papidou
Portrait de cgelitti

Bonjour, je me présente j'ai 34 ans et 2 enfants. Je suis diabétique de type 1 depuis 9 ans, sans antécédents familiaux, sans rien qui pouvait le présager. Au début je pensais avoir bien acceptée cette maladie, mes hémoglobines étaient toujours très bonnes autour de6.5, et mes glycémis également. Depuis la naissance de mon 2 ème bb rien ne va plus. Je me suis laissée dépasser, je faisais de moins en moins attention à moi, je faisais mes piqures sans me contôler, et puis depuis qq temps je ne faisais que la lantus pour éviter le coma. Seulement depuis qq tps ,ca ne va plus j'ai de gros mots de tête, des nausées et une hemoglobyne qui est à pres de 14 depuis 2 ans. Je suis a bout, fatiguée. Mon médecin traitant m'a arrêté pour que je me repose, mais le problème est le même je ne trouve plus la force et le courage de me soigner; J'ai de plus en plus envie d'avaler tous ces médicaments et d'en finir. Je me trouve nulle en tout, en tant que mère, qu'épouse...au travail ce n'est pas ça non plus. Je n'ai rien qui me permette de me valoriser. Je me sens inutile. Mon diabéto me parle de la pompe à insuline mais je n'ose pas franchir le pas. Je suis perdue, pouvez vous m'aider ? Pourquoi restez, comment m'en sortir ?

malolo2010
Portrait de cgelitti
  • Merci beaucoup, vos messages me font du bien et parler avec des personnes qui vivent la même chose est rassurant. J'ai vu mon diabéto hier et j'ai sauté le pas je vais me faire mettre une pompe dans 15 jours. Je me bats pour mes enfants car c'est vrai que pour l'instant c'est encore très dur moralement. Mon ainé est en pleure quand je lui dit que je vais me faire hospitaliser qq jours pour me soigner, et je vous jure c'est déchirant
Laura70
Portrait de cgelitti

Ravie que vous ayez pris cette decision , la pompe est vraiment une nouveau souffle ! 

Bon courage prenez soin de vous et de votre famille ;-)

clara17282
Portrait de cgelitti

dis lui qu il pourra venir te voir et je supose que s il t a deja vu te piquer ca a du lui faire peur, alors que la pompe devrait lui faire moins peur. enfin , je ne sais pas trop car moi c le type 2.

 

il faut le rassurer et te rassurer en disant que c est pour aller mieux et ca sera surement le cas !!

 

 

 

 

papidou
Portrait de cgelitti

Bonjour,

 

avez-vous déjà essayé de suivre un régime alimentaire comme il est indiqué dans le cas d'une candidose?

 

bon courage

clara17282
Portrait de cgelitti

bonjour,

j ai 30 ans et diabete type 2 depuis deux ans decouvert lors de ma premiere grossesse. j ai u deux enfants. je suis comme toi, moi aussi, je deprime pour cette maladie que l entourage a du mal a comprendre ce qu on ressent et pour d autres raisons personnelles.

comme toi, j ai eu envie d en finir, j ai encore des idees noires. mais une chose me fait tenir :

Mes enfants. pour eux je garde le sourire, pour eux, je veux essayer de leur leguer quelque chose plus tard. je pense a eux, uniquement a eux. et quand ca ne va pas, je me dis qu est ce que ca ferait si je n etais plus la ? et la, je vois que je suis essentielle a leur bonheur.

 

tu as des enfants ; personne ne pourra t remplacer a leur yeux. il faut malgre tout accepter ce qu on a et leur offrir plein de bonheur

 

prends soin de toi !

Taz1
Portrait de cgelitti

Bonjour,

Je voulais te dire que je suis le papa d'un bébé de bientôt 3 ans dont on a découvert le diabète il y a 1 an. Il est traité sous pompe.

