vincent
Portrait de cgelitti
salut, j'ai 34 ans et deux superbes enfants de 2 ans et 3 mois et tout pour être heureux.

actuellement la vie de papa est tres prenante, je ne fais plus rien d'autre que le role de papa, fini les sorties, hobbies nous sommes seuls ma compagne et moi sans aucune aide.100% pour les petits. je ne me plaint pas de ça mais c'est que j'ai toujours été triste , reveur, nihiliste, defaitiste depuis toujours mais tout ceci masqué derriere un bout-en-train que je suis.j'ai pris drogues et alcool lontemps, été héroinoman 3 ans et je m'en suis sortit miraculeusement.

je crois que je traverse une periode difficile qui fait resurgir cet état dépressif latant et c'est actuellement tres difficile a supporter. je prends du lexomil depuis une sem. et ça va un peu mieux mais je suis perdu dans ce que je dois faire ...si qqun peu me conseiller...salut et merci.

Ortie
Portrait de cgelitti
Bonjour Vincent,

Tout d'abord, je voulais vous dire que, bien que mon prénom soit Ortie, mon nom est Blanche. Les orties blanches sont les seules à ne pas piquer. On peut les manger en soupes, en faire des décoctions, dans tous les cas dans un but plus ou moins curatif. Mais bon, parlons de vous , Vincent.

Si j'ai bien compris votre situation actuelle, ce qui vous ennuie le plus est d'être uniquement cantonné dans votre rôle de père sans pouvoir profiter de vos "moteurs" , comme vous dites (sport, art, musique...et même achats capricieux).
Je sais combien il est prenant ce rôle de papa, surtout pour quelqu'un comme vous, qui semblez vous y investir totalement.
Cela dit, vous avez une chance, Vincent, vous savez ce qui vous motive et arrivez à mettre des mots sur ce sui vous manque. Ce qui n'est pas le cas de tout le monde.
Ces moments de "lacher prise" vous manquent et vous amènent dans cet état de mal-être que vous vivez actuellement. Ce qui parfaitement compréhensible, nous avons tous besoin de décompresser et de passer du temps avec soi-même.
Alors, comment faire, Vincent, pour que vous puissiez aller faire une heure de sport de temps en temps ou vous consacrer à vos hobbies tels l'art ou la musique ?
Qu'avez-vous mis en place pour atteindre cet objectif et débloquer la situation ? Avez-vous parlé à votre compagne de ce besoin que vous avez de "prendre l'air" ?
Ell en a sûrement besoin elle aussi, vous ne pensez pas ? Peut-être qu'en en parlant franchement tous les 2, sans pudeur, sans avoir peur de passer pour une personne égoïste, vous pourrez trouver une solution qui vous satisferait, vous et votre amie.
En y réfléchissant bien, Vincent, comment pouvez-vous vous y prendre ?

Quant aux questions que vous vous posez à propos de votre capacité à "être à la hauteur" dans le futur. Vous avez déjà un élément de réponse qui vous est donné par votre fils de deux ans. N'est-il pas épanoui ? n'est-il pas heureux d'avoir un petit frère ?
Sachez que vos questions sont la preuve que vous voulez faire au mieux pour élever vos enfants. C'est très louable de votre part et vous le vivriez d'autant mieux si, dès maintenant, vous et votre compagne, cherchiez quelques manières qui permettraient à chacun des membres de votre famille de vivre en parfaite harmonie.

Bien à vous,
Ortie
vincent
Portrait de cgelitti
MERCI, douce lumière blanche.
je suis emu de vous lire.
sincèrement.
merci.
vincent
Portrait de cgelitti
bonjour ortie, douces paroles pour un nom si piquant.
Le futur me fait peur en tant que papa, je me pose plein de questions du genre" est-ce que je serais à la hauteur?.." mais je pense que c'est normal.
Maintenant je pense en aucun cas a une éventuelle dégringolade dans une déprime profonde ou autre prise de drogue ; je me projette dans un avenir heureux avec ces deux amours que sont mes fils et ma compagne que j'aime.
Le problème est la tendance dépressive latente qui ressort quand je perds mes "moteurs" qui me motivent dans la vie de tout les jours,(sport, art, musique...et même achats capricieux).
Le fait de prendre du lexomil pour calmer mes angoisses me ramène à la dépendance que j'ai vécu avec la drogue, ça me fait peur et me culpabilise envers mes enfants et ma compagne. Je voudrais qu'ils aient un papa qui n'ai pas besoin de ça!
Enfin c'est un passage un peu dur à vivre mais pas dramatique, la raison profonde de mon mal-être reste à découvrir.
Merci pour votre intéret et votre question, ça m'a beaucoup touché.
vincent
Ortie
Portrait de cgelitti
Bonjour Vincent,

En lisant votre lettre, je m'aperçois que vous parlez de ce que vous vivez aujourd'hui et comment vous le vivez. Vous faites également référence à un passé mais à aucun moment vous ne parlez de l'avenir.

Aussi ma question sera simple : Que voulez-vous ?
Si vous aviez à vous fixer un objectif, quel serait-il ?

Merci et bonne chance à vous 4,
Ortie
Sujet vérouillé