cécilette
Portrait de cgelitti
Bonjour,

j'ai un peu honte de me plaindre (par rapport aux vrais problèmes de certains...) mais j'ai besoin de parler de ma déprime passagère, les causes :

- j'ai quitté ma région pour vivre avec mon amour (que j'aime = bonheur)

- j'ai du quitté mon travail et dans ma nouvelle ville je ne trouve pas un boulot aussi interressant

- la ville ne me convient pas du tout, je m'y adapte pas du tout, je viens d'un petit village, et chaque sortie en ville me coute une energie importante

- je n'ose en parler à personne car je ne veux pas embeter les autres

- mon copain (adorable) pense que tout ça va passer, mais moi en attendant je deprime

si quelqu'un a vecu ça, comment s'en est il sorti ?

je compte sur vous, merci d'avance

Coline à Lyon

colette
Portrait de cgelitti
Surtout, arrête de culpabiliser. la dépression est une maladie comme les autres. Tu n'es pas responsable et encore moins coupable. Il ne faut pas avoir vécu des choses horribles dans sa vie pour avoir le "droit" d'être déprimée. Et ensuite, comme beaucoup de maladie, il y a des traitements. En parler à un médecin est la première chose à faire et suivre ses conseils (parfois des médicaments dont on se passe très bien par la suite - être égoïste et penser à se faire plaisir parfois (au moins une fois par jour!) - se détendre suivant ses préférences (lire, faire un peu de sport) et sans vouloir en faire trop en une fois. C'est comme cela que j'en suis sortie et peux en parler à beaucoup de personnes qui essayent de cacher cet état. N'attends surtout pas que cela s'aggrave. Le conjoint, même plein d'amour, est trop impliqué pour aider et c'est pour cela qu'il pense (et espère) que cela va passer tout seul.Accepter la déprime comme on accepte une grippe est déjà le début de la guérison. Bonnne chance
sandra
Portrait de cgelitti
Salut coline j ai vecu la meme chose il y a 3 ans,mon mari ma fille et moi nous avons tout quitte en alsace pour aller vivre dans le sud a montpelier au soleil et en plus pres de la famille a mon mari.Au debut c etait super et tres vite ca s est transforme en calvaire,chomage,depression,probleme sante (rien de grave),et puis petage de plombs et retour en alsace.Un conseil surtout tiens le coup,n es pas peur d aller vers les autres vois ton changement de vie comme une nouvelle aventure.Moi aujourd hui je regrette ma decision d etre revenue,je ne parle plus a ma famille et je me sens encore plus seule que si j etais a l autre bout du monde !Je t embrasse et bon courage
Coline
Portrait de cgelitti
Salut à toutes,

vos messages me rechauffent le coeur,
la situation se complique, j'ai touvé du travail, mais je ne l'aime pas du tout (pour l'avoir fiat pendant 5 ans) mais sous la pression de l'entourage et pr des raisons financières je suis obligée de l'accepter, voila un nouveau probleme ! Pour le bébé, il faudra attendre, d'autant que ds ce boulot tu tombes enceinte, on te vire (les joies du CNE),
ça aide pas le moral, mais bon c'est la vie, il y a toujours pire

merci pour vos réponses
bon courage
biz
Coline
larra12
Portrait de cgelitti
Bonjour Coline
Première chose, ne jamais avoir honte de se sentir mal. Il n'y a pas de hiérarchie dans la douleur, c'est juste une question de perception dans un moment donné de sa vie.L'amour aussi grand soit-il n'efface pas toujours ce sentiment de déracinement, il faut du temps, c'est sûr. As-tu un travail dans ta nouvelle vie? as-tu des activités, des gens connus ou à connaître? Des lieux à découvrir? et surtout, parle de tes angoisses tu rencontreras certainement des personnes qui t'apporteront des solutions. par amour, je suis partie au Brésil pendant un an. J'ai passé trois mois à me demander ce que je faisais là, mon travail, mes parents, mes amis et la neige me manquaient, et puis j'ai regardé autour de moi, j'ai rencontré des gens qui m'ont apprécié que j'ai appréciés, ailleurs c'est différent, mais différent ce n'est pas moins bien. au final, cette aventure au Brésil est une belle étape de ma vie. Acroche-toi car la vie est belle
larra12
Portrait de cgelitti
petite rectification, je tape trop vite:les liens qui se tissent valent beaucoup plus que tout l'or du monde. si je tape ce que je ne pense pas, ça ne va plus...
CAT67
Portrait de cgelitti
cécilette

