Artmona
Portrait de cgelitti

Bonsoir,

Je ne suis pas une adépte des forums mais cette fois ci je ne sais vraiment plus à qui me confier !

Cela fait maintenant 2mois que j'ai quittée le domicile famillial la semaine pour mes études, au départ j'étais très heuseuse de changer de ville, d'avoir mon appartement, mon indépendance d'autant plus que certaines de mes amies sont scolarisées dans la meme fac que moi et habitent à deux pas. Mais très vite j'ai commencée à ne pas trop apprécier ma nouvelle vie pourtant je rentre chaque week end voir ma famille autant dire que je ne suis pas tellement "dépaysé". J'a pris mon mal en pascience le temps de l'adaptation mais plus ca va plus je suis mal. Je dors la plupart du temps lorsque je n'ai pas cours, lorsque je me réveille je fais des sortes de crises de boulimies alors que je n'est pas faim, du coup je prend du poids et je me sens encore plus mal et je culpabilise. Je vois dès que je peux mes amies mais dès que je rentre chez moi ca recommence à ne pas aller. Je pleure chaque jour pour un rien le matin lorsque je me lève pour aller en cours je retiens mes larmes pour ne pas retourner me coucher meme si parfois ca arrive. J'étais studieuse au début mais là je n'arrive plus à rien, j'ai aussi beaucoup de mal à m'occuper du ménage de la vaisselle ou meme de moi meme : je me traine à la douche chaque soir avec une grande difficultée.

J'ai essayée de parler de cela à ma mère mais elle meme est malade, elle est bi-polaire et traverse une phase critique en ce moment et n'as pas la force mentale de me prendre en charge ni meme de me savoir mal dans ma peau je ne veux pas la perturber plus que ce qu'elle n'est déja. Je ne peux pas parler de cela avec mon père car je ne suis pas assé proche de lui, j ai une soeur mais elle est trop jeune ce n'est pas son role. Le reste de ma famille n'est pas proche de moi, mes ami(e)s proches ne savent que faire pour moi.

Demain je vais essayer de voir la psychologue du campus meme si c'est une démarche très difficile mais je doute de l'effet bénéfique que cela va m'apporter à raison d'une fois par semaine..

Que pensez vous de tout cela ? Auriez vous des moyens quelquonques pour m'aider ? Pensez vous que c'est une mauvaise passe ou que cela risque de durer ?

Merci d'avance de vos réponces et vos aides.

sandidu122
Portrait de cgelitti

Bonjour,
 Les personnes dépressives augmentent surtout pendant l'hiver car le manque de lumière entraine une augmentation de la sécrétion du mélatonine, responsable du sommeil, de la fatigue et de la déprime. L'utilisation d'une lampe de luminothérapie pendant l'hiver aide l'organisme à secréter plus de sérotonine que de mélatonine pour en finir avec les blues hivernal.

 

Chachoups
Portrait de cgelitti

Merci pour vos réponses ca me touche vraiment.

A117
Portrait de cgelitti

N'hésite pas à aller voir la psychologue, elle saura t'aider à démêler tes problèmes, et à mieux te comprendre. Peut-être un traitement pourra aussi t'aider si tu ne parviens plus à étudier, et faire les tâches de la vie quotidienne.Surtout ne t'isole pas et continue à voir tes amis. Tu sortiras de cet état mais il faut un peu de patience, et se faire aider. Bon courage.

A117

Chachoups
Portrait de cgelitti

Merci pour vos réponses ca me touche vraiment.

Artmona
Portrait de cgelitti

Bonjour Chachoups, je viens de relire ton message et les réponses. Comment vas tu aujourd'hui ? J'espère que tu as trouvé le bon remède et/ou la bonne méthode pour aller mieux ?  Je serai heureuse d'avoir de tes nouvelles. Bises.

lili3
Portrait de cgelitti

Bonjour,

je ne connais pas ton âge, mais moi je suis une maman de 3 enfants dont l'ainée a 17 ans.

ne t'inquiète pas une maman , même si elle a des problèmes elle peut toujours comprendre et n'aimerait surtout pas voir sa fille malheureuse ! rien n'est plus précieux aux yeux d'une maman que le bonheur de ses enfants.

reviens vivre chez tes parents peut être que ta maman a besoin aussi de toi ;

cela te fera du bien et à ta maman aussi !

surtout ne reste pas seule si tu es malheureuse car cela ne servira à rien de plus on travaille et on étudie mieux quand on est heureux dans sa vie..

essaye aussi de te raprocher de ton père, les papas sont peut être moins expressifs et montrent moins leurs sentiments que les mamans mais ils ont beaucoup d'amour à donner à leurs enfants , donne lui sa chance tu ne le regretteras pas!

Artmona
Portrait de cgelitti

Bonjour Chachoups. Je réponds rarement aux interventions des forums, mais ta lettre m'a touchée. C'est déjà très bien si tu as pu aller voir la psy du campus. Tu as l'air de faire une dépression ou d'en être très proche. Je pense que la psy t'a dit que des anti-dépresseurs pourraient t'aider ?  Essais de te renseigner sur toutes les molécules, pour ne pas avoir de problèmes d'accoutumance ou d'effets secondaires inquiétants comme  "risque de suicide". Tu as la chance d'avoir des amies, alors ne cesse pas de les voir. Il faut t'obliger coûte que coûte à te prendre en mains. Je te souhaite du courage et une bonne amélioration de ta situation actuelle. Je t'embrasse.  Une maman....

Artmona
Portrait de cgelitti

Bonjour Chachoups, je viens de relire ton message et les réponses. Comment vas tu aujourd'hui ? J'espère que tu as trouvé le bon remède et/ou la bonne méthode pour aller mieux ?  Je serai heureuse d'avoir de tes nouvelles. Bises.

Artmona
Portrait de cgelitti

Bonjour Chachoups 

je viens de relire ton message et les réponses. Comment vas tu aujourd'hui ? J'espère que tu as trouvé le bon remède et/ou la bonne méthode pour aller mieux ? 

Je serai heureuse d'avoir de tes nouvelles.

Bises.

Chachoups
Portrait de cgelitti

Je n'ai eu RDV avec la psychologue seulement aujourd'hui. Je ne pense pas continuer les RDV à l'avenir car elle m'as mis tres mal à l'aise, le courant n'est absolument pas passé.

Sujet vérouillé