ 2

La sensibilité des staphylococcus à la céfuroxime est déduite de la sensibilité à la méticilline.

La sensibilité des streptococcus de groupes A, B, C et G peut être déduite de leur sensibilité à la benzylpénicilline.

Informations issues des essais cliniques

Une étude prospective randomisée, dont laveugle na été que partiel, multicentrique, menée dans la chirurgie de la cataracte, a été réalisée sur 16 603 patients. Vingt-neuf patients (24 dans le groupe « sans céfuroxime » et 5 dans le groupe « céfuroxime par injection intra-camérulaire ») ont présentés une endophtalmie dont 20 (17 dans le groupe « sans céfuroxime » et 3 dans le groupe « céfuroxime par injection intra-camérulaire » furent considérés comme ayant une endophtalmie infectieuse prouvée. Parmi ces 20 endophtalmies prouvées : 10 patients sont dans le groupe « collyre de placebo et sans céfuroxime", 7 patients dans le groupe « levofloxacine collyre et sans céfuroxime », 2 patients dans le groupe « collyre de placebo et céfuroxime intra-camérulaire » et 1 patient dans le groupe « levofloxacine collyre et céfuroxime intra-camérulaire ». Ladministration prophylactique dune solution à 1 mg de céfuroxime par 0,1 ml de chlorure de sodium 9 mg/ml (0,9%) par voie intra-camérulaire a permis de diminuer le risque dendophtalmies post-opératoires dun facteur égal à 4.92.

Deux études prospectives (Wedje 2005 et Lundström 2007) et 5 études rétrospectives sont en support de létude pivotale ESCRS permettant détayer davantage lefficacité de la céfuroxime administrée en intra-camérulaire dans la prévention des endophtalmies post-opératoires.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  Retour en haut de la page

Lexposition systémique suite à une injection intra-camérulaire na pas été étudiée, mais devrait être négligeable.

Après injection unique intra-camérulaire, de la dose recommandée de 0,1 ml dune solution à 10 mg/ml de céfuroxime chez des patients atteints de cataracte, la concentration moyenne intra-camérulaire était de 2614 ± 209 mg/l (10 patients) à 30 secondes et de 1027 ± 43 mg/l (9 patients) à 60 minutes après administration de la solution.

5.3. Données de sécurité préclinique  Retour en haut de la page

Lors détudes précliniques, des effets ont été observés chez lanimal uniquement à des expositions largement supérieures à lexposition maximale observée chez lHomme, et ont eu peu de traduction clinique.

Trente minutes suivant linjection intra-vitréenne de 1 mg de céfuroxime chez des lapins albinos, des taux de 19-35 mg/l et de 600-780 mg/l ont été retrouvés respectivement dans lhumeur aqueuse et dans le vitré. Ces taux après 6 heures diminuent à 1,9-7,3 mg/l et 190-260 mg/l respectivement dans ces deux structures. Il ny a pas daugmentation de la pression intra-oculaire pendant les 3 premiers jours. Lhistopathologie na montré aucune modification dégénérative en comparaison avec la solution saline.

Electrorétinogramme (ERG) : les ondes a-, b- et c- diminuent jusquau 14èmejour aussi bien dans le groupe « témoin » que dans le groupe « il avec injection dantibiotique ».

Le retour à la normale est observé mais il peut être plus lent que dans le groupe « témoin ». LERG na montré aucun changement définitif suggérant une toxicité rétinienne jusquà 55 jours après ladministration intra-vitréenne.

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

6.1. Liste des excipients  Retour en haut de la page

Sans objet.

6.2. Incompatibilités  Retour en haut de la page

Ce médicament ne doit pas être mélangé avec dautres médicaments à lexception de ceux mentionnés dans la rubrique 6.6.

6.3. Durée de conservation  Retour en haut de la page

18 mois.

Après reconstitution : le produit doit être utilisé immédiatement après reconstitution et ne doit pas être réutilisé.

6.4. Précautions particulières de conservation  Retour en haut de la page

A conserver à une température ne dépassant pas 25°C.

Conserver le flacon dans lemballage extérieur à labri de la lumière

Pour les conditions de conservation du médicament reconstitué, voir rubrique 6.3.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur   Retour en haut de la page

Flacon verre de type I de 8 ml, fermé par un bouchon en bromobutyle et une capsule aluminium flip-off.

Boite de 1, 10 ou 20 flacons de 50 mg.

