Désir féminin, désir masculin, sont-ils compatibles ?

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 02 Juillet 2007 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 23 Avril 2014 : 14h15
Les désirs de deux personnes différentes ne sont jamais identiques, et l'on a parfois tendance à l'oublier dans l'élan de la rencontre. Quand on se connaît au début, quand on est amoureux, on se désire beaucoup, car on ne vit pas encore ensemble. Les retrouvailles sont des moments où le désir est toujours présent. Mais le temps de la rencontre, c'est une parenthèse dans la vie. Tout reste ensuite à construire... et les désirs sont alors différents.

Pourquoi ce désir très fort ne persiste-t-il pas ?

Dès que l'on se met à vivre en couple, on ressent alors beaucoup moins le manque de l'absence qui est un des stimulants du désir. Quand on se voit tous les matins et tous les soirs, voire plus (il y a des couples qui travaillent ensemble), le désir ne peut plus fonctionner sur la même modalité.

Et puis, quand on est comblé par une sexualité régulière, le désir devient moins puissant, devenant une force plus canalisée.

Comment ce désir va-t-il fonctionner ensuite ?

Ce désir se présentera sous deux formes différentes.

L'une est celle du désir pulsionnel, qui est un fonctionnement plus souvent masculin. C'est la pulsion sexuelle qui fait dire : « J'ai envie de faire l'amour ». Tout à coup, on ressent une envie. Pas forcément tout à coup d'ailleurs. Elle peut venir progressivement en un ou deux jours, et c'est alors une envie qui monte.

On parle de pulsion, car elle vient de l'intérieur de vous, et n'est pas toujours déclenchée par quelque chose de l'entourage. Même si ce désir vient de l’intérieur, il peut être éveillé, nourri par des images extérieures, des paroles, des situations extérieures qui viennent faire écho à la pulsion intérieure.

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 02 Juillet 2007 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 23 Avril 2014 : 14h15
Source : Congrès "Transversales ", Pr Marcel Rufo, Dr Sylvain Mimoun et Dr Catherine Solano, 29 juin 2007.
A lire aussi
Plus d'articles