Caroube
Portrait de cgelitti
quels sont les signes du diabete et surtout les taux dans le sang en post prandial (après les repas) 2h après.Merci

isabelle
Portrait de cgelitti
j'ai 37 ans; suite à une grossesse je suis restée diabétique pas encore ID mais je n'arrive pas a suivre le régime ;je n'ai pas de poids à perdre je fais 50kg, j'aimerais savoir si d'autres personnes sont comme moi?
marylou
Portrait de cgelitti
Bonjour , j'ai 16 ans , et depuis une semaine ,j'ai tout le temps soif , la bouche extrêmement sèche ,je suis fatiguée je vais tout le temps au toilette ,j'ai des nausées
Je voudrais savoir s'il est possible d avoir du diabète a mon age et sans problème de poids ? il n'y a aucun antécédents dans ma famille
merci
Caroube
Portrait de cgelitti
Bonsoir Marylou,

Oui ces symptômes PEUVENT être annonciateurs d'un diabète de type 1 aussi appelé diabète maigre, diabète mellitus ou diabète insulino-dépendant c'est à dire que c'est une affection auto-immune qui comporte souvent mais pas toujours une composante familiale et qui se manifeste le + souvent avant l'âge de 20 ans.
Ce diabète de type 1 n'est pas le diabète de type 2 qui lui est un diabète lié à l'âge et au poids bien souvent.
En fait si tu veux les processus qui conduisent à l'hyperglycémie (= excès de sucre dans le sang) ne sont pas les mêmes dans les 2 types de diabète même si après un certain temps de diabète de type 2 (certainement PAS ton cas)il peut se muer en type 1.

Dans le cas du diabète de type 2, l'excès de poids va favoriser ce qu'on appelle l'insulino-résistance c'est à dire que le corps va sécréter en excès de l'insuline (= hormone qui régule le taux de sucre dans le sang cad la glycémie)car l'insuline est devenue moins efficace, moins performante pour faire entrer le sucre à l'intérieur des cellules.
Cette hyperinsulinémie constitue donc si tu veux une tentative désespérée du corps pour gérer l'excès de sucre. A la longue cette hyperproduction insulinique peut se muer en épuisement des cellules bêta du pancréas (= partie endocrine qui sécrète l'insuline et le glucagon par opposition à la partie exocrine de cet organe qui elle sécrète les substances comme les cus et enzymes digestives)et donc à un traitement par injection d'insuline.

Dans le cas du diabète de type 1, le corps attaque les cellules bêta du pancréas ce qui amène progressivement à une hypoinsulinémie donc à une carence de productivité dans la sécrétion d'insuline d'où mauvaise gestion de la glycémie.
Ici c'est un phénomène auto-immun dans lequels les cellules du système immunitaire vont attaquer les cellules pancréatiques en les prenant pour des cellules étrangères du "non soi" (alors qu'elles font évidemment partie du soi!).
Et malheureusement, il n'existe qu'une seule hormone hypoglycémiante (= qui abaisse le taux de sucre dans le sang) alors qu'il en existe plusieurs qui ont un effet hyperglycémiant (= glucagon, cortisol,hormones thyroïdiennes, etc etc) donc c'est clair que ce système est fragile, il y a une sorte d'asymétrie dans les systèmes de compensation.

Parfois ce phénomène est favorisé par certaines types de gènes plus à risques mais ce n'est pas une maladie génétique au sens où même si les gens sont porteurs de gènes plus à risques ce n'est jamais qu'un risque RELATIF et absolument non ABSOLU (contrairement à une mucoviscidose par exemple où la seule présence de certains gènes suffit à ce que la maladie apparaisse)
L'aspect environnemental est capital.
Ainsi qqn qui a un "mauvais gène" (au sens de + à risque)il a par exemple 30% de risque que qqn de non porteur d'un état diabétique mais il peut aussi passer à côté. Ce qu'il faut savoir aussi c'est que qqn souffrant d'un diabète de type 1 n'a pas toujours un père/une mère ou un frère/ une soeur aussi atteinte, ça peut aussi être une grand -mère, un grand oncle, etc
Parfois ça saute pas mal de générations et c'est là ou on voit que l'environnement joue beaucoup!

