Diabète, quoi de neuf ?

Diabète, quoi de neuf ?
Quelles sont les évolutions en matière de traitement du diabète de type 2 et de prévention des complications liées au diabète ? Le point sur les nouveautés anti-diabète.
Diabète, quoi de neuf ?

Le choix de la rédaction

Traitement du diabète : comment prévenir les complications ?

Le diabète est une maladie bien connue qui se caractérise par une élévation trop importante du taux sanguin de sucre et qui est peu parlante par elle-même, d'où la difficulté à se rendre compte de sa gravité. Quand les complications du diabète surviennent il est souvent un peu tard. C'est pour cette raison que les traitements, régimes et bilans de surveillance du diabète doivent être scrupuleusement respectés afin de maintenir un équilibre du taux de sucre dans le sang le plus parfait possible.

Lire l'article
Dossier Santé : Pompe à insuline pour le diabète : finies les piqures à heure fixe !

Pompe à insuline pour le diabète : finies les piqures à heure fixe !

En délivrant de l'insuline sous la peau de facon continue, la pompe à insuline reproduit le fonctionnement du pancréas. Ce dispositif permet aussi de délivrer ponctuellement des rajouts d'insuline selon les besoins (repas, activités physiques...). Ce traitement s'adresse essentiellement aux personnes atteintes de diabète de type 1, maladie apparaissant le plus souvent chez des enfants.

Lire l'article
Dossier Santé : Traitement du diabète : le succès est dans le suivi

Traitement du diabète : le succès est dans le suivi

Le traitement du diabète peut paraître contraignant, mais il a l'avantage d'être efficace. Si la glycémie (taux de sucre dans le sang) est bien contrôlée, le risque de complications est limité. Pour cela, il est nécessaire de se soumettre à une surveillance et un suivi réguliers. Quels sont les examens requis et à quel rythme doivent-ils être répétés ?

Lire l'article
Dossier Santé : Le traitement du diabète expliqué en vidéo

Le traitement du diabète expliqué en vidéo

Au cours de la digestion, une grande partie de nos aliments est convertie en glucose. Le glucose circule dans la circulation sanguine et est utilisé comme carburant par les cellules de notre organisme. Mais les cellules ont besoin d'aide pour absorber le glucose. C'est une hormone, appelée «...

Lire l'article
Dossier Santé : Diabète : un nouveau médicament

Diabète : un nouveau médicament

Un nouveau médicament vient d’être approuvé par l’Agence européenne du Médicament. Son efficacité dans le traitement du diabète a été démontrée mais ce médicament possède un autre point fort, il n’est pas métabolisé par les reins, modérant ainsi le risque d’insuffisance rénale…

Lire l'article

Articles

Ingérer des médicaments pour améliorer ses capacités sportives, c'est tentant. Mais en plus d'être illégal, cela peut mettre votre santé en péril. On vous explique pourquoi.

Un des examens qui peut vous être prescrit par un médecin est une glycémie à jeun. Mais peut-être ignorez-vous l’intérêt exact de cette analyse ou encore comment interpréter le résultat de la glycémie en mmol.

Une des principales complications du diabète de type 1 et 2 est une insuffisance rénale sévère imposant une dialyse. En effet, le diabète est le premier responsable de ce type de troubles rénaux. Alors, comment faire pour s’en prémunir et éviter ces complications graves ?

Le malaise hypoglycémique n’est pas l’apanage des personnes qui souffrent de diabète. Mais quels sont les symptômes caractéristiques d’une hypoglycémie ? Comment l’éviter ? Quelques recommandations simples permettent de s’en prémunir.

L'une des principales complications du diabète, qu'il soit de type 1 ou de type 2, est l'insuffisance rénale. C'est aujourd'hui la première cause d'insuffisance rénale en France. La prévention par un équilibre strict du diabète est fondamentale.

L'installation du diabète, qu'il soit de type 1 ou 2, est insidieuse. Certains symptômes, tels qu'une grosse fatigue inhabituelle et inexpliquée, d'apparition progressive, doivent alerter et faire envisager ce diagnostic.

Le diabète de type 2, ou diabète non insulinodépendant, apparaît relativement tardivement et son début est insidieux et silencieux. Il est important d'en reconnaître les premiers symptômes pour le prendre en charge le plus rapidement possible et éviter les complications liées à un déséquilibre trop prolongé.

Le diabète de type 2 est souvent associé à d'autres anomalies, telles que l'hypertension, le surpoids et des troubles métaboliques. Parmi ces derniers, une augmentation du taux d'acide urique peut endommager les reins et être le signe d'un dysfonctionnement rénal.

La créatinine est un résidu de la créatine et doit être éliminée par le rein. Lorsque la créatininémie (taux de créatinine dans le sang) est élevée, on peut craindre un début d'insuffisance rénale, surtout chez le diabétique. Mais d'autres causes existent.

Les douleurs neuropathiques sont très fréquentes et leurs causes en sont multiples. Elles sont toujours chroniques. En raison de cette chronicité, leur prise en charge est souvent longue et difficile.

Les maladies cardiovasculaires sont souvent silencieuses au début de leur évolution. Les symptômes liés aux problèmes cardiaques sont variables et ne sont pas toujours évocateurs de leur origine cardiovasculaire.

L'anévrisme de l'aorte abdominale fait partie des maladies cardiovasculaires fréquentes. La principale complication de l'anévrisme de l'aorte abdominale est la rupture, qui provoque une hémorragie intra-abdominale et qui peut aller jusqu'au décès.