Boîte de 10 flacons de 50 mg avec 10 aiguilles-filtre de 5 microns stériles.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

6.6. Précautions particulières délimination et de manipulation  Retour en haut de la page

APROKAM doit être administré par injection intra-camérulaire, par un chirurgien ophtalmologiste dans les conditions dasepsie recommandées de la chirurgie de la cataracte.

FLACON POUR USAGE UNIQUE SEULEMENT.

UTILISER UN FLACON POUR UN PATIENT. Coller létiquette drapeau du flacon dans le dossier patient.

Pour préparer le produit pour ladministration intra-camérulaire, veuillez suivre de façon stricte les instructions suivantes :

1.Retirer la capsule flip-off.

2.Avant dinsérer laiguille stérile, désinfecter la partie extérieure du bouchon en caoutchouc du flacon.

3.Enfoncer l'aiguille verticalement au centre du bouchon, en maintenant le flacon en position verticale. Ensuite, injecter dans le flacon 5 ml de solution pour injection de chlorure de sodium 9 mg/ml (0,9%) en suivant les règles dasepsie.

4.Secouer doucement le flacon jusquà que la solution soit sans particule visible.

5.Fixer une aiguille-filtre de 5 microns stérile (18G x 1½, 1,2 mm x 40 mm, filtre de 5 microns en copolymère acryliquesurnylonnon-tissé) sur une seringue stérile de 1 ml. Enfoncer laiguille verticalement au centre du bouchon, en maintenant le flacon en position verticale.

6.Aspirer de façon aseptique au moins 0,1 ml de solution.

7.Déconnecter laiguille-filtre de 5 microns stérile de la seringue et assembler la seringue sur une canule appropriée pour la chambre antérieure.

8.Expulser doucement lair de la seringue et ajuster la dose à la marque 0,1 ml de la seringue. La seringue est prête pour linjection.

La solution reconstituée doit être inspectée visuellement et doit être utilisée uniquement si elle est incolore à jaunâtre et sans particule visible. Elle a un pH et une osmolalité proche des valeurs physiologiques (pH environ de 7,3 et osmolalité environ de 335 mosmol/kg).

Après utilisation, jeter la solution reconstituée restante. Ne pas la garder pour une utilisation ultérieure.

Tout produit non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

Jeter les aiguilles usagées dans un conteneur pour objets piquants

7. TITULAIRE DE LAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

LABORATOIRES THEA

12 RUE LOUIS BLERIOT

63017 CLERMONT-FERRAND CEDEX 2

8. NUMERO(S) DAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

·34009 224 104 4 9 : poudre en flacon (verre) ; boîte de 1

·34009 582 956 5 2 : poudre en flacon (verre) ; boîte de 10

·34009 582 957 1 3 : poudre en flacon (verre) ; boîte de 20

·34009 550 285 1 2 : poudre en flacon (verre) ; boîte de 10 avec 10 aiguilles-filtre de 5 microns stériles.

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE LAUTORISATION  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

11. DOSIMETRIE  Retour en haut de la page

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

Sans objet.

Liste I

Prescription réservée aux spécialistes en ophtalmologie.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

source: ANSM - Mis à jour le : 09/12/2016

Dénomination du médicament

APROKAM 50 mg, poudre pour solution injectable

Céfuroxime

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant dutiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous.

·Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Si vous avez dautres questions, interrogez votre médecin, ou votre pharmacien ou votre infirmier/ère.

·Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez pas à dautres personnes. Il pourrait leur être nocif, même si les signes de leur maladie sont identiques aux vôtres.

·Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, ou votre pharmacien ou votre infirmier/ère. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que APROKAM 50 mg, poudre pour solution injectable et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant d'utiliser APROKAM 50 mg, poudre pour solution injectable ?

3. Comment utiliser APROKAM 50 mg, poudre pour solution injectable ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver APROKAM 50 mg, poudre pour solution injectable ?

6. Contenu de lemballage et autres informations.

1. QUEST-CE QUE APROKAM 50 mg, poudre pour solution injectable ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique - Organes sensoriels Médicaments ophtalmologiques Anti-infectieux Antibiotiques, code ATC : S01AA27

·APROKAM 50 mg, poudre pour solution injectable contient une substance active, la céfuroxime (sous forme de céfuroxime sodique) qui appartient au groupe dantibiotiques appelé céphalosporines. Les antibiotiques sont utilisés pour tuer les bactéries ou « germes » causant les infections.

·Ce médicament sera utilisé si vous allez subir une intervention chirurgicale de lil pour cataracte (opacification du cristallin).

