Deux nouvelles IRM XXL à l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris

Publié par Hopital.fr le Lundi 05 Mai 2008 : 02h00
-A +A
Installées à L'hôpital Louis-Mourier de Colombes et à la Pitié-Salpêtrière (Paris, 13e), les deux IRM grand format n'imposent plus aux patients de subir cet examen couchés dans un tunnel long et étroit. Grâce à leur ouverture quasi complète, elles deviennent accessibles aux personnes obèses, aux femmes enceintes, aux personnes claustrophobes ainsi qu'à tous les patients nécessitant une présence à leurs côtés pendant l'exploration.

Inauguré le 23 avril à Colombes en présence de la ministre de la Santé, ce nouvel équipement apporte un plus et confort indéniables. La configuration "ouverte" de l'appareil - par opposition à l'étroit tunnel d'une IRM traditionnelle -, sa puissance et la taille de sa table d'examen autorisent l'examen de patients pesant jusqu'à 250 kg. Mais ce n'est pas là l'unique atout de ce nouveau matériel. Sa configuration et sa puissance permettent la réalisation d'explorations hautes performances, jusqu'alors inaccessibles à certains patients. En effet, en plus des grands obèses, les femmes enceintes, les personnes claustrophobes, les jeunes enfants nécessitant un accompagnement de leur parent et même les bébés en couveuse de réanimation pourront bénéficier de cet examen.La présence de ces IRM "XXL" dans ces deux établissements de l'AP-HP ne doit rien au hasard. Les deux hôpitaux sont labellisés centre de référence de l'obésité adulte et assurent, à ce titre, une prise en charge des patients sous les mutiples aspects de l'obésité (psychologique, nutritionnel, médical et chirurgical). En outre, les deux IRM permettront l'examen des patients obèses adressés par l'ensemble des centres labellisés de l'AP-HP. En pratique, l'IRM installée à l'hôpital Louis-Mourier - en association avec l'hôpital Max Fourestier de Nanterre - accueillera les patients adultes et enfants pour l'ensemble des indications, alors que l'IRM de la Pitié-Salpêtrière sera spécifiquement destinée aux pathologies neurologiques et rachidiennes.Enfin, l'utilisation de ce matériel dans le cadre d'une activité de recherche est prévue. Des projets d'explorations inédites sont en cours d'élaboration et concernent plusieurs domaines. C'est le cas du coeur (IRM cardiaque avec épreuve d'effort permettant de visualiser en direct les anomalies déclenchées par l'effort), de la pathologie du sportif, avec l'étude des articulations en mouvement ou encore de la présentation des bébés chez les femmes enceintes au moment du travail, de l'étude de la maturation cérébrale in utero ou de l'étude des interventions sous IRM.Plus de renseignements :www.aphp.frwww.hopital.fr

Publié par Hopital.fr le Lundi 05 Mai 2008 : 02h00
A lire aussi
La chirurgie mini invasive Publié le 04/05/2009 - 00h00

Les opérations ont changé de visage grâce à l'évolution de la médecine... Des progrès qui allègent les interventions et favorisent un rétablissement plus rapide du corps...

Plus d'articles