jade
Portrait de cgelitti
Bonjour à tous!!

Moi c'est Sévy j'ai 21ans et je vous explique ma situation.

- Je me suis séparée de mon compagnon en janvier, avec qui nous vivions une histoire depuis plus de 2ans. Et avec lequel nous nous étions installé. Cela s'est très mal terminé... Il m'a fait beaucoup de reproches, en me donnant le mauvais role au yeux de tous. Cette histoire m'a baucoup fragilisé. En effet, le peu de temps ou nous étions ensembles à l'appartement il me prenait pour sa mère ( linge, repassage, vaisselle...), et me disait régulièrement que j'étais "blonde", "idiote" voire "conne". J'ai perdu confiance en moi... Je me sens nulle...

- De plus, du fait de ses évènements récents, j'ai raté ma dernière année à l'école d'infirmière, alors que je devais être diplômé en novembre... Je dois donc redoubler mon année... Ce qui n'a pas arrangé mon manque de confiance en moi. Je suis donc pour l'instant employée en tant qu'aide soignante dans une maison de retraite. Mais cet échec scolaire, alors que j'ia toujours été une bonne élève, m'a déprimé complètement.

- J'ai depuis retrouvé un homme qui partage ma vie, et qui me redonne peu à peu de vie. Il me comprend et m'aide à remonter la tête hors de l'eau... mais malgré cela, je suis toujours triste de ces échecs.

- Autre problème pour moi, le stress. Il est pour moi permanent. Avant chaque examen, avant chaque changement dans ma vie.

Chaque veille de reprise de mon poste d'aide-soignante, je n'arrive pas à dormir, en me repetant sans cesse ce que je dois faire le lendemain pour chaque personne. Je ne dors pas de la nuit,ou j'enchaine les cauchemards. Je stress pour tout et n'importe quoi... Je ne sais plus quoi faire... Alors pour compenser, je mange ! Je mange du sucré (bonbons, gateaux...)...

Le tout fait qu'a la moindre remarque, au moindre signe de fatigue, je pleure... Je suis devenu susceptible à la moindre remarque et suis moralement fatiguée.

J'ai essayé l'homéopathie qui n'a pour l'instant pas eu grand succés. J'ai essayé les somnifères pour mes troubles du sommeil (rivotril, spasmine...) cela marche mais j'ai peur d'en abuser et de ne plus pouvoir m'en passer....

J'ai pris des anti-depresseurs légers, qui ne m'ont pas semblé d'une grande efficacité.

Mon entourage m'a conseillé de pratiquer un sport ou une activité qui evacurai le stress et en meme temps me redonnerai confiance en moi... mais je ne sais pas quoi... auriez vous une idée ???

De plus, ma maman m'a parlé de plusieurs méthodes pour la gestion du stress : etiopathie, acupuncture, yoga... Qu'en est - il reellement, et avez vous d'autres méthodes ?

Dois je consulter ? si oui un psychologue, psychanalyste, psychiatre ?

Je ne sais plus quoi faire...

