Anonyme2002
Portrait de cgelitti
j'ai jms été violée, agréssée, je m'entends bien ac mes parents , j'ai des amis et pourtant je ss dépressive !

en clair j'ai tout pour être heureuse ms je déprime sans raison, cela depuis maintenant 1 an 1/2. j'ai même essayé de mettre fin à mes jours.

je vois un py , j'ai eu des médocs les symptômes ont disparu ( une véritable victoire, notamment sur la fatigue !! )ms le cafard est là il ne veut pas partir de ma tête je pense même qu'un jour je me tuerais juste comme ça parce que ds ma tête il y a un bloquage au bohneur .

juste pour cela je serais capable de me suicider

pour enlever le blues quasi-constant qui m'étouffe .

j'aimerais savoir si il y a des gens comme moi qui vivent une dépression sans savoir pourquoi elle a commencé ??

y'a t'il des gens qui s'en sortent ??

Merci, de m'avoir lu !

zaza
Portrait de cgelitti
je pense que tout le monde un jour a voulu mettre fin à sa vie pr n'importe quelle raison, cela m'ai déja arrivé dy penser mais à quoi bon c'est trop facile de vouloir s'éteindre comme cela sans comprendre savoir ce que nous réserve l'avenir!!
pour tout le monde il ya des hauts et des bas, mais il faut voir la réalité en face et dire merci que j'ai un travail des enfants maison des valeurs matérielles et humaines qui ne sont là que pour nous, beaucoup d'activités permettent doublier et de se redonner une santé plus belle encore tel que le sport, voyages, promenades, voir des anciens amis, se tuer ce serait se donner gratuitement comme de la poubelle
et ceux qui tous les jours subissent la guerre ou catastrophes naturelles qui perdent tout de a à z, il faut etre courage et surtout positif et toujours communiquer avec des personnes compréhensives des psy certes mais pas que ca des amis proches ou famille, ou meme des personnes que lon ne connait meme pas des fois ca remonte le moral,
allez vive la vie telle qu'elle est et le passé ne rattrape personne, si on laisse faire le passé ou idées noires cest qu'on est vraiment des incapables et sans coeur...
chauvin
Portrait de cgelitti
je suis malheureuse personne ne me téléphone et je suis isolee du monde extérieur que doi je faire c'est trop dur mon mail
Zabou
Portrait de cgelitti
J'imagine que ça doit être dur d'être dépressive et de ne pas trouver de raison. Le message de Sabine est très positif et c'est vraiment sympa de proposer de dialoguer sur ce sujet.
Moi ça fait 2 ans qu'un médecin (un gastroentérologue) m'a conseillé de parler avec un psychiatre. La démarche n'a pas été facile mais j'ai osé et j'avoue que de parler avec quelqu'un qui ne vous juge pas cela fait du bien.
Moi non plus je ne savais pas la raison réelle de mon mal être depuis un certain nombre d'années (j'ai 35 ans) et vivant seule je me suis éloignée de mes proches et investie dans le travail. Je passais des heures vôir même des week-end à travailler pour exister ou me donner l'impression d'exister. Et aujourd'hui je ressens un grand vide autour de moi car il n'y a personne à qui me confier.
J'ai pourtant des parents qui donneraient leur chemise pour moi, des petites nièces qui sont adorables mais je me sent seule, nulle et incapable de faire autre chose que de travailler, d'aider mes proches.
Je suis très appréciée dans mon travail par ma hiérarchie et mes collègues mais en dehors du boulot je n'existe pas. A un point tel que je n'arrive plus à faire des choses simples pour tout le monde comme prendre de l'essence, partir en vacances, aller voir un dentiste.... J'ai arrêté de faire du sport (hand, foot..) et aujourd'hui cela me manques mais je n'arrive plus à faire la démarche pour m'inscrire dans un club.
C'est dur d'avoir deux images de soi, une au travail ou je suis responsable d'un service financier et une autre, dans la vie privée ou j'ai l'impression d'être une petite fille qui a peur de tout mais qui aimerais bien grandir.
Depuis novembre je prend un antipresseur en accord avec mon médecin et mon psy et cela allait mieux mais depuis 15 jours je suis malade et je déprime très fortement. Mon stress professionnel et privée a des conséquences sur ma santé. Je dois voir un chirurgien ce mercredi pour peut-etre me faire enlever un bout du colon qui est malade.
Je vais voir mon psy demain, cela fait 15j que je ne l'ai pas vu et cela me manque. Je sais que je vais craquer dans son bureau mais j'espère trouver un peu d'aide et de conseils pour pouvoir éviter de tomber plus bas.

Tu vois Briana, même quand on sait d'ou provient ton mal être, (enfance, travail...) cela ne donne pas toutes les réponses et c'est vrai comme le dit sabine c'est bien un travail sur soi-même qu'il faut faire. Et c'est bien là que les vrais difficultés arrivent.

