noudel
Portrait de cgelitti
Bonjour à vous, j'ai lu récemment le livre "La dépression: une maladie ou une chance?" et je voudrais savoir si certains l'ont lu et ce qu'ils en pensent...

(un mini résumé à cette adresse: http://www.radio-canada.ca/radio/emissions/document.asp?docn umero=7541&numero=26)

Ce qui m'a marquée entre autres, c'est l'importance donnée à la culpabilité dans la dépression, culpabilité que l'on se construit, qui fait que l'on "s'empeche de vivre" et qui remonte souvent à très loin....

delnou
Portrait de cgelitti
on déprime c'est sûr pour quelque chose qui nous a cassé comme on dit maintenant. Et puis ça fait si mal d'être incompris par son entourage et aussi parfois par les médecins. Y a de quoi se sentir coupable de ne plus pouvoir faire face aux activitités de la vie courante.
Je ne crois pas que les dépressions viennent toujours de problèmes dans l'enfance.
noudel
Portrait de cgelitti
Je vois que ça n'inspire personne...
Je voulais juste ajouter que je vais vraiment mieux (et ce livre fait partie de ce qui m'a aidée à ouvrir les yeux, surement pr des raisons personnelles, bien plus que ma psychothérapie) et témoigner qu'on peut vraiment sortir de la dépression, décider de tourner la page...
noudel
Portrait de cgelitti
.....et donc comprendre d'où vient cette culpabilité et qu'elle n'a pas lieu d'être aiderait bcp surmonter la dépression...
ce que je trouvais intéressant aussi c'est bien sûr la présentation de la dépression comme une chance, en gros un signal qu'il y a qch à changer pour mieux vivre.
Il y a aussi bien sûr la perspective féminine de l'ouvrage (cf résumé qui se concentre là dessus...)

Je donne par exemple d'un extrait: "On fabrique sa maladie, on se rend malade plus qu'on ne le devient. La maladie remplit une fonction sacrificatoire, expiatoire. Elle signale un manque d'amour pour soi, une difficulté à s'occuper de soi avec bienveillance, comme une mère le ferait de son enfant. La maladie est signe d'une souffrance psychique inconsciente non dite, mal dite. Elle représente un chatiment somatisé, une punition déplacée sur le corps, afin d'expier une faute imaginaire, d'apaiser la culpbilité d'avoir souffert dans son enfance."

noudel
Portrait de cgelitti
[QUOTE=delnou] on déprime c'est sûr pour quelque chose qui nous a cassé comme on dit maintenant. Et puis ça fait si mal d'être incompris par son entourage et aussi parfois par les médecins. Y a de quoi se sentir coupable de ne plus pouvoir faire face aux activitités de la vie courante.
Je ne crois pas que les dépressions viennent toujours de problèmes dans l'enfance.[/QUOTE]

c'est ce que je me disais aussi avant de lire ce livre, je pensais que c un truc bidons de psy, le coup de l'enfance, mais quand on voit ses huit analyses on peut se dire qu'il y a du vrai...Par exemple une femme qui a perdu 1 enfant, subi un avortement, une séparation et dont la dépression (qui n'a lieu qu'une fois que tout semble rentré dans l'ordre),meme si elle est bien sûr liée à ces évènements, remonte pour beaucopu à la relation qu'elle avait avec ses parents, l'impression de devoir toujours être parfaite pour les autres, de prendre sur son dos le poids de leur souffrance en s'en sentant coupable etc...Son psy démontre qu'elle n'a en fait pas réussi à gérer ces situations de crise car elle n'avait pas "appris" à le faire...La dépression survient pour rappeller qu'elle doit enfin penser à elle-meme...

C'est sûr que c'est dans nos 20premières années que notre équilibre se forge...Il donne aussi l'exemple d'enfants "gatés" pour qui les parents ont tout fait (par contrepoids contre ce qu'ils avaient eux memes vécus) et qui en fait se sentent toujours redevables voire coupables des blessures cachées de leur parents qu'ils sentent sans s'en rendre compte...

Vous me direz, au jeu de la recherche d'une culpabilité factice tout est bon à prendre, c'est pour ça que je voulais avoir d'autres avis...
Peut-être que les 8cas qu'il analyse sont des exceptions, mais ce qui fait du bien en tout cas, c'est que la dépression soit vue pour une fois sous un aspect positif.
Sujet vérouillé