·Votre chirurgien ophtalmologiste vous administra ce médicament par injection dans lil à la fin de lintervention chirurgicale de la cataracte, afin de prévenir une infection de lil.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DUTILISER APROKAM 50 mg, poudre pour solution injectable ?  Retour en haut de la page

Nutilisez jamais APROKAM 50 mg, poudre pour solution injectable :

·si vous êtes allergique (hypersensible) à la céfuroxime ou à tout autre antibiotiques du groupe des céphalosporines.

Avertissements et précautions

Faites attention avec APROKAM :

Prévenez votre médecin ou pharmacien ou infirmier/ère avant que ne soit utilisé APROKAM:

·si vous êtes allergique à dautres antibiotiques comme la pénicilline,

·si vous présentez un risque dinfection due à une bactérie appelée Staphylococcus aureus résistant à la méticilline,

·si vous présentez un risque davoir une infection qui peut être sévère,

·sil vous a été diagnostiqué une cataracte compliquée,

·si une autre chirurgie de lil est planifiée en même temps que celle pour votre cataracte,

·si vous avez une grave maladie de la thyroïde.

APROKAM est uniquement administré par injection dans lil (injection intra-camérulaire).

APROKAM doit être administré dans les conditions aseptiques recommandées pour la chirurgie de la cataracte (cela veut dire dans un environnement propre et sans germe).

Un flacon dAPROKAM doit être utilisé pour un seul patient.

Enfants et adolescents

Sans objet.

Autres médicaments et APROKAM 50 mg, poudre pour solution injectable

Informez votre médecin ou pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament.

APROKAM 50 mg, poudre pour solution injectable avec des aliments et, boissons

Sans objet.

Grossesse et, allaitement

·Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez de lêtre, demandez conseil à votre médecin ou pharmacien avant de prendre ce médicament.

·APROKAM vous sera administré uniquement si les bénéfices sont supérieurs aux risques potentiels

Sportifs

Sans objet.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Sans objet.

APROKAM 50 mg, poudre pour solution injectable contient

Sans objet.

3. COMMENT UTILISER APROKAM 50 mg, poudre pour solution injectable ?  Retour en haut de la page

·Les injections dAPROKAM seront réalisées par un chirurgien ophtalmologiste à la fin de la chirurgie de la cataracte.

·APROKAM est une poudre stérile qui doit être dissoute dans une solution saline pour injection avant dêtre administrée.

Si vous avez utilisé plus de APROKAM 50 mg, poudre pour solution injectable que vous nauriez dû :

Dune façon générale, ce traitement sera administré par un professionnel de santé. Si vous pensez avoir reçu trop de produit, parlez-en à votre médecin ou à votre infirmier/ère.

Si vous avez dautres questions sur lutilisation de ce médicament, demandez plus dinformations à votre médecin, à votre pharmacien ou à votre infirmier/ère.

Si vous oubliez dutiliser APROKAM 50 mg, poudre pour solution injectable :

Dune façon générale, ce traitement sera administré par un professionnel de santé. Si vous pensez que la dose a été oubliée, parlez-en à votre médecin ou à votre infirmier/ère.

Si vous avez dautres questions sur lutilisation de ce médicament, demandez plus dinformations à votre médecin, à votre pharmacien ou à votre infirmier/ère.

Si vous arrêtez dutiliser APROKAM 50 mg, poudre pour solution injectable :

Sans objet.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  Retour en haut de la page

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Leffet indésirable suivant est très rare (affectant moins de 1 patient sur 10 000) :

·Réaction allergique sévère pouvant occasionner des difficultés à respirer ou provoquer des vertiges.

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou, votre pharmacien ou à votre infirmier/ère. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet:www.ansm.sante.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage dinformations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER APROKAM 50 mg, poudre pour solution injectable ?  Retour en haut de la page

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

Nutilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur la boîte et létiquette du flacon après EXP. La date de péremption fait référence au dernier jour de ce mois.

A conserver à une température ne dépassant pas 25°C. Conserver le flacon dans lemballage extérieur à labri de la lumière.

Pour usage uniquement seulement.

Après reconstitution : le produit doit être utilisé immédiatement.

6. CONTENU DE LEMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS  Retour en haut de la page

Ce que contient APROKAM 50 mg, poudre pour solution injectable  Retour en haut de la page

·La substance active est : la céfuroxime (sous forme de céfuroxime sodique)

Chaque flacon contient 50 mg de céfuroxime.

Après reconstitution, 0,1 ml de solution contient 1 mg de céfuroxime.

