cgelitti
Portrait de cgelitti

Bonjour à tous.

Je n'ai jamais posté sur un forum tel que celui-ci, j'ai toujours trouvé qu'aller chercher une solution sur internet ne valait pas une discussion avec ses proches (amis, famille).

Dans mon cas, j'ai un problème, j'ai toujours été quelqu'un des très jovial, blagueur, hyperactif, heureux, j'ai toujours boosté mes amis à sortir sans cesse, je suis un petit peu l'organisateur de sorties parmis mon cercle d'amis, celui qui motive les troupes. Je vis pour les autres, rendre service a toujours été une satisfaction personelle pour moi. J'ai réussi mes études, je suis dans l'aérospatial et je travaille dans une entreprise de renommée internationnale.

Depuis que j'ai l'âge de 16 ans (j'en ai 22 aujourd'hui), j'ai toujours été en couple, je n'ai jamais vraiment connu le célibat longtemps. Et pourtant je n'ai eu que deux femmes avec qui j'ai pu partager des sentiments, respectivement 4 ans et 2 ans. Il y a un peu plus de deux mois, ma copine m'a quitté, cela faisait 2 ans que nous étions ensemble et .. j'y tenais comme à la prunelle de mes yeux. Trop d'amour tue l'amour, je pense que je l'aimais trop. J'ai envie de dire c'est la vie j'ai que 22 ans, j'ai des amis que je connais depuis 18 longues années pour le plus long, ils sont comme mes frères et soeurs, je sors tout le temps, je suis guitariste, je pratique beaucoup de sports. Si je résume tout ça c'est que j'ai l'impression d'avoir une vie vraiment réussie, des amis que j'aime de tout mon coeur, une famille soudée, bien intégré dans la vie professionelle, avec des passions en dehors du travail qui pour le coup me passionnent vraiment ! Alors je culpabilise de me sentir mal !

Cette rupture m'a .. cassé psychologiquement. Au délà de la tristesse, je suis déçu, je ne réagis pas comme un adolescent qui a perdu la fille qui le faisait rêver, je suis déçu car j'ai grandi et que j'avais déjà commencé à penser au delà de la passion adolescente, j'étais dans l'amour, la vie future, les décisions adultes dans ma tête. Je suis un jeune travailleur, et c'est ici que mon problème commence.

Etre triste, c'est une "maladie" par laquelle tout le monde est passé me direz-vous, je me plains pas, c'est la vie comme je dis plus haut. Je viens pas ici pour me faire plaindre, c'est justement pour ça que j'ai eu du mal avant de poster. Je veux pas me faire plaindre, beaucoup de gens ont des problèmes biens plus graves que ça.

Le souci c'est que la plupart de mes amis se confient beaucoup à moi. Je suis quelqu'un d'assez réfléchi, posé et objectif. J'arrive toujours à remonter le moral et rebooster mes amis qui ont des problèmes quels qu'ils soient. Du coup je n'arrive pas à me confier, je n'ai jamais vraiment eu de problèmes graves, j'ai essayé de me confier, mais je suis quelqu'un qui a tellement la tête sur les épaules que tout ce qu'on peut me dire, je l'ai déjà pensé de moi même.

Et pourtant .. j'ai des gros problèmes de sommeil, le matin je pense à elle, au boulot, à midi, en rentrant du travail, le soir avant de dormir. C'est vraiment horrible, je pense constamment à elle, je n'arrive plus à dormir la nuit, je me réveille à toutes les heures, je me couche minimum à une heure et demi du matin tous les jours car la fatigue ne vient jamais et je cogite. Ma solution a été de fumer, picoler, tous les jours. Je m'endormais certes mais le problème se déplaçait au matin, avec la tête dans les vapes, dur d'aller au boulot avec des cernes jusqu'aux genoux ... Du coup j'ai arrêté, j'ai décidé de reprendre le sport à fond, je me suis dit c'est un problème d'estime de soi, j'ai peur d'être seul, je dois faire quelque chose qui me fera me sentir mieux dans mes basquettes. Hier, je fais une heure de musculation, 45 minutes de footing et je passe une nuit blanche, à cogiter, à avoir des sueurs froides.

J'ai essayé de voir d'autres filles, mais je n'arrive plus à trouver la beauté, je suis devenu très difficile niveau physique, au pire je trouve une fille "bonne" (désolé les filles, je n'ai pourtant jamais été comme ça, jamais.) et c'est tout, je n'ai même pas envie de prendre du temps à construire quelque chose de nouveau car j'ai l'impression que ce ne sera qu'une pâle copie de ce que je vivais avant.

Franchement, je n'en peux plus, quand est ce que ça va passer ? Je n'arrive plus à dormir, je suis sans cesse fatigué, j'ai énormément de mal à me faire à manger comme avant, cuisiner était un passe temps auquel je m'adonnais avec mon ex justement et ça me bloque maintenant. Je ne trouve plus plaisir à manger mais je le vois comme une nécessité car je fais beaucoup de sport.

Mon premier objectif serait de retrouver un cycle de sommeil plus ou moins normal, mes collègues de boulot ne comprennent pas comment je rythme mes journées, couché mini 1h30 du matin levé 6h45, tous les jours, depuis un peu plus de deux mois. Rien n'y fait.

Si quelqu'un a eu la même expérience, un trouble du sommeil, alimentaire, physique à cause d'une rupture "mal" vécue (même si je relativise beaucoup, c'est dans mon caractère), je prends !

Désolé pour le pavé, je souhaitais que les gens comprennent bien mon souci, bonne journée à tous !

PUB
PUB