Sybille
Portrait de cgelitti
Bonjour,

Après la naissance de ma première fille, qui a aujourd'hui presque 5 ans, j'ai fais une dépression du Postpartum. Elle a commencé à la naissance de ma fille et a duré environ 3 ans. Ce fut très long et j'ai vécu cela seule. Je m'en suis sortie.

Aujourd'hui, je suis de nouveau enceinte. Je pense vivre cette grossesse différemment de la précédente, mais j'ai très peur que malgré moi, je retombe dans cette spirale. Cela me fait peur.

Avez-vous vécu cette dépression et comment avez-vous géré lors de votre ou vos grossesse(s) suivante(s) ?

Merci de vos réponses.

Orane
Portrait de cgelitti
Bonsoir,
J'ai eu une première grossesse assez difficile avec menace d'accouchement premature et cesarienne en urgence. J'ai très mal vécu d'etre diminuee physiquement et de ne pouvoir vivre ma grossesse autrement qu'allitée. J'étais très angoissee et cela a donné une "belle" dépression. Quand j'ai désiré mon second enfant (4 ans après) j'ai bien réfléchi et me suis dit que j'étais prete et que je serais assez forte. Sur le plan physique ma seconde grossesse s'est (en gros) bien déroulée et pour moi la dépression n'était que de l'histoire ancienne. Malheureusement j'ai rechutée peu de temps après l'accouchement, ne comprenant pas du tout pourquoi alors que j'avais "tout pour etre heureuse". Ce fut une grande claque.
Je pense également qu'il faut dès à présent en parler à votre médecin et l'équipe soignante, et voir si vous en ressentez le besoin un psychologue voir un psychiatre avec qui vous pourrez préparer l'éventualité d'une rechute. Il est également impératif de se réserver des moments juste pour soi et surtout déculpabiliser, (je sais facile à dire mais pas toujours à faire). Pour moi, je me suis beaucoup documenté sur la dépression pour essayer de comprendre et cela m'a beaucoup aidé. La dépression c'est une maladie mais l'on en GUERIT ! Il faut mettre toute les chances de votre coté pour ainsi profiter pleinement de votre grossesse et de vos petits.    
Caro
Portrait de cgelitti
Pour répondre en particulier à Calyce,
Ma dépression est apparue réellement au bout de 2 mois et demi après mon accouchement. Lorsque j'ai réalisé que j'allais devoir laisser ma fille chez une nourrice pour reprendre mon travail. C'était l'élément déclencheur. Mais cela n'a rien à voir avec un baby blues qui lui dure quelques semaines voir quelques mois. Lorsqu'on parle en année c'est une réelle dépression. Moi non plus je n'ai jamais regretté d'avoir eu ma fille. Par contre avant sa naissance j'étais insouciante et aujourd'hui c'est tout l'inverse. J'ai pris conscience de tas de choses auxquelles je ne pensais même pas avant. Comme toi, je reste sensible, comme sur un fil.
@+
Sybille
Portrait de cgelitti
oes temoignages m'ont reportée qq années en arriere (35ans)...j'avais 20 ans grossesse heureuse, accouchement super meme pas une épisio, et paf d'un coup depression impossible de supporter les pleurs du bébé, je ne comprenais pas ce qui m'arrivait. Je pensais que maintenant ce genre de dépression était bien pris en charge mais je vois que ce n'est pas tjrs le cas... 5 ans après, de nouveau enceinte, j'étais un peu angoissée puis cela a passé. je me préparais mentalement. Et à la naissance de ma fille, j'étais en pleine forme. Je pense que le fait de devenir mère réveille des souffrances liées à l'enfance et qu'une psychothérapie est nécessaire.
Nadine
Portrait de cgelitti
Bonsoir,
Je viens d'accoucher début janvier d'une adorable petite fille (prématurée mais en pleine forme), mon mari est très attentionné et m'aide beaucoup, ma famille est très proche, tout pourrait donc être merveilleux et pourtant je suis en pleine depression. Tout est brutalement apparu juste après l'infection de ma césarienne (malheureusement cela arrive et gâche tout). J'ai commencé à vivre des moments de profonde détresse et d'angoisse. Le personnel hospitalier s'est desinteressé de mon sort et de ma souffrance (autant physique que morale)car ce n'était pour eux qu'un aléa. Depuis je suis sauvée mais j'ai l'impression que cet incident a ouvert un abime d'incertitude quant à l'avenir (dont celle de ma fille), même ses sourires me rendent triste et j'en regrette presque de l'avoir mise au monde car je doute trop de moi.
calyce
Portrait de cgelitti
bonsoir j'aurais voulu savoir si vous connaissiez les raisons de votre depression et qu'elle repercusion cela a eu sur votre enfant. j'aurais egalement voulu savoir au bout de combien de temps votre depression est apparu!!! j'ai moi meme fait une depression 5 mois apres la naissance de ma fille seulement je n'ai jamais douté de mes capacité à l'elever, ni regretté de l'avoir eu, au contraire elle a été ma force pour m'en sortir! Pour moi ma depression etait liée à mes conditions de travaille tres difficile moralement depuis 2 ans à ma reprise les choses ont empirée et je me suis laissée sbmerger par mes emotions, mais je doute tres fortement d'avoir fait un baby blues!!! Qu'en pensez vous????
sf cloth
Portrait de cgelitti
Bonjour Caro!
Le dépression du post partum est une période très difficile à traverser surtout quand on est seule... mais si vous vous en êtes sortie tant mieux,et si vous êtes à nouveau enceinte, c'est que cette période est passée...
Il faut faire attention que cela ne recommence pas pour cette grossesse ci, car il y a un risque de récidive assez important même si on se croit "guérit".
c'est pourquoi je vous conseille d'en parler dès maintenant à la sage-femme ou au médecin qui vous suit pour qu'elle/il fasse le point avec vous sur ce qui n'a pas été lors de votre précédente grossesse, et éviter le récidive à celle ci... Cette personne vous orientera éventuellement vers un psychologue (ou vous pouvez demander d'en consulter un de vous même); maintenant il y a de plus en plus de psychologue affectés aux maternité et spécialisé de problèmes que peuvent rencontrer les mamans et futures mamans...
Mieux vaut en parler dès maintenant pour anticiper et vivre au mieux sa grossesse sans être tracasser!
Très bon courage pour la suite et profitez à fond de votre grossesse!!
rayale
Portrait de cgelitti
Bonjour,

