bardini33
Portrait de cgelitti
mon médecin veut me mettre en arret de travail pour dépression nerveuse avec repos à la campagne, comment devrais-je faire pour obtenir l'autorisation de départ à la sécurité sociale,(je précise que la famille qui pourrait m'accueillir se trouve dans un hameau en bretagne à plus de 100kms de la mer) y a t-il un délai à respecter et mon patron ne risque t-il pas de venir me harceler ?

merci de m'aider, je suis completement paumée

lili
Portrait de cgelitti
bonjour sa ne ma pas lair facile tou
jorby
Portrait de cgelitti
je suis perdue moi parce qu on me demande de partir aussi en maison de campagne mais a cahque fois on me dit trop jeune .

Vers quels etablissement puis je me tourner svp que je m organise au plus j ai besoin de repos et sui prise en charge a 100% depression j attend de vos nouvelles au plus vite j ai besoin d aller en dehors de l ile de france mais apparement le sud c est non
lolie
Portrait de cgelitti
Bonsoir Guillamier ..

tout dépend de l'âge du jeune. difficile de faire de la publicité pour un établissement ! imaginez que celui ne convienne pas à son cas ...

il faut faire une demande de placement par le médecin traitant. s'il ne connait pas d'adresse, sur l'imprimé de demande de placement, il coche la case " placement par caisse centrale" et envoyer le tout au service du   médecin sonseil de la sécu..
en effet, la sécu possède un Servide des Placements avec des adresses pour adultes ou pour enfants . la personne sera contactée, et le choix d'un établissement sera fait avec son accord.

dans le cas de difficultés psychiatriques, la personne entre directement en hopital ou clinique,, les formalités avec la sécu se font dans les jours suivants, il n'y a pas besoin d'accord de la part de la sécu;

c'est le médecin traitant qui sait choisir entre une "Maison de Repos simple et de convalescence", ou une clinique psychiatrique.

c'est à voir avec le médecin traitant de la personne concernée.
on ne peut faire entrer une personne contre son gré.
jorby
Portrait de cgelitti
je suis perdue moi parce qu on me demande de partir aussi en maison de campagne mais a cahque fois on me dit trop jeune .

Vers quels etablissement puis je me tourner svp que je m organise au plus j ai besoin de repos et sui prise en charge a 100% depression j attend de vos nouvelles au plus vite j ai besoin d aller en dehors de l ile de france mais apparement le sud c est non
JORBY
Portrait de cgelitti
Moi aussi je m'appelle JORBY. sommes-nous de la même famille?

êtes-vous née JORBY ou avez-vous épousé un JORBY?

bardini33
Portrait de cgelitti

Bonjour,

Je viens de lire votre mail, et moi aussi je cherche une maison de repos pour un jeune en difficulté (mon fils) si possible en campagne

Auriez-vous des adresses

Merci pour votre réponse,

FREDERIQUE

mail : bardini33@aol.com

Franceline
Portrait de cgelitti
jorby, dans votre cas, il ne s'agit pas de maison de campagne mais de maison de repos.
il y a différents types d'établissements : "maison de repos et convalescence simple", ou établissements psychiatriques.

pour les maisons de repos ou clinique psychiatriques, c'est votre médecin traitant qui remplit une demande de placement.

si vous ne connaissez pas d'adresse pour maison de repos, la SS dispose d'un Service Central des Placements.. renseignez vous auprès de votre service médical pour savoir comment faire.

en tous les cas, c'est votre médecin traitant qui établit la demande, et la réponse de la sécu peut demander du temps, ne tardez pas.

vous pouvez vous aussi vous faire aider par l'assistante sociale sécu.
bon courage à vous.
guillamier
Portrait de cgelitti
bonjour! je souhaiterai trouver des adresses de maison de repos pour un jeune en difficulté psycologique. connaissez vous une bonne adresse? merci
franceline
Portrait de cgelitti
Annie, mettez vous en arrêt de travail et faites indiquer dessus par le médecin : "départ province autorisé", portez le à la sécu qui vous délivrera un accord.

Pourquoi votre patron vous harcèlerait -il ? en personne ?
annie
Portrait de cgelitti
depuis quelques mois mon patron ne m'adresse plus la parole que pour me critiquer, il tente par tous les moyens de me renvoyer pour fautes sans avoir à me verser d'indemnités de licenciement et ceci aprés 30 ans de travail dans l'entreprise, j'avoue que je commence à craquer nerveusement et je ne voudrais pas qu'il sache où je me repose
Annie

Pages

Sujet vérouillé