Ce médicament contient moins de 1 mmol de sodium (23 mg) par dose, c'est-à-dire est considéré « sans sodium ».

Il ny a pas dautres composants.

Quest-ce que APROKAM 50 mg, poudre pour solution injectable et contenu de lemballage extérieur  Retour en haut de la page

APROKAM est une poudre pour solution injectable, la poudre est blanche à presque blanche et est fournie dans un flacon en verre.

Chaque boite contient un ou dix ou vingt flacons ou 10 flacons avec 10 aiguilles-filtre stériles. Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Titulaire de lautorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

LABORATOIRES THEA

12 RUE LOUIS BLERIOT

63017 CLERMONT-FERRAND CEDEX 2

Exploitant de lautorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

LABORATOIRES THEA

12 RUE LOUIS BLERIOT

63017 CLERMONT-FERRAND CEDEX 2

Fabricant  Retour en haut de la page

BIOPHARMA S.R.L.

VIA DELLE GERBERE 22/30 (LOC. S. PALOMBA)

00134 ROMA (RM)

ITALIE

OU

LABORATOIRES THEA

12 RUE LOUIS BLERIOT

63017 CLERMONT-FERRAND CEDEX 2

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen  Retour en haut de la page

Ce médicament est autorisé dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen sous les noms suivants : Conformément à la réglementation en vigueur.

[À compléter ultérieurement par le titulaire]

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

Autres  Retour en haut de la page

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de lANSM (France).

Les informations suivantes sont destinées exclusivement aux professionnels de santé:

Incompatibilité

Aucune incompatibilité avec les produits utilisés le plus couramment dans la chirurgie de la cataracte na été rapportée dans la littérature.

Ce médicament ne doit pas être mélangé avec dautres médicaments à lexception de ceux mentionnés ci-dessous [solution pour injection de chlorure de sodium 9 mg/ml (0,9%)].

Comment préparer et administrer APROKAM

Flacon à usage unique seulement pour administration par voie intra-camérulaire.

APROKAM doit être administré, après reconstitution, par injection intra-oculaire dans la chambre antérieure de lil (injection intra-camérulaire), par un chirurgien ophtalmologiste dans les conditions dasepsie recommandées pour la chirurgie de la cataracte.

La solution reconstituée doit être inspectée visuellement et doit être utilisée uniquement si elle est incolore à jaunâtre et sans particule visible.

Le produit doit être utilisé immédiatement après reconstitution et ne doit pas être ré-utilisé.

La dose recommandée de céfuroxime est de 1 mg dans 0,1 ml de solution pour injection de chlorure de sodium 9 mg/ml (0,9%).

NE PAS INJECTER UNE DOSE SUPERIEURE A CELLE RECOMMANDEE

Flacon pour usage unique seulement

Utiliser un flacon pour un patient seulement. Coller létiquette drapeau du flacon dans le dossier patient.

Pour préparer le produit pour ladministration intra-camérulaire, veuillez suivre de façon stricte les instructions suivantes :

1. Vérifier lintégrité de la capsule flip-off avant de la retirer.

Doit être désinfecté

2. Désinfecter la partie extérieure du bouchon en caoutchouc du flacon avant de passer à létape 3.

3. Enfoncer l'aiguille stérile verticalement au centre du bouchon, en maintenant le flacon en position verticale.

Injecter de façon aseptique dans le flacon, 5 ml de solution pour injection de chlorure de sodium 9 mg/ml (0,9%), en utilisant une aiguille stérile.

4. Secouer doucement le flacon jusquà que la solution soit sans particule visible.

5. Fixer une aiguille-filtre de 5 microns stérile (18G x 1½, 1,2 mm x 40 mm, filtre de 5 microns en copolymère acrylique sur nylon non-tissé) sur une seringue stérile de 1 ml (laiguille-filtre de 5 microns stérile peut être fournie dans la boîte). Enfoncer laiguille verticalement au centre du bouchon, en maintenant le flacon en position verticale.

6. Aspirer de façon aseptique au moins 0,1 ml de solution

7. Déconnecter laiguille de la seringue et assembler la seringue sur une canule appropriée pour la chambre antérieure.

8. Expulser doucement lair de la seringue et ajuster la dose à la marque 0,1 ml de la seringue. La seringue est prête pour linjection.

Après utilisation, jeter la solution reconstituée restante. Ne pas la garder pour une utilisation ultérieure.

Tout produit non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

Jeter les aiguilles usagées dans un conteneur pour objets piquants.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

Source : ANSM