jeanola
Portrait de cgelitti
je sais pas trop quoi dire sauf que je prend du sypralexa et lysanxia et un autre que je ne premd jamais.

ma seul solution c'est de mettre fin a ma vie et je sais que tot ou tard je le ferai.

je suis une personne qui a juste le droit de payer tout simplement parce que je suis différente.je n'ai eu que des malheur : de la violence physique et verbal ,du rabaissement ,du denigrement.quand je vois des gends que je connais ou tout simplement quand je pense a eux ,oui ils ont réussient leur ont un diplome alors qu'ils ne meritaient pas c'était amoi et a mes freres et soeurs d'avoir cela.j'ai de la haine envers moi envers eux.on dit que la roue tourne c juste des mot.quand on a été une merde quand était gosse on le reste toujours y a toujours quelqu'un pour vous le rappeller.

jeanola
Portrait de cgelitti
j'ai 52 ans et j'ai eu une enfance très difficile (alcoolisme, violence et autres souffrances) Je suis très fragile nerveusement suite à ce vécu. La vie est faite de haine et d'amour et il n'est pas facile d'accepter cette haine des autres. J'ai fait une grosse dépression pendant une dizaine d'années avec des tentatives de suicide. Moi aussi j'ai longtemps cru que je ne m'en sortirai jamais, mais aujourd'hui après de longues séances de thérapies avec un psycomportementaliste je sors enfin la tête hors de l'eau, je suis + positive, j'ai appris à vivre au jour le jour et à apprécié chaque moment de sérénité.
Tout ne s'arrange pas du jour au lendemain, nous avons tous des problèmes + ou - graves mais je t'assure tu t'en sortiras. Il suffit que tu trouves quelqu'un qui te soutienne moralement parmi tes proches, que tu arrêtes de fixer tous ces gens que tu hais mais essaies de les oublier et d'aller de l'avant. Donnes toi un but et prends confiance en toi.
Et par expérience saches que la haine engendre la haine et la violence, la violence. Esaaies de rencontrer des gens heureux, généreux, amicaux, tolérants. Il y en a sûrement autour de toi, alors fréquentes les le + possible et un jour tu reprendras confiance en toi.
Bon courage et n'hésites pas à te faire aider. La vie n'est sûrement pas un long fleuve tranquille mais elle vaut la peine d'être vécue. Tu trouveras toi aussi des points de repères pour t'accrocher à elle.
Bonne chance.
chris
Portrait de cgelitti
moi aussi g connu ce que tu écris pendant toute mon enfance c très dur de se reconstruire quel age as tu moi g 45 ans et g encore des moments ou je repense a tout ca sous forme de cauchemars quand je me réveille je me demande ou je suis g du mal de revenir a la réalité mais le subconscient est bizarre il te renvoie des souvenirs que du a du mal de croire puis après plusieurs jours tu sens quelque part que ca relate la réalité sans te rappeler vraiment tout mais on a quand meme des moments moins dur il faut se battre pour prouver que justement ils n ont pas gagné à te détruire et que c ca qui va leur faire le plus mal car ces personnes sont tellement perves
qu on leur donnerais le bon dieu sans confession
courage et surtout fais toi aider par un psychiatre c important pour arrivé à avancer
Sujet vérouillé