ccciolll
Portrait de cgelitti
BOnjour,j'avais soit disant une carrie et la dentiste m'a dévitalisé ma dent dabord et remis un pansement qui n'a pas tenu puis grosse douleur ,elle m'a à nouveau reçu et m'a "retrifouillé"ma dent encore une fois et remis un autre pansement et cela deux jours que je souffre malgré le paracétamol et le bain de douche prescrit.Je dois retourner la semaine prochaine pour mettre le plombage mais j'hésite à retourner avec elle vu les 2 erreurs.J'ai peur d'avoir un problème aux nerfs de cette dents ou avoir un abcès
Monique
Portrait de cgelitti
En attendant le remède définitif (ouverture de la dent et nettoyage) ou le provisoire (antibiotique), si tu as trop mal cette nuit et que tu me lis, essaie de faire une espèce de gargarisme sur ta dent avec de l'eau froide, tu verras cela calme les atroces douleurs, le problème est qu'on doit le faire très très souvent, voire quelquefois non-stop, et qu'on passe une nuit blanche quand même. Les anti-inflammatoires sont plus fort que les anti-douleurs et les morphiniques encore plus fort, si jamais. Et les antibiotiques oraux mettent 18 à 24 h pour agir.
flatres
Portrait de cgelitti
Bonjour,Monique et merci pour tes conseils.J'ai passé un week-end mortel à se taper la tete partout à ne plus savoir ou aller et se mettre.J'ai appelé d'urgence l'associé de ma dentiste actuelle ce matin qui m'a prise à 9hoo et après radio elle a vu qu'il y avait un petit bout de aiguille qui restait dans ma dent.Cette aiguille sert à dévitaliser la dent le bout à du se casser dedans,alors par tous les moyens elle à essayé de l'enlever en vain.Donc ellle m'a obstruer se canal et mis une pate pour ne pas que cela s'infecte ,remis un pansement et elle m'a donné des antibiotiques et des anti-inflammatoire en attendant le prochain rendez-vous avec elle dans une semaine.Je ne veut plus revoir l'autre.Quelle erreut médicale et surtout je pense qu'elle l'avait vu car elle aussi avait dait des radios mais elle me la cacher me disant qu'il y avait une inflammation.J'ai déjà subi une erreur médicale alors une deuxième cela me chauffe!!!!Voilà les dernières mauvaises nouvelle Monique peut-etre a bientot pour une meilleure nouvelle.Merci encore.Amicalement.Flatres
virgule59
Portrait de cgelitti
Bonjour,

Et ben dis donc quand je lis tout vos messages et bien ça me fiche encore plus la trouille.

Voilà je suis allée chez un nouveau dentiste lundi matin (sur les conseils de mon frère, de mes voisins car soi disant qu'il est très très gentil) et il m'annonce qu'il doit me retirer une dent de sagesse en haut à gauche qui n'a aucun problème mais en fait j'ai mal à une dent qui se trouve à côté et que je ne peux brosser correctement à cause de la dent de sagesse qui bloque le passage et il me dit que j'aurais toujours mal si on la retire pas. J'ai vraiment la trouille de me faire retirer une dent de sagesse surtout que j'ai 39 ans, j'ai peur d'avoir mal pendant qu'il la retire, peur de souffrir.

Est ce que ça fait mal lorsqu'on enlève une dent de sagesse ?

J'ai vraiment la trouille, mon rendez vous est le 06 février mais je ne sais pas si je vais pouvoir tenir jusque là et je ne veux pas faire ça juste avant les fêtes car comment je vais faire pour manger etc.... En plus début janvier je pars 1 semaine en vacances. Bien a tomber que ça arrive maintenant !
Monique
Portrait de cgelitti
Mon pauvre Flatrès, punaise, elle t'a pas loupé, je crois qu'avec la mienne elles font une belle paire, elles devraient se pacser ensemble et nous foutre la paix, ouvrir un salon de dentiste pour tout ce qui n'a pas de dents, grenouilles, poules... En plus moi, j'ai même pas la sécu, je paye tout.
Bien heureuse de voir en tous cas que l'associé t'a calmé un peu. Tu vas dormir tôt ce soir !
Mais je ne comprends pas pourquoi ils s'associent avec des calamités pareilles. Dans mon cas, je pense que c'est pour faire un maximum de chiffre.
Je l'ai vu parce qu'ils n'ont pas hésité à me piquer à mon dentiste habituel qui aurait pu être revenu, au lieu de juste traiter l'urgence.
Peut-être que les parents de la dentiste-catastrophe ont payé plein de matériel tout neuf dans le cabinet pour convaincre l'associé de la prendre et qu'après il n'ose plus s'en défaire malgré ses tristes compétences...
En tous cas me refiler pour une extraction de dent de sagesse à une calamité, ça ne se fait pas...

J'espère que cela va tenir son système de pâte et médocs... Car tu as vu comme les dents réagissent vite si on peut dire, même déjà mortes.