Pour ce qui est de la pompe à insuline, c'est génial et facile d'accès. A moins de 3 ans notre fils à compris comment cela fonctionnait et se dit que c'est comme des luntettes pour d'autres. Les contraintes existent mais sont minimes et à mon avis très largement suppportables. Juste le cathéter a posé tous les 3 ou 4 jours. Il vit normalement : par exemple hier nous étions à la piscine, et en plus ça ne se voit pas. Les repas plus long sont faciles à gérer et le bolus pour les repas peut se faire sans aller aux toilettes comme pour une injection. Pour les adultes, la formation est assez rapide à l'hôpital et ne prend que quelques jours. Je sais qu'ANGERS est à la pointe de cela. 

Regarde également les avancées technologiques qui se font. C'est énorme.

Sans vouloir faire de l'optimismes à gogo, notre pédiatre spécialiste diabéto bientôt à la retraite  nous disais qu'il a vu l'évolution se faire et qu'il est peruadé que notre fils connaîtra la guérison de cette maladie. 

Pour ce qui est du  reste, je te dirai seulement que c'est à toi de bien réfléchir mais qu'à trop le faire on se perd. Ma soeur est passé à l'actte il y a 6 mois, et il n'y a pas un jour ou même une heure où je n'y pense, et c'est la même chose pour ses 2 enfants et son compagnon. Tout le monde est en manque d'elle et avait besoin d'elle. Je crois que tu ne te rends juste pas compte de ton utilité dans tous les domaines que tu as cité. Peut-être qu'une consulation avec un psy de ferai te rendre compte de cela. Mais en tout cas, je ne suis pas sûr que ce soit le diabète qui soit la cause, mais qu'il est peut-être plus surement un fait décuplant ta "dépression".

Pour info, notre fils est à 6.9, ce qui est plutôt pas mal pour un bébé. D'ailleurs, quasiment tous les bébés sont sous pompe cas plus facile à gérer au quotidien.

Et il ne faut pas oublier dans les moments difficiles que la vie est belle et que les gens autour de nous comptent énormément!

 

Bon courage, Guillaume

blow13
Portrait de cgelitti

bonjour valérie comme je te comprends.

j'ai 30 ans un diabete depuis l'age de 14 ans sans soutien familial .

j'ai aussi une autre maladie orphaline que l'on arrive pas a soigné trop compliqué avec le diabete .

jusqu'a maintenant je pouvé gérer tant bien que mal car en plus d'etre malade la vie elle ne f pas de cadeau pour le reste .

je pense que je suis vraiment en train de toucher le fond et comme je montre que tout va bien j'ai envi de tout casser.

je n pas de probleme de poids au contraire je mange presque rien je suis fatigué .

j'ai vu des psy j'ai fais de la sophrologie kinésiologie psychiatre breffffff j'ai trouvé refuge aupres des animaux sa me maintien et trouve une raison d'xister bon courage  a toi entre diabétique on ce comprend

prya
Portrait de cgelitti

Bonsoir j'ai 37 ans, je suis diabétique de type 1, DEPRESSIVE  à peu près 8mois/12 dans l'année et je ne m'ensort pas,çà fais 7ans que çà dure 7 ans de trop pour moi! Depuis 3 mois je suis passée à 3 injections de rapide+ 1 de lente J'AI PRIS 5.600KG en a peine 3 mois donc je pèse 77kg600, je suis donc en surpoid et malgré la quantité de sport astronomique que je me tape par semaine, rien n'y fais! Non seulement on mange 3 fois rien, juste de quoi restez en vie(c'est sans compter les hyppoglycémie qui vous mettent KO technique pour la journée suivante!!!!), mais en plus on prend du poid, Bientôt mon arriere train ressemblera à un porte avion, je deviendrais ronde comme une mongolfière, et comme je passe déjà tout mon temps à pleurer à grosses larmes,j'aurais plus qu'a continuer! Franchement j'ai pas demander à être malade! J'ai 3 enfants et je n'ai plus gout à rien dans la vie, tout me dégoute! Passez à table est un calvaire, s'occuper des enfants est une gageure, alors ne parlons même pas de s'occuper de mon mari, il ne comprend pas ma souffrance, mes saute d'humeur, ma dépression, pour lui je fais exprès, par conséquent je ne perd plus mon temps à lui expliquer que je suis malade et que j'en ai marre de cette vie contraignante! Une vraie fontaine je vous dis çà recommence je chiale!!!! RAS LE BOL! Je ne sais comment les autres font pour perdre 15:16 kg avec des pilules miracle, là ou nous diabétique on se bat sans arrêt, pour ne pas être en surpoid, ne pas avoir du cholestérol,NE PAS NE PAS NE PAS J'ENRAGE? JE SUIS REMPLI DE RANCOEUR, de rage au fond de moi, elle me consumme petit à petit et je ddeviens quelqu'un que je suis en train de détester profondemment! Je ne sais pas si quelqu'un peux quelque chose pour moi, mais soulage même un petit peu de HURLER par écrit!