Le stress, la malbouffe qui dérégule l'immunité ont aussi un rôle (car il n'y a pas que l'aspect prise de poids qui soit reliable aux états diabétiques!!
Une alimentation hasardeuse joue négativement sur la bonne marche de notre immunité qui peut alors où s'emballer et là ce sont les allergies et l'auto-immunité ou bien s'épuise et là ce sont les cancers et les états d'immunodépression et d'infections à répétition)
Les vaccins peuvent aussi favoriser/générer même des états diabétiques et plusieurs études l'ont clairement démontré comme celle de JB Claessen.
As-tu reçu un vaccin ces quelques derniers mois et si oui le(les)quel(s)et quand exactement?


Ce que je te conseille en tout cas, par souci de sérénité, c'est de vérifier certains paramètres afin d'en avoir le coeur net et de ne pas rester dans le doute car rien est bon dans ça et ça ne mène qu'à une anxiété qui est de toute façon néfaste.

Pour être bien claire, ce qu'il faut IMPERATIVEMENT vérifier c'est:

1) Ta glycémie à jeûn= tu dois rester au moins 12 heures à jeûn donc tu ne manges PLUS RIEN après 20 heures au soir la veille de ta prise de sang et tu peux boire juste de l'eau encore avant minuit puis plus rien après jusque ta prise de sang à 8 heures le lendemain.
Ce test va permettre de déterminer ton taux de sucre dans le sang, cela constitue donc une mesure PONCTUELLE de ton équilibre glycémique.
Cela est clairement anormal au delà des 120 mais déjà passé 110 cela doit amener à une surveillance annuelle.
Idéalement tu devrais te situer entre 70 et 100 on va dire à ton âge.

2)Ton insulinémie à jeûn c'est à dire ton taux d'hormone qui régule le taux de sucre dans le sang.
Normalement à jeûn le taux doit se situer entre 3 et 25 mais c'est très important d'évaluer cela en fonction des normes du labo auquel tu t'adresseras.
Dans l'hypothèse d'un diabète de type 1- contrairement à un état de diabète de type 2 tout à fait improbable dans un cas comme le tiens où là il y a un excès d'insuline bien souvent détecté- on retrouve une très faible production d'insuline ou parfois un taux encore dans les normes car il peut s'agir d'un état prédiabétique avec encore de maigres réserves au niveau du pancréas et c'est là où le suivi du régime des index glycémiques (cfr le net où plusieurs résumés de livres dispo dans le commerce sont disponibles) peut permettre de "soulager" le pancréas et de limiter et/ou de retarder le recours impératif aux injections d'insuline.

3°) L'hémoglobine glycosylée aussi appelée hémoglobine glyquée et notée sur les feuilles de demande d'analyse comme "HbA1C"= sorte de "moyenne" de tes glycémies jouranlières pendant les 3 mois qui ont précédé le prélèvement de sang.
C'est une mesure BIEN PLUS FIABLE que la mesure de la glycémie qui elle est bien plus ponctuelle, fluctuante donc moins indicative.
C'est véritablement ce marqueur-ci qui sera déterminant dans la nécessité ou non d'instaurer un traitement et qui est utilisé aussi chez les diabétiques déclarés pour le suivi de leur état et l'adaptation de leurs traitements.
En effet, cette HbA1C doit idéalement se situer entre 3 et 6% et si elle est au-delà alors un traitement est nécessaire car cela signifie que, au long cours, tes glycémies sont systématiquement trop hautes au cours de la journée, jour après jour et alors il y a vraiment un risque important à long terme de lésions rénales, cardio-vasculaires, lésions oculaires aussi (rétinopathie diabétique), lésions nerveuses( neuropathie diabétiques), etc etc

Donc voilà ceci pour te dire qu'il ne faut pas te faire de film car cela ne mène à rien mais qu'il faut juste consulter un doc pour avoir ces analyses là qui seront déterminantes dans la gestion des tes symptômes.