Moi aussi j'ai été victime d'une erreur médicale, et plus ou moins volontaire (défaut de prendre ses responsabilités et de faire machine arrière), et terrible elle, qui m'a traumatisée à vie et a foutu au moins 5 ou 6 ans de ma vie en l'air à devenir parano et à combattre en justice, à n'avoir plus de temps pour moi et pour mes proches dont un que j'adorais et qui est mort de vieillesse mais dans le sacrifice aussi pour mon affaire et la solitude donc, de plus étant victime, et ayant perdu confiance en moi, étant un peu perdue en quelque sorte, je me suis mise dans de mauvais draps suite à cela, au niveau vie intime, me disant, un peu plus un peu moins je suis délà détruite de toutes façons... Puis j'ai gagné en justice, 1 % dans ce type d'affaires, cela m'a aidée mais le mal était fait.

Bon, moi aussi ce matin RDV avec ma bouchère, je crois qu'elle est sadique, elle m'a appuyé deux fois sur la cicatrice pour me montrer qu'elle était certainement douloureuse, mais comme elle m'avait rouvert la dent, avec les tampons pour la salive et tout, j'ai juste eu un sursaut, oh oh qu'est-ce que tu veux faire d'autre. De meilleurs efforts de communication pas trop naturels, et toujours le même jm'enfoutisme, elle devait faire un bilan des sensations pour ma langue que son associé avait promis et elle aussi après que j'ai râlé, pas fait, les carbones pour voir l'occlusion pas fait, et même la dent dévitalisée donc depuis le 27, toujours pas terminée, elle m'a enfin sorti qu'elle était pas sûre d'avoir bien refermé un canal, mais qu'elle arrétait là, verrai la prochaine fois, donc pansement provisoire à nouveau. Et la note par contre, je suis passée de 111 euros pour l'extraction et les radios, à 250 euros maintenant, et elle se rappelait même plus que j'avais déjà versé 120 euros, ah oui peut-être, qu'elle m'a dit. Je suis dégoûtée. N'empêche que je vais demander un justificatif des frais que je vais quand même contrôler et un reçu de l'argent déjà versé, mais la prochaine fois. J'ai quand même l'impression qu'elle gonfle la note car extraction maxi 90 euros, dévitalisation 80, radio panoramique 27...après c'est quoi ? des consultations en plus ? et combien ? et si elle finit pas son travail, c'est pas à moi de payer des consultations en plus, surtout quand on n'est pas couvert par la sécu et qu'on est pauvre...
Et je ne sais pas si je vais finir de tout lui payer de toutes façons, il n'y a pas eu une excuse, ni une explication, ni même de réponse à mes questions rien, ils m'ont quand même paralysé la langue, pas réglé ou même expliqué la malocclusion et bien faite paniquer (j'ai eu des frais en téléphone à des amis, à des organisations de malades, etc)... D'ailleurs je me demande si ce tarif vaut pour d'autres personnes en secteur conventionné, je vais lancer un sondage ici, hé hé.
Bon, à plus Flatrès !
soleil
Portrait de cgelitti
J'oubliai, ce mini trou est toujours là, elle ne s'en est pas occupé, ou plutôt ne lui a pas "fait la peau" ! (rires) il a peut-être été sauvé...
Monique
Portrait de cgelitti
A propos de dévitalisation, le feuilleton continue. La petite bouchère qui m'a paralysée la langue en s'en foutant complètement, m'a aussi fini vendredi la dévitalisation de la molaire, et elle n'a à aucun moment mis de l'hypochloride, son assistante lui a même demandé si elle n'en mettait pas , et elle a dit non pas la peine. Hé bien j'ai hyper mal, j'ai des douleurs qui remontent à l'oreille et c'est extrêment douloureux si j'appuie sur cette dent (ça ne l'était pas tant avant, du moins depuis que j'ai eu les traitements antibiotiques qui se sont finis il y a 10 j et avant qu'elle finisse un canal ce vendredi). Cette molaire est toujours à nouveau en malocclusion, malgré le limage de vendredi.
A ce propos, elle ne voulait pas reconnaitre qu'il y avait malocclusion, j'ai dû insiter lourdement 2 fois, son empreinte elle savait pas la mettre, elle croyait que tout était ok, et finalement elle a eu l'idée de glisser du papier entre mes dents pour voir si je le mordais et l'empéchait de partir si elle tirait...
Elle m'a dit qu'il n'y avait pas d'abcès sous cette dent et qu'elle ne savait pas pourquoi elle remontait comme cela (quel puits de science !).
Ben moi je crois qu'il y a un abcès.
Quelqu'un veut-il m'expliquer ce qui se passe si on me met pas d'hypochloride avant de refermer, merci ?
Monique
Portrait de cgelitti
En haut il y a moins de risques, surtout qu'apparemment elle est sortie, et oui les dents de sagesse ne sont pas sages et font pourrir la zone, poussent les dents voisines, sont fragiles, etc... envoient des abcès et des caries comme des mauvais sorts. Non, c'est vrai. Elles n'ont pas assez de place et elles ont en plus tendance à mal se comporter, par exemple elles sont championnes par rapport aux autres dents qui ne le font pratiquement jamais dans l'art de pousser à l'horizontale, alors même qu'il y aurait plus de place à la verticale !
Contrairement à toutes nos autres dents, il ne faut pas regretter la mort des dents de sagesse, c'est peut-être des vestiges de dentition ancestrales mais elles ne nous apporte aucune force de la dentition de nos ancêtres, au contraire que des problèmes.
C'est comme regretter la perte des dents de lait, d'ailleurs dans un sens, les dents de sagesse sont des premières dents, assez stupides dans le genre.
Le seul problème sont les maux entrainés par l'extraction de ces dents qui sont stratégiquement mal placées, grosses dents, grande place prise sur la machoire, proximité des nerfs...
Monique
Portrait de cgelitti
Comment ça va ?
Elle t'a peut-être dévitalisé la dent comme une @@@@, d'où inflammation pénible même si pas forcément infection...
Si tout est en ordre, je crois que tu devrais voir encore un nouveau dentiste près de chez toi, pour le trou, car cela ne vaut pas le coup de faire 400 km à chaque fois...
soleil
Portrait de cgelitti
hello, je suis au travail, et j'ai encore plus mal que le dernière fois, j'ai pris un médoc, il m'a pas calmé la douleur et au contraire, je me sentais partir, la tête lourde, du mal à me tenir debout.
C'est gentil de prendre de mes nouvelles, cette semaine, j'avais un rv avec elle, je l'ai annulé. Elle a gardé ma radio, faite avant ces épisodes, j'aimerai la récupérer afin de la montrer à un autre dentiste pour qu'il vérifie si c'était nécessaire de retirer le nerf.
Elle va sentir le pot aux roses, mais je vais lui dire que j'arrête d'aller la voir, des personnes m'ont conseillé de ne pas la payer et porter plainte si après vérif, elle n'aurait pas dû...
Je vais pas aller jusque là, je voudrais juste ne plus avoir de douleurs. Je suis pas douillette, je sais me contenir, mais " AH J'AI MAL A LA DENT ! " rires...
Je vais prendre mon mal en patience et attendre d'avoir un rv auprès d'un autre dentiste, en espérant que ce ne sera pas un brutus!!!! rires....
Bizzzzzzz''''.
soleil
Portrait de cgelitti
hello,