j'ai eu mon fils par césarienne programmée ( siège décomplété), cette cicatrice, le fait de ne pas avoir "accouché", les kilos en trop (je mettais du 36 avant et du 42 serré après) et tout le reste m'ont fait rentrer dans une période que j'appelle noire!
Je n'avais plus de relation sexuelle avec mon homme... plus rien ne me plaisait sauf mon bébé! 3,5 ans plus tard, je suis tombée enceinte de ma fille.... grossesse normale, 7 kilos de pris ( je rentre à nouveau dans du 38) accouchement normal en 2 h à partir des contractions et là miracle tout va bien, pas de période noire!!!! Ma fille m'a guérie de mon mal être et merci à elle!
Courage
Caro
Portrait de cgelitti
Je vous remercie de tous vos témoignages. C'est réconfortant. Je vais très certainement en parler à ma gynéco lors de mon premier rendez vous, prévu demain. Jusqu'ici, en parler était pour moi impossible. Même pas à mon mari. Il n'est toujours pas au courant de ce que j'ai vécu. Il voyait que je n'allais pas bien. Mais je faisais tout pour qu'il ne comprenne pas que c'était une dépression. Aujourd'hui, en parler à quelqu'un d'extérieur est envisageable. J'avais essayé en plein milieu de ma dépression d'en parler à une psychologue, qui n'a rien compris et qui m'a dit au bout d'1/2 heure :"mais que voulez vous que je fasse ?" Là je me suis dis, laisse tomber, je vais continuer à me débrouiller seule ! Je pense que je reste très fragile à ce niveau. Pourtant je montre tout l'inverse à mon entourage ! Je pense qu'il est fort possible que je retombe dans cette spirale. Mais je crois que cette fois-ci, je n'attendrai pas aussi longtemps et j'irai voir des personnes compétantes. De plus, comme j'ai des problèmes de dos sérieux depuis, je pense que je risque d'avoir une césarienne car un accouchement traditionnel est pour moi impossible. Sauf si la maternité accepte une autre position que celle allongée pour accoucher. Mais en Province, c'est difficile.
Merci encore à vous toutes.
A bientôt.
Flora
Portrait de cgelitti
Bonjour Carol,

Ma soeur a fait une dépressiona près son premier accouchement; lorsqu'elle est tombée enceinte du second son obstétricien lui a tout de suite dit que le mieux serait de faire une césarienne.
Il parait que le choc hormonal est très différend entre un accouchement naturel et une césarienne.
Parles en avec ton gynéco c'est peut être un bon début de solution.
Bon courage
Gwladys
Portrait de cgelitti
Bonsoir,
Nadine, ton message m'interpelle même si je ne suis pas mère (mais très sensible). Je ne dirais pas "je te comprends" car même en essayant on ne comprend vraiment lorsqu'on est concerné soi-même. Pour autant, je ne minimise pas ton incertitude.
Malgré tous les désagréments, la venue au monde de cet être est fabuleux. Elle est ton prolongement, elle est toi, elle est à toi. Ce serait comme te faire du mal à toi même en lui renvoyant de la tristesse. Elle le ressent forcément. Les enfants sentent les non-dits et ça peut devenir un handicap dans sa vie. Pas enviable de se sentir coupable toute sa vie, sans savoir pourquoi.
Si problème il y a, il ne vient pas d'elle, au contraire (elle ne demande qu'à aimer), parles-en autour de toi à des personnes neutres. Ca peut débloquer la chose.
Sujet vérouillé