maria-clara
Portrait de cgelitti

Bonjour.

Je vis une histoire d'amour que je qualifierai d'exceptionnelle. Je rentrerai dans les détails de notre rencontre et de notre vie amoureuse, si vous avez des questions à ce sujet, afin de mieux me conseiller.

Ma copine âgée de 36 ans, n'as jamais connue d'orgasmes, même en se masturbant. A ceci prés, que plus jeune, elle a remarqué qu'en appuyant sur le bas du ventre juste au dessus du pubis, dans l'axe du nombril, cela lui provoquait une sensation dexcitation très particulière. Elle est même arrivée une fois à jouir juste en massant cette zone, allongée sur le ventre, sans soliciter son clitoris, ni aucune autre partie de son corps, mais vraiment aucune. Elle à vécu un orgasme partiel, car elle a senti qu'il n'était pas allé à son terme, meme si elle n'avait aucun moyen de comparaison, sachant que cela était sa première et dernière expérience en la mtière.

Je trouve qu'il est très courageux de sa part de m'avoir fait part de cela, sachant qu'elle considère elle aussi que notre vie amoureuse est exceptionnelle. Elle a pris le risque de déclencher en moi, une réaction, au pire, de rejet, et au moins pire, de déstabilisation. Mais il en ai rien. Je l'aime tellement, et elle a tant de qualités humaines, et je pèse mes mots, que je n'ai pas le droit de la réduire à cela. Elle sait et elle voit que je l'aime toujours, voir plus depuis qu'elle m'as annoncé ce dysfonctionnement.

Ce qui est déroutant, c'est que nos relations sexuelles sont belles. Je lui fait l'amour, et elle me fait l'amour, c'est une certitude que nous ressentons, l'un et l'autre. Nous vivons ces moments avec beaucoup de sensibilité et de douceur. On se fait je t'aime. En me fiant à mon expérience, elle me donne limpression d'avoir une sexualité épanouie. Elle n'as manifesté aucun signe particulier sur un quelconque tabou. Son sexe est toujours humide, dans laccueil. Elle a eu des partenaires et notamment un, avec qui elle prenait beaucoup de plaisirs, mais sans orgasme.

Alors voilà, je ne sais même pas si c'est un trouble psychologique ou physiologique. J'ai envie de contribuer à cette quette, mais je ne sais pas vraiment comment m'y prendre. Je vais quand même vous faire part de ce que je lui ai dit.

J'ai pris conscience que les préliminaires devaient commencer dés lors que je passe sa porte d'entrée, je dois construire avec elle un climat de confiance réciproque, et ne pas lui renvoyer un comportement obsessionnel sur le sujet. Elle dois sentir que je l'aime, et que je l'aime, mais ca, je pense qu'elle en ai convainque. Je lui dit que je suis fière de ce qu'elle est, car compte tenue d'une vie quelque peu chaotique, elle est aujourd'hui une belle personne, et la qualité de la relation qu'elle a avec sa fille, et l'éducation qu'à sa fille en témoigne. Je pense que seule elle auras la capacité d'y arriver, pourvu qu'elle en ai la volonté, car elle peut finir par être résignée. Je lui ai dit qu'elle doit comprendre que j'y ai aussi ma part, et qu'elle doit me laisser suffisamment de temps pour arriver à essayer de la faire jouir par un cunnilingus accompagnée d'un doigté, voir un doigté seulement, car elle ressent plus de sensations par pénétration. En cela, il me semble que je dois éviter qu'elle pense à mon plaisir, pour qu'elle arrive à se concentrer que sur le sien. Elle m'as promis de me laisser faire.

Si malgré notre discussion apaisée sur ce sujet et vos conseils, et en nous laissant du temps, elle n'y arrive pas, peut être faudra il prendre conseil auprès d'un spécialiste, en mincluant ou non dans cette démarche.

Voilà, surtout, vous devez comprendre que je vis une histoire vraiment exceptionnelle, inespérée. J'aimerai tant qu'elle ai accès à ce plaisir, pour elle, mais aussi pour moi, il ne faut pas se mentir.

J'ai l'intime conviction qu'elle est prés du but, mais je peux aussi me tromper, alors aidez-moi, si vous le pouvez.

Merci d'avoir pris le temps de me lire, car mon message est long, mais je dois m'efforcer d'être le plus précis possible.