Perso je te déconseille d'accepter autre chose que cela à ce stade car encore trop de docs prescrivent une analyse désagréable et inutilement traumatisante pour l'organisme qui est l'examen appelé communément "triangle" ou aussi "épreuve d'hyperglycémie provoquée par voie orale" (HPGO): il s'agit d'un test qui consiste à doser d'abord à jeûn la glycémie du patient puis à la tester à différents temps après lui avoir fait boire une solution très très sucrée (à tel point que c'est anti-physiologique donc peu fiable).
Ce test était avant un des examens clés du diagnostic définitif de diabète mais il n'est vraiment plus prescrit systématiquement aujourd'hui et n'est en rien nécessaire/décisif pour diagnostiquer de façon certaine un état diabétique ou prédiabétique.
La valeur de l'HbA1C est bien + parlante!

J'espère donc sincèrement avoir pu te clarifier un peu + les choses et avoir pu utilement te conseiller.
N'hésite donc pas à consulter pour faire cette simple prise de sang ni à donner de tes nouvelles!
Dis-toi que tu sauras après cela si oui ou non tu as le diabète mais que personne ne peut à ce stade te dire de façon sure sans savoir si c'est ça ou pas.

Et si tu veux me contacter, n'hésite pas, je te laisse toujours mon mail: ka-roube@hotmail.com

Bien à toi

Gaëlle
Portrait de cgelitti
Bonsoir Mimie.
Mon ami est diabétique depuis + de 10 ans, donc j'en connais pas mal sur le diabète. Pour commencer les 1er signes sont :
- la soif régulière,
- l'envie répétitive d'aller faire pipi environ tte les 30mn. (c'est pr éliminer le trop plein de sucre = hyperglycémie)
- on se sent pas bien généralement.
- On peut parfois être énervé.
je vous donne l'adresse d'1 site qui répondra à vos question : zoom diabète.

Sinon lorsque l'on est en hypoglycémie c-a-d en manque de sucre les symptômes sont :
- tremblements,
- on a froid,
- on est énervé voir agressif,
- on dit n'importe quoi ( on vs pose 1 question vs répondez autre chose qui n'a rien à voir à la question)
- on dit des mots grossiers,

Si on attend trop le malaise arrive vite. Dans il faut prendre du sucre ou manger qqch de sucré si possible. Et si on est en état de se nourrir seul. Car lorsque l'on est hypo en dormant on ne se rend pas compte du malaise et la on doit faire prendre du sucre à la personne malade. Le lait concentré sucré agit très dans les 5 mn environ si le malaise n'est pas trop poussé. En hypo la plupart du tps la personne qui est à demi-consciente se débat pr ne pas prendre de sucre c'est le cas de mon ami. Dans ce cas il faut essayer de trouver 1 position ou la personne ne peut + bouger et lui donner du sucre par la bouche si les mâchoires ne sont pas trop serrées. C'est aussi 1 symptôme de l'hypo. Pour le taux de sucre dans le sang. Il faut faire 1 glycémie avant chaque repas. Cela consiste à se piquer le bout du doigt avec 1 aiguille et stylo spécial. La goutte de sang est posée sur 1 bandelette qui est elle-même posé sur 1 apareil qui mesure le taux de sucre dans le sang. Il faut injecter l'insu en fonction de se résultat. le taux de sucre ne doit pas dépasser 1gr20 et doit être au minimun de 0.80 gr. Au delà de 1 gr 20 il arrive l'hyperglycémie et en dessous de 0.80 l'hypo arrive. Voilà n'hésitez pas à me poser d'autres questions je me ferai 1 plaisir de vous répondre. Allez quand même voir le site il super bien fait. Gaëlle à+
Sujet vérouillé