Domdom
Portrait de cgelitti
Bonjour à toutes et à tous. Après mon suicicide raté de peu en nov 2003 (50 ans en septembre), aujourd'hui je témoigne que l'on peut vivre pas trop mal en étant dépressif. Car, je sais que je dois vivre avec, on ne guérit pas de cette maladie. De mon vécu, je peux indiquer ce que j'ai compris : il ne faut jamais dévider son mal-être à ceux que l'on aime. Parce que quoique l'on confie, on se sent toujours incompris, et cela fait mal. De plus les confidences font mal aux autres. Pour cela, il faut consulter le/la psychiatre (pas un/une psychologue) qui serait long à trouver... Moi, par exemple : une femme plus âgée que moi, pas comportementaliste, qui écoute, mais surtout participe à l'entretien. Donc, choisir à qui se confier est déjà un parcours du combattant et déjà un acte majeur vers l'amélioration. Pour les médocs, c'est pareil. Il faut arriver à sentir, le dosage et le principe actif qui produit le "bon effet". Long et pas facile à déterminer ! J'ai découvert par hasard, que la cure thermale (demander la prise en charge au médecin)de 3 semaines (pénible à suivre) tout en m'éloignant de mon triste environnement, m'a re-sociabilisée, à fait sortir mes douleurs, a redonné un souffle à mon corps (cerveau compris). La dépression pour moi, résulte de mon inadaptation (par les émotions)à des situations de vie problématiques existantes, au mieux connues par ma cervelle, au pire inconnues mais ressenties instinctivement. L'amélioration repose sur un compromis de l'adaptation de mes pensées avec la réalité, savoir lâcher prise sur ce qui me fait mal. Savoir dire aux autres que l'on ne veut pas entendre leurs pensées négatives. De toute manière, la dépression rend très égoïste et c'est un bien : ne pas en culpabiliser est important.
dom
Portrait de cgelitti
Bonjour,
oui je pense que tu devrais voir un spécialiste de la relation d'aide, psy, pour parler de tout cela : tu as à peine digéré un échec sentimental que tu reprends une nouvelle relation amoureuse, sans doute n'es tu pas assez claire et sereine avec toi même pour en tirer tous les bienfaits. de même, tu assumes mal ton redoublement et ton boulot actuel qui te donne un sentiment de dévalorisation. Il faudrait que tu puisses analyser tout cela, pour voir l'avenir sous un meilleur jour. Ne pas dormir, manger trop de sucreries, pleurer, ce sont des indices, des signes qui montrent que tu es mal, que tu compenses péniblement, que tu souffres moralement. Fais toi aider à y voir clair en toi, ton stress fondra peu à peu !
bon courage à toi.
fifi
Portrait de cgelitti
Fais du sport, défoule toi, mais comme dit dom ça ne résoudra pas ton problème de fond.
dom
Portrait de cgelitti
je ne parlais pas de psychanalyse, simplement de l'aide d'un psy. Je ne pense pas que l'acupuncture puisse faire grand chose dans ton cas.
zelie
Portrait de cgelitti
bah oui, les méthodes pour lutter contre le stress, comme yoga, sophro, etc c'est bien mais c'est pas suffisant dans un cas comme le tien. Ton mal être est dû à des difficultés relationnelles, manque de confiance etc; C'est la dessus qu'il faut travailler.
dom
Portrait de cgelitti
j'ajoute juste une chose : ton redoublement annoncé semble donner raison à ton ex, tu n'es bonne qu'à faire le ménage et le soin basique à la personne, alors que c'est faux : tu redoubles parce que tu viens de vivre une épreuve qui a bouffé ton énergie mais tu vas avoir ton diplome d'IDE dans quelques mois supplémentaires, raccroche toi à cela, c'est important, ce défi tu vas le relever et démontrer que tu peux avoir un métier plus "intellectuel" qu'aide soignante (je n'ai évidemment rien contre les aides soignantes, mais dans ton cas, ça me semble important que tu vises au dessus).
Vivi
Portrait de cgelitti
Bonjour à tous. Il y a tant à dire. Chacun sa piste, sa
façon de gérer sa vie.
Je travaille comme Gestalt thérapeute. C'est une thérapie
de la relation, qui peut être confrontante, mais qui fait
avancer. Je suis en contact avec des personnes dont le
parcours est différent.
Ce qui aide: le sport est une activité simple, non
couteuse, et qui a pouvé ses effets anti depresseurs lors
de nombreuses études. Le yoga aussi, tout ce qui fait du
bien au corps, fait du bien à la tête. Et la cure
thermale de Domdom permet de se ressourcer et de prendre
soin de soi. C?est une étape importante.
Toute une façon de fonctionner se fait en pilotage
automatique. C?est étonnant comment chacun de nous
grandit, focntionne, en activant des façons d?être au
monde acquises dès notre plus jeune âge, et que nous
répétons, sans savoir comment nous les répétons. C?est
pour cela qu?il peut y avoir de surcharges affectives,
des problèmes émotionnels. Nous avons appris à focntioner
au mieux, mais nous n?avons pas toujours les clefs pour
faire mieux. C?est pour cela qu?un thérapie relationnelle
permet d?ouvrir des portes, de prendre conscience d?une
façon d?être au monde et de façons différentes possibles.
Le corps a sa mémoire, et toutes les thérapies
corporelles sont aussi une voie d?accès privilégiées : la
microkiné, le décodage biologique, et bien d?autres
encore.
Pour ceux qui ont eu des chocs importants affectifs, et
physiques, j'ai aussi découvert une technique, le
braintraining. Domdom parle de sa cervelle, et il a bien
raison. J?ai fait des années de formation, infirmière,
puis psychotérapeute, et je découvre tout récemment la
neuro science, et comment le cerveau est un organisé.
C?est la tour de contrôle, et pendant des années, nous
avons cru que le cerveau était une structure figée, avec
un nombre de neurones et de connexions entre eux, qui se
réduisait au fur et à mesure de notre vie. Aujourd?hui,
nous découvrons avec émerveillement les capacités de
neuro plasticité du cerveau. Nous pouvons faire du neuf
tous les jours, créer de nouveaux circuits tous les
jours, et ré- harmoniser notre cerveau. C?est étonnant de
voir le bien que cela peut apporter.
Pour ceux qui sont intéressés par le cerveau, il y a un
petit livre « voyage au-delà de mon cerveau, par Dr Jill
Bolte . C?est une neuro anatomiste qui a fait un AVC, et
qui a expérimenté le fonctionnement de son cerveau. C?est
court, et cela explique beaucoup de chose. Ce n?est pas
réservé à ceux qui ont eu un AVC. Elle fait des petites
vidéos.
Je vous écris sur ce site, car je sais que beaucoup de
personnes sont en recherche. Si vous cherchez activement,
vous trouverez ce qui vous convient. Il y a de plus en
plus de méthodes et de thérapeutes qui ont des
compétences réelles. Faites vous confiance, cherchez, et
vous trouverez. Le bouche à oreille est important, et
osez vous fier aussi à votre instinct.
Bon courage à tous et à toutes. La vie est un beau cadeau
et je souhaite à tous que les moments difficiles que vous
traversez deviennent un tremplin pour un meilleur avenir.
Meilleurs v?ux
Vivi
jade
Portrait de cgelitti
je suis souvent pas bien,je crée sans le vouloir des disputes dans mon couple a cause de ma jalousie maladive,est ce que ca se soigne?
Voltydu31
Portrait de cgelitti
Je suis d'accord pour une psychanalyse, mais j'ai peur de ne pas savoir quoi raconter ou quoi dire...

Pour l'étiopathie, ou l'acupuncture qu'en pensez vous ?

quel sport pour me defouler et me liberer ?
Sujet vérouillé