20 ans avec un docteur en chirurgie dentaire, qui plus est à fait ses études et obtenu ses diplômes aux USA ; totale confiance, aucun souci ou douleurs, lors de mes visites, même gamine.
Aujourd'hui, je réside à 400km.
Je me suis aperçue qu'un mini trou s'était formé sur une dent du fond, même si je ne l'ai pas invité ! (rires)
Alors un voisin m'a conseillé son dentiste, la première fois que j'y suis allée, j'ai pleuré en m'installant, l'émotion de ne pas voir mon dentiste habituel.
J'ai fait part à cette nouvelle dentiste de ce mini trou, et lui ai indiqué son logis, elle a regardé et ne l'a pas trouvé de suite.
1er acte : détartrage puis ordonance pour 1 radio panoramique.
2ème acte : soin d'une dent, (anesthésie...)
3ème acte, partie 1 : début de soin d'une dent du fond,
application d'1 produit puis pensement. but : tuer le nerf.
3ème acte, partie 2 : "aujourd'hui c'est le détartrage, on a fini les soins" me dit-elle. "Non" dis-je "On en est à la suite de "tuer le nerf" pour reprendre ses termes " rétorquai-je. Est-elle physionomiste ? Me demandai -je ? Un patient ne s'étant pas présenté, les rv sont décalés me dit-elle comme pour répondre à ma question pensée. Bref... 2 piqûres, pour l'anesthésie, puis, trifouillage, pensement ...
18h15 je sors du lieu, 23h, ma bouche est toujours enflée et l'anesthésie toujours présente ; je vais au dodo, le lendemain je bosse et dois me lever à 6h.
3h du mat, debout ! une douleur lancinante me réveille, résultat impossible de me rendormir, m'ayant prescrit au préalable un anti inflamatoire lors du 3ème acte partie1 ; je le prends, et reste éveillée jusqu'à 6h, l'heure de me préparer pour aller bosser.
Tout ceci ne m'inspire pas confiance, je n'irai plus la voir, je vais la payer, et lorsque j'aurai le temps, je retournerai, penaude et mal à l'aise d'avoir trahi mon dentiste de toujours, en espérant qu'elle ne m'a pas fait quelque chose d'irréparable. 400 km me sépare, vient s'ajouter billets de train aller-retour pour chaque consultation, c'est le prix à payer. Mes horaires n'étant pas fixes, planing idem, il m'est difficile de m'y rendre, c'est pour cela que je suis allée chez "elle". Ce qui est fait est fait, j'èspère qu'il n'y a pas trop de dégâts...
bon courage à tous et toutes.

Pages

Sujet vérouillé