Parmi les maladies cardiovasculaires, l'infarctus du myocarde fait partie des plus fréquents. Il peut être grave et en reconnaître les premiers symptômes est primordial, car son pronostic dépend de la rapidité de sa prise en charge.

Lorsque bonne alimentation et activité physique ne suffisent pas à faire baisser un taux de cholestérol trop élevé, la prescription de médicaments peut être envisagée. Parmi eux, les statines, molécules destinées à combattre le cholestérol.

Les notices de médicaments regorgent d'effets indésirables. Parmi les plus craints, la prise de poids. Si celle-ci n'est pas systématique, certaines classes sont plus à risque que d'autres. Voici lesquelles.

Initialement, les maladies graves ou chroniques et de longue durée étaient un frein important pour l’obtention d’un prêt personnel, immobilier ou professionnel. Aujourd’hui, avec la convention AERAS, il est plus facile d’emprunter même en étant malade. Découverte. 

Les femmes sont autant touchées par le cancer que les hommes. Mais, ce ne seront pas les mêmes. Découverte des 6 plus fréquents au féminin avec le Dr Jean-Loup Dervaux, médecin et auteur de nombreux ouvrages sur la santé dont "Bilans de santé personnalisés" aux éditions Dangles.

C'est une méthode radicale contre l'obésité, mais elle a fait ses preuves. Pour autant, la chirurgie bariatrique n'est pas dénuée de risques. On fait le point avec le Pr François Pattou, chef du service de chirurgie générale et endocrinienne au CHRU de Lille (Nord).

Pousser la porte d’un cabinet pour parler de son sexe, demeure pour la majorité des hommes extrêmement tabou ! Pénoplastie chirurgicale, lipofilling, injections d’acide hyaluronique, implant pénien…, l’arsenal thérapeutique ne manque pourtant pas !

Bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, sautes d'humeur… Les signes de la ménopause se manifestent parfois bien avant l'heure. On parle alors de formes précoces, qui peuvent se déclarer dès 20 ans. 

Des traitements permettent de limiter les conséquences de cette survenue prématurée. Le Pr Patrice Lopes, gynécologue à la polyclinique de l'Atlantique à St-Herblain (Loire-Atlantique) nous explique comment vivre avec.

Chaque année, les maladies cardiovasculaires font 147 000 morts. La moitié de ces victimes sont des femmes. On les imagine pourtant épargnées par ces accidents qui toucheraient plus les hommes âgés et fumeurs. Voilà pourquoi les femmes doivent aussi faire attention à leur cœur.

Tout le monde sait qu’il faut manger 5 fruits et légumes par jour tout en limitant les aliments trop gras, trop sucrés et trop salés pour rester en bonne santé. Pour aller encore plus loin dans cette pratique, Evelyne Chartier, médecin généraliste et nutritionniste, membre du Syndicat des médecins libéraux, nous dévoile les aliments qu’il faudrait consommer chaque jour pour ne pas être malade.

Démangeaisons intenses parfois intolérables, brûlures... Les mycoses vaginales sont très désagréables. Plus encore quand elles ne passent pas. A partir de quatre par an, on parle de mycoses récidivantes. Tour des solutions pour en finir avec ce déséquilibre intime avec Aurélie Dornier, sage-femme et cadre de service de gynécologie en maternité. 

En plus d'être disgracieuse, la graisse abdominale peut être dangereuse lorsqu’elle est en excès. Si elle peut apparaître à n’importe quel âge du fait notamment d’un mode de vie non équilibré, elle se développe également au moment des grands bouleversements hormonaux. Retour sur les quatre facteurs principaux à l’origine de cette graisse abdominale. 

Ce n'est pas à 40 ans qu'il faut se négliger mesdames ! Au contraire, les premières maladies chroniques font leur apparition, les soucis gynécologiques aussi... Retour sur les maladies à surveiller et sur la manière de rester en bonne santé.

Le diabète fait partie de nos vies d’occidentaux. Le quotidien prend une tournure plus complexe lorsqu’on doit traiter son diabète  et se complique encore lorsque l’on est une femme. L’Institut Harris Interactive et le laboratoire Roche Diabetes Care France ont réalisé une enquête sur la perception du diabète* au coeur de la population française, intitulée : « Diabète : une maladie si connue et pourtant si peu comprise ». 

Parce qu’il existe différents types de verrues et différentes localisations, parce qu’elles sont parfois très résistantes et récidivantes, les traitements pour éliminer les verrues sont multiples. Quels sont-ils et comment choisir celui qui convient le mieux ?

appli suivi médical

Quand on doit prendre un ou plusieurs médicaments tous les jours au long court, il n’est pas toujours facile d’y penser, voire parfois de se rappeler si on les a pris ou pas. C’est pour cela que de nouveaux outils « connectés » voient le jour pour aider les patients à améliorer l’observance de leur traitement.

hypertenseurs

La journée mondiale contre l’hypertension artérielle, le 14 mai, est l’occasion de parler d’un sujet qui fâche : l’observance. En effet, plus d’un tiers des personnes hypertendues ne prend pas correctement son traitement anti-hypertenseur. Pour cette raison, le Comité Français de Lutte contre l’Hypertension Artérielle met à disposition deux outils numériques pour tester si on prend bien son traitement antihypertenseur.

pieds

Reliés directement au cœur, à la moelle épinière et au cerveau, les pieds peuvent révéler des problèmes de santé, parfois méconnus de leur propriétaire. Examinez-les donc de temps en temps. Et consultez votre médecin si vous observez l’apparition d’un signe bizarre.

Pages