lo59
Portrait de cgelitti

Je suis une maman qui vient d'apprendre que son fils (38 ans) est atteint par cette maladie, qui "couvait" depuis longtemps d'après le médecin qui l'a pris en charge... Bien sûr, il y avait des signes avant-coureurs, tels que le repli, le mutisme, une certaine agitation et des propos incohérents -mais pas toujours. Je sentais que quelque chose ne tournait pas rond dans sa tête et de là à imaginer le pire !

Il est hospitalisé depuis quinze jours suite à une crise aigüe où il a cru être victime d'une secte, le pourchassant et lui voulant du mal ; il devait fuir le plus loin possible - pour me protéger, moi et ma famille ! J'ai essayé de le raisonner... en vain !

J'aimerais recevoir les témoignagnes des mamans ou des personnes concernées par cette terrible maladie.

Dans l'attente de vous lire, je vous remercie par avance !

lo59
Portrait de cgelitti

Bonjour,

Diagnostiquée scizophrène depuis l'age de 25 ans avec TS à répétition, c'est effectivement une maladie terrible. Mais d'abord pour celui qui la vit, l'entourage en est forcèment affectée. Mais je tiens à dire qu'il y a des possibilités de s'en sortir, il faut d'abord le sentir en soi et etre bien entouré. Les médecins nous parlent souvent de maladie chronique, moi je crois en la guérison mais le plus gros travail vient de soi.  Il ne faut pas oublier que nous sommes en quelque sorte victimes de cette maladie, ce qui  parait à vos yeux un manque de volonté est, je pense je ne suis pas médecin, un manque souvent de capacitès et une peur terrible qui nous assaille. 

En espérant avoir répondu à vos attentes

marieleostine
Portrait de cgelitti

bonjour je suis une maman aussi et je compatie mon fils aussi a cette maladie

apach
Portrait de cgelitti

Désolé mais pas très positif mon message: mon fils de 20 s'est suicidé suite à la misère intérieureure que cette maladie lui faisait subir. C'était la quatrième tentative de suicide et elle fut fatale. En tant que parent, nous avons vécu un enfer et sans aucun support médical. La Psy est un vrai fiasco. Son séjour dans un hopital privé à 36.000 euros par mois a été de la fumisterie. Pour l'instant je lis un livre de Wallace Lamb (I know this much is true) qui parle très bien de cette maladie et de la souffrance et impuissance pour la famille. Je sias pas si ce livre existe en version FR.

 

 

 

lilani
Portrait de cgelitti

Mon fils de trente ans vient d'être hospitalisé pour la 3 eme fois en 3 ans suite à des épisodes de délire aigu. Il couvait lui aussi cette maladie depuis l'adolescence et le grand repli sur lui même qu'il vit depuis cette époque aurait dû alerter le médecin.

Depuis 1 ans un médecin lui a fait faire des examens et il se trouve qu'il a la maladie de lyme, trop de métaux lourds dans le sang et un bilan protéomique qui fait ressortir un manque de lipide et des choses un peu compliquées à expliquer. Je sais que la recherche avance et je veux espérer qu'il guérira. rà toutes les mamans concernées. Si vous voulez on peut rester en contact qui peut mieux comprendre quelqu'un qui vit la même chose ?

 

 

 

 

Lola79
Portrait de cgelitti

Bonjour,

Je souffre de décompensations psychotiques depuis l'âge de 17 ans. J'en ai 35. Les psychiatres qui m'ont connue ou me connaissent bien n'ont pas voulu posé le diagnostic de schizophrénie. J'ai pu faire des études et je travaille. J'ai rencontré seulement il y a deux ans une psychothérapeute qui m'aide beaucoup. Les précédents ne m'avaient pas apporté grand chose. Je travaille tous les jours à avoir les pieds sur terre et à ne pas partir vers des choses pas concrètes. Je prends des médicaments depuis l'âge de 17 ans et je suis plutôt stabilisée.

Je voudrais témoigner qu'il y a d'autres façons de voir la maladie que celle des médecins occidentaux. Dans les cultures traditionnelles, notamment en Afrique, ce genre de symptômes est considéré et traité tout autrement qu'en Occident. Pour eux, c'est souvent le signe que la personne est appelée à jouer un rôle de guérisseur, lorsqu'il est rétabli, que ce soit par des rituels ou des plantes. Il y a des guérisons extraordinaires.

Bien sûr, je ne veux pas dire qu'il ne faut pas prendre de médicaments. Je veux juste élargir un peu la question qui nous concerne ici.

Actuellement, je suis en recherche d'autres modes d'approche de cette pathologie, si mal connue en Occident.

Voilà, juste un petit témoignage.

 

 

 

choupinette3007
Portrait de cgelitti

Bonjour,

Il y a trois ans mon mari ( 37 ans)a été diagnostiqué ayant des tendances schizo Il prend des médocs mais rien n'y fait, il est toujours très angoissé et n'a plus envie de rien. Votre témoignage m'intéresse car vous parlez d'examens qui ont révélés des métaux lourds. Je souhaiterai avoir plus d'informations à ce sujet svp car nous avons 3 enfants et la vie est un cauchemar.

 

lyonlion
Portrait de cgelitti

Bonjour,mon fis est schizophene,il a 39 ans,marié,mais ne travaille pas...Cela n'a jamais éte au point de votre fis,ce que je peux vous affirmer: Avec des médocs adaptés, le bon dosage est difficile à trouver...On peut stabiliser votre fis,un bon pyschiatre saura trouver le chemin,mais cela est long et necessite beaucoup de patience de la part des proches...

Bon courage!!

jpcolaianni@yahoo.fr

 

 

Sujet vérouillé