Merci de m'avoir lu

Valérie

Laura70
Portrait de cgelitti

Bonjour, j'ai 24 ans je suis diabètique depuis 9ans, la seule dans la famille. Le diabète est arrivé en plein dans l'adolescence et ça n´a vraiment pas été evident pour moi comme pour ma famille. 

Les 2 premières années mon hémoglobine n'a pas depassé les 7% grâce a ma maman qui m'a apporté beaucoup de soutien. Jusqu'au jour où j'ai voulu me prendre en main toute seule mon hémoglobine n'a pas cessé d'augmenter . Je suis restée au dessus de 11% pendant longtemps, j´étais mal physiquement et moralement, et je n'avais plus le gout de rien je me suis éloignée des sorties, des amis.... Pourtant a mon age on devrais penser qu'a s'amuser !je ńavais même pas envie de travailler après mes études.  J'ai essayé plusieurs fois de mettre fin à mes jours, mais cela n'a réussit qu'a me faire plus de mal et surtout beaucoup de mal aux gens qui m'entoure et qui font tout pour m'aider.

il y a un an je me suis décidée a mettre une pompe a insuline qui au départ était pour ma famille qui était mal de me voir me laisser "mourir a petit feu", depuis mon hémoglobine a bien réduit 7,4% le mois dernier, ça m'a redonné beaucoup de confiance en moi, j'ai aujourd´hui un travail ou je me sent bien,  physiquement et moralement je me sens mieu! Cela ne veut pas dire que j'ai accepté la maladie , mais je ne me bas plus contre elle mais je vis simplement avec ! Je sais que j'aurai des conséquences plus tard cela me fait peur mais j'essaye de ne pas y penser pour l'instant et de profiter de tout ces bons moments et le reste on verra plus tard . Je n'ai pas d'enfants mais Je pense qu'en avoir et une raison de plus pour ce soigner correctement et de s'accrocher ! Choisir entre se piquer plusieurs fois par jour et appuyer sur un bouton le choix est vite vu, La pompe est vraiment bien ça aide vraiment beaucoup et une nouvelle sera la d'ici 5 ans , je l'attend avec impatiente ! 

Bon courage ;-)

jolie-fleur
Portrait de cgelitti

diabétique depuis 4 ans, je suis aussi soignée pour une dépréssion sévère, mais je m'applique à suivre les examens médicaux que cela impose et je vois régulièrement un podologue, je vis seule avec mes trois amours( mes chats), ils m'occupent beaucoup et m'aident à oublier mes problèmes de santé. Em mai dernier j'ai appis que je souffrais en plus d'apnée du sommeil très hadicapant la nuit, alors un attirail de plus !!! Depuis je me suis prise en main car ral le bol, j'ai adoptée une alimentation saine, de la gym et marche à pied, depuis j'ai perdue 36 kg mais ma déprime est toujours là ainsi que mon diabète, alors je sais que je suis condamnée à vivre avec, parfois j'ai envie de hurler ma colère mais qui m'écouterais ? la solution je ne l'ai pas, il faut tout simplement vivre avec ses problèmes en essayant de les atténués

Pages

Sujet vérouillé