A bientôt.

maria-clara
Portrait de cgelitti

mr votre probleme n'est pas tellement grave pardu courrage et des simple pratiques sexuelles vous allez le depasser essayer de suivre ses importantes étapes:1-puisque votre amant trouve du plaisir en position sur ventre essayer la position levrette vous derriere et votre amant au desous et tu la pénetre 2-puisque 'elle eprouve du plaisir en se masturbant essaye de la masturber en insistant sur ses zones erogénes surtout le vagin ,la vulve , et le mesterieux clitoris essayer de prolonger vos préliminaires le plus longtemps possible les femmes ont besoin de dix fois plus de préliminaires que les mecs 3-la pénétration ne commence qu'apres que tu sens que ton amant éprouve plaisir jouissant  tu pénétre doucement avec un mouvement de va et vient pour atteindre le fammmeux point G et le bien simuler c'est en ce moment que votre amant pourra   atteindre l'orgasm et ça sera la grande joie pour vous deux essayer et bon courrage

maria-clara
Portrait de cgelitti

  heureuse de vous aider à donner longue vie à votre grand et vrai amour.                               puisque ton amant deteste les cunnilingus éviter les c'est degoutant chez la plupart des couples ,se contenter des caressses douces et baisers des  parties erogénes seins, mamelons, ,clitoris et surtout insister sur le pubis puisque c'est plus excitant  pour elle .en se qui est de la position levrette ça vous conviendera mieux surtout pour le sexe etroit de votre amant elle a besoin d'une pénétration profonde car le point G se situe à 4-5 cm au fond du vagin :Dans cette position, la femme se met à quatre pattes (sur les coudes, c'est mieux pour les sensations) ; l'homme est à genoux entre ses cuisses... et la pénétration est profonde. Là, l'homme donne le rythme, stimule les seins et le clitoris de sa partenaire  des mouvements de va et vient douces et profonds sont recommandes pour atteindre le point G parcque c'est  en le stimulant que la partenaire atteint son orgasme   . bon courrage mr zadkaf j'attend de vous nouvelles 

maria-clara
Portrait de cgelitti

pas de nouvelle mr zadfak

maria-clara
Portrait de cgelitti

je te remercie aussi de me faire confier votre probleme et j'éspere que vous atteniez le bonheur que vous en ete à la recherche.                                                           j'ai oublier un point trés important : aprés que votre amant  atteind l'orgasme et aprés ton ejaculation ne retire plus la verge immediatement mais reste un certain moment en elle tu la serre ds tes mains vous echangez  les baisers   et les caresses  c'est un remerciement pour le plaisir qu'a offert chacun de vous àson amant. 

zadfak
Portrait de cgelitti

Effectivement, les "postliminiares" sont tout aussi important. J'en avais conscience, mais j'avoue que je me serais retiré avant les calins d'amour.

Merci, maria-clara.

 

zadfak
Portrait de cgelitti

bonjour marie-clara,

votre bienveillance me touche, et vos conseils précis et concrets demontrent que vous souhaitez m'aider. Vous avez m'avez compris et je vous en remercie chalereusement.

j'éspere de tout coeur que mon amie accéde à cet autre bonheur. Elle le mérite, et je veux vivre avec elle cette découverte de son intimité la plus profonde, et la serrer fort dans mes bras, quand ca arrivera. tout cela lui appartient, mais je veux en être témoin. Et je vous prie de croire que je vous en rendrai compte, en esperant susciter chez vous une certaine fierté, car votre geste est grand et beau.

amicalement.

zadfak
Portrait de cgelitti

Merci pour votre réponse. Je vous apporte plus de précisions, si vous souhaiter continuer à essayer de m'aider.

Mon amie me dit que pour ce qui est des préliminaire, et le cunnilingus en particulier, ce dernier l'améne à la rendre nerveuse, car le plaisir qui s'en dégage fini par la mettre dans un etat de frustration tel, qu'elle préfere arreter. Mais je sais que quand elle appuie sur son bas ventre juste au dessus du pubis, ca l'éxite beaucoup. Sagit il, à votre avis de son point g. Si c'est le cas, faut il accompager le cunnilingus d'un massage du bas ventre ou non?

Pour ce qui est de la levrette, nous n'avons pas encore adopté cette position, et je me demandais justement s'il y en avait une de particuliéremnt. Merci donc pour ce conseil.

Pour ce qui est de l'acte sexuel, et compte tenu de mon éxpérience, si je ne tenais pas compte de la problématique de l'orgasme, elle a une séxualité épapnouie. Il est humide et glisse quand elle se frotte à ma cuisse. Son sexe est très étroit, trés contracté par moment, et ses gémissements récents témoingnent d'un plaisir sincère. Elle décrit des mouvements, qui reflettent à la fois une quette du plaisir pour elle et pour moi.

je suis ravi, maria-clara, du soutien que vous m'apportez, et j'espere que j'aurai l'occsion de lire vos prochains conseils.

A bientot

 

Sujet vérouillé