pourquoi toutes ces angoisses
parceque tu anticipes ce qui pourrait éventuellement se produire

mais pourquoi cele se produirait t'il
il n'y a pas forcément la fatigue les nausées et si l'hopital te fait horreur va visiter la maternité et tu fondra litéralement devant ces petits bouts qui ne demandent qu'à recevoir et donner tant d'amour

le paradoxe peut être une bonne thérapie si c'est le positif qui l'emporte

je ne joue pas à faire la morale mais j'espère avoir suscité une envie de réaction, sans trop réfléchir mais en laissant parler ton coeur tout simplement.

amicalement
cécilette
Portrait de cgelitti
non CAT67, tu n'est pas moralisatrice, tu as simplement raison... mais il faut faire un grand travail sur soi, car cela fait 28 ans que je raisonne de la même manière et que j'anticipe ce qui pourrait éventuellement se passer. alors c'est un automatisme inconscient (parole de psy!!!) tout ça pour dire, que je fais de gros efforts pour ne plus anitciper négativement, et que petit à petit cela porte ces fruits...
larra12
Portrait de cgelitti
bonjour coline
Tu vois ce forum, c'est un premier pas, ravie que ma réponse te fasse plaisir, c'est important de faire plaisir à quelqu'un au moins une fois par jour, essaie, tu verras. Bon, tu avais un commerce et donc tu voyais du monde. Aimes-tu le contact avec les autres? si c'est le cas, trouve les occasions. Va sur les forum pour discuter, ou bien dans un club de gym sans être exigeante sur la qualité des rapports humains, c'est à dire juste prendre ce qui est donné, il y a aussi dans les grandes villes beaucoup de personnes qui ont besoin d'autrui, des associations ont besoin de bénévoles, banques alimentaires, ou différentes aides. Je ne sais l'âge que tu as, as-tu des enfants, souhaitez-vous en avoir? Est-ce le bon moment? moi, j'ai trois enfants et parfois je sais pourquoi je rêve de solitude... OCCUPE-toi Coline et je te le redis la vie est belle, et surtout dis-toi qu'être déprimée fait partie de la nature humaine, ne culpabilise pas mais fais la liste de ce qui peut te faire plaisir, car il faut se faire plaisir. Je reviendrai sur ton essage pour prendre de tes nouvelles. Courage, vu qu'il y a 6 milliards de personnes sur cette planète, tu n'es pas seule.
Amicalement
Larra12
Coline
Portrait de cgelitti
Coucou,

Ca rechauffe le coeur de voir les gens prendre le temps de répondre

J'ai 38 ans, pas d'enfants et nous en voulons un, mais cela fait juste un an que nous sommes ensemble, donc nous hesitons encore, c'est une decision très "engageante", mais c'est vrai que j'y avais pensé, d'autant que c'est un fort désir pour moi, meme si cela me fait aussi peur,
finalement le problème avec moi c'est que je me pose trop de questions.....

Encore merci pour vos réponses, specialement à Larra12

Je vous embrasse, vous avez allumé une lumière

Biz

Coline
cécilette
Portrait de cgelitti
dis toi que ce n'est que le pied à l'étrier et que le fait d'avoir un boulot n'empeche en rien d'en chercher un mieux....

Pages

Sujet vérouillé