Même si je n'ai pas de réponse à mon message, cela m'a fait du bien de pouvoir dire ce que je ressens, et j'avoue que de pleurer aussi.
chouchou39
Portrait de cgelitti

moi jvis la meme chose k sa!!! personne ne comprends pourtant on a bsoin de soutient! on pleure on cesse de reflechir et de voir le mal partout!!! mais  y fo penser au meilleur car si on est sur terre c k nous avons un but c sa k jme di pour eviter de me suicider mai jte compren c pa facile moi sa a briser mon couple 

anabelle
Portrait de cgelitti
je te comprend,je sui un peu comme toi je vis avec un homme charmant que j'aime j'ai deux merveilleux enfant, une belle maison un travail tout quoi et du jour au l'endemain le noir un vide immence consultations medicaments consultation psycologue mais que leurs dire? j'ai tout pour etre heureuxe et je ne le suis pas.il est encors plus difficil a comprendre quand il n'y a pas de causses apparante, je pense qu'il y a une causse a tout mal etre qu'elle qu'il soi.avoir de la patiente e croire en l'avenir mais mettre fin a ces jours n'est pas une solution bon courage un jour viendra ou le soleil brillera dans nos vies.
Anonyme2002
Portrait de cgelitti

Bonjour tout le monde.

J'ai 13 ans et depuis quelques jours, je déprime. Ca a commencé avec un ennui de plus en plus fréquent, puis une perte d'interet pour ce que j'aime faire d'habitude, et depuis une semaine, je n'arrête pas de pleurer, sans savoir pourquoi! Pourtant j'ai des amis, je m'entends bien avec ma famille et tout et tout... Cela va-t-il durer? Je n'en ai pas encore parlé à mes parents, je faisais le maximum pour le cacher au départ. Maintenant  je pense sérieusement à leur demander de l'aide, mais je n'ose pas vraiment, j'ai peur qu'il ne le prenne pas au sérieux et qu'il fasse passer ça pour une simple crise d'ado. Pourriez-vous m'aider?

Merci de m'avoir prêté attention, j'attends des réponses et des conseils pour m'en sortir au plus vite.

Georges
Portrait de cgelitti
J'ai l'impression que peu de conjoint parlent sur ce blog.Je ne suis pas dépressif, et je ne le souhaite à personne. Par contre, mon épouse y est. J'ai passé des moments très durs auprès d'elle. Elle a du être hospitalisée 5 fois.J'ai du demander avec notre mèdecin 3 fois sont hospitalisation, et je garanti que celà fait mal.Mais c'est parfois un passage obligé pour un mieux. Ce là a été le cas. Et si un jour il faut le refaire, je n'hésiterai pas.
Mais elle s'en est sortie. Il faut beaucoup de patience, il ne faut pas avoir peur de soi-même et des autres. Des amis qui n'arrivent pas à vous comprendre, ce ne sont pas des amis, ce sont de simples relations.Il ne faut pas hésiter à se faire aider.Connaître la raison est certes un moyen pour ne plus replonger. Mais pour moi, il faut d'abord en sortir. Il y a d'excellent spécialistes. Il important d' aller les voir,ce sont des gens très compréhensifs.
Bon courage à tous et à toute, mais une dépression se soigne bien et on n'en ressort que plus fort. Il faut voir l'avenir,les choses positives. Si une bricole déplait, il faut arriver à passer au-dessus. La vie est trop belle pour ne pas en profiter.
chauvin
Portrait de cgelitti
je déprime tous les jours car je suis seule en pleine campagne sans amis et famille
sophie
Portrait de cgelitti
Bonjour.....
moi aussi, je me suis trainer un sacré mal de vivre pendant plusieurs années.....
Comme Briana, il n'y avait aucune raison apparente pour une telle dépression.....finalement j'ai compris que ma relation avec mes parents métouffé.... je suis partit de chez eux pour faire mes études dans une grande ville, mes iddéés noirs se sont un peu ammoindri, j'ai consulté un psy qui m'a donné des antidépresseur, cela m'a aidé... puis, j'ai rencontré l'amour de ma vie qui m'a beaucoup soutenu.....et je peux dire aujourd'hui avec bonheur que je m'en suis sortie.....
Ma plus grande peur maintenant e que je replonge un jour dans cet état..... c'est telllement dur.....
Je vous soutiends, et j'espère réellement que vous pourrez un jour, comme moi, sortir de cet enfer.....
Bon courage à vous
sophie
Niniel
Portrait de cgelitti
[QUOTE=Briana] j'ai jms été violée, agréssée, je m'entends bien ac mes parents , j'ai des amis et pourtant je ss dépressive !

en clair j'ai tout pour être heureuse ms je déprime sans raison, cela depuis maintenant 1 an 1/2. j'ai même essayé de mettre fin à mes jours.

je vois un py , j'ai eu des médocs les symptômes ont disparu ( une véritable victoire, notamment sur la fatigue !! )ms le cafard est là il ne veut pas partir de ma tête je pense même qu'un jour je me tuerais juste comme ça parce que ds ma tête il y a un bloquage au bohneur .

juste pour cela je serais capable de me suicider
pour enlever le blues quasi-constant qui m'étouffe .

j'aimerais savoir si il y a des gens comme moi qui vivent une dépression sans savoir pourquoi elle a commencé ??
y'a t'il des gens qui s'en sortent ??

Merci, de m'avoir lu ! [/QUOTE]

salut.
j'ai été étonnée quand j'ai lu ton message car tu y décrit parfaitement ce que je ressens depuis bientôt 5 ans...
j'espère que les réponses seront nombreuses car c'est une situation vraiment difficile. Pour ma part, je pense de plus en plus sérieusement à mettre fin définitivement à tout ca.
Mais bon, sit-on jamais..peut etre que quelqu'un va donner un moyen de s'en sortir...
bon courage a toi.

Pages

